27 Avr

Coronavirus : Des startups de Toulouse vous proposent de tester (gratuitement) leurs innovations

Malgré les conséquences économiques et le confinement, plusieurs start-up de Toulouse offrent gratuitement leurs services pour lutter contre le Covid-19. Tour d’horizon des initiatives et accessibles à tous !

© Bruno Levesque / MaxPPP

Dés le début du confinement le 17 mars, plusieurs startups et entrepreneurs de Toulouse se sont mobilisés spontanément en offrant gratuitement leur technologie aux personnels soignants, aux élèves, aux télétravailleurs ou aux petits commerçants.

Un élan de solidarité qui a surpris Alexis Janicot, le directeur de la French Tech de Toulouse. « Dès les premiers jours du confinement, nous avons constaté une forte mobilisation des startups pour prendre leur part dans la lutte contre la crise. Je remercie les startups qui sont engagées face au covid« . 

Voici un florilège d’initiatives à tester gratuitement avant le déconfinement :

Si vous avez besoin d’un plombier

Selfcity est une jeune pousse qui propose de résoudre un problème de chaudière ou de plomberie gratuitement tout en respectant les règles du confinement. Durant la crise, elle ouvre son service de réparation à distance via visio-conférence. Plus d’info sur https://www.selfcity.fr/

Si vous êtes un professionnel de la santé

MonOrdo est une startup qui a développé une application qui remplace l’ordonnance à la pharmacie. Elle met à disposition gratuitement cette solution de e-prescription. Nous avions déjà présenté cette jeune pousse prometteuse en juin 2019Plus d’info sur monordo.com

MyFeelBack est spécialisé dans le filtre et gestion des demandes, propose gratuitement la création d’un questionnaire de diagnostic pour filtrer les demandes au SAMU ou tout autre questionnaire « intelligent » permettant une meilleure gestion du flux des appels et du travail. Plus d’info sur http://www.myfeelback.com.

Kaduceo, spécialisé dans l’analyse et la prédiction des parcours de soins, travaille actuellement avec un hôpital sur la mise à jour des modèles pour aider à la prédiction des entrées de patients liés au Coronavirus et des autres. L’objectif est d’aider les équipes soignantes dans l’organisation et l’anticipation. Kaduceo propose d’appliquer ces modèles gratuitement à d’autres établissements. Pour en savoir plus : https://kaduceo.com/prediction-des-urgences/ .

Si vous êtes en télétravail

TAMPLO est un logiciel en ligne qui structure la collaboration autour de la réunion. Cette application toulousaine permet de préparer à plusieurs une réunion en ligne et de connecter son compte-rendu aux plans d’actions. Les actions décidées en réunion sont ensuite centralisées sur une plateforme collaborative que vous pouvez organiser et configurer. Pour en savoir plus : http://www.tamplo.com.

Bleexo met gratuitement à disposition son outil d’enquêtes et de prise de pouls régulier. Cette solution permet de mesurer le bien-être et l’expérience collaborateurs en entreprise. Pour en savoir plus : https://www.bleexo.com.

Si vous faite l’école à la maison

VYFE, start-up spécialisée dans le vidéo-training, propose gratuitement sa plateforme de vidéo training et de coaching à distance aux formateurs et aux enseignants qui doivent assurer des formations à distance. Pour en savoir plus : https://vyfe.fr/

Si vous êtes un petit commerçant

Comment créer rapidement un site e-commerce pour poursuivre son activité pendant le confinement ? La question est devenue un casse-tête pour de nombreux commençants et entrepreneurs. La communauté d’experts « Friends of Presta » a décidé de se mobiliser en leur créant gratuitement une boutique en ligne. L’initiative est née à Toulouse. Plus d’info sur cet article

Si vous allez au travail en moto

Liberty Rider veille sur tous les motards qui continuent de se déplacer pour des raisons professionnelles. Le service Premium est ouvert gratuitement jusqu’à la fin du confinement à tous les profesionnels contraints de se déplacer à moto. L’application détecte les chutes en deux-roues et alerte les secours. Pour en savoir plus : https://liberty-rider.com/

Si vous devez recruter (après le 11 mai)

Taleez peut aider les entreprises à préparer le déconfinement. La jeune pousse toulousaine met à disposition gratuitement son outil de gestion des recrutements (diffusion des offres d’emploi, gestion des candidatures,…), jusqu’au 1er juillet 2020. Plus d’info en cliquant ici

Un QR code gratuit pour les belles initiatives

Le Toulousain Unitag, producteur de QRCode, offre gratuitement un abonnement premium pour toute initiative de gestion de la crise du Covid-19. Un label qui permet de distinguer la solidarité des entrepreneurs du numérique.

Un secteur en difficulté…

Malgré cet élan de solidarité inédit, le secteur du numérique à Toulouse souffre de la situation. Lire notre enquête sur les premiers dégâts du Coronavirus dans l’univers des startup de la ville rose.

Julien Leroy

19 Déc

IoT : lancement d’un « mini-Sigfox » pour les objets connectés d’une entreprise ou d’une ville

Basée à Labège près de Toulouse, Sigfox veut désormais décliner son réseau mondial d’objets connectés à l’échelle d’une ville ou d’une entreprise. Un « mini-sigfox » entièrement privé et personnel. L’offre pourrait séduire rapidement les secteurs de la logistique ou de la smartcity. Le lancement commercial est prévu en 2020.

L’équipe de Sigfox lors de la Conférence annuelle, Sigfox Connect en novembre 2019 à Singapour (© Sigfox)

Depuis 2010, Sigfox tisse sa toile mondiale d’objets connectés. Grâce à son réseau « 0G » à bas coût et basse consommation, l’entreprise de Toulouse, couvre aujourd’hui 65 pays, 15 millions d’objets IoT, 1 milliard de personnes et collecte quotidiennement 20 millions de messages.

Ce réseau WAN (réseau de télécommunications couvrant une grande zone géographique) est parfaitement adapté aux besoins de traçabilité des marchandises et de la collecte de données à travers le monde. A ce jour, 1500 clients bénéficient de cette connectivité dans de nombreux secteurs d’activités, tels que la logistique, le transport, le BTP ou l’électricité. 

Cependant, ce secteur émergent de l‘IoT n’a pas encore atteint les niveaux espérés.

C’est pourquoi, Sigfox cherche de nouveaux marchés en attaquant celui des réseaux privées. Dans le jargon informatique, on appelle cela un PAN. Il s’agit d’une connexion sans fil entre plusieurs équipements dans un espace d’une dizaines de mères. Le plus connu des PAN est le réseau Bluetooth.

« Le but est d’offrir un réseau privé PAN et personnel à l’échelle d’une entreprise ou d’une ville. En résumé, le client aura un mini-Sigfox à lui !  » raconte Franck Siegel, Chief Operating Officer chez Sigfox.

Evidemment, ‘l’offre PAN de Sigfox va bénéficier de toute la puissance de l’écosystème existant autour du WAN Sigfox » complète-t-il. Ainsi, le client pourra connecter deux réseaux locaux séparés de plusieurs kilomètres.

La startup toulousaine espère ainsi séduire, dans un premier temps, les acteurs de la logistique (pour gérer le stock dans un entrepôt, par exemple) ou de la smartcity (éclairage d’une rue en fonction de la circulation). Les déclinaisons sont multiples.

Les premiers tests sont prévus pour début 2020 à Toulouse et Angers. La lancement commercial aura lieu dans la foulée promet la société.

Fondé en 2010 par Ludovic Le Moan et Christophe Fourtet, Sigfox est basée à Labège en Haute-Garonne. Avec un chiffre d’affaire de 50 millions d’euros en 2017, l’entreprise possède des bureaux à Madrid, Munich, Boston, Dallas, San Jose, Dubaï, Singapour, Sao Paulo et Tokyo.

Julien Leroy