24 Mai

Opus Musiques : le site web pour découvrir (et écouter) la scène musicale de Toulouse

Opus-musiques.fr est un webzine consacré aux musiques actuelles à Toulouse et sa région. En cinq ans, il est devenu une référence de la scène musicale de la ville rose en proposant, notamment, des concerts acoustiques et une playlist 100% locale.

Crédit : @remysirieix

Faire découvrir la musique et les artistes de la scène toulousaine. C’est l’objectif du site web « Opus Musiques », unique sur la toile occitane.

« Il s’agit de nos coups de coeur, de nos découvertes sans nous mettre de barrière » précise Rémy Sirieix, fondateur d’Opus-Musiques. Pop, rock, electro, blues, world, chanson,… le site balaye tous les genres musicaux. Chaque groupe ou artiste est présenté brièvement afin de laisser place à un morceau. A l’internaute de se faire son propre jugement. Des interviews de groupe sont également réalisés. Le site est mis à jour plusieurs fois par semaine.

Le webzine propose également une playlist musicale de la scène toulousaine. Les amateurs et les passionnés peuvent ainsi écouter gratuitement, plus de 24 heures de morceaux

Des concerts acoustiques sont également organisés et filmés. « On organise 3 concerts acoustiques par an. (..) Chacun est enregistré en audio et offert en format mp3 au public » explique Rémy Sirieix.

Lancé en juin 2014, Opus-musiques est animé par des passionnés de musique, « tous bénévoles » précise Rémy Sirieix. L’équipe compte 13 contributeurs actifs, 7 photographes, 6 rédacteurs et 1 personne pour la maintenance technique. 

En 5 ans, Le webzine est devenu une référence de la scène musicale de la ville rose. « On est jury de plusieurs tremplins : décroche le son (mairie de Toulouse), Printemps de bourges Occitanie ouest et le weekend des curiosités (bikini – bleu citron) à Ramonville » poursuit le fondateur.

Opus-musiques fêtera ses 5 printemps lors d’une soirée musicale prévue le 5 juin prochain, au Connexion Live de Toulouse.  

A découvrir sans attendre…

>> Site web : opus-musiques.fr

Julien Leroy

28 Jan

Deux vendeurs de Montauban font le buzz en reprenant un titre de M

A Montauban, deux vendeurs mélomanes ont repris l’un des derniers titres de le chanteur « M ». La vidéo cartonne sur le web et a séduit…Mathieu Chedid.

Deux vendeurs d’une grande enseigne culturelle de Montauban (Tarn-et-Garonne) se sont amusés à reprendre « Machistador », l’un des titres du dernier album de M.

Publiée sur Facebook ce samedi 26 janvier, la vidéo cartonne sur le web. Surtout depuis que l’auteur de la chanson a partagé la reprise avec le commentaire « Mieux que dans mes rêves les plus fous !« . 

En 48 heures, la reprise totalise plus de 115.000 vues.

Certes, la reprise offre un formidable coup de pub à Mathieu Chedid. Cependant, les deux vendeurs mélomanes ne sont pas à leur premier coup d’essai.

Depuis plusieurs années, Lionel et Florian s’amusent à chanter dans les allées de leur magasin. Baptisée « La Rache », ce duo ont déjà fait plusieurs reprises comme en témoignent les vidéos postées sur la page Facebook de Cultura de Montauban.

Nouvel Album de M "Lettre Infinie"

M, on aime et on le chante ! Merci à notre duo légendaire La Rache pour cette petite reprise improvisée… à la rache, comme d'hab ! C'est top !Vous aimez ? En tout cas, on a écouté le nouvel album de M… ça valait au minimum une reprise maison ! A écouter de toute urgence ! La bise des musiciens culturiens 🙂 [PS: si Matthieu Chedid tombe par hasard sur cette vidéo, (oui, on ne sait jamais ! Ah ah ah) on veut bien un p'tit mot !!!]Avec La Rache Officiel

Publiée par Cultura sur Samedi 26 janvier 2019

 Julien Leroy

22 Jan

Musique : 3 ans après leur buzz, retour des Toulousains de « In the Stairs »

Exclusivité. Après avoir fait craqué les internautes en 2015 avec leurs reprises musicales, Samuel Atchouel et sa sœur Lucille reviennent sur le devant la scène. Ce duo de Toulousains prépare son premier titre. De quoi faire fondre (une nouvelle fois) Lady Gaga ?

© Samuel et Lucille du groupe « In The Stairs »

Entre 2013 et 2015, Samuel Atchouel et sa sœur Lucille ont fait le buzz sur YouTube. Baptisé « In the Stairs », le duo d’adolescents s’amusait à réaliser des reprises musicales de tubes planétaires de Madona, Katy Perry, Pink ou encore Lady Gaga

Rapidement, leurs vidéos tournées dans les escaliers (d’où le nom du groupe) de leur maison familiale, cartonnent sur le web. Un succès virtuel qui séduit également les stars. Belinda Carlisle, Cher et… Lady Gaga les félicitent en personne. Suivra ensuite un emballement médiatique. Les jeunes Toulousains multiplient les plateaux TV et les interviews à la presse.

Et puis soudainement en 2015, fin de l’aventure. Les deux jeunes abandonnent leur chaîne YouTube pour préparer leur carrière d’artiste.

Aujourd’hui, ils sont (enfin) de retour après 3 ans de silence.

Agés respectivement de 22 et 19 ans, Lucille et Samuel ont publié ce 18 janvier, un nouveau message sur Facebook.

« Nous préparons un premier titre qui va sortir dans les prochains mois » nous avoue Lucille. Un album pourrait suivre si le succès revient.

En attendant, le frère et la sœur travaillent avec leur maison de disque. Un contrat d’artiste a été signé récemment avec « My Way Management / Valéry Zeitoun Productions »

En attendant d’écouter leur propre création, (re)découvrez leurs covers sur leur chaîne YouTube : cliquez ici 

Julien Leroy

10 Déc

Succès du groupe « Neko Light Orchestra » avec leurs reprises musicales de Game of Thrones ou d’Harry Potter

Né à Toulouse, Le Neko Light Orchestra est un groupe de rock mélodique qui reprend les bandes originales de jeux vidéo, de films et d’animes. Leur univers s’étend de Star War à Game of Thrones en passant par les animations d’Hayao Miyazak. En 7 ans d’existence, il est devenu le plus grand groupe musical geek de France.

Concert de The Neko Light Orchestra. © Joël R

« Le Neko Light Orchestra est un collectif de musiciens, passionnés par les univers geeks, qui s’est spécialisé dans la réinterprétation des musiques des cultures de l’imaginaire » explique son fondateur, Nicolas Chaccour. 

Né à Toulouse en 2011, ce groupe de rock mélodique reprend ainsi les bandes originales de films de science fiction et de jeux vidéos. Cependant, les fans ne retrouveront pas la musique originale. Les Toulousains composent, mélangent, réinterprètent les célèbres mélodies pour un spectacle unique.

Leur univers s’étend de la trilogie des « Seigneurs des anneaux » (de Peter Jackson) à la saga  cinématographique « Harry Potter » en passant par les séries cultes de « Game of Thrones », « Dr Who » ou et des jeux vidéos comme « Silent Hill ».  

Au total, Le Neko Light Orchestra est composé de 7 formations qui écument les salles de concert et les conventions geek. Au total, plus de 170 spectacles ont été donnés en France, en Suisse et au Japon. Aujourd’hui, il s’agit du grand groupe musical geek de France. 

Autre particularité de cet orchestre : les concerts d’hommage aux films d’animation d’Hayao Miyazaki. « Nous sommes les seuls à le faire dans le monde » assure Nicolas Chaccour. Baptisé « Echos de la Vallée du Vent« , le spectacle revisite les bandes orginales du « Voyage de Chihiro » ou du « Château dans le ciel ». Les deux premières concerts en 2014 et 2018 ont affiché complets en quelques heures. 

Pour 2019, les 18 musiciens (professionnels et semi-amateurs) vont créer un nouvel orchestre autour des films de Quentin Tarantino en attendant la sortie d’un second album en juillet prochain.

>> Extrait du concert « Les echos de la terre du milieu » en hommage aux Seigneurs des anneaux : 

>>> dates des prochains concert sur le site officiel : www.nekolightorchestra.com

Julien Leroy

17 Mai

Après avoir fait le buzz, les 3 sœurs toulousaines de « Aöme » sortent leur premier titre

Exclusif. Depuis 1 an, la voix de 3 sœurs de Toulouse font craquer les internautes. Un succès qui leur a permis d’enregistrer leur première chanson « Mille Couronnes« . Le single sort ce jeudi 17 mai.

© Aöme Officiel

A Toulouse, Léana (20 ans), Jade et Lynn (16 ans) sont trois sœurs passionnées par la musique et la chanson. Elles forment le trio « Aöme« . Depuis mars 2017, elle s’amusent à réaliser des reprises musicales telles que Dommage de Bigflo& Oli, Shape of You d’Ed Sheeran ou encore de The Greatest de Sia. 

« Cela est venu très naturellement. On chantait déjà toutes les trois à la maison depuis notre enfance. La musique a toujours eu une place importante dans notre vie. On a eu envie de poster des vidéos afin de partager notre passion. On n’attendait pas grand chose. » expliquent-elles

Pourtant, la dizaine de clips cartonne sur le web avec plus de 6 millions de vues sur YouTube et une communauté de 140.000 fans. Un succès qui s’explique surtout par la (très) belle voix des Toulousaines.

Un premier single écrit par les 3 jeunes sœurs

Dés le départ, Léana, Jade et Lynn souhaitaient écrire leurs propres compositions.

« Après avoir réalisé plusieurs reprises et en ayant toujours en tête l’envie de créer nos propres chansons, il semblerait que nous ayons attisé la curiosité de plusieurs labels et le label Parlophone nous paraissait être une évidence. » confient-elles. 

C’est ainsi que leur premier single « Mille Couronnes » est disponible en ligne depuis ce jeudi 17 mai.

« Ce que l’on a souhaité illustrer à travers ce titre c’est l’espoir représenté par les couronnes. Elles sont l’image d’une lumière éclatante et étincelante qui jaillit. Quelque chose qui brise l’obscurité, symbole du désespoir vers un nouvel espoir. Raviver la flamme et donner de la lumière dans sa vie à des moments où on peut se sentir seul ou trop préoccupé par ce qui ce passe dans notre tête. Il peut y avoir pleins d’interprétations dans ce titre, chacun peut s’y retrouver et y chercher sa propre signification, c’est ce que l’on aime » précise le groupe. 

En attendant de savoir si ce premier single séduit le public, le trio veut continuer à travailler sur un album, sans se poser de questions. « Qui sait ce que l’avenir nous réserve ? » conclu d’une même voix les 3 Toulousaines. 

 >>> Le clip de leur premire single « Milles Couronnes » : 
Julien Leroy

02 Mar

Aprés le buzz à l’aéroport de Toulouse, les deux artistes d’Hallelujah sortent un single

Après avoir ému les internautes avec leur reprise d’Hallelujah dans le hall de l’aéroport Toulouse-Blagnac (3 millions de vues), Valérie Marie  et Gregory Benchenafi se sont retrouvés pour enregistrer à nouveau la chanson. Le single sort aujourd’hui.

© Valérie Marie

© Valérie Marie

La belle histoire des deux artistes de l’aéroport Toulouse-Blagnac continue. 

Ils se sont rencontrés pour la première fois le 19 février dernier dans le hall de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Retardés par leur vol, la pianiste toulousaine Valérie Marie et le chanteur lyrique Gregory Benchenafi, improvisent une reprise musicale « Hallelujah » de Leonard Cohen. 

Filmé par un voyageur, la vidéo fait rapidement le buzz sur les réseaux sociaux touchant des millions d’internautes. A ce jour, elle totalise plus de 3 millions de vues.

« Un moment merveilleux, magique » avoue sur le moment, la pianiste toulousaine. Si bien que les deux artistes se sont retrouvés quelques jours plus tard à Paris. Ils décident alors d’enregistrer à nouveau le morceau dans un studio.

Le single « Hallelujah » est disponible depuis ce vendredi 2 mars sur les plateformes Deezer et iTunes. De quoi prolonger la magie et se faire connaître auprès du grand public. 

Une équipe de France 2 (Laeticia Legendre Didier Dahan) a pu suivre l’enregistrement :

Julien Leroy

26 Déc

Le clip (parodique) des Toulousains de « Gangsters Modérés » fait le buzz

Le clip de rap de trois d’humoristes dont deux Toulousains, fait le buzz sur Facebook. Baptisé « Les Gangsters Modérés », la vidéo cartonne avec plus de 870.000 vues en une semaine.

© Gangsters Modérés

© Gangsters Modérés

Le clip musical des « Gangsters Modérés » cartonne sur le web depuis une semaine. Publié le 16 décembre dernier sur Facebook, la vidéo totalise (déjà) près de 880.000 vues.

Le clip est une chanson parodique sur le rap. Ils racontent l’histoire de Gangster qui ne veulent pas faire trop de mal. « C’est faire la révolution, mais par la fenêtre de son salon. C’est mettre du Booba a fond dans sa clio, mais avec les vitres fermées » cantonne le trio.

Les paroles sont drôles accompagnées d’une mise en image de qualité. 

Dernière cette chanson, se trouve un trio de 3 humoristes dont deux Toulousains : Gabriel Francès, Fabien Guilbaud accompagné de Romuald Maufras originaire de Nantes. Ces 3 jeunes comiques ont chacun leur one-man-show et tourne régulièrement sur les scènes françaises. Gabriel Francès et Fabien Guilbaud se produisent notamment à la Comédie de Toulouse. 

Aujourd’hui, ils cherchent un producteur afin de produire d’autres clips. A suivre…

En attendant, écoutez le son des « Gangsters Modérés » : 

Julien Leroy

25 Nov

L’Occitanie présente ses instruments de musique du futur au Next Music Festival

Le premier festival des instruments de musique du futur, imaginés et conçus en France, se déroule ce samedi 25 novembre à Issy-les-Moulineaux (92).

Le violon toulousain imprimé en 3D / ©3Dvarius

Le violon toulousain imprimé en 3D /
©3Dvarius

Le « Next Music Festival » présente dès 14h30, une douzaine d’innovations musicales dont 4 sont issues d’Occitanie. Ces instruments du futur offriront, dans la soirée, un concert insolite en attendant de conquérir les professionnels.

Les visiteurs peuvent ainsi découvrir le premier violon imprimé en…3D par les Toulousains de « 3D Varius ».

Puis tester le gant musical de Montpellier : Specktr. Cette innovation permet de créer et de mixer votre musique sans jamais toucher un seul bouton de la platine.

Basés à Alés, les Gardois de Joga d’Oc sont également là pour présenter leur tambourin permettant de joueur simultanément de la basse et des percutions.

Enfin, la jeune pousse Metal Sounds basée à Verfeil, en Haute-Garonne, fera la démo de ses percussions mélodiques et acoustiques en métal.

Julien Leroy

13 Sep

Musique électronique : l’application toulousaine « Mega Pads » transforme votre smartphone en drum pad

Réveillez le David Guetta qui sommeille en vous, avec une nouvelle application musicale née à Toulouse : « Mega Pads ». Elle permet de transformer votre mobile en drum pad. A vous de composer le futur tube mondial.

© DJ Pad Music

© DJ Pad Music

La nouvelle application toulousaine « Mega Pads » permet de transformer votre mobile en drum pad.

Pour les novices, le drump pad est un instrument de musique électronique utilisé par la nouvelle génération de DJ. Il s’agit simplement d’un boitier avec des boutons qui diffusent un son.

Mega Pads offre des milliers de sons, la possibilité de créer des effets ou d’importer ses propres musiques. Simple et intuitif, elle s’adresse à la fois aux professionnels et aux amateurs.

Totalement gratuit, l’application a été conçue par Pierre-Edouard Galtier, un ingénieur en informatique toulousain passionné de musique électronique. « J’ai saisi l’opportunité de rendre le monde des drum pads accessible au plus grand nombre grâce a la puissance de nos smartphones et tablettes » explique-t-il.

A découvrir en image avec ma chronique dans « 9h50 le matin Occitanie » sur France 3 – Septembre 2017  :


l’application toulousaine « Mega Pads » transforme votre smartphone en drum pad

>> Plus d’info sur www.dj-pad-music.com

Julien Leroy

06 Juil

Coup d’envoi du premier festival des arts numériques de Saint-Orens, près de Toulouse

Un nouveau festival dédié au numérique et à l’art ouvre ses portes ce jeudi 6 juillet à Saint-Orens. Des artistes, des musiciens, des philosophes et des professionnels du numérique vont animer des ateliers et des conférences durant 3 jours. Le salon s’adresse à tous.

La mairie de Saint-Orens, près de Toulouse, lance la première édition de son festival des arts numériques. Du 6 au 8 juillet 2017, « vous allez découvrir des œuvres qui sont faites avec des outils numériques & comprendre ce que le numérique (les ordinateurs, internet, les réseaux sociaux, les applications etc…) change dans les arts » explique l’équipe organisatrice. 

Au programme : des spectacles, des animations, un « ArtLab » composé d’installations artistiques interactives à tester, des conférences, des expositions,…

Entre 3000 et 5000 personnes sont attendues à l’espace culturel Altigone de Saint-Orens.

Le salon s’adresse à la fois aux professionnels et aux familles. 

Un festival similaire à Castres

Cet événement n’est pas le premier en Midi-Pyrénées. « Les Giboulées Numériques » est également un festival sur l’art numérique. La première (et unique) édition a eu lieu le 11 mars 2016 à Castres.

>>> Pour aller au festival de Saint-Orens, infos pratiques sur : www.festival-des-arts-numeriques.fr

Julien Leroy