23 Avr

Une start-up de Toulouse crée un moteur de recherche sur le Coronavirus

Pour aider les entreprises dans leur veille économique, La startup toulousaine Geotrend, vient de créer le « Corona Virus Search Engine ». Ce premier moteur de recherche d’information stratégique autour du Covid-19, permet de fouiller parmi les 2 milliards pages web consacrées à la pandémie.

© Geotrend

Pour se développer et anticiper, une entreprise a besoin de s’informer sur son secteur d’activité.

« Cependant dans le contexte actuel, comment trouver la bonne information de façon quasi instantanée ? Comment l’analyser efficacement ? Comment faciliter une prise de décision fiable et agile ? » s’interrogent Thomas Binant et Grégoire Sigel, les fondateurs de Geotrend.

« Les décideurs réclament de l’information stratégique mais face à l’infobésité, cette dernière, est vite noyée dans la masse. A titre de repère, 2′ 220′ 000′ 000 d’articles ont été publiés depuis le début de l’épidémie, au niveau mondial, sur Google News » poursuivent les 2 ingénieurs.

C’est pourquoi les 2 Toulousains et leur équipe ont mis au point le premier moteur de recherche autour du Coronavirus baptisé : « Corona Virus Search Engine ».

Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle (IA), le moteur de recherche détecte et analyse des millions de pages web liées aux impacts économiques de la pandémie mondiale.

« Notre ambition est de fournir rapidement l’information stratégique aux entreprises pour accroître leur réactivité et éclairer leurs prises de décisions. Dans le contexte actuel, il est important de sécuriser et de maîtriser sa chaîne de production » précisent Thomas Binant et Grégoire Sigel.

Né à Toulouse en 2018, Geotrend est spécialisé dans la veille économique grâce à l’IA. La startup a été imaginée par deux Toulousains de 38 ans : Thomas Binant et Grégoire Sigel. Anciens ingénieurs chez Airbus Defence and Space, ils mettent au point dans leur garage pendant l‘année 2016, une technologie disruptive rendant ludique et efficace la recherche et la compréhension des informations stratégiques.

Après être passée par le BizLab d’Airbus et l’incubateur de toulousain Nubbo, Geotrend compte aujourd’hui 20 salariés. La jeune pousse a également réussit une levée de fonds de 1,3 millions d’euros en juillet 2019.

Pour plus d’informations : https://www.geotrend.fr/corona-search-engine

Voir le reportage de Christine Ravier et Véronique Galy de France 3 Occitanie : 

Julien leroy

02 Juil

Happengo, un « Google Maps » pour les personnes en situation de handicap

Né à Toulouse, ‘Happengo’ est un moteur de recherche conçu pour faciliter la mobilité des personnes en situation de handicap visible ou non visible. Ce « Google Maps » référence l’accessibilité des établissements en fonction de l’handicap de l’internaute. Cette innovation est lancée officiellement ce mardi 2 juillet.

© HappenGo

Happengo veut devenir le « Google maps » des personnes en situation de handicap visible ou non visible.

« La plateforme permet de trouver un établissement, un lieu ou un service selon votre profil et vos besoins, avec le bon niveau de description sur son accessibilité » explique Valérie Portoles, co-fondatrice. 

En fonction de son handicap ou de sa mobilité, il est possible de filtrer les lieux et faciliter ainsi le quotidien. « L’objectif est de favoriser un mode de vie plus libre » complète-t-elle.

Ce moteur de recherche s’adresse à la fois aux handicapés (moteurs, visuels, auditifs,..), aux personnes atteintes de maladies invalidantes mais aussi aux seniors, aux femmes enceintes ou aux blessés temporaires.

Happengo « permet aussi de repérer un professionnel ou une structure de service dans les domaines de la santé, du paramédical, du droit, du transport, des associations et plus encore« .

L’application est entièrement gratuite pour les utilisateurs. Le modèle économique repose sur les professionnels ou les organisations qui souhaitent y figurer. Chaque demande est ensuite vérifiée et validée par les administrateurs afin de « garantir l’information » précise Valérie Portoles. 

Après plusieurs mois de rodage (le site web est en ligne depuis décembre 2018), Happengo est lancé officiellement ce mardi 2 juillet à Cornebarrieu.

Le service a été imaginée par 4 Toulousaines : Valérie Portoles (chef de projet chez Capgemini), Valérie Subra (qualiticienne de formation et d’expériences), Joany L’Ecuyer Mabille, (directrice de communication) et Béatrice Eloy (directrice d’une résidence hôtelière).

L’objectif est de favoriser le tourisme et le déplacement des individus concernés par un handicap. En France, cela représente 12 millions de personnes selon l’ORCIP, sans oublier les aidants et les 20 millions de seniors. Happengo veut d’ailleurs se déployer rapidement dans l’hexagone et en Europe.

>>> Pour le tester : www.happengo.com

Julien Leroy

15 Mai

Qwant va construire un data center en Occitanie

En 2020, la région Occitanie accueillera un site de Qwant. Le moteur de recherche français veut implanter un data center à Toulouse ou Montpellier. Une annonce qui confirme l’attractivité de la région dans l’économie des données.

© Delphine Goldsztejn / MaxPPP

Après Paris, Rouen, Nice, Ajaccio et Epinal, le moteur de recherche Qwant a décidé d’implanter son sixième data center en… Occitanie. Le lieu exact n’est pas encore choisi mais le site sera basé à Toulouse, Labège ou Montpellier.

Ce data center va permettre de traiter une partie des millions de données du moteur de recherche. En 2018, Qwant a géré plus de 18 milliards de requêtes.

Il va également permettre d’augmenter le nombre de pages référencées afin d’optimiser la recherche. Les nouveaux serveurs vont aussi développer des applications Data (cartographie, reconnaissance de l’image, données anonymes pour le secteur médical,…).

Le nouveau calculateur aura ainsi une capacité de 4 pétaflops. Cela veut dire qu’il pourra traiter 4 millions de milliards d’opérations de calcul en une seconde !

Sa mise en service est prévue pour 2020.

Cette annonce confirme l’attractivité de l’Occitanie dans l’économie des données. La région veut devenir l’une des capitales françaises du secteur.

Pour y parvenir, un cluster est né le 18 avril dernier. Baptisé « Occitanie Data », ce club veut faciliter les échanges entre les collectivités locales et les acteurs privés de la Data. Au total, le cluster compte 17 membres fondateurs dont… Qwant.

Conçu et développé en France, Qwant est le premier moteur de recherche européen à disposer de sa propre technologie d’indexation du web. Mais son principal atout est de protèger la vie privée de ses utilisateurs en refusant tout dispositif de traçage à des fins publicitaires.Un « anti-Google » qui séduit de plus en plus, les entreprises et les institutions françaises. France Télévisions ou l’Assemblée nationale l’ont choisi comme moteur de recherche par défaut.

Julien Leroy