30 Juin

Une vidéo parodique sur un nouveau fast-food à Millau cartonne sur le web

21 ans après le célèbre démontage du Mc Donald’s, un nouveau fast-food va débarquer à Millau, le Burger King. Pour dénoncer cette installation, les Aveyronnais des « Amis du lobbie » se sont amusés à réaliser une vidéo décalée où des Millavois seraient heureux de cette ouverture. La parodie fait le buzz avec plus de 450.000 vues en moins de 4 jours.

Nouveau coup d’éclat de la web-série aveyronnaise « Ami des lobbies ».

Depuis mars 2019, cette création 100% Aveyronnaise cherche à sensibiliser le grand public à l’environnement et à la surconsommation en employant l’autodérision et l’humour décalée. Chaque vidéo met en scène des lobbys faisant l’éloge de la destruction écologique. La recette cartonne sur le web avec plus de 2 millions de vues.

La web-série ne pouvait pas passer à côté de la construction d’un nouveau fast-food à Millau. En effet, Burger King vient d’annoncer son implantation dans la sous-préfecture aveyronnaise pour 2021. Tout un symbole dans une ville qui a vécu le démontage d’un restaurant Mc Donald’s en 1999 par José Bové et des altermondialistes.

Le réalisateur Jérémy Bismuth et les acteurs Laura Flahaut Hadi Rassi, ont alors imaginé un faux reportage TV où des Millavois campent déjà sur le terrain qui accueillera le fast-food. 

Sous forme de micro-trottoir, chaque figurant explique pourquoi il attend, avec impatience, l’arrivée du Burger King. Tous les clichés sur la restauration rapide et la malbouffe y passent. Humour décalée et fous-rires assurés !

Ce sont des restaurants comme le Burger King qui vont leur envoyer les patients : diabète, cholestérol, maladie cardiovasculaire… C’est la restauration qui soutient l’hôpital, c’est ça la solidarité ! (parodie)

Postée le 26 juin sur les réseaux sociaux, la vidéo fait le buzz. Elle totalise déjà plus de 450.000 vues sur Facebook et YouTube.

Julien Leroy

25 Avr

Durant le confinement, un prêtre réalise des vidéos décalées (pour le bonheur de ses fidèles)

Depuis le début du confinement, le prêtre de Montastruc-La-Conseillère (aux portes de Toulouse) réalise des vidéos déjantées et des messes numériques sur Facebook. L’objectif est de garder le lien avec ses paroissiens confinés et leur apporter un peu de bonheur.

© France 3 Toulouse

Les prêtes d’aujourd’hui sont de plus en plus connectés. La jeune génération de curés n’hésite plus à utiliser les réseaux sociaux et les messageries instantanées pour diffuser une messe ou envoyer un verset de la Bible sur WhatsApp. Pour certains, l’exercice dévoile des talents de comédien.

C’est le cas du père Arthur de Leffe. A 43 ans, il est le prêtre d’une paroisse aux portes de Toulouse, regroupant les communes de Montastruc-La-Conseillère, Verfeil et Bessières.

Privé de paroissiens depuis le 15 mars et les mesures contre le Covid-19, le curé se demande alors, comment garder le lien.

Aussitôt, il décide de diffuser sur Facebook, l’homélie de sa messe du lendemain. Un initiative qui attire plus de 2000 vues. « Un buzz à mon niveau » estime-t-il.

Passionné de vidéo, Arthur de Leffe se met à devenir un prêtre youtubeur et… comédien. Rapidement, il se met à réaliser des vidéos décalées et humoristiques sur les effets du confinement.

Avec l’aide du père Eustache et l’abbé Aymar de Langautier, il se mettent à imaginer une visio-conférence… après 4312 jours de confinement ou écrivent une chanson pour soutenir les organisateurs de l’omelette géante de Bessières.

« Le but est de détendre et d’apporter de la légèreté car tout le monde est fatigué de cette situation » précise Arthur de Leffe. Un humour qui séduit les fidèles. Ils sont quelques milliers à le suivre sur Facebook.

Il utilise également les réseaux sociaux pour réaliser des vidéos plus spirituelles ou pour diffuser des messes. Une de nos équipes de France 3 Toulouse l’avait suivi dans les coulisses de sa messe en direct sur Facebook :

Après 39 jours de confinement, Arthur de Leffe espère aujourd’hui un retour de ses paroissiens sur les bancs de l’église. Mais le président de la République a fait savoir que les lieux de culte n’ouvriront pas le 11 mai. « Cette décision est vécue comme une injustice par la communauté » assure l’abbé de Montastruc.

Comme l’ensemble de l’église catholique, il attend avec impatience de retrouver les messes, les fidèles et… leur sourires.

Julien Leroy

30 Mar

Confinement : une pâtissière du Tarn réalise un rouleau de papier toilette à… manger !

Insolite. Une cake designer de Lempaut a-t-elle créé une nouvelle spécialité culinaire du Tarn ?  En attendant de le savoir, le gâteau en forme de papier toilette donne faim aux internautes confinés.

© Pâte Sablée

Pour parodier l’actualité sur le coronavirus et la ruée vers certains produits de consommation, une pâtissière du Tarn s’est amusée le 21 mars dernier, à créer un cake… en forme de rouleau de papier toilette.

D’autres professionnels de pâtisserie ont eu la même idée mais c’est la première en Occitanie. 

Le gâteau est composé d’une génoise et d’un ganache chocolat au lait. L’habillage est réalisé à partir d’une pâte à sucre blanche. Une fois étalée, la bande enroule la génoise en simulant un papier toilette, sans oublier les prédécoupes du rouleau ! 

Basé dans le petite village de Lempaut (entre Revel et Castres), Ikram Laaziri est une cake designer. Elle personnalise des gâteaux pour les anniversaires, les mariages et les grandes occasions. La Tarnaise publie régulièrement ses créations sur sa page Facebook « Pâte sablée » 

La jeune femme a également réalisé un second cake dédié au covid-19. Il représente le visage d’une femme avec un masque de protection et une seringue.  

© Pâte Sablée

Julien Leroy

09 Mar

Municipales 2020 : Quand un photomontage (raté) des candidats de Rocamadour fait le buzz

Photo de la liste « Ensemble Rocamadour »

A chaque élections municipales, les photos des candidats apparaissent sur les réseaux sociaux, dans la presse locale ou sur les panneaux d’affichage.

Parfois, certaines photographies sont retouchées pour plus d’originalité (comme changer un décor) ou pour simplement, rajouter des colistiers absents lors de la séance de shooting. Des photomontages plus ou moins réussis en fonction de sa maîtrise de Photoshop.

C’est pourquoi, des internautes s’amusent depuis quelques jours sur Twitter à les répertorier via le hashtag #Détourage2020.

Parmi les photomontages les plus insolites, la photo des candidats de Rocamadour (dans le Lot,) a fait beaucoup réagir.

Selon nos confrères du HuffingtonPost, la liste « Ensemble Rocamadour” menée par le maire sortant, Pascal Jallet, n’est pas parvenue à réunir l’ensemble des colistiers lors de la séance photo. 3 candidats manquaient à l’appel. L’équipe de campagne les a donc rajouté numériquement. Mais le photomontage a mal tourné… 

En effet, les 2 candidats au fond en partant de la gauche, n’ont… ni jambes, ni de pieds. Et un troisième colistier (au centre) n’a qu’une seule jambe ! .

Des détails qui n’ont pas échappé à l’œil expert de l’internaute « Tonio Vega » aussitôt relayés. 

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020.

Julien Leroy

01 Jan

Toulouse : les (meilleurs) vœux des internautes pour 2020

Depuis minuit, les messages de bonne année se multiplient sur la toile toulousaine. En voici un petit florilège. Entre le maquillage d’un pied et les jeux de mots sur 2020, les internautes de la ville rose ont encore beaucoup d’imagination.

 > Les voeux insolites de Baptiste Beaulieu, médecin et écrivain :

> Le dessin de François Carbonnel à déguster avec modération : 

> Les vœux de la youtubeuse JujuFicats :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Eve Moment. 🇫🇷 Merci, merci pour cette année.. En fait non ; MERCI pour CES ANNÉES de dingue que vous me faites vivre depuis le début de notre aventure ! Merci de m’aider à évoluer, de me soutenir dans mes projets. Merci d’accepter que je vous partage TOUT ce qui fait que je suis MOI ; du sport, de la nourriture, des délires, des moments de vie.. Avec VOUS, je suis entièrement MOI. Je suis reconnaissante d’avoir une communauté aussi engagée et bienveillante que la nôtre. Vous êtes ma FORCE au quotidien, mon bonheur de tous les jours. Les années à venir seront encore plus belles que celles passées, je n’en ai aucun doute. À vous, mes chats ; je souhaite que tous vos projets se réalisent, que vous preniez conscience que vous êtes parfaitement VOUS, parfaitement UNIQUES, que votre confiance en VOUS devienne plus FORTE que TOUT, que vous ne soyez entourés que des bonnes personnes.. En bref, je ne vous souhaite QUE LE MEILLEUR. Ce soir, faites la fête mais avant tout, faites attention à vous. Votre Maman Fitcat qui vous aime ❤️ #teamfitcats #jujufitcats #teamshape

Une publication partagée par Votre Maman Fitcats (@jujufitcats) le

> La beauté des Pyrénées pour démarrer en douceur l’année : 

L’occasion de vous souhaiter à mon tour, une bonne année 2020 !!!

Julien Leroy

13 Nov

« NetPlouk » : des étudiants de Toulouse parodient Netflix et lancent leur web-série

Des étudiants en communication à l’ISCPA de Blagnac, prés de Toulouse, se sont amusés à parodier la célèbre plateforme de Streaming Netflix. Rebaptisée « NetPlouk », le trio a également réalisé sa propre web-série. Le premier épisode est dévoilé ce mercredi 13 novembre à 20h00.

Image parodique de la série « Bluegnac » (crédit : netplouk)

Dans le cadre d’un concours de référencement web, trois étudiants en communication à l’ISCPA de Blagnac, ont décidé de créer leur propre plateforme de streaming proposant des séries parodiques et 100 % toulousaines.

En reprenant les codes du célèbre Netflix, le trio a ainsi imaginé « Netplouk ».

Sam Mendouse, Bradley Garcia et Maxime Coudert ont ensuite réalisé leur première production. « En seulement deux mois et sans aucun budget, nous avons écrit, tourné et monté notre première production, appelée Bluegnac » racontent-ils.

Le premier épisode de « Bluegnac » sera diffusé ce mercredi 13 novembre 2019, à 20h00.

La web-série raconte « l’histoire de deux étudiants Toulousains : Riccardo et Marcelito. En quête de gloire et de richesse, les deux amis mettent au point une nouvelle recette qui va révolutionner le monde de la drogue. Cette mixture liquide à la couleur bleue, à l’odeur ambrée et aux pouvoirs aphrodisiaques fait un tonnerre dans les soirées étudiantes. Alternant études et sorties nocturnes, Riccardo et Marcelito mènent d’une main de maître leur trafic grandissant qui rapporte gros. Ce succès suscite des convoitises par le grand baron de la drogue «El Patron» qui souhaite récupérer cette fameuse recette (..). Par l’intermédiaire de Fausto, son bras droit, il va tout faire pour barrer la route aux deux étudiants.« 

Malgré quelques longueurs, le premier épisode est captivant grâce au scénario et à la musique. La web-série amateur reprend les codes d’un bon thriller sur.. Netflix.

Au total, « Bluegnac » est découpé en 3 épisodes. Les suivants sortiront les 20 et 27 novembre.

En attendant, voici le teaser :

Julien Leroy

20 Août

Insolite : quand Twitter cache le pis d’une vache de l’Aveyron

©JEAN LOUIS PRADELS / MaxPPP

Pour Twitter France, la photo de mamelle de vache est un contenu sensible. 

Dans l’Aveyron, une éleveuse de bovin en a fait la mauvaise expérience.

Basée dans le village de Pruines, Marie-Amélie Viargues élève des vaches laitières. Elle aime son métier et s’amuse à le partager sur les réseaux sociaux.

Ce mardi 20 août vers 7h30, elle s’apprête à traître une vache baptisée « Meringue ». Mais l’animal possède une particularité génétique : le bovin possède 5 trayons (extrémité du pis) au lieu de 4. L’éleveuse se demande alors si le robot de traite est adapté.

Trouvant la situation cocasse, Marie-Amélie Viargues prend une photo et la post sur Twitter avec le commentaire « Première traite pour Meringue. Elle va être facile à reconnaître celle là. Ça passe au robot« .  

Mais pour certains internautes, la photo est masquée et remplacée par le message « Le contenu de ce média est susceptible d’être sensible« .

En effet, le média est masqué automatiquement par Twitter pour les utilisateurs qui ont décoché l’option « Afficher les médias qui peuvent comporter des contenus offensants » dans les paramètres. Il suffit donc de cocher à nouveau pour faire réapparaître les pis. 

La mésaventure a fait réagir plusieurs internautes dénonçant une « censure de la nature ».

Pourquoi l’algorithme de l’oiseau bleu estime que la mamelle d’une vache est un contenu choquant ? Pour le moment, impossible de répondre à cette question. La lecture de la politique de Twitter en matière de médias sensibles n’apporte pas d’autres explications. Même si l’anatomie du pis de vache peut faire penser à certains mammifères…

Julien Leroy

25 Juin

Quand un robot toulousain devient une épreuve du Bac

Insolite. Les robots agricoles du Toulousain Naïo Technologies sont de plus en plus présents, y compris dans un sujet du baccalauréat de 2019 !

© Naïo Technologies

Ce lundi 24 juin, les 30.000 lycéens français de l’option « Sciences de l’Ingénieur » du bac S, ont été invités à plancher sur « Dino », un robot de désherbage autonome conçu par Naïo Technologies. Aujourd’hui, cette start-up toulousaine est le leader européen des robots agricoles et viticoles.

Les candidats avaient ainsi, 4 heures pour étudier le fonctionnement de ce robot unique. 27 questions étaient à compléter.

Il faudra attendre début juillet, pour savoir si ce sujet aux couleurs locales, a porté chance.

En attendant, l’équipe de Naïo Technologies est fière de cette reconnaissance. « Que l’on soit une source d’inspiration pour le bac, c’est une mini gratification » m’avoue un des membres.


Julien Leroy

11 Juin

Quand des startups s’installent dans une … église de Toulouse

En 2022, la crypte de l’église Saint-Aubin de Toulouse, accueillera des… startups. L’espace de 1800 m² sera destiné aux professionnels de la 3D, de l’animation et des jeux vidéos. Un projet unique en France.

© ICADE

Implanter des startups du numérique dans une… église ! Une idée unique en France, qui verra le jour à Toulouse en 2022.

Le projet consiste à réaménager la crypte de l’église Saint-Aubin.

Situé dans le centre-ville, l’édifice religieux date de 1847. Mais son architecte, Jean-Marie-Thérèse-Auguste Delort ne parviendra jamais à le terminer, faute de budget. Son oeuvre sera achevé quelques décennies plus tard. Aujourd’hui, le lieu accueil des messes mais sa crypte, fermée depuis 20 ans, va connaîtra une seconde vie.

Baptisé « Light House« , le projet vise à transformer 1800 m² de surface.

L’objectif est d’implanter plusieurs startups et entrepreneurs. Le lieu veut offrir un espace de travail et « donner de la visibilité aux industries créatives et culturelles existantes du territoire et attirer
d’autres talents » explique le groupe ICADE à l’initiative de ce projet insolite.

© ICADE

Concrètement, la crypte accueillera des professionnels travaillant dans « l’image et la production de contenus comme du cinéma, d’animation, des jeux vidéo ou encore du virtuel« . Mais aussi quelques jeunes entreprises spécialisées dans la crytomonnaie et dans le e-tourisme.

Le site « s’articulera autour de 4 espaces : Séquence Production (proposant des studios pour le cinéma ou les jeux vidéo), Séquence Création Digitale (accueillant des entreprises dans les espaces tertiaires hybrides partagés), Séquence Émotion (liant les espaces intérieurs et extérieurs en mettant en avant le partage artistique numérique et les rencontres) et Séquence Expérimentation (valorisation et mise en exposition d’outils immersifs et virtuels) »

En attendant de connaître les occupants de ce nouveau tiers-lieux, le réaménagement devra amener la lumière vers la crypte. « Deux nouvelles entrées seront créées de part et d’autre des côtés de l’église, sous forme de gradins urbains invitant le public à la découverte de Light House » détail le mandataire.

© ICADE

Le lancement des travaux est programmé fin 2020 pour une ouverture début 2022. En attendant, une concertation est menée avec le diocèse, les riverains, les associations et les écoles du quartier.

La valorisation de la crypte Saint-Aubin fait partie des 15 lauréats sélectionnés par le jury « Dessine-moi Toulouse ». Lancé en 2018 par Toulouse Métropole, ce concours cherche à retenir les futures infrastructures urbaines de la ville rose.

Julien Leroy

07 Juin

Perle d’élève : Quand la Garonne devient la… Daronne !

Capture écran Twitter

Depuis 24 heures, une perle d’élève fait rire des milliers d’internautes.

Sur Twitter, un enseignant de Paris n’a pas résisté à photographier la copie d’un écolier de CM2 qui devaient nommer le nom des fleuves français. Une leçon de géographique qu’il ne semble pas maîtriser totalement. En effet, l’élève a décidé de rebaptiser la « Garonne » en « Daronne » (qui signifie « mère ») !

Une petite faute linguistique qui fait le buzz. Posté ce jeudi 6 juin, le message a déjà été partagé et liké plus 6000 fois.