10 Déc

Succès du groupe « Neko Light Orchestra » avec leurs reprises musicales de Game of Thrones ou d’Harry Potter

Né à Toulouse, Le Neko Light Orchestra est un groupe de rock mélodique qui reprend les bandes originales de jeux vidéo, de films et d’animes. Leur univers s’étend de Star War à Game of Thrones en passant par les animations d’Hayao Miyazak. En 7 ans d’existence, il est devenu le plus grand groupe musical geek de France.

Concert de The Neko Light Orchestra. © Joël R

« Le Neko Light Orchestra est un collectif de musiciens, passionnés par les univers geeks, qui s’est spécialisé dans la réinterprétation des musiques des cultures de l’imaginaire » explique son fondateur, Nicolas Chaccour. 

Né à Toulouse en 2011, ce groupe de rock mélodique reprend ainsi les bandes originales de films de science fiction et de jeux vidéos. Cependant, les fans ne retrouveront pas la musique originale. Les Toulousains composent, mélangent, réinterprètent les célèbres mélodies pour un spectacle unique.

Leur univers s’étend de la trilogie des « Seigneurs des anneaux » (de Peter Jackson) à la saga  cinématographique « Harry Potter » en passant par les séries cultes de « Game of Thrones », « Dr Who » ou et des jeux vidéos comme « Silent Hill ».  

Au total, Le Neko Light Orchestra est composé de 7 formations qui écument les salles de concert et les conventions geek. Au total, plus de 170 spectacles ont été donnés en France, en Suisse et au Japon. Aujourd’hui, il s’agit du grand groupe musical geek de France. 

Autre particularité de cet orchestre : les concerts d’hommage aux films d’animation d’Hayao Miyazaki. « Nous sommes les seuls à le faire dans le monde » assure Nicolas Chaccour. Baptisé « Echos de la Vallée du Vent« , le spectacle revisite les bandes orginales du « Voyage de Chihiro » ou du « Château dans le ciel ». Les deux premières concerts en 2014 et 2018 ont affiché complets en quelques heures. 

Pour 2019, les 18 musiciens (professionnels et semi-amateurs) vont créer un nouvel orchestre autour des films de Quentin Tarantino en attendant la sortie d’un second album en juillet prochain.

>> Extrait du concert « Les echos de la terre du milieu » en hommage aux Seigneurs des anneaux : 

>>> dates des prochains concert sur le site officiel : www.nekolightorchestra.com

Julien Leroy

17 Mai

Après avoir fait le buzz, les 3 sœurs toulousaines de « Aöme » sortent leur premier titre

Exclusif. Depuis 1 an, la voix de 3 sœurs de Toulouse font craquer les internautes. Un succès qui leur a permis d’enregistrer leur première chanson « Mille Couronnes« . Le single sort ce jeudi 17 mai.

© Aöme Officiel

A Toulouse, Léana (20 ans), Jade et Lynn (16 ans) sont trois sœurs passionnées par la musique et la chanson. Elles forment le trio « Aöme« . Depuis mars 2017, elle s’amusent à réaliser des reprises musicales telles que Dommage de Bigflo& Oli, Shape of You d’Ed Sheeran ou encore de The Greatest de Sia. 

« Cela est venu très naturellement. On chantait déjà toutes les trois à la maison depuis notre enfance. La musique a toujours eu une place importante dans notre vie. On a eu envie de poster des vidéos afin de partager notre passion. On n’attendait pas grand chose. » expliquent-elles

Pourtant, la dizaine de clips cartonne sur le web avec plus de 6 millions de vues sur YouTube et une communauté de 140.000 fans. Un succès qui s’explique surtout par la (très) belle voix des Toulousaines.

Un premier single écrit par les 3 jeunes sœurs

Dés le départ, Léana, Jade et Lynn souhaitaient écrire leurs propres compositions.

« Après avoir réalisé plusieurs reprises et en ayant toujours en tête l’envie de créer nos propres chansons, il semblerait que nous ayons attisé la curiosité de plusieurs labels et le label Parlophone nous paraissait être une évidence. » confient-elles. 

C’est ainsi que leur premier single « Mille Couronnes » est disponible en ligne depuis ce jeudi 17 mai.

« Ce que l’on a souhaité illustrer à travers ce titre c’est l’espoir représenté par les couronnes. Elles sont l’image d’une lumière éclatante et étincelante qui jaillit. Quelque chose qui brise l’obscurité, symbole du désespoir vers un nouvel espoir. Raviver la flamme et donner de la lumière dans sa vie à des moments où on peut se sentir seul ou trop préoccupé par ce qui ce passe dans notre tête. Il peut y avoir pleins d’interprétations dans ce titre, chacun peut s’y retrouver et y chercher sa propre signification, c’est ce que l’on aime » précise le groupe. 

En attendant de savoir si ce premier single séduit le public, le trio veut continuer à travailler sur un album, sans se poser de questions. « Qui sait ce que l’avenir nous réserve ? » conclu d’une même voix les 3 Toulousaines. 

 >>> Le clip de leur premire single « Milles Couronnes » : 
Julien Leroy