27 Juin

Tourisme : Exod.app, l’application (quasiment parfaite) pour trouver une activité sur Montpellier

A Montpellier, une jeune startup spécialisée dans le e-tourisme, lance « Exod.app ». Cette application mobile recense à la fois les activités touristiques, sportives et culinaires à faire dans la région Montpelliéraine. Le guide parfait (et gratuit) pour sortir entre amis ou en famille.

Qu’est ce que l’on fait ce week-end ? Je reçois de la famille, qu’est ce que je vais pouvoir leur faire visiter ? Quelles activités on pourrait faire ensemble ? Nous sommes des milliers à se poser ces questions. C’est en faisant ce constat que trois entrepreneurs Héraultais ont décidé de lancer « Exod.app« , ce vendredi 26 juin 2020.

Cette application mobile recense à la fois les activités touristiques, sportives et culinaires à faire dans la région de Montpellier.

A ce jour, le guide liste une centaine d’idées de sortie classée en quatre catégories : Fraîcheur (pour les lacs, rivières et plages), Outdoor (pour les randonnées, activités sportives en extérieur, etc.), Indoor (pour toutes les activités en salle) et Gourmand (pour les dégustations des produits du terroir, fromages, huile d’olive, vins, huîtres, bières, etc.).

« Les gens aiment être surpris et sont à la recherche d’idées de sorties tous les jours. Nous avons créé l’app la plus intuitive possible qui apprend de vos préférences pour vous proposer de manière aléatoire les meilleures activités à découvrir autour de là où vous êtes » précise Eric Gérardin, cofondateur de Exod.app.

Certes, l’application est loin d’être innovante mais elle présente la particularité de réunir une multitude d’idées sur un même support. Totalement gratuite, la plateforme veut également aider à relancer le tourisme local après 3 mois de confinement contre le Covid-19. 

« 70% des touristes qui viennent à Montpellier sont hébergés chez des amis ou de la famille. Il faut donc les occuper et leur permettre de découvrir le territoire de manière ludique et efficace. Avec la crise que le secteur vient d’endurer augmenter sa visibilité digitale est un vrai plus pour les prestataires » complète Florian Colas, un autre cofondateur. D’ailleurs, Exod.app est soutenu naturellement par l’office de tourisme de Montpellier.

Les 3 concepteurs de ce guide numérique ne sont pas à leur première innovation. Ils sont déjà à la tête de deux start-up spécialisées dans la traveltech : GénérationVoyage.fr est un blog de voyage qui totalise 18 millions de vues par an; et Sportihome.com, une plateforme de logements entre sportifs. Le trio a également conçu en mai dernier, un générateur de voyage pour (re)découvrir les trésors de la France

En attendant que l’application propose d’autres villes françaises, les Montpelliérains peuvent la tester sur : https://exod.app.

Julien Leroy

11 Juin

Culture geek : assister (gratuitement) à un concert des Toulousains de « Neko Light Orchestra » ce dimanche 14 juin !

En attendant la reprise des tournées, les Toulousains de « Neko Light Orchestra » proposent gratuitement un concert en ligne ce dimanche 14 juin. Ce groupe est spécialisé dans les reprises musicales des films d’animations, de science-fiction et de jeux vidéo. Né dans la ville rose, c’est le plus grand groupe musical geek de France.

© Christian AUDIAU

A Toulouse, la musique se déconfine peu à peu avec des concerts à distance. Un nouveau rendez-vous musical est organisé par « Neko Light Orchestra » ce dimanche 14 juin à 20h30.

Né dans la ville rose, ce groupe de rock mélodique réinterprète les bandes originales de films d’animations, de science-fiction et de jeux vidéo. Leur univers s’étend de Star War à Game of Thrones en passant par Harry Potter et les animations japonaises d’Hayao Miyazak. En 9 ans d’existence, il est devenu le plus grand groupe musical geek de France.

En attendant la reprise des tournées, la formation toulousaine propose le 14 juin, son concert des « Echos de la Vallée du Vent, des Lucioles & du Soleil Levant‘.

Ce live reprend la musique des chefs d’œuvres de l’animation japonaise dont ceux des studios Ghibli (Hayao Miyazaki).

Le spectacle sera joué et retransmis en direct « depuis un studio de cinéma, avec lumières de concert, 10 caméras qualité télévision, piano à queue et un écran led géant derrière les musiciens » précise le manager, Nicolas Chaccour. 

Pour le public, il suffit de rester dans leur salon et se connecter à 20h30 sur la plateforme Twich.tv. (durée : 1h45)

Teaser :

Julien Leroy

 

04 Juin

Confinement : des habitants d’Occitanie sont devenus des champions de la… marche à pied !

Coronavirus. Pendant les 2 mois de confinement, les Français ont beaucoup marché… notamment en Occitanie. Certains départements de la région sont devenus des champions nationaux de la marche à pied selon un palmarès établi par l’application WeWard.

© Philippe Turpin/ MAXPPP

Télétravail, déplacement limité à 1 km, transport à l’arrêt,… durant 2 mois, la France a vécu à l’heure du confinement pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

Alors, les Français se sont mis à marcher et à courir… particulièrement en Occitanie.

4 départements de la région se classent dans les 10 premiers du palmarès national établi par le cabinet Emerton Data et l’application WeWard (qui récompense ses utilisateurs pour chaque pas effectué dans la rue).

La Lozère et l’Ariège dans le TOP 4 !

En effet, les habitants de la Lozère (3e), de l’Ariège (4e), du Lot (5e) et de l’Aveyon (7e) figurent parmi les meilleurs marcheurs durant la première quinzaine d’avril 2020. 

Selon les statistiques de WeWard, un Lozérien a effectué en moyenne, 6222 pas par jour. Il se classe ainsi derrière le Cantal (2e avec 6432 pas) et les Hautes-Alpes (champion de France avec 6460 pas en moyenne). 

L’Ariège fait quasiment aussi bien avec 6105 pas quotidiens. Le Lot est à 6097 et l’Aveyron à 5942.

Par contre, les habitants de la Haute-Garonne ont boudé cette activité. Ils se classent dans les trois derniers avec seulement 4109 pas. L’Hérault (4626), les Hautes-Pyrénées (4613), Le Gers (4686) ne font guère mieux.

Sur la deuxième quinzaine du mois d’avril, le classement change mais l’Occitanie reste dans le haut du tableau. L’Ariégeois prend même la troisième marche du podium avec une moyenne journalière de 6578 pas.

Pourtant, ce regain d’intérêt pour la marche à pied n’a pas été immédiat.

Sur les 15 premiers jours du confinement en mars 2020, l’activité pédestre a chuté en moyenne à 2000 pas par jour dans l’ensemble des départements de la métropole.

Puis, les Français se sont mis à marcher et à courir. « Fin avril, les trajets piétons de proximité ont retrouvé leur niveau d’avant confinement, autour de 5500 pas/jour » précise Tanguy de La Villegeorges, Co-fondateur de WeWard.

1 Français sur 4 veut marcher d’avantage après le déconfinement

Pour parvenir à ses statistiques inédites, l’application parisienne se base sur des données anonymisées issues de ses 140.000 utilisateurs. Un panel composé « d’individus plutôt urbains et dans la tranche d’âge 18-45 ans » précisent les fondateurs

Même si l’échantillon est loin d’être exhaustif, ce palmarès révèle que la marche est de plus en plus plébiscitée par les Français, y compris avec le déconfinement. D’ailleurs, un sondage de la Prévention routière publié ce jeudi 4 juin, annonce que 24% des Français veulent désormais marcher davantage.

Une bonne nouvelle car l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) estime que marcher au moins 30 minutes par jour (environ 3500 pas) contribue à réduire le stress et lutter contre les maladies cardiaques.

Julien Leroy

27 Mai

Tourisme : (re)découvrez les trésors cachés en France grâce à ce générateur d’idées de voyage

Deux jeunes entrepreneurs de Montpellier ont conçu explorelafrance.fr. Ce générateur propose (gratuitement) des idées de voyage pour (re)découvrir la France. Une initiative qui permet de relancer le tourisme après deux mois de confinement.

© ExploreLaFrance.fr

Depuis le début de la pandémie du Covid-19, les acteurs de l’écosystème numérique d’Occitanie multiplient les initiatives solidaires. Certains ont créé une plateforme pour récolter les dons de masques pour les hôpitaux. D’autres ont offert gratuitement leurs innovations ou leurs compétences pour les petits commerces.

La dernière idée nous vient de Montpellier avec le site web explorelafrance.fr afin de soutenir le tourisme en France.

Confinés (par hasard) sous le même toit, Eric Gerardin (CEO du blog de voyages GénérationVoyage.fr) et Sylvain Morel (co-fondateur de la plateforme de logements entre sportifs Sportihome.com) ont conçu un générateur d’idées voyage « qui permet de découvrir, en un seul clic et de manière aléatoire, des destinations originales partout en France«  explique le duo.

« La France regorge de trésors cachés, cet été sera l’occasion pour les millions de Français de les (re)découvrir !« 

En raison des mesures de déconfinement, l’outil offre la possibilité de filtrer les résultats dans un rayon de 100 km autour de son domicile. Il comprend également des fonctions de favoris et de partage. L’utilisateur peut aussi indiquer, sur chaque point d’intérêt proposé, s’il a déjà visité ou non ce lieu.

A ce jour, 1700 sites touristiques célèbres ou méconnus, sont recensés par #ExploreLaFrance.

La base de données est alimentée par les deux fondateurs mais aussi par les offices du tourisme. L’occasion pour ces dernières de promouvoir leurs destinations et relancer le secteur sinistré par des semaines de confinement.

« L’année 2020 se dirige vers un tourisme 100% franco-français avec plus des 2/3 de ceux qui pourront partir qui opteront pour une destination montagne ou campagne. Pour ceux qui ne pourront pas partir, ils profiteront de découvrir leur territoire à 2h maximum de voiture de chez eux » précisent Eric Gerardin et Sylvain Morel.

>> www.explorelafrance.fr

Julien Leroy

20 Mai

Des sénateurs d’Occitanie vont étudier la fracture numérique à l’heure du Coronavirus

© Pierre HECKLER / MaxPPP

Le confinement, l’école à la maison et la crise du Covid-19 ont fait émerger les inégalités numériques des Français. Selon une étude de l’INSEE, 17 % de la population est touché par l’inaccessibilité au numérique. Et un internaute sur 3 manque de compétences de base.

C’est pourquoi le groupe RDSE du Sénat a lancé, ce 13 mai 2020, une mission d’information contre l’illectronisme et pour l’inclusion numérique.

Ce groupe de travail est composé de 23 sénateurs dont 4 de la région Occitanie : Raymond Vall (sénateur PRG du Gers), François Bonhomme (sénateur LR du Tarn-et-Garonne), Viviane Artigala (sénatrice PS des Hautes-Pyrénées) et Angèle Préville (sénatrice PS du Lot).

La mission va organiser quatre tables rondes en visioconférence. Elle rencontrera des établissements publics qui développent des programmes d’aide aux usages du numérique, des associations, des chercheurs et des startups qui proposent de faciliter la formation au numérique.

Les conclusions de ce travail parlementaire seront présentées d’ici quelques mois, par le Gersois Raymond Vall, nommé rapporteur.

En attendant, vous pouvez suivre leurs échanges en cliquant ici.

Parallèlement, le Sénat organisera, le mercredi 27 mai, un débat consacré au thème : « La crise du Covid‑19 : révélateur de la dimension cruciale du numérique dans notre société : quels enseignements et quelles actions ? ».

Depuis septembre 2018, le gouvernement a également lancé son plan national pour faciliter l’accès au numérique dans les territoires. Des chartes d’inclusion numérique ont été signées avec plusieurs communes dont Labège en Haute-Garonne.

Julien Leroy

05 Mai

Pourquoi le site web de la mairie de Toulouse est indisponible depuis… une semaine ?

Depuis ce mercredi 29 avril, le site officiel de la mairie de Toulouse est inaccessible. En guise de page d’accueil, l’internaute est accueilli par ce message sur fond gris : « Le site toulouse.fr est actuellement indisponible ».

En plein confinement contre le Covid-19, cette fermeture numérique tombe au plus mal. D’ailleurs, dès le premier jour, le webmaster de la mairie a rapidement transféré les pages dédiées au Coronavirus sur un autre serveur. Les Toulousains peuvent ainsi continuer à s’informer sur les mesures de déconfinement.

Mais pour le reste, c’est hors service depuis… 6 jours !

Evidemment, ce type d’incident est courant mais généralement, tout revient à la normal dans les 24 heures.

En cours de maintenance…

« Nous sommes en train de mener un grosse maintenance de sécurité » nous a répondu succinctement le service de communication de la mairie.

Pourquoi un tel délai ? « C’est un gros travail et le site de la mairie n’est pas un petit site » nous précise la mairie qui assure « que cette fermeture était prévue depuis longtemps« .

« Le site sera rouvert dans les prochains jours » conclut l’équipe de communication.

Un bug perturbe une visioconférence des élus

Au-delà de cette maintenance technique, la mairie de la 4e ville de France a également connu des difficultés les 29 et 30 avril.

Durant près d’une 1 heure, des élus n’ont pu se connecter lors de la visioconférence du conseil municipal. Des soupçons de piratage ont commencé à circuler mais la mairie a précisé que le problème venait de son prestataire. « Il y a eu un pic d’activité sur leurs serveurs » précise la mairie.  

Le lendemain, la mairie a subit un second bug technique lors du conseil de Toulouse Métropole. Cette fois-ci, « c’était notre réseau qui a lâché ».

Julien Leroy

30 Avr

Durant le confinement, apprenez (gratuitement) à jardiner avec cette application de Toulouse

A Toulouse, la startup « Dr. Jonquille & Mr. Ail » lance son application de jardinage. Gratuite et ouverte à tous, elle vous permettra d’apprendre à semer, planter, entretenir et récolter un potager. Une bonne manière de s’occuper de son balcon ou de son jardin durant cette pandémie.

© Dr. Jonquille & Mr. Ail

Pour s’occuper durant le confinement et la crise du Covid-19, la startup toulousaine « Dr. Jonquille & Mr. Ail » a lance ce 16 avril, son application mobile pour jardiner.

Entièrement gratuite, elle s’adresse essentiellement aux débutants qui souhaitent apprendre à semer, planter, entretenir et récolter les plantes pour « faire de son balcon, rebord de fenêtre ou jardin, un vrai petit paradis » précise Gaël Brelet, l’un des 4 fondateurs.

« Elle guidera chaque utilisateur pour devenir un jardinier aguerri ! Fini les galères pour trouver des tutoriels ou des conseils sur une multitude de sites. Tout est compilé dans une application » poursuit-il.

En effet, l’application toulousaine permet de comprendre ce que l’on peut semer ou planter à l’endroit voulu. Au total, 60 espèces sont répertoriées pour transformer son balcon ou son jardin en véritable potager. « Une fois ce premier choix établi, il suffit de se laisser guider » assurent les concepteurs.

© Dr. Jonquille & Mr. Ail

Dr. Jonquille & Mr. Ail offre également une initiation à la permaculture et une boite à pharmacie en ligne pour soigner ses plantes.

Née en 2019 à Toulouse, la startup « Dr. Jonquille & Mr. Ail » est spécialisée dans la vente de semences potagères, aromatiques et florales toutes reproductibles et certifiées BIO. La jeune pousse, créée par 4 amis d’enfance : Daniel, Théo, Hugo et Gaël, veut « émettre le jardinage au cœur de la vie des gens ». En un an, le site marchand a enregistré plus de 2000 commandes.

L’application devrait faire connaître davantage les activités commerciales de cette pépite de l’AgriTech.

Pour télécharger l’apps :

  • Sur Android : lien
  • Sur Iphone – IOS : lien

Julien Leroy

29 Avr

Coronavirus : des Toulousains lancent un « Bon coin » pour faciliter les dons de masques et de gels hydroalcooliques

A Toulouse, des salariés de Safran Electrical & Power ont eu l’idée de lancer une plateforme web « Industriesolidaire.fr » qui met en relation les professionnels de santé et les entreprises qui produisent par solidarité, des équipements de protection contre le Covid-19. L’objectif est de faciliter les dons. La belle initiative est unique en Occitanie.

© Richard MOUILLAUD / MaxPPP

Dès le début du confinement et de la pandémie, de nombreux hôpitaux et professionnels de la santé se sont retrouvés en pénurie d’équipements de protection.

Par élan de solidarité, plusieurs entreprises de France et d’Occitanie ont commencé à produire gratuitement des masques chirurgicaux, des visières ou du gel hydroalcoolique.

Mais la distribution de ces dons s’est avérée parfois compliquée entre les industriels et les professionnels de la santé.

C’est pourquoi, des salariés de Safran Electrical & Power à Toulouse, en partenariat avec Mediactive Group, ont créé une plateforme web solidaire et gratuite, destinée  à mettre en relation ces deux univers.

« Lorsque nous avons voulu livrer des masques et visières produits par Safran Electrical & Power aux hôpitaux toulousains, nous avons constaté qu’il n’existait pas d’outil efficace pour recueillir les besoins des professionnels de santé. Nous avons donc décidé de développer cette plateforme » explique Lisa Dupont, à l’initiative de ce projet et responsable communication chez Safran Electrical & Power.

Industriesolidaire.fr « s’adresse, d’une part, à toutes les entreprises produisant des équipements de protection (masques, visières, gels hydroalcooliques et autres), et d’autre part, à tous les professionnels de santé (personnels des hôpitaux, CHU, EPHAD, indépendants, etc.) » poursuit-elle.

« Les offres et demandes sont répertoriées par département. L’idée est de rapprocher les ressources et les besoins pour faciliter les livraisons en circuits courts« .

Lancé officiellement le 23 avril 2020, le site web « commence à faire son chemin avec 9 sociétés adhérentes qui ont distribué du matériel au CHU de Toulouse, à la clinique des Cédres à Cornebarrieu ou l’hôpital Joseph Ducoing » précise Lisa Dupont.

Les concepteurs cherchent aujourd’hui à attirer les entreprises solidaires pour étoffer ce « bon coin » unique en Occitanie.

Plus d’info sur : https://industriesolidaire.fr/

Voir le reportage de Stéphane Compan et Clara Delannoy, de France 3 Occitanie : 

Julien Leroy

27 Avr

Coronavirus à Toulouse : Des hôtesses de l’air et des stewards cartonnent sur le web avec un clip déjanté !

Depuis le début du confinement, les avions et le personnel navigant sont cloués au sol. Pour égayer cette situation morose, des salariés d’Air France Hop basés à Toulouse et Paris, ont décidé de réaliser un clip musical et décalé. La vidéo fait le buzz avec des milliers de vues.

Capture écran de la vidéo (crédit : Liliana Silva)

Faute de pouvoir accueillir des passagers à Toulouse, des hôtesses de l’air et des stewards de la compagnie aérienne « Hop » (filiale d’Air France) ont décidé de les amuser sur les réseaux sociaux, avec une vidéo déjantée.

Le personnel navigant toulousain a réalisé une parodie du challenge « #dontrushchallenge ».

Ce défi apparu durant la pandémie sur le réseau social Tik Tok, consiste à changer de look avec un objet (un pinceau de maquillage ou une brosse à barbe) puis de le passer à la participante suivante qui le rattrape à son tour.

Dans la déclinaison toulousaine, le témoin est un passeport français que les hôtesses de l’air, les stewards et quelques pilotes se lancent à tour de rôle. A chaque fois, le personnage change de tenue au son du groupe The Black Eyed Peas.

Le résultat est drôle, décalé et plein d’humour. 

« Beaucoup de compagnies aériennes ont commencé à réaliser le même défi. Alors, on s’est dit pourquoi pas nous » raconte Liliana Silva Chef de cabine à l’origine de cette initiative.

Mais l’objectif est surtout « d’apporter un peu de bonne humeur dans la situation actuelle plutôt morose pour le transport aérien«  poursuit-elle.

Publié sur YouTube le 19 avril dernier, la vidéo totalise déjà plus de 10.000 vues.

Des collèges d’Air France à l’aéroport de Nice ont également tourné leur clip anti-morosité. A découvrir sur le site web de France 3 Provence Alpes Cote d’azur.

Julien Leroy

Coronavirus : Des startups de Toulouse vous proposent de tester (gratuitement) leurs innovations

Malgré les conséquences économiques et le confinement, plusieurs start-up de Toulouse offrent gratuitement leurs services pour lutter contre le Covid-19. Tour d’horizon des initiatives et accessibles à tous !

© Bruno Levesque / MaxPPP

Dés le début du confinement le 17 mars, plusieurs startups et entrepreneurs de Toulouse se sont mobilisés spontanément en offrant gratuitement leur technologie aux personnels soignants, aux élèves, aux télétravailleurs ou aux petits commerçants.

Un élan de solidarité qui a surpris Alexis Janicot, le directeur de la French Tech de Toulouse. « Dès les premiers jours du confinement, nous avons constaté une forte mobilisation des startups pour prendre leur part dans la lutte contre la crise. Je remercie les startups qui sont engagées face au covid« . 

Voici un florilège d’initiatives à tester gratuitement avant le déconfinement :

Si vous avez besoin d’un plombier

Selfcity est une jeune pousse qui propose de résoudre un problème de chaudière ou de plomberie gratuitement tout en respectant les règles du confinement. Durant la crise, elle ouvre son service de réparation à distance via visio-conférence. Plus d’info sur https://www.selfcity.fr/

Si vous êtes un professionnel de la santé

MonOrdo est une startup qui a développé une application qui remplace l’ordonnance à la pharmacie. Elle met à disposition gratuitement cette solution de e-prescription. Nous avions déjà présenté cette jeune pousse prometteuse en juin 2019Plus d’info sur monordo.com

MyFeelBack est spécialisé dans le filtre et gestion des demandes, propose gratuitement la création d’un questionnaire de diagnostic pour filtrer les demandes au SAMU ou tout autre questionnaire « intelligent » permettant une meilleure gestion du flux des appels et du travail. Plus d’info sur http://www.myfeelback.com.

Kaduceo, spécialisé dans l’analyse et la prédiction des parcours de soins, travaille actuellement avec un hôpital sur la mise à jour des modèles pour aider à la prédiction des entrées de patients liés au Coronavirus et des autres. L’objectif est d’aider les équipes soignantes dans l’organisation et l’anticipation. Kaduceo propose d’appliquer ces modèles gratuitement à d’autres établissements. Pour en savoir plus : https://kaduceo.com/prediction-des-urgences/ .

Si vous êtes en télétravail

TAMPLO est un logiciel en ligne qui structure la collaboration autour de la réunion. Cette application toulousaine permet de préparer à plusieurs une réunion en ligne et de connecter son compte-rendu aux plans d’actions. Les actions décidées en réunion sont ensuite centralisées sur une plateforme collaborative que vous pouvez organiser et configurer. Pour en savoir plus : http://www.tamplo.com.

Bleexo met gratuitement à disposition son outil d’enquêtes et de prise de pouls régulier. Cette solution permet de mesurer le bien-être et l’expérience collaborateurs en entreprise. Pour en savoir plus : https://www.bleexo.com.

Si vous faite l’école à la maison

VYFE, start-up spécialisée dans le vidéo-training, propose gratuitement sa plateforme de vidéo training et de coaching à distance aux formateurs et aux enseignants qui doivent assurer des formations à distance. Pour en savoir plus : https://vyfe.fr/

Si vous êtes un petit commerçant

Comment créer rapidement un site e-commerce pour poursuivre son activité pendant le confinement ? La question est devenue un casse-tête pour de nombreux commençants et entrepreneurs. La communauté d’experts « Friends of Presta » a décidé de se mobiliser en leur créant gratuitement une boutique en ligne. L’initiative est née à Toulouse. Plus d’info sur cet article

Si vous allez au travail en moto

Liberty Rider veille sur tous les motards qui continuent de se déplacer pour des raisons professionnelles. Le service Premium est ouvert gratuitement jusqu’à la fin du confinement à tous les profesionnels contraints de se déplacer à moto. L’application détecte les chutes en deux-roues et alerte les secours. Pour en savoir plus : https://liberty-rider.com/

Si vous devez recruter (après le 11 mai)

Taleez peut aider les entreprises à préparer le déconfinement. La jeune pousse toulousaine met à disposition gratuitement son outil de gestion des recrutements (diffusion des offres d’emploi, gestion des candidatures,…), jusqu’au 1er juillet 2020. Plus d’info en cliquant ici

Un QR code gratuit pour les belles initiatives

Le Toulousain Unitag, producteur de QRCode, offre gratuitement un abonnement premium pour toute initiative de gestion de la crise du Covid-19. Un label qui permet de distinguer la solidarité des entrepreneurs du numérique.

Un secteur en difficulté…

Malgré cet élan de solidarité inédit, le secteur du numérique à Toulouse souffre de la situation. Lire notre enquête sur les premiers dégâts du Coronavirus dans l’univers des startup de la ville rose.

Julien Leroy