28 Nov

Des bonnes affaire avant Noël : c’est parti pour le Black Friday !

Le Black Friday nous vient tout droit des Etats-Unis.

Le Black Friday nous vient tout droit des Etats-Unis.

Vous n’avez pas pu passer à côté vu la quantité de prospectus distribués dans les boîtes aux lettres par les grandes enseignes, c’est aujourd’hui le « Black Friday ». Ou plutôt le début d’une période ultra courte de bons plans un peu partout et pour tous les types de produits.

L’idée nous vient tout droit des Etats-Unis, où le Black Friday est le jour d’après Thanksgiving (4e jeudi du mois de novembre). L’opération se passe donc, comme son nom l’indique, le vendredi, et dure initialement 24h. Elle permet aux consommateurs que nous sommes d’acheter dans la majorité des cas des cadeaux de Noël à moindre frais, ou tout simplement de se faire plaisir, en épargnant un peu son porte-monnaie.

Les produits les plus prisés : tout ce qui touche au High-tech. C’est normal, le high tech a la côte au pied du sapin ! Téléviseurs ultra HD, casques audio, smartphones ou appareils photos derniers cri, consoles de jeux, tout y passe et les affaires sont souvent alléchantes. Aux Etats-Unis, on peut economiser jusqu’à 150 voire 200$ sur une Xbox One, ce qui fait la console de dernière génération à -50%. Attention, il n’y en aura pas pour tout le monde…

Mais quid du Black Friday en France ? Ce qui est sympa, c’est que chez nous, les enseignes ont eu la bonne idée de faire des opérations qui durent 24h… plus quelques jours pour certains. Restons sur les produits high tech puisque c’est notre domaine ici… Des enseignes comme la Fnac, Amazon, Auchan ou encore Rue du Commerce et Cdiscount pour ne citer qu’eux, font des remises qui méritent le détour. Vous pourrez y dénicher ainsi jusqu’au 30 novembre -pour les magasins ouverts le dimanche (ou les boutiques en ligne)- et même jusqu’au 1er décembre (Darty) : 15% sur les iPhone 6 (fnac), des téléviseurs 3D Full HD jusqu’à -30% (cdiscount), des pack consoles PS4 + jeux (GTA V ou Far Cry 4 ou Drive Club) à 399€ (fnac, amazon, cdiscount…), un pack Xbox One + Assassin’s Creed Unity et Assassin’s Creed Black Flag à 369€ (idem)… La Wii U aussi est vendue en pack avec Mario Kart 8 à 272,54€ chez Amazon et Cdiscount (289€ à la fnac)…

Bref, vous l’aurez compris, aujourd’hui et même ce week end, scrutez la bonne affaire en boutique ou en ligne…

 

21 Nov

« Dragon Age : Inquisition », de l’épique à (re)vendre dans votre salon

Du 20 novembre au 1er décembre, plusieurs sérigraphies uniques sur bois inspirées de la saga Dragon Age sont exposées au Dernier Bar avant la Fin du Monde, dans le 1er arrondissement de la capitale.

Du 20 novembre au 1er décembre, plusieurs sérigraphies uniques sur bois inspirées de la saga Dragon Age sont exposées au Dernier Bar avant la Fin du Monde, dans le 1er arrondissement de la capitale.

Une petite note pour vous annoncer une initative sympa autour de la sortie du jeu Dragon Age : Inquisition (Electronic Arts), puisque 8 sérigraphies réalisées par des artistes du monde entier et inspirées par l’univers de la saga Dragon Age font en ce moment l’objet d’une vente aux enchères sur eBay. En attendant le coup de marteau -virtuel- fixé le 1er décembre, vous pourrez admirer ces oeuvres sur bois au Dernier Bar avant la Fin du Monde situé avenue de la victoire dans le 1er arrondissement de Paris

Et puis si on vous en parle, c’est aussi que les bénéfices de la vente seront intégralement reversés à l’association CéKeDuBonheur qui œuvre en faveur de l’enfance et l’adolescence hospitalisée et ça, c’est vraiment une super idée.

>> La bande annonce du jeu Dragon Age : Inquisition : 

Pour rappel, Dragon Age : Inquisition est un RPG épique signé Bioware (une filiale d’Electronic Arts). Doté d’un scénario d’une richesse étonnante, vous ferez évoluer des personnages dans un monde ouvert fantastique mangifiquement réalisé. A noter que le titre a reporté au dernier E3 2014 le prix du « meilleur RPG » des Game Critics Award.

Bref, si l’univers vous plaît et que vous êtes fan de la saga, penchez vous sur les enchères entre deux parties !

Dragon Age : Inquisition (Electronic Arts). Dispo sur PC, PS4, XboxOne.

 

19 Nov

Jésus, Moïse et leur smartphone

Si Jésus et Moïse avaient eu des smartphones, se seraient-ils envoyés des SMS pour échanger leurs miracles ? C’est une des situations loufoques mais ô combien hilarante imaginée par Gad Elmaleh dans son dernier One Man Show, « Sans tambour…« , qui sort aujourd’hui en DVD.

Alors on ne va pas spoiler quoique ce soit, mais sachez que le sketch qui réunit ces figures de la religion nous a fait beaucoup rire et on voulait le partager. Et pour qu’il n’y ait pas de jaloux, sachez que les musulmans, les bouddhistes ou les juifs en prennent aussi pour leur grade au même titre que les catholiques. Toujours avec subtilité, et un souci du détail qu’affectionne tant l’humoriste.

Bref, vous l’aurez compris, le smartphone utilisé dans ce sketch n’est qu’une excuse pour vous en parler, mais si vous avez envie ou besoin de rire, n’hésitez pas ! Surtout que  l’image de Moïse en mode Selfie devant la mer rouge coupée en deux, y’a pas a dire, ça s’afficherait à coup sur en TT sur Twitter (TT= trending topic).

©

© DR

Gad Elmaleh,  Sans tambour… disponible en double DVD, BluRay et VOD depuis le 19 novembre 2014.

13 Nov

Assassin’s Creed Unity : le Paris révolutionnaire en Haute Definition

Assassin’s Creed Unity vous fait évoluer dans la capitale entre 1789 et 1794 et vous fait vivre les grands épisodes de la révolution française. (© Ubisoft )

Les semaines se suivent et les jeux ne se ressemblent pas. Alors qu’on vous parlait la semaine passée de Call of Duty : Advanced Warfare, le dernier titre d’Activision qui vous fait incarner un soldat du futur, nous vous proposons aujourd’hui un retour dans le passé avec le dernier opus de la saga Assassin’s Creed d’Ubisoft, baptisé Assassin’s Creed Unity.

Exit donc l’exosquelette de CODaw et place au manteau de cuir et à la célèbre capuche d’Arno, un Assassin que vous aller faire évoluer dans le Paris des Sans Culotte et de Robespierre, bref… dans le Paris révolutionnaire, entre 1789 et 1794.

« C’était une évidence pour nous qu’un épisode de la saga Assassin’s Creed se déroule à Paris. On a choisi de placer l’intrigue a la fin du XVIIIe siècle, dans la période révolutionnaire, alors que la masse populaire qui vit dans la capitale est très importante, que la majorité des monuments connus existe déjà et que les événements qui se déroulent dans la capitale ont un retentissement mondial » nous a confié Antoine Vimal de Monteil, un des producteurs du jeu sur j’ai pu interviewer.

>> Découvrez mon reportage diffusé sur France 3 Paris Île-de-France ainsi que sur France 3 National :

Précisons-le bien, alors que la polémique enfle sur la véracité historique de ce 5e opus, Assassin’s Creed Unity insère son intrigue dans cet periode historique. Et non l’inverse. Ça semble léger comme nuance, mais ça fait toute la différence. Les équipes d’Ubisoft ont toujours mis un point d’honneur à respecter l’Histoire avec un grand H, tout en étant friandes des petites histoires au milieu de la grande. Mais ça ne les a jamais empêché de s’autoriser quelques libertés. N’oublions pas que la saga Assassin’s Creed n’en demeure qu’une serie de jeux.

Sans entrer dans plus de détails, félicitons ces titres vidéoludiques qui permettent de sensibiliser les gamers -jeunes et moins jeunes- à ces périodes de l’Histoire et aux personnages contemporains auxquels ils n’auraient pas forcément prêté beaucoup d’attention.

>> Découvrez le trailer d’Assassin’s Creed Unity :

07 Nov

Avec Call of Duty : Advanced Warfare, la saga d’Activision entre dans une nouvelle ère

COD Advanced Warfare1

Bienvenue dans le futur du jeu vidéo pourrait-on presque penser dès les premières minutes de jeu d’immersion dans Call of Duty : Advanced Warfare. Avec ce nouvel opus, la saga à succès d’Activision révolutionne une nouvelle fois le genre FPS et on comprend mieux les heures d’attente qu’il a provoquées pour pouvoir être testé à l’occasion de la dernière Paris Games Week. Car CoD : Advanced Warfare, c’est du FPS certes, mais en mode 2.0.

>> VIDEO – Découvrez la bande annonce de Call of Duty Modern Warfare :

Call of Duty : Advanced Warfare est le premier titre de la franchise destiné aux consoles NextGen (PS4 et XboxOne) dès sa conception. Ce n’était pas le cas pour son prédécesseur, CoD Ghosts, qui avait été adapté. Cela ne l’a pas empêché de devenir le jeu le plus vendu sur ces deux nouvelles consoles.

Advanced Warfare est aussi le premier CoD à être développé par les studios Sledgehammer Games. Des studios qui vont dorénavant alterner avec les historiques Treyarch et Infinity Ward, et qui bénéficient donc -grâce à leur alternance de sortie- de 3 ans de développement dorénavant et non plus 2. Et autant le dire tout de suite, une année supplémentaire de développement sur un jeu comme CoD, ça se voit.

COD Advanced Warfare3

Concernant les details techniques, le moteur graphique affiche 60 images à la seconde en 1080p sur PS4, et alterne entre du 720p et du 1080p sur Xbox One selon les séquences du jeu. Un nouveau moteur audio a également été développé pour ce nouvel opus par Sledgehammer Games.

Vous incarnez le soldat du futur

Mais venons en à l’intrigue. Dans cet opus, vous voilà plongé en 2054, alors qu’une attaque terroriste globale a plongé le monde dans le chaos. Vous incarnez Mitchell, un soldat du corps des Marines qui a été blessé lors de ces attaques. Mais l’Atlas Corporation, organisation qui semble seule capable de mener la lutte contre le monde terroriste, vous permet d’intégrer un programme d’élite en vous affublant d’un exosquelette truffé de technologies. A vous les armes de nouvelle génération, les véhicules et équipement high tech… Et il vous faudra bien ça pour mener à bien less missions que vous confiera le CEO de l’Atlas Corportation, incarné par Kevin Spacey himself

COD Advanced Warfare2

A noter que Sledgehammer Games s’est appuyé sur l’avis d’experts de l’armement et de « futurologues » de renom pour que l’immersion dans le jeu soit la plus réaliste possible et corresponde aux conflits de notre futur proche.

Vous aurez la possibilité de choisir parmi les différents modes de jeu traditionnels : histoire, pour jouer en solo, multijoueur et coopération. Dans le mode multijoueur, vous aurez la possibilité de personnaliser votre avatar, de profiter d’armes débloquées au fil de votre temps de jeu, d’affronter une équipe pour vous disputer un drone capable de contrôler un satellite… Bref, les gamers que vous êtes allez sans doute passer de longues heures de jeu sur ce Call of Duty : Advanced Warfare.

Enfin, pour être complet, sachez que si vous achetez la version numérique du jeu sur Xbox 360 ou PS3, vous pourrez bénéficier d’une upgrade gratuite (à télécharger avant le 31 mars 2015) pour la console Nextgen de la même famille (Xbox One ou PS4). Intéressant si Papa Noël à la bonne idée de vous offre une nouvelle console au pied du sapin !

>> Call of Duty : Advanced Warfare, developpé par Sledgehammer Games et édité par Activision, disponible sur Xbox 360 et Xbox One, PS3 et PS4, et sur PC. A partir de 60€. PEGI 18.

05 Nov

Un angle mort dans votre vision avec les lunettes Google ?

Google Glass Model (CC BY-SA 3.0)

Google Glass Model (CC BY-SA 3.0)

Les lunettes Google, si elles enrichissent le monde que vous voyez en affichant des informations dans votre champs de vision, créeraient aussi un angle mort dans la partie droite. C’est ce que révèle une étude menée sur un petit nombre de personnes, publiée mardi dans le très sérieux Journal of the American Medical Association (JAMA)

Résultat : le port de ces lunettes présenterait un risque pour la conduite notamment.

Les effets sur la vision de ces lunettes sont encore largement inconnus, précisent les auteurs de cette étude parue. Mais soyons honnêtes : si cette gêne est reélle, due notamment au petit appendice greffé sur le verre droit qui affiche justement les informations au fil de la journée en plus d’intégrer un appareil photo, il faut reconnaître qu’il n’y a pas que les lunettes Google qui en pâtisse, de ce type d’angle mort. Des montures de lunettes traditionnelles ou solaires assez épaisses (très à la mode…) peuvent aussi réduire le champ visuel et créer également des angles morts.

Bref, attention à voir bien, voir enrichi mais tout de même pas réduit… 😉

30 Sep

Un aperçu de Windows 10…

Après Windows 8 sorti il y a deux ans, Microsoft zappe un numéro : son prochain système d’exploitation s’appellera Windows 10. Et la firme de Redmond en a donné un premier aperçu mardi. Premier constat : le système devra être aussi efficace sur les ordinateurs professionnels que sur tablettes ou autres appareils mobile tactile grand public.

Alors qu’une version développeur sera disponible à compter de ce mercredi 1er octobre, la version grand public définitive, elle, n’est prévue que pour le dernier trimestre 2015. «Ce sera notre système d’exploitation le plus complet et le meilleur que Microsoft ait jamais conçu pour nos clients professionnels», a déclaré Terry Myerson, vice-président du groupe en charge des systèmes d’exploitation. Pour lui, Windows 10 constituera «la première étape d’une nouvelle génération entière de Windows».

Bon, c’était un peu ce que Windows 8 promettait. En promettant d’être le trait d’union entre les appareils fixes et les nomades. Mais les entreprises n’ont pas suivi. Pas assez de souplesse, trop d’habitudes abandonnées. Bref, il avait été fait table rase du passé alors que les utilisateurs demandaient une évolution. Beaucoup ont été perdus. Windows 10 devrait corriger ce souci. Avec le retour du menu Démarrer par exemple.

«Windows 10 fonctionnera à travers le plus large éventail d’appareils jamais vu, des objets connectés jusqu’aux centres de données mondiaux des entreprises», a d’ailleurs promis Microsoft mardi. Qu’il s’agisse d’une console de jeux vidéo Xbox, d’un ordinateur de bureau, d’une tablette, voire d’un petit objet connecté, le système d’exploitation saura s’adapter.

Autre élément rassurant : la sécurité sera améliorée, c’était une des failles des précédentes versions de Windows.

Bref, Windows 10 sera «un mélange des meilleures fonctionnalités du passé» tout en étant tourné résolument vers l’avenir et promet à chacun un OS capable d’être utilisé aussi bien à la maison qu’au travail. Sans transition.

(avec AFP)

EN IMAGES. L’Apple Watch en demo chez Colette, à Paris

IMG_0030-0.JPG

C’est le genre d’événement que les fashionistas adorent : un endroit tendance pour une opération éphémère avec invités triés sur le volet… Ce mardi 30 septembre, une fois n’est pas coutume, Apple, qui a plutôt l’habitude d’annoncer des « events » quelques jours à l’avance, a pris tout le monde de cours, en investissant dans la nuit la célèbre boutique Colette, située rue Saint-Honoré, à Paris, pour exposer son Apple Watch, annoncée par Tim Cook lors du dernier Keynote de la marque a la pomme.

En pleine fashion week, dans ce haut lieu de la « chic geekitude » parisienne, et avec Jonny Ive « himself » en véritable rock star… Il n’en fallait pas plus pour attirer foule de curieux, de geeks, de personnalités de la mode et des médias venus pour approcher ce nouveau produit qui, si il n’est pas révolutionnaire, risque tout de même -effet Apple oblige- de doper le nouveau marché des montres connectées dans lequel les Sony smartwatch 3, LG Watch R, moto 360 de chez Motorola ou encore Samsung S gear n’ont pas à rougir. Loin de là. Mais Apple reste Apple et la force d’attraction de la firme de Cupertino est sans pareil.

Bref… Nous sommes -nous aussi- passés chez Colette ce mardi 30 septembre. Nous avons approché la montre pommée, certes, mais surtout pu constater par nous même le phénomène généré par un tel « event » d’Apple, ou quand le gotta des podiums se presse pour dire… « J’y étais ». Avec sans doute le même effet, dans quelques mois, quand ils arboreront fièrement l’objet à leur poignet, et retrousseront leur manche histoire de montrer que « oui, vous avez vu ? j’ai mon précieux… »
Ainsi, on ne dira plus que tu as raté ta vie si à 50 ans tu n’as pas de Rolex, non… Mais si à 30, tu n’as pas ton Apple Watch…

>> Découvrez l’événement en images (photos : Olivier Couvreur) :

IMG_0055.JPG IMG_0034-0.JPG IMG_0040-0.JPG IMG_0043.JPG IMG_0047.JPG IMG_0041-0.JPG IMG_0054.JPG IMG_0049.JPG

 

18 Sep

Quand détecteurs de fumée et thermostats deviennent sexy…

Le Nest Learning Thermostat pourraient réaliser des économies de l'ordre de 13-31 % au niveau du chauffage

Le Nest Learning Thermostat pourraient réaliser des économies de l’ordre de 13-31 % au niveau du chauffage

Comment révolutionner le marché des détecteurs de fumée et autres thermostats en les rendants attirants ? Ce challenge -car c’en est véritablement un- saugrenu pour beaucoup avouons-le, a été relevé par l’entreprise américaine Nest. Peu connue encore du grand public français, Nest a pourtant réussi à faire installer ses produits dans plus de 130 pays. Tout en étant commercialisés uniquement aux Etats-unis, au Canada et au Royaume Uni. Aujourd’hui, jeudi 18 septembre, Nest débarque en France ! (Et aussi en Belgique, en Irlande et aux Pays-Bas).

Le détecteur de fumée qui apparaît souvent comme une verrue sur votre plafond -pour les quelques personnes qui en ont installé un dans leur domicile- n’a pas évolué depuis une cinquantaine d’années. Alors que la loi obligera chaque foyer à installer un détecteur de fumées à compter du 8 mars 2015, la question est simple : comment révolutionner un des marchés les moins sexy de l’industrie ? En apportant un design sympa et des fonctionnalités actuelles, comme la connectivité par exemple… Un détecteur de fumée connectée et intelligent, capable de communiquer avec d’autres appareils de la maison et votre smartphone ou votre tablette, il fallait y penser… Et c’est ce l’idée qu’ont eu les ingénieurs de Nest. Vive la Silicon Valley et ses bonnes idées 😉 (l’entreprise est basée à Palo Alto).

Dans le genre, c’est un peu une révolution. Commençons par Nest Protect, le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone. En France, plus de 250 000 feu se déclarent chaque année ds les foyers. Soit un toutes les 2 minutes.

Le detecteur de fumée et de monoxyde de carbone Nest Protect

Le Nest Protect vise à faire baisser ce chiffre, en offrant une expérience utilisateur tout a fait inédite. Cet appareil, capable de détecter la fumée et le monoxyde de carbone, communique avec des couleurs et avec des mots, vous envoie des messages et des rapports sur votre iBidule, marqué d’une pomme ou fonctionnant sous Android. Le progrès est pour tous. Quoique. A 109€, ca fait tout de même cher le détecteur de fumée. Les discours marketing vous diront qu’un appareil qui peut sauver des vies n’a pas de prix. Certes. Mais face aux appareils nettement moins sexy qui inondent le marché et s’échangent à une quinzaine d’euros, il va falloir trouver sa place. Mais Nest Protect dispose tout de même de sérieux arguments. Le premier, c’est sa détection du monoxyde de carbone. Ensuite, c’est la possibilité de savoir exactement d’où vient l’alerte, et quel est le danger. Car si vous avez plusieurs détecteurs, ils communiquent entre eux… Il dispose également d’une fonctionnalité de veilleuse, qui s’allume lors de votre passage dans le couloir en pleine nuit par exemple. Discret et efficace pour éviter de marcher sur les petits cubes de Lego abandonnés par votre petit dernier. Vos pieds lui seront reconnaissants. Enfin, il sait reconnaître la vapeur de la fumée. Utile dans une cuisine ou une salle de bain. Mais c’est surtout sa connectivité qui le démarque. Couplé à votre smartphone, où que vous soyez, vous saurez ce qui a été detecté chez vous : fumée, mouvement… le tout avec un visuel très travaillé. Normal quand on sait que de nombreux salariés de Nest ont été extirpés de l’enterprise Apple. « L’expérience utilisateur », comme ils l’appellent, ils connaissent…

Nest Protect, disponible en version pile ou filaire, 109€ ttc

Le deuxième produit disponible à partir d’aujroud’hui est le Nest Learning Thermostat. Tout est dans son nom. C’est un thermostat qui va au fil des jours apprendre votre mode de vie pour adapter votre chauffage dans votre maison.

Le Nest Learning thermostat

 Compatible avec des systèmes de chauffage au gaz, au fiou ou encore au sol hydraulique, c’est sa simplicité d’utilisation qui est assez déconcertante. On tourne sa molette vers la droite pour augmenter la température, on la tourne vers la gauche pour la baisser. Et le tour est joué : le thermostat, en plus de se plier à vos envie, sait s’adapter au type de chauffage de votre maison pour obtenir la température souhaitée à l’heure voulue. Car c’est aussi une des fonctionnalités intéressantes du produit : la programmation. Depuis l’appareil -ça, les concurrents savent aussi le faire- mais aussi via l’application dédiée qui permet d’accéder à toutes les données et les réglages de l’appareil. Objectif visé : des É-co-no-mies ! Eh oui, il faut savoir que le chauffage représente 60% de la facture d’électricité soit environ 1600€ par an en moyenne. Avec un appareil de ce type, capable de couper le chauffage quand il ne détecte pas votre présence (oui, il dispose aussi d’un détecteur de présence) ou durant la nuit, quand vous partez en voyage… mais à l’inverse qiu sait que la maison doit être chaude à 18h quand les bambins rentrent de l’école… les économies peuvent aller jusqu’à 30%. Maxime Véron, directeur marketing des produits Nest, nous a précisé que pour Paris, dans un appartement de type 3 pièces avec 2 chambres, c’est 15% d’économie. Pas mal. De quoi rembourser rapidement l’appareil la première année (il coûte 219€ à la base) et se faire plaisir ensuite… 😉 D’ici là, vous aurez appris à maîtriser les rapports énergétiques mensuels envoyés sur votre boîte mail, l’historique de 10 jours, et vous vous serez amusés à amasser le plus de feuilles car vous aurez été le plus écolo de votre région. Bref… didactique et écologique. On aime. Ses points faibles ? Un prix pas assez serré -le prix de l’innovation- surtout quand on ajoute la centaine d’euros de l’installation d’un pro recommandée (la liste des installateurs agréés Nest sur le site du fabricant). Mais la bonne initiative, c’est le petit cadeau pour les premiers acheteurs puisque jusqu’au 24 septembre, l’installation est offerte par Nest.

Nest Learning Thermostat, 219€ ttc. En option : le socle pour thermostat, 35€ ttc

Un véritable écosystème…

Enfin, à noter que le fabricant a lancé un label « Works with Nest », qui correspond à un programme de partenariat avec des produits des fabricants comme Jawbone, Whirlpool, LIFX, Mercedes, Logitech, Google…

Bref, matériel et logiciel, apps et services… Nest vise en réalité à devenir un véritable écosystème qui permettra de rendre votre maison « consciente », tout en promettant de préserver vos données personnelles liées à son utilisation. Heureux quand on sait que l’entreprise a été rachetée il y a quelques mois par Google. D’ailleurs, Nest est même allé jusqu’à embaucher des hackers pour vérifier qu’il n’était pas possible de s’infiltrer sur ses réseaux…

12 Sep

Netflix débarque en France : tout ce qu’il faut savoir

Lundi 15 septembre, Netflix débarque sur le territoire français. Netflix ? Un service de vidéo à la demande sur abonnement (SVoD). De quoi chambouler un peu le petit monde du PAF. Découvrez en quatre points l’essentiel sur cette petite révolution.

Qu’est-ce que Netflix ?

Netflix est un service de vidéo à la demande avec abonnement : pour moins de dix euros par mois, l’abonné peut regarder en streaming (sans téléchargement) tous les contenus (films, séries, programmes jeunesse) en illimité. Créé en 1997 par Reed Hasting, diplômé en intelligence artificielle de l’Université Stanford, Netflix est d’abord un système de location illimitée de DVD par Internet. En 2014, il est devenu un service de streaming avec 50 millions d’abonnés dans le monde dont 35,7 aux États-Unis.

Où pourra-t-on voir les contenus ?

En France, le groupe américain lancera son service uniquement sur internet, du moins pour l’instant, faute d’un accord avec les opérateurs de box ADSL, câble ou satellite. Les vidéos seront visibles via le site internet ou l’application (tablette, ordinateur, smartphone), soit sur téléviseur connecté directement à internet (Smart TV) ou par l’intermédiaire de certaines consoles (XboX et Playstation) et des boîtiers décodeurs (Chromecast, Roku ou Apple TV). Solution plus artisanale : raccorder un téléviseur classique à un ordinateur avec un câble HDMI.

Quels contenus ?

Les propres séries produites par le groupe (sauf « House of Cards », vendu en exclusivité à Canal+) sachant que des dizaines sont en chantier. Pour le reste, il s’agira des séries, films ou autres contenus dont Netflix aura acquis les droits pour la France, généralement non-exclusifs, et qui seront donc souvent les mêmes que chez ses concurrents. Les films seront anciens (plus de 3 ans après leur sortie en salle en France).

Est-ce que ça va bugger ?

C’est possible. Sur internet, les vidéos de Netflix auront grosso modo la même qualité que n’importe quelle vidéo en ligne, dépendant de la qualité du réseau internet de l’abonné (y compris son wifi à domicile) qui conditionne le débit des données. Les vidéos de Netflix ne pourront être prioritaires par rapport aux autres contenus.

(Source AFP)

RSS