16 Jan

Quand l’Etat incite à des « gestes simples » pour réduire la pollution des rivières

Source de l'Ain à sec. Hiver 2016.

Source de l’Ain à sec. Hiver 2016.

Une sécheresse en plein hiver : la situation est aussi inédite que préoccupante. Debut janvier, des confrères avaient filmé la source de l’Ain à sec et la semaine dernière nous sommes allés dans le Haut-Doubs constater l’ampleur de cette sécheresse. Les préfectures du Doubs et du Jura ont publié des communiqués demandant aux particuliers, aux collectivités et aux professionnels ( agriculteurs et industriels) d’avoir des « gestes simples » pour réduire les sources de pollution dans les cours d’eau. Cela est particulièrement important en cette période de reproduction des salmonidés précisent ces administrations.

Continuer la lecture

12 Jan

Sécheresse en plein hiver dans le Haut-Doubs : l’enjeu des ressources en eau potable

Eau potable

Eau potable

Juste deux jours avant Noël, pas une goutte d’eau ne sortait du robinet de quelques habitations d’Arc-sous-Cicon… La ressource en eau est fragile, on a tendance encore à trop souvent l’oublier. Depuis trois semaines, la société Gaz et Eaux appelle les habitants de la crête du Haut-Doubs à modérer leur consommation d’eau. Une première dans ce secteur qui peut s’expliquer par la sécheresse de ces derniers mois. Les dernières pluies remontent au 20 novembre dernier. Les ressources en eau sont à la moitié de ce qu’elles devraient être à cette période de l’année. La situation est préoccupante car la météo ne devrait pas s’améliorer, une période de gel est annoncée pour les jours prochains. Selon les services techniques de la ville de Morteau, il manquerait actuellement entre 150 à 170 m3 d’eau par jour d’où l’incitation à la chasse au gaspillage. Autre mesure, le recensement de tous les agriculteurs du secteur pour éventuellement les approvisionner par citerne dès lundi prochain.

Continuer la lecture

13 Déc

Fin de la restauration de L’Atelier du peintre de Gustave Courbet

L'Atelier du peintre de Gustave Courbet. © Photo RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowsky et © Photo musée d'OrsayDist. RMN Grand Palais/ Patrice Schmidt.

L’Atelier du peintre de Gustave Courbet. © Photo RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowsky et © Photo musée d’OrsayDist. RMN Grand Palais/ Patrice Schmidt.

24 novembre 2014 – 29 novembre 2016. Deux années d’une aventure passionnante… La restauration de L’Atelier du peintre que Gustave Courbet qualifiait d’ « allégorie réelle déterminant une phase de sept années de ma vie artistique » a été riche en découvertes et en questionnements. Le comité scientifique a du faire des choix pour que ce tableau manifeste peint en 1855 soit préservé pour les générations futures.

Continuer la lecture

12 Déc

Tout savoir sur le castor : conférence à Cléron

Castor photographié par Fabien Bruggmann et Bruno Fouillat

Castor photographié par Fabien Bruggmann et Bruno Fouillat

Le castor est un habitant de la vallée de la Loue ! Il a élu domicile dans le secteur d’Arc-et-Senans, à Chenecey-Buillon, Port-Lesney-Granges-de-Vaivre. Pour en savoir plus, Frédéric Ravenot, de la réserve Naturelle Ravin de Valbois, organise une conférence le vendredi 16 décembre à 20H30 à la salle de la mairie à Cléron. Elle sera coanimée avec Vincent Dams de Jura Nature Environnement. 

Lors d’un reportage pour France 3 Franche-Comté, nous avions pu découvrir le quotidien d’une vie de castor dans notre région grâce à Frédéric Ravenot et Vincent Dams.

Pour en savoir plus sur le plan régional d’action en faveur du castor, très utile pour le bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques, un document a été édité.

11 Déc

La correspondance de Gustave Courbet au centre d’un colloque au musée d’Orsay

 

Lettre de Gustave Courbet à ses parents

Lettre de Gustave Courbet à ses parents

Autant l’écrire tout de suite, c’est en lisant la correspondance de Gustave Courbet que ma passion pour ce peintre s’est concrétisée. Une découverte réalisée grâce à l’ouvrage collectif dirigé par Yves Sarfati « Transferts de Courbet ». Ce livre, publié en 2013 aux Presses du réel, reprend toutes les interventions des spécialistes réunis lors d’un colloque à Besançon en 2011.

Continuer la lecture

09 Déc

Gustave Courbet, ambassadeur de la vallée de la Loue

"Mystère au pays de Gustave Courbet" de Christian Maucler.

« Mystère au pays de Gustave Courbet » de Christian Maucler.

Et voilà une troisième BD autour de Gustave Courbet ! Après celle de Fabien Lacaf, « Courbet : L’Origine du monde »  et celle d’André Houot, « Le rendez-vous d’onze heures »; voici la bande dessinée du Bisontin Christian Maucler : « Mystère au pays de Gustave Courbet ». Une dédicace est prévue ce samedi 10 décembre à 14 heures chez BD Fugues à Besançon.

Continuer la lecture

Gustave Courbet, vedette du musée d’Orsay

C0020-00_00_10_00Le Maître d’Ornans Gustave Courbet est à l’honneur en ce moment au musée d’Orsay. Pour fêter son trentième anniversaire, le prestigieux musée parisien offre à ses visiteurs un accrochage inédit avec 45 oeuvres venues du monde entier. Cinq d’entre elles sont de Gustave Courbet dont certaines prêtées par les musées de Besançon et d’Ornans. Parmi les artistes concernés par cette opération, le peintre franc-comtois est celui dont le nombre de toiles prêtées est le plus important.

Continuer la lecture

01 Déc

Cartographier les cours d’eau, un enjeu majeur

DA_CARTOGRAPHIE_DES_RIVIERES-00_03_25_05

Dans la nature aussi, l’habit ne fait pas le moine. Certains filets d’eau n’ont à priori aucun intérêt et pourtant ils jouent un rôle important dans la prévention des risques d’inondation ou de sécheresse. Ils sont parfois à l’origine de litiges entre agriculteurs et l’ONEMA, la police de l’eau. C’est souvent la place et le rôle des zones humides qui est en jeu.

En 2015, à la demande de la profession agricole, le gouvernement a demandé à ses services de cartographier le moindre écoulement d’eau dans chaque département pour savoir si il y a lieu ou pas d’appliquer la loi sur l’eau. Les agriculteurs veulent en quelque sorte un « code de la route ».

Dans le Doubs, le groupe technique chargé d’établir cette cartographie s’est réuni à deux reprises. Ce groupe est à la fois constitué des services de l’Etat, des représentants des professions agricoles et forestières, des associations de protection de l’environnement, de la fédération de pêche, des syndicats mixtes, du conseil départemental du Doubs… Une large consultation qui a déjà abouti à l’expertise de 400  kilomètres d’écoulements sur les 1000 à inspecter. LA DDT 25 précise que cela a permis de découvrir 31 kilomètres de nouveaux écoulements classés désormais cours d’eau.  Ces écoulements n’existaient pas auparavant sur la cartographie et ils sont désormais soumis à la loi sur l’eau. Dans d’autres cas, des fossés ou des écoulements n’ont pas été classés. Vous pourrez consulter cette cartographie évolutive sur le site dédié à ce répertoire des cours d’eau.

Si vous en savoir plus sur les enjeux de cette cartographie, voici notre reportage :

Avec :
Eric Morel
FDSEA 25. Membre du comité de suivi de la cartographie 25,
Yannick Cadet
service eau, risques, nature et forêt de la DDT25,
André Paris
Onema, police de l’eau
Responsable du contrôle des usages,
Thomas Groubatch
Fédération de pêche du Doubs
Michaël Prochazka
SOS Loue et Rivières Comtoises.

Reportage I.Brunarius,L.Brocard,S.Linozzi et P.Gomez.

20 Nov

« L’origine du crime » , un roman policier truffé de tableaux de Gustave Courbet

Le roman de Sébastien Lepetit "L'origine du crime" se passe dans la vallée de la Loue

Le roman de Sébastien Lepetit « L’origine du crime » se passe dans la vallée de la Loue

Comment ai-je pu passer à côté de ce roman ? Je l’avoue, je n’ai pas encore lu cette enquête policière qui vient de recevoir le Prix Polar 2016 du Lions Club mais je vais m’y plonger dès que possible ! Sébastien Lepetit qui a vécu dix ans à Besançon, situe son intrigue dans la vallée de la Loue. « Un tableau de Gustave Courbet a été volé au musée d’Ornans et le principal suspect meurt avant même d’être interrogé » précise le site internet de l’écrivain déjà récompensé par le Prix du polar « coup de coeur des lecteurs » pour son roman « Merde à Vauban ». Son personnage principal porte un nom qui ne s’invente pas : commissaire Morteau. Sébastien Lepetit joue en permanence avec les références qu’elles soient littéraires, artistiques ou tout simplement franc-comtoises.

Continuer la lecture

RSS