09 Oct

Le Haut-Doubs de nouveau victime de la sécheresse

FTV8329-00_00_06_08

Le Haut-Doubs est de nouveau confronté au manque d’eau. Les faibles précipitations de ces 18 derniers mois n’ont pas permis de recharger suffisamment les nappes phréatiques qui alimentent Pontarlier et les communes environnantes. Le niveau de la nappe de la plaine de l’Arlier est plus bas qu’en 2003, année de son niveau record. L’arrêté de la préfecture du Doubs concernant les restrictions d’eau publié en juillet a été prolongé uniquement sur ce secteur. Le maire de Pontarlier et des élus de la communauté de communes de Pontarlier appellent à la plus grande vigilance et encouragent les administrés à aller plus loin en matière d’économie d’usage de l’eau. Continuer la lecture

19 Juin

Un lâcher d’eau sur l’Ain pour faire baisser la température de l’eau de la rivière

Le barrage de Vouglans

Le barrage de Vouglans

Le solstice d’été n’est pas encore passé que le Jura vient d’être placé, lundi 19 juin après-midi, en vigilance orange “Alerte canicule”. Cette procédure a été déclenchée par la préfecture du Jura. Ce même jour, les services de l’Etat de l’Ain et du Jura annonçaient un lâcher d’eau sur la rivière d’Ain pour diminuer la température de l’eau de la rivière. Les salmonidés, en particulier les truites, ont besoin d’eau fraîche pour vivre. Ce qui n’est pas le cas actuellement. A certains endroits, la température peut monter jusqu’à 23°. Une fournaise pour une truite !

Continuer la lecture

16 Jan

Quand l’Etat incite à des « gestes simples » pour réduire la pollution des rivières

Source de l'Ain à sec. Hiver 2016.

Source de l’Ain à sec. Hiver 2016.

Une sécheresse en plein hiver : la situation est aussi inédite que préoccupante. Debut janvier, des confrères avaient filmé la source de l’Ain à sec et la semaine dernière nous sommes allés dans le Haut-Doubs constater l’ampleur de cette sécheresse. Les préfectures du Doubs et du Jura ont publié des communiqués demandant aux particuliers, aux collectivités et aux professionnels ( agriculteurs et industriels) d’avoir des « gestes simples » pour réduire les sources de pollution dans les cours d’eau. Cela est particulièrement important en cette période de reproduction des salmonidés précisent ces administrations.

Continuer la lecture