08 Oct

Jean-Louis Murat érige Babel en Auvergne

Crédit: Julien Mignot

Crédit: Julien Mignot

Le chanteur nous a donné rendez-vous chez ses voisins, à l’Auberge du Guéry. A notre arrivée, le patron nous demande si Jean-Louis s’est remis de sa blessure à la main, s’imaginant qu’on le connait aussi bien que lui. Pour ma part, j’allais rencontrer « Murat » pour la première fois et j’étais moyennement fier. Je savais que promouvoir n’était pas sa tasse de thé et mes collègues journalistes ne m’avaient pas tracé un portrait flatteur du chanteur: fuyant, rustre, hautain pour certains. De quoi m’enthousiasmer. Fuyant et rustre, Jean-Louis Murat l’est sans doute un peu comme beaucoup d’autres auvergnats du Puy-de-Dôme que je connais, hautain, en revanche, pas du tout. Le monsieur a été plutôt chaleureux avec nous et surtout, d’une très grande sincérité quand il a embrassé ses voisins, le petit couple de l’Auberge. »Je salue d’abord mes amis » s’est-il excusé à son arrivée et à le voir sourire, nous n’avions aucun doute sur cette amitié. Nous étions chez ses amis et ça au moins, le mettait à l’aise. Et puis Alex était là, Alexandre Rochon du Delano Orchestra sans qui cette interview n’aurait pas été possible. « Tu t’en souviendras » me lance ce dernier à son arrivée, devinant mon malaise. Mais pourquoi ce bonhomme m’impressionne autant? Je me dis qu’il a quelque chose d’une bête sauvage, celle qu’on rencontre au détour d’un chemin et dont la présence incroyable pourrait s’évaporer en un clin d’œil si on en fait trop. Alexandre Rochon a plein de projets post-Babel comme une série de concerts de poche dans les différents lieux du coin qui ont inspiré des textes au chanteur. Babel est le dix-neuvième album (si j’ai bien compté) de Jean-Louis Murat et cette fois-ci, il l’a co-signé avec un groupe de Clermont-Ferrand qui a déjà fait parler de lui au-delà de la capitale auvergnate, The Delano Orchestra, dont le leader est le trentenaire Alexandre Rochon.

Jean-Louis Murat: On a enregistré à Clermont-Ferrand, c’est un groupe local, je suis le chanteur local (rires)… On a décidé de travailler ensemble. J’allais pas bosser avec un groupe de Limoges alors ça tombait bien… En plus, comme c’est sûrement le meilleur des jeunes groupes, avec un admirable leader comme Alex… Enfin je réfléchis pas tellement la-dessus, c’était à l’instinct, tout ça s’est fait à l’instinct. Et puis le batteur du Delano, Christophe (Christophe Pie travaille avec Jean-Louis Murat depuis ses premiers albums, ndlr) c’est un ami que je connais bien, ça s’est fait sans réfléchir.

Et quelle est la part du Delano dans cet album de Murat?

JLM: ça c’est le représentant du Delano qui va répondre… T’es pas emmerdé là?

Alexandre Rochon: On a joué chacun notre tour et ce sont plus des individualités du Delano qui sont représentées finalement. En fait ça dépend des morceaux, des fois on retrouve ce qui peut représenter le Delano et des fois moins…

JLM: C’est ça, c’est à la fois un groupe mais aussi des individualités… C’est assez difficile à définir, je pense que les membres du Delano s’expriment davantage sur les compos d’Alex…

AR: On n’a pas eu envie non plus de coller du Delano sur les chansons de Jean Louis, on a travaillé les arrangements tous ensemble. Tout s’est fait très spontanément, plutôt facilement en fait, chacun a apporté sa touche aux chansons de Jean-Louis et chacun trouvant son inspiration qui n’était pas forcément une inspiration tirée du Delano.

murat 4 Julien MignotJean Louis Murat, vous avez l’habitude de travailler avec des artistes engagés artistiquement, Alexandre Rochon fait partie de ces gens-là?

JLM: Oui on trouve la même chose chez Alex c’est-à-dire qu’ils ne savent pas trop ce qu’ils ont à faire mais ils savent définir parfaitement ce qu’ils n’ont pas envie de faire et c’est ce que j’apprécie chez ces artistes. Ce qu’on n’a pas envie de faire est assez bien défini et c’est d’ailleurs plus simple de se définir comme ça plutôt que de dire, « j’ai envie de ceci ou de cela »… Tous les gens avec qui j’ai travaillé, j’ai toujours remarqué qu’ils fonctionnaient comme ça: ils n’avaient absolument aucune idée de ce qu’on allait faire mais ils savaient en tout cas ce qu’on ne ferait pas.

Dans vos textes, il y a une foule d’indications de lieux très précis de la région, c’est l’un de vos albums les plus auvergnats? (Babel comprend une vingtaine de chansons dont certaines ont pour titre Neige et pluie au Sancy, Col de Diane, Dans la direction du Crest, Noyade au Chambon… ndlr)

JLM: Oui je cite plus facilement des noms de lieux mais ce n’est pas forcément l’énumération des lieux qui fait le côté régional voire cantonal du disque… Mais ça m’a toujours plu, j’aime bien m’ancrer (comme vous dites les journalistes) dans une réalité régionale et géographique. Depuis le début, j’ai toujours fait ça, j’ai toujours écrit des chansons qui parlent des lieux où je vis.

Ces lieux ne vous inspirent pas des choses très drôles, Noyade au Chambon par exemple?

JLM: Une noyade, ce n’est qu’une baignade ratée, y’a pas de quoi en faire une affaire… Mais faut en parler à Alexandre, c’est lui le spécialiste de la baignade… (le leader du Delano est aussi l’auteur avec Emilie Fernandez du Cahier Bleu, une collection de livres sur la baignade dont le premier volume était consacré à l’Auvergne, ndlr) Voilà, Noyade au Chambon c’était un clin d’oeil à Alexandre… Non ceci est complètement faux, il faut retirer ça au montage… (Rires)

Vous pourrez voir cette interview samedi soir dans le journal régional à 19h sur France 3 Auvergne.

Babel, chez [PIAS], disponible à partir du lundi 13 octobre en téléchargement, en CD et en Triple Vinyle.

Clip du premier titre extrait de Babel, J’ai fréquenté la beauté réalisé par Alexandre Rochon, Production Éxécutive : Kütu Folk Records.

Photos: Julien Mignot.

02 Oct

Le petit vélo remis en selle

Philippe Grand a détaillé pour nous la nouvelle  saison du Petit Vélo et du Poco Loco

Philippe Grand a détaillé pour nous la nouvelle saison du Petit Vélo et du Poco Loco

Après dix-neuf mois de travaux, Le Petit Vélo à Clermont-Ferrand va rouvrir ses portes. Pour l’occasion, Philippe Grand, le maître des lieux a invité un ami de longue date, le bandonéoniste clermontois William Sabatier. Ce dernier sort un disque chez Ambronay Editions avec le musicien et chanteur Diego Flores dans lequel le duo revisite le répertoire classique du tango argentin. Cette soirée du 4 octobre 2014 marquera aussi les trente ans du Petit Vélo. En novembre, le collectif DRAO viendra trois jours de suite jouer le spectacle Shut Your Mouth. Le collectif connaît les lieux puisqu’ils étaient déjà venus en 2003 avec le spectacle Derniers remords avant l’oubli. Aujourd’hui les quatre artistes du collectif mettent en scène deux couples qui se lancent dans une chorégraphie/radiographie des rapports amoureux. Du couple, il en est aussi question dans Occident, un spectacle mis en scène par Fréderic Dussenne sur un texte de Rémi De Vos avec Valérie Bauchau et Philippe Jeusette.

Toute la programmation est disponible sur le site internet du Petit Vélo.

 

 

30 Sep

J’y étais: Mustang à la Coopérative de Mai

Mustang1

« Être connu, ce n’est plus un problème, ce qu’on aimerait maintenant, c’est être entendu, écouté » nous confiait samedi dernier Jean Felzine, chanteur et guitariste du groupe Mustang lors du passage du groupe à la Coopérative de Mai. Un concert à la hauteur de nos espérances même si, il faut bien l’avouer, nous n’espérions pas une minute être déçu. Les trois garçons vivent maintenant à Paris, « c’est beau mais c’est cher » disent-ils « mais on voit des concerts, on fait des rencontres » ajoute Johan Gentile, le bassiste. Apparemment, le problème du moment des ex-clermontois de Mustang, c’est que tout le monde les adore mais que personne ne les écoute: Ils vendraient peu de disques, en tout cas, c’est ce qu’ils prétendent puisqu’ils ont plusieurs fois invité le public à acheter un vinyle ou un CD d’Ecran Total (vous me remercierez plus tard, les gars) entre deux verres de bières samedi soir. Pourtant, quand on fait la somme des bonnes critiques que le troisième album du groupe a reçu à sa sortie au printemps, on s’imagine que le trio le plus gominé de la scène française a enfin pondu la poule aux œufs d’or. Ce n’est visiblement pas le cas: « Pourtant on ne le volerait pas ce succès, on travaille beaucoup« 

Ecran Total, du travail bien fait

Et c’est vrai, quand on écoute ce nouveau disque, on devine le soin qu’on a pris à peaufiner chacun des douze morceaux que comprend ce troisième Mustang. Les oiseaux blessés qui ouvrent énergiquement l’album se moquent de la légende urbaine qui veut qu’une fille préfère toujours les mecs aux gueules cassées: dans la bouche d’un Felzine toujours bien mis, de la cravate aux boutons de manchettes, c’est plutôt réjouissant. mustang3Les textes seront tous du même acabit: directs et drôles, pas de métaphores nébuleuses mais des images claires et parfois crues. Et oui, il y a des « gros mots » dans ce disque qui n’auraient pu être remplacés par d’autres, des mots dits avec une certaine aisance et sur des rythmes sautillants. Mustang5Il y a aussi quelques bruits de synthétiseurs, des sons électros qu’on pourrait juste qualifier de rigolos s’ils ne se lovaient pas si bien dans des mélodies entêtantes comme celles de Ce soir ou jamais ou Ecran total. Les trois musiciens savent faire des chansons et l’on comprend aisément pourquoi leur boulot est systématiquement salué.

Une Coopérative de Mai à moitié pleine mais conquise

En concert aussi, Mustang fait du bon boulot. Pourtant, peu de monde est venu profiter de leur retour à la Coopérative de Mai. Peu importe, les trois garçons attaquent nerveusement leur set avec leur Coup de foudre à l’envers et enchaînent avec une suite de titres extraits du dernier album. Ils reprennent bien sûr avec joie les joyaux qui les ont fait connaître comme Anne-Sophie, Le pantalon ou encore La princesse au petit poismustang4Le public ne perd pas une miette de ce set rondement mené devant un premier rang exclusivement féminin. Le reste du public, toutes générations confondues, tombe aussi sous le charme et rappelle ardemment le groupe qui offre au final un Je m’emmerde pas du tout approprié tant on a senti les trois garçons contents, de revoir les copains de la coopé.

Le vidéaste Karim Huu Do choisit l’Auvergne pour filmer Anna Calvi

 

Anna Calvi filmée en Auvergne Par Karim Huu Do

Anna Calvi filmée en Auvergne Par Karim Huu Do

Karim Huu Do est un cinéaste suisse qui réalise des films courts très lyriques. Il a récemment filmé la musicienne britannique Anna Calvi et a choisi l’Auvergne pour cadre. Il a profité de sa dernière tournée et de son passage à Clermont-Ferrand pour réaliser une vidéo destinée à la plateforme de vidéos d’artistes Nowness.

Anna Calvi: Memory par Karim Huu Do

 

26 Sep

Jazz à la Coopé: une deuxième saison ambitieuse

Stéphane Mikaélian assure depuis l'an dernier la programmation jazz à la Coopérative de mai à Clermont-Ferrand, une dizaine d'artistes parmi les plus grands noms du jazz feront ainsi escale à Clermont-Ferrand cette année.

Stéphane Mikaélian assure depuis l’an dernier la programmation jazz à la Coopérative de mai à Clermont-Ferrand, une dizaine d’artistes parmi les plus grands noms du jazz feront ainsi escale à Clermont-Ferrand cette année.

 

Stéphane Mikaélian, musicien et grand passionné offrait depuis plusieurs années au public clermontois des concerts exceptionnels au Poco Loco. Et puis l’an dernier, Jazz au Poco est devenu Jazz à la Coopé et la vie de Stéphane Mikaélian a changé. « Plus de monde, une meilleure communication et surtout le club répondait parfaitement à mes attentes » avoue le programmateur qui ne craint plus d’inviter les plus grands noms du jazz à Clermont-Ferrand.

photopiLSéLa saison s’ouvre avec le funk du Paul Jackson Trio qui déboule aux cœur des volcans avec un saxophoniste de luxe, Pee Wee Ellis qu’on a pu entendre aux côtés de James Brown ou Maceo Parker. Ce dernier sera d’ailleurs dans la capitale d’Auvergne le 20 novembre 2014 pour le plus grand plaisir des amateurs de soul et de funk. En décembre, c’est la fille de Nina Simone qui viendra chanter à la Coopérative de Mai. Lisa Simone a fait carrière à Broadway avant de reprendre les chansons de sa mère sur un disque intitulé Simone on Simone. En janvier, les clermontois auront droit à un hommage « original et émouvant » selon Rock&Folks à celui qui a écrit l’une des plus belles pages de la culture afro-américaine en composant des titres comme The revolution will not be televised ou The bottle dans les années 1970, le grand Gil Scott Heron disparu en 2011. C’est l’artisan des premières années de cette légende qui assurera cet hommage, Brian Jackson et son New Midnight Band. En avril 2015, Stéphane Mikaélian invite la grande chanteuse et pianiste Patricia Barber.

Toute la programmation sur le site de la Coopérative de Mai et sur la page Facebook Jazz à la Coopé.

 

 

 

 

24 Sep

Le Clip de la Semaine: A LOANER, Caresses and Flames

A Loaner est un groupe folk qui nous vient de l’Allier. De Neil Young à Dylan, leurs influences s’entendent très bien sur leur premier album intitulé The back of Beyond.

 

Le groupe A LOANER (Julien Robalo et Romain Julien, un duo à la Simon & Garfunkel) sera en concert le 2 octobre 2014 au Centre social et culturel, Salle Isléa d’Avermes. Leur titre, Caresses and Flames, c’est le clip de la semaine, réalisé par Nicolas Varigas pour VidéoShoot au lieu-dit Les Gouttes à Dompierre-sur-Besbre.

 

20 Sep

Clap de fin pour Saint-Augustine

Dans un message adressé à ses fans sur facebook, le musicien François-Régis Croisier annonce la fin de l’aventure Saint-Augustine. Il est difficile d’exprimer clairement ici la gratitude que j’ai pour tous ceux qui m’ont accompagné et soutenu durant ces neufs années. Amis, musiciens, label, journalistes, sites web, associations, salles de concert, blogueurs et bien sûr vous tous, écrit le musicien. En 2008, Saint-Augustine est l’une la découverte du printemps de Bourges et le premier album du groupe, Changing Plans, est très bien accueilli par la presse spécialisée.

Au printemps 2012, Saint-Augustine revient avec Soldiers et là encore, le folkeux clermontois ne laisse pas indifférent.

Pour autant, François-Régis Croisier ne se détourne pas de la musique et heureusement. Il semble juste vouloir tourner la page et mettre toute son énergie dans son nouveau projet, Pain-Noir. Tout ce que j’ai essayé de raconter via St. Augustine, je parviens désormais à le dire avec Pain-Noir dont le premier album sortira cet automne chez Microcultures. 

Vous pourrez découvrir Pain-Noir très prochainement puisqu’il sera en concert à la Coopérative de Mai le 14 octobre 2014 aux côtés de Gruff Rhys.

19 Sep

Jean-Michel Othoniel enfile des perles dans PILS

Cette semaine, l’équipe de PILS est allée voir l’exposition de Jean-Michel Othoniel à l’Hotel Dieu au Puy-en Velay. L’artiste a répondu à une commande de la ville et a installé dans le parc du musée interactif une oeuvre monumentale intitulée Le cœur de l’Hotel-Dieu. La mise en place de cette oeuvre a été l’occasion d’une grande rétrospective du travail de l’artiste, visible jusqu’au 2 novembre à l’Hotel Dieu, juste après son passage au centre Pompidou à Beaubourg et avant qu’il n’aille faire parler de lui dans les jardins du Château de Versailles.

Des PILS de concerts

Ce weekend, la Coopérative de Mai à Clermont reçoit The Goastt, le groupe de Sean Lennon et Charlotte Kemp Mulh.

 

A l’occasion des journées du patrimoine, la coopé ouvre ses portes aux visiteurs et organise une brocante musicale. Dans l’Allier, l’Opéra de Vichy présente La flûte enchantée et La Sangria à Saint-Pourçain-sur-Sioule reçoit le groupe Les hurlements d’Léo. Au Zenith d’Auvergne, Gad Elmalleh revient deux jours de suite mardi et mercredi prochain.

PILS la vidéo

 

18 Sep

Jean-Louis Murat et le Delano dévoilent leur clip aux Inrocks

cover_single_la_beaute_-_copieVous le savez peut-être déjà, Murat l’auvergnat a enregistré son dernier album avec le groupe clermontois The Delano Orchestra. On sait que ça va s’appeler Babel et que ça semble plutôt réussi après l’écoute des deux titres déjà dévoilés, Chacun vendrait des grives et le dernier paru J’ai fréquenté la beauté. Ce dernier fait désormais l’objet d’un clip publié ce soir exclusivement sur le site des Inrocks. On y apprend que la réalisation est signé Alexandre Rochon, leader du Delano. C’est très joli, on vous laisse juger ici.

La sortie de l’album est prévue le 13 octobre prochain chez [PIAS] et le Delano accompagnera Jean-Louis Murat sur la scène de l’Olympia le 23 septembre prochain dans le cadre du festival Le Monde.

RSS