18 Jan

Dans Pils, des nouvelles de Spirou et du petit Chaperon Rouge

IMG_2455

 

Rien ne vaut de bonnes histoires pour commencer l’année, il y a donc deux belles histoires dans Pils cette semaine. Le CDN de Montluçon revisite le Petit Chaperon Rouge sur scène dans La petite fille qui disait non et les auteurs de la bande dessinée Il s’appelait Ptirou inventent un passé au célèbre Spirou.

 

 

La Petite Fille qui disait non est la nouvelle création du Théâtre des Îlets à Montluçon. Dans ce spectacle, la directrice du Centre dramatique national de Montluçon s’adresse à la jeunesse. C’est une libre adaptation du conte originel du Petit Chaperon Rouge, avant que Charles Perrault ne le transforme pour effrayer les enfants désobéissants qui se feront manger par le loup.

La Petite Fille qui disait non prend son destin en main et se sauve elle-même des griffes d’un loup pas si méchant. La Petite Fille qui disait non est un conte d’aujourd’hui qui parle de désobéissance et de deuil. Comment on grandit quand on est petite et comment on grandit aussi quand on est adulte. C’est une histoire d’amour entre une petite fille, sa mère et sa grand-mère, comme un rite de passage entre trois générations de femmes.

Théâtre des Îlets Montluçon : Jeudi 18 et vendredi 19 janvier à 19h

 

"Il s'appelait Ptirou" de Yves Sente et Laurent Verron

« Il s’appelait Ptirou » de Yves Sente et Laurent Verron

 La librairie Momie invite régulièrement des auteurs de bandes dessinées. Laurent Verron, dessinateur de Boule et Bill était à Clermont-Ferrand pour présenter son dernier ouvrage : «  il s’appelait Ptirou  » où on fait connaissance avec les origines du célèbre Spirou.

29 Déc

Tout 2017 en Auvergne est dans PILS

Les deux conducteurs de PILS sur leur 31 pour résumer une année de culture dans l'Allier, la Haute-Loire, le Cantal et le Puy-de-Dôme.

Les deux conducteurs de PILS sur leur 31 pour résumer une année de culture dans l’Allier, la Haute-Loire, le Cantal et le Puy-de-Dôme.

Nous avons sillonné les routes des quatre départements pour vous rendre compte chaque semaine de l’actualité culturelle sur France 3 Auvergne, on vous résume maintenant une année de culture dans l’Allier, le Puy-de-dôme, la Haute-Loire et le Cantal avant de revenir en 2018. Les meilleurs moments de l’année 2017 en musique, théâtre, danse et art sont dans PILS.

Des festivals comme s’il en pleuvait

C’était une première à La Chaise Dieu en Haute-Loire et ça se passait en 2017, du Jazz à l’Abbatiale Saint-Robert avec une interprétation magistrale de « Rhapsody in Blue » de George Gershwin avec au piano un jeune virtuose prometteur Simon Ghraichy, 31 ans.

A Aurillac dans le Cantal, la 69e édition du festival de rue s’offre un final fantastique avec le Theater Titanick qui fait sombrer l’Alice de Lewis Caroll au pays des réfugiés.

C’est une star de la photographie qu’accueillait le festival portrait(s) à Vichy, Liu Bolin dont l’art du camouflage s’exposait cet été sur les bords de l’Allier.

Non loin de là, à Moulins, la biennale des illustrateurs s’illustrait une fois de plus en montrant les illustrations de de Serge Bloch qui s’est lui-même illustré en illustrant les plus grands journaux français et américains et en revisitant dernièrement le livre des livres, La Bible.

En 2017 à Clermont-Ferrand, le festival du court-métrage faisait de l’humour… noire et la ville se lançait dans la course à la capitale européenne de la culture en déployant ses forces vives avec le premier rendez-vous d’Effervescences
Enfin, le stade Michelin s’est transformé le temps d’un soir en une immense salle de concert avec la venue de Manu Chao pour le festival Europavox, environ 20000 spectateurs se sont rassemblés pour l’occasion.

Rendez-vous en terre inconnue pour quelques vedettes

Catherine Ringer revenant en solo à la Coopérative de Mai et de belle humeur, voilà une chanteuse qui nous a marqué cette année.
Mais le concert de M, L’amomalie de M au Festival Europavox, ce n’était pas mal non plus…
Le groupe Trust nous a ravivé quelques bons et lointains souvenirs aussi à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand.
En 2017, les pièces courtes de Phillippe Decouflé nous ont soufflé à la Comédie de Clermont-Ferrand.
La comédienne Emmanuelle Laborit nous a laissé sans voix dans le beau spectacle de Johanny Bert Devaste-moi à La comédie de Clermont-Ferrand.
Et notre rencontre avec l’auteure clermontoise Cécile Coulon qui n’en finit pas de se hisser en tête des ventes de livres avec notamment sa dernière publication Trois saisons d’orages c’était comment dire du tonnerre!

Sur les murs, des pointures…

Sur les murs des salles d’expositions d’Auvergne, on avait le choix en 2017 comme une collection de Picasso au Puy-en-Velay, des œuvres réunies à l’Hôtel Dieu autour du thème de la maternité.

Deux photographes d’exception se sont partagés une bonne partie de l’année au FRAC Auvergne, Pierre Gonnord d’abord a immortalisé les joueurs de l’ASM.

Quant au photographe américain Grégory Crewdson, il nous a figé sur place avec ses scènes de vie déconcertantes…

Enfin une installation qui nous a fait voyager dans une histoire d’amour, la comédienne et metteure en scène Carole Thibaud nous proposait de revivre au travers de mail ou de SMS, une liaison contemporaine... C’était aux théâtre des Îlets à Montluçon.

22 Déc

PILS de Noël, the most wonderful time of the year

Pour Noël, Valérie Mathieu et Richard Beaune mettent la voiture de PILS entre les rênes d'un renne chantant...

Pour Noël, Valérie Mathieu et Richard Beaune mettent la voiture de PILS entre les rênes d’un renne chantant…

C’est Noël et l’équipe de PILS déboule avec une voiture chargée de cadeaux… Un concert de Noêl de l’Orchestre d’Auvergne et du Centre Lyrique, un clip du groupe clermontois Païaka et un renne chantant… Joyeux Noël.


C’est une tradition pour les fêtes : le concert de noël à l’Opéra de Clermont-Ferrand. Cette année, une sérénade de Vivaldi, donnée pour la première fois à l’ambassade de Venise : la Senna Festeggiante.
Pour diriger cette coproduction Orchestre d’Auvergne et Centre Lyrique Clermont-Auvergne, un jeune chef et claveciniste anglais : Jonathan Cohen. Le Centre Lyrique, lui apporte des voix d’excellence à ce programme dont la soprano hongroise Emoke Barath.

Un projet au budget élevé qu’il était donc important de coproduire, un très beau cadeau de l’orchestre d’auvergne et du centre lyrique pour fêter Noël le 22 décembre.

Le groupe clermontois Païaka dévoile un clip tourné à l’opéra de Clermont-Ferrand. Le nouvel album « The Line » sort le 9 février 2018 et Païaka y affirme sa diversité.

Paiaka sera en tournée dans toute la France en 2018 pour présenter The Line. Avec une halte à la Coopérative de Mai à Clermont le 3 mars.

AGENDA:

Pas de Muriel Robin ni de Michèle Laroque comme nous vous l’avions par erreur annoncé la semaine dernière à la Baie des Singes mais Didier Benureau vendredi 22 décembre dans la salle des fous rires de Cournon d’Auvergne.

L’humoriste Philippe Chevallier sera sans Laspales pour son spectacle Chevallier au Backstep à Vichy vendredi 22 et samedi 23 décembre.

Mardi 26 décembre, l’orchestre Paris Classik investira l’église Saint-Genes des Carmes à Clermont-Ferrand.

Et le lundi 1er janvier, passez vos nuits d’été chez Berlioz avec l’ensemble Capella Forensis à l’église Saint-Genes de Thiers.

 

15 Déc

PILS danse la Bossa Nova et se 109…

PILS_Vendredi_15_12-00_00_02_13Le 109, la scène de musiques actuelles de Montluçon, invitait le Collectif Lilananda pour son nouveau projet Bossa 2.0. Le quintet de Jazz s’associe à un quatuor à cordes pour revisiter les grands classiques de Bossa Nova. Le 109 à Montluçon poursuit son travail de « dénicheur de découvertes », c’est le programme de PILS.


Le quintet de Jazz Lilananda se fait une place au soleil et enrichit son répertoire en revisitant un genre très chaleureux: La Bossa Nova. Bossa 2.0, c’est le nom du projet du Lilananda Jazz Quintet qui revisite la musique brésilienne en s’associant avec un quatuor à cordes. Un projet et une musique que le collectif avait envie de transmettre. Ils ont donc invité et initié les élèves du conservatoire André Messager à Montluçon pour travailler quatre morceaux avec eux.

Du sang neuf au 109

Le trimestre du 109 qui s’annonce débutera sur les chapeaux de roues avec » l’Eklectrocoast », une nuit de musiques électro à l’embarcadère, le pendant montluçonnais du même EKlectroCoast qui se déroule à La Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand. Cette nouvelle saison, vous l’aurez compris, c’est d’abord à vos pieds que le 109 s’adresse: la preuve avec le groupe Darktek, un vif désir de faire plaisir à la jeunesse avec aussi les rockeurs Lysistrata au Guingois, le groupe electro pop Isaac Delusion ou encore DBFC à l’embarcadère.
Le 109 rappelons-le, c’est la scène de musiques actuelles montluçonnaise qui investit plusieurs structures de la ville comme Guingois ou l’Embarcadère mais aussi le conservatoire, le Mupop ou encore Athanor qui accueille généralement les têtes d’affiches.

Une saison pendant laquelle le public ira découvrir la chanteuse Tanika Charles au Guingois en février ou redécouvrir le groupe mythique Raoul Petite. Les joyeux gaillards feront escale à l’Embarcadère en mars tout comme le chanteur à l’univers très personnel Nosfell.

08 Déc

Pils roule toujours d’un spectacle à une expo

IMG_2364

La voiture de pils est restée à Clermont-Ferrand cette semaine : Mozart s’invite à la maison de quartier de Croix de Neyrat avec le Centre Lyrique Clermont Auvergne et six artistes locaux regroupent leurs créations originales dans une exposition au centre Camille Claudel : Art Auvergne Connection.


Pils du 8 décembre 2017

Depuis 2015, désireux de sensibiliser un plus large public, le Centre Lyrique Clermont-Auvergne multiplie ses actions de sensibilisation en se tournant vers les structures socio-culturelles des quartiers prioritaires de la ville. « Lyrique en quartier(s) », ainsi s’appelle l’initiative, se déplaçait à la Maison de Quartier de Croix-de-Neyrat à Clermont-Ferrand pour un spectacle autour de Mozart.

 


Lyrique en quartier

 

L’union fait la force : au Centre Camille Claudel à Clermont-Ferrand, six artistes locaux (Plume, Chris Art, Genski, Neko, Yann Pinstriping et Timmy Willy) se sont regroupés pour créer Art Auvergne Connection. Une exposition conçue comme un parcours dans les différentes techniques de création de ces artistes et certaines sont plutôt originales.

 


Expo Art Auvergne Connection

Art Auvergne Connection du 8 au 23 décembre 2017 puis du 2 au 20 janvier 2018.

24 Nov

C’est comme ça : Catherine Ringer a dit oui à Pils

IMG_2347

Chroniques et fantaisies : un album plein de contrastes et très attachant. Catherine Ringer, la nouvelle senior, est toujours une reine sur la scène. Pique-Nique : Jo Wedin et Jean Felzine signent des hymnes pop savoureux et élégants.


Pils du 24 novembre

Mercredi 22 novembre, la Coopérative de Mai était pleine de fans des Rita Mitsouko venus écouter Catherine Ringer. Elle a bien sûr entonné quelques titres cultes comme Marcia Baila ou Andy toujours avec la même énergie, mais le public a surtout découvert son nouvel album Chroniques et fantaisies.

Elle y célèbre ses soixante ans dans Senior ou encore dans Tristessa, son amour disparu il y a dix ans Fred Chichin, avec qui elle était venue inaugurer la coopé en 2000.

La grande dame du rock français a même pris le temps avant son concert de rencontrer des élèves du lycée Saint Géraud à Aurillac. Ils ont réalisé un clip et des sérigraphies pour illustrer ses derniers titres.


Catherine Ringer à la Coopérative de Mai

 

Pour les beaux yeux de Jo Wedin, Jean Felzine lâche pour un instant le rock : le duo nous offre un album pop, Pique-Nique.


Pique-Nique

Du 27 novembre au 3 décembre à Clermont-Ferrand, Traces de vies porte son regard hors de nos frontières. Le festival affirme encore une fois par sa sélection que le documentaire est un cinéma d’auteur.


Traces de vies 2017

10 Nov

Un Pils à la frontière de l’image et du son

"Passage", installation sonore de Pierre Jodlowski.

« Passage », installation sonore de Pierre Jodlowski.

 

Pour une fois, Pils pense au rugby grâce au festival des Musiques Démesurées et découvre la campagne autrement grâce aux photographies de la plasticienne Tania Mouraud.

 


Pils du 10/11/17

Victor Hugo disait « la musique c’est du bruit qui pense »

Les compositeurs d’aujourd’hui s’approprient les sons ambiants, alors pourquoi pas le rugby avec le bruit des stades, des crampons et du haka? Le compositeur Pierre Jodlowski est en résidence cette année au festival des Musiques Démesurées. Il en profité pour s’immerger dans le monde du rugby clermontois et pour recueillir sons et souvenirs. Il a remixé toute cette matière sonore et aujourd’hui le public peut voyager au coeur de cette mémoire jusqu’au 18 novembre à la chapelle des Cordeliers.


Les Musiques Démesurées

Passage jusqu’au 18 novembre à la Chapelle des Cordeliers

 

Tania Mouraud, Borderland

Tania Mouraud, Borderland

Après une rétrospective au Centre Pompidou de Metz, l’artiste Tania Mouraud a choisi Clermont-Ferrand et la galerie Gastaud pour exposer les photos de sa série Borderland.

Lors d’un séjour à la campagne la plasticienne a capturé les images déformées des arbres et des champs en photographiant en gros plan les bâches en plastique noir qui entourent les ballots de foin. Les formes s’effacent, le regard de l’artiste saisit la lumière qui se reflète dans les plis du plastique.
Borderland ouvre la frontière de l’imaginaire : le reflet des paysages fait plus voyager encore que les paysages eux-mêmes.

 


Tania Mouraud, Borderland

Jusqu’au 16 décembre à la Galerie Gastaud à Clermont-Ferrand.

20 Oct

Les accessoires du spectacle à l’honneur dans PILS

IMG_2316

Pils vous emmène découvrir la nouvelle exposition du Centre National du Costume de Scène de Moulins « Artisans de la scène ». Dans les coulisses des spectacles, bottiers, perruquiers ou joailliers déploient leur savoir-faire. En chemin, nous avons croisé des jeunes femmes photographes de tous horizons à l’hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand.

 


Pils du 20 octobre 2017

 

Une robe de reine n’est rien sans bijoux, Marie-Antoinette est perdue sans sa perruque, comme Cendrillon sans son soulier… Le costume de scène est indissociable des accessoires qui le composent. Avec « Artisans de la scène » le Centre National du Costume de Scène lève le voile sur des savoir-faire anciens mais indispensables au spectacle.


Le CNCS présente « Artisans de la scène »

Dommages & Refuges : six jeunes femmes photographes exposent à l’hôtel Fontfreyde jusqu’au 31 décembre. Pour elles, le geste artistique est une réponse à la violence du monde.
La polonaise Wiktoria Wojciechchowska témoigne d’une jeunesse marquée par la guerre et raconte les histoires de jeunes ukrainiens devenus soldats du jour au lendemain.

La perte d’une mère peut engendrer de sérieux dommages sur une jeune fille. Pour y faire face, l’artiste espagnole Rita Puig Serra Costa a collectionné les souvenirs, les siens et ceux des autres proches de sa mère disparue..

Ces photographes fabriquent des songes voire même des fantômes. Le refuge de Florence Joubert, c’est une vallée abandonnée qu’elle nous fait visiter.


Dommages et Refuges, une expo photographique sensible à l’hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand

One sweet moment avec Henni Alftan : l’artiste finlandaise présente ses peintures à la galerie Gastaud jusqu’au 28 octobre. Une peinture figurative qui résonne longtemps dans notre imaginaire.

Henni Alftan n’imite pas le réel, elle le fragmente. Cette artiste fait des choix de cadrage proches de la photographie : d’une scène elle va retenir un détail ( un regard, une main) et nous laisse inventer le reste…


« One sweet moment » à la Galerie Gastaud à Clermont-Ferrand

 

13 Oct

Pils avance masqué

Les photos masquées de Marc Lathuillière au Creux de l'Enfer

Les photos masquées de Marc Lathuillière au Creux de l’Enfer

 

Au centre d’art contemporain de Thiers, un photographe pose un regard anthropologique sur la France et les français.

Le Frac Auvergne est allé chercher des oeuvres chez son homologue en Rhône-Alpes pour une nouvelle exposition au nom qui en dit long : Le divan des murmures

 

Pour Marc Lathuillière, la France est trop figée dans son passé. Depuis 2004 ce photographe parcourt le patrimoine français. Ses clichés placent un sujet masqué dans un décor familier que ce soit un château, une plage bretonne ou une fabrique de coutellerie.

En treize ans, il a photographié plus de mille personnes à travers trente-cinq départements, dont un grand nombre dans le Puy-de-Dôme notamment des ouvriers de Thiers. Fabrique Nationale trouve naturellement sa place dans l’ancienne usine du Creux de l’Enfer jusqu’au 28 janvier 2018.


« Fabrique Nationale » au creux de l’Enfer

Le Frac Auvergne est allé piocher dans les collections de l’IAC (institut d’art contemporain de Villeurbanne). Une quinzaine d’œuvres de chaque fond se regardent dans Le divan des murmures jusqu’au 29 décembre prochain.

Le test de Rorschach inspire Loris Gréaud dans Ending Introduction et Michel François dans Déjà-Vu. Les miroirs de Michelangelo Pistoletto répondent à ceux de Ned Vena et l’univers de David Lynch à l’inconscient de Elmar Trenkwalder.
Une fois de plus le Frac Auvergne veut que le spectateur s’interroge. Pourquoi telle œuvre me plaît ou me rebute ? La perception que nous avons des choses dépend de notre état émotionnel.

Le divan des murmures est une exposition qui peut paraître aride dans un premier temps. Au contraire elle est ludique si chacun se laisse aller à écouter ce que les œuvres lui murmure…

« Le divan des murmures » au Frac Auvergne

22 Sep

Viva la libertà de Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Le metteur en scène Eric Vigié revient aux origines du mythe et « hispanise » son Don Giovanni.

Et de l’Espagne, Eric Vigié ramène tout autant les couleurs que la noirceur. De l’heure à laquelle le chevalier Don Giovanni assassine le Commandeur jusqu’au tombée de rideau final, c’est une journée sans fin qui commence mal pour Don Giovanni, une journée sans fin qui finira malgré tout, mal également, mais une journée menée tambour battant par Mozart. Un vrai polar autour du personnage de Don Juan, créé à l’origine par le dramaturge espagnol Tirso de Molina au XVIe siècle.


Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Don Giovanni, Drame en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart – Livret de lorenzo da Ponte.

Direction musicale: Roberto Forés Veses – Mise en scène et Costumes: Eric Vigié

Opéra de Vichy les 23 et 24 septembre 2017