10 Nov

Un Pils à la frontière de l’image et du son

"Passage", installation sonore de Pierre Jodlowski.

« Passage », installation sonore de Pierre Jodlowski.

 

Pour une fois, Pils pense au rugby grâce au festival des Musiques Démesurées et découvre la campagne autrement grâce aux photographies de la plasticienne Tania Mouraud.

 


Pils du 10/11/17

Victor Hugo disait « la musique c’est du bruit qui pense »

Les compositeurs d’aujourd’hui s’approprient les sons ambiants, alors pourquoi pas le rugby avec le bruit des stades, des crampons et du haka? Le compositeur Pierre Jodlowski est en résidence cette année au festival des Musiques Démesurées. Il en profité pour s’immerger dans le monde du rugby clermontois et pour recueillir sons et souvenirs. Il a remixé toute cette matière sonore et aujourd’hui le public peut voyager au coeur de cette mémoire jusqu’au 18 novembre à la chapelle des Cordeliers.


Les Musiques Démesurées

Passage jusqu’au 18 novembre à la Chapelle des Cordeliers

 

Tania Mouraud, Borderland

Tania Mouraud, Borderland

Après une rétrospective au Centre Pompidou de Metz, l’artiste Tania Mouraud a choisi Clermont-Ferrand et la galerie Gastaud pour exposer les photos de sa série Borderland.

Lors d’un séjour à la campagne la plasticienne a capturé les images déformées des arbres et des champs en photographiant en gros plan les bâches en plastique noir qui entourent les ballots de foin. Les formes s’effacent, le regard de l’artiste saisit la lumière qui se reflète dans les plis du plastique.
Borderland ouvre la frontière de l’imaginaire : le reflet des paysages fait plus voyager encore que les paysages eux-mêmes.

 


Tania Mouraud, Borderland

Jusqu’au 16 décembre à la Galerie Gastaud à Clermont-Ferrand.

20 Oct

Les accessoires du spectacle à l’honneur dans PILS

IMG_2316

Pils vous emmène découvrir la nouvelle exposition du Centre National du Costume de Scène de Moulins « Artisans de la scène ». Dans les coulisses des spectacles, bottiers, perruquiers ou joailliers déploient leur savoir-faire. En chemin, nous avons croisé des jeunes femmes photographes de tous horizons à l’hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand.

 


Pils du 20 octobre 2017

 

Une robe de reine n’est rien sans bijoux, Marie-Antoinette est perdue sans sa perruque, comme Cendrillon sans son soulier… Le costume de scène est indissociable des accessoires qui le composent. Avec « Artisans de la scène » le Centre National du Costume de Scène lève le voile sur des savoir-faire anciens mais indispensables au spectacle.


Le CNCS présente « Artisans de la scène »

Dommages & Refuges : six jeunes femmes photographes exposent à l’hôtel Fontfreyde jusqu’au 31 décembre. Pour elles, le geste artistique est une réponse à la violence du monde.
La polonaise Wiktoria Wojciechchowska témoigne d’une jeunesse marquée par la guerre et raconte les histoires de jeunes ukrainiens devenus soldats du jour au lendemain.

La perte d’une mère peut engendrer de sérieux dommages sur une jeune fille. Pour y faire face, l’artiste espagnole Rita Puig Serra Costa a collectionné les souvenirs, les siens et ceux des autres proches de sa mère disparue..

Ces photographes fabriquent des songes voire même des fantômes. Le refuge de Florence Joubert, c’est une vallée abandonnée qu’elle nous fait visiter.


Dommages et Refuges, une expo photographique sensible à l’hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand

One sweet moment avec Henni Alftan : l’artiste finlandaise présente ses peintures à la galerie Gastaud jusqu’au 28 octobre. Une peinture figurative qui résonne longtemps dans notre imaginaire.

Henni Alftan n’imite pas le réel, elle le fragmente. Cette artiste fait des choix de cadrage proches de la photographie : d’une scène elle va retenir un détail ( un regard, une main) et nous laisse inventer le reste…


« One sweet moment » à la Galerie Gastaud à Clermont-Ferrand

 

13 Oct

Pils avance masqué

Les photos masquées de Marc Lathuillière au Creux de l'Enfer

Les photos masquées de Marc Lathuillière au Creux de l’Enfer

 

Au centre d’art contemporain de Thiers, un photographe pose un regard anthropologique sur la France et les français.

Le Frac Auvergne est allé chercher des oeuvres chez son homologue en Rhône-Alpes pour une nouvelle exposition au nom qui en dit long : Le divan des murmures

 

Pour Marc Lathuillière, la France est trop figée dans son passé. Depuis 2004 ce photographe parcourt le patrimoine français. Ses clichés placent un sujet masqué dans un décor familier que ce soit un château, une plage bretonne ou une fabrique de coutellerie.

En treize ans, il a photographié plus de mille personnes à travers trente-cinq départements, dont un grand nombre dans le Puy-de-Dôme notamment des ouvriers de Thiers. Fabrique Nationale trouve naturellement sa place dans l’ancienne usine du Creux de l’Enfer jusqu’au 28 janvier 2018.


« Fabrique Nationale » au creux de l’Enfer

Le Frac Auvergne est allé piocher dans les collections de l’IAC (institut d’art contemporain de Villeurbanne). Une quinzaine d’œuvres de chaque fond se regardent dans Le divan des murmures jusqu’au 29 décembre prochain.

Le test de Rorschach inspire Loris Gréaud dans Ending Introduction et Michel François dans Déjà-Vu. Les miroirs de Michelangelo Pistoletto répondent à ceux de Ned Vena et l’univers de David Lynch à l’inconscient de Elmar Trenkwalder.
Une fois de plus le Frac Auvergne veut que le spectateur s’interroge. Pourquoi telle œuvre me plaît ou me rebute ? La perception que nous avons des choses dépend de notre état émotionnel.

Le divan des murmures est une exposition qui peut paraître aride dans un premier temps. Au contraire elle est ludique si chacun se laisse aller à écouter ce que les œuvres lui murmure…

« Le divan des murmures » au Frac Auvergne

22 Sep

Viva la libertà de Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Le metteur en scène Eric Vigié revient aux origines du mythe et « hispanise » son Don Giovanni.

Et de l’Espagne, Eric Vigié ramène tout autant les couleurs que la noirceur. De l’heure à laquelle le chevalier Don Giovanni assassine le Commandeur jusqu’au tombée de rideau final, c’est une journée sans fin qui commence mal pour Don Giovanni, une journée sans fin qui finira malgré tout, mal également, mais une journée menée tambour battant par Mozart. Un vrai polar autour du personnage de Don Juan, créé à l’origine par le dramaturge espagnol Tirso de Molina au XVIe siècle.


Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Don Giovanni, Drame en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart – Livret de lorenzo da Ponte.

Direction musicale: Roberto Forés Veses – Mise en scène et Costumes: Eric Vigié

Opéra de Vichy les 23 et 24 septembre 2017

 

23 Juin

On roule à toute bringue vers l’été dans PILS

Cette semaine, la voiture de Pils part de Clermont-Ferrand où le festival Europavox se prépare pour filer à Hérisson où le Cube accueille le Théâtre du Radeau et « descend » à Aurillac pour la Fête de l’école.


L’été est là, à n’en pas douter, les festivals déboulent et en tête celui des Hautes Terres à Saint-Flour ce weekend.
Samedi soir, la fête de la musique se prolonge à Eglise Neuve Près Billom qui programme 11 groupes dont les innénarables 19 singes qui reprennent des FACE B , des groupes des années 90 que personne ne connait, avec talent.

Ce weekend, la Fête de l’Ecole à Aurillac invite une dizaine de groupes dont les bordelais JC Satan.

Samedi encore, faites un tour au Festival Piano à Riom où André Manukian affrontera en duel Jean-François Zigel, ça se passera à Mozac. Jean-François Zygel restera dans la région et improvisera sur Bach lundi soir à Riom.

Enfin le festival Europavox s’ouvrira jeudi prochain avec le groupe Archive.

15 Juin

Quatrième et neuvième art à l’honneur dans Pils

GOPR1750-00_00_33_10

La soprano Fleur Mino a commencé le chant à Cournon d’Auvergne. Elle sort un disque solo sur de grands airs de comédies musicales « French Kiss ». La bande dessinée est dans les rues de Clermont-Ferrand du 9 au 18 juin : la librairie Esprit BD fête ses vingt ans avec une manifestation originale.


Pils du 16 juin 2017

Fleur Mino chante sur les grandes scènes d’opéra. Elle a interprété Pamina dans La Flûte Enchantée de Mozart, Belinda dans Didon et Enée de Purcell et bien d’autres

La rencontre avec le directeur musical Kevin Amos précipite sa carrière : ensemble ils travaillent un répertoire de grands airs de comédies musicales, West Side Story, Le Magicien d’Oz ou La Mélodie du Bonheur. Sur scène, le succès est au rendez-vous et un disque complète l’aventure : French Kiss est sorti le 19 mai dernier.

Mais Fleur n’a pas oublié ses premiers pas et retrouve avec émotion son premier professeur de chant à l’école de musique de Cournon d’Auvergne.


Fleur Mino

La bande dessinée sort dans la rue à Clermont-Ferrand. Vingtième anniversaire oblige, avec la manifestation Ici Ailleurs la librairie Esprit BD anime la ville jusqu’au 18 juin.

La production de bandes dessinées est toujours plus riche et plus variée et Fred Porcile, libraire et organisateur de Ici Ailleurs a voulu marquer l’événement en  plaçant la BD à la croisée des autres arts. Musique, cinéma, et bien sûr expositions diverses sont donc au programme.

Salle Camille Claudel, jusqu’au 8 juillet, Patrick Prugne et Jean-Pierre Gibrat exposent des planches originales. On découvre leur travail en couleurs directes, aquarelle pour l’un, encre pour l’autre et ces planches ont un éclat que les techniques de reproduction ne parviennent pas à restituer.

Festival de BD « Ici Ailleurs »

09 Juin

Pils prend la route dans la région Auvergne Rhône Alpes

Plus de quarante rendez-vous pour la nouvelle saison de la Comédie de Clermont et une belle initiative des scènes de musiques actuelles de la grande région, tout va bien dans la Pilsmobile!


Pils du 9 juin 2017

Pils a pris la route pour l’Open Tour. Une belle initiative prise par quatre salles de musiques actuelles de la région Auvergne Rhône Alpes. Le Tremplin à Beaumont, le Brise Glace à Annecy, le Labo à Lyon et les Abattoirs à Bourgoin se sont associés pour accompagner de jeunes groupes émergents.

Le principe est simple : un concert dans chaque lieu avec deux groupes locaux et un invité. Melatonin, groupe originaire d’Annecy est venu le 7 juin au Tremplin : chaque salle fait tourner ses poulains dans le réseau. C’est l’occasion pour les directeurs de salles de mieux se connaître, d’échanger des pratiques et pour les musiciens d’élargir leur public.

Si les financements suivent, l’Open Tour prendra de l’ampleur dès la rentrée prochaine, d’autres salles sont déjà intéressées.


Open Tour

 Antoine et Manuel réinventent chaque saison l’identité visuelle de la Comédie. À l’occasion de la publication de la nouvelle brochure 1718, le duo sera en dédicace à la galerie Claire Gastaud le samedi 10 juin à partir de 15 heures.

Antoine et Manuel réinventent chaque saison l’identité visuelle de la Comédie. À l’occasion de la publication de la nouvelle brochure 1718, le duo sera en dédicace à la galerie Claire Gastaud le samedi 10 juin à partir de 15 heures.

 

La Comédie de Clermont a dévoilé sa 21 éme saison. Après avoir fêté ses vingt ans avec une programmation exceptionnelle, la Comédie devait rebondir. Jean-Marc Grangier nous a expliqué ses choix, toujours de la qualité mais aussi de la quantité avec en ligne de mire le prochain déménagement dans un tout nouveau théâtre en 2019.


Nouvelle saison de la Comédie de Clermont

06 Mai

PILS: Immersion dans une histoire d’amour

Une installation numérique immersive à découvrir jusqu'au 3 juin au Théâtres des Îlets à Montluçon.

Une installation numérique immersive à découvrir jusqu’au 3 juin au Théâtres des Îlets à Montluçon.

Jusqu’au 3 juin 2017, Carole Thibaut, la directrice du Centre dramatique national de Montluçon invite les visiteurs à venir s’immerger dans une histoire d’amour. L’installation numérique intitulée « Une liaison contemporaine » raconte de pleins de manières la liaison d’un homme et d’une femme.

En ce moment, au Théâtre des Îlets, le visiteur a la possibilité de plonger dans une histoire d’amour… 777 jours et nuits d’une relation amoureuse qu’on peut suivre au travers des SMS ou e-mails que se sont échangés les deux amants. La metteure en scène, auteure et directrice du Cendre Dramatique National de Montluçon Carole Thibaut a écrit cette histoire d’amour selon trois points de vues: Celui du fil SMS entre les deux protagonistes, selon les mails que se sont envoyés les amants et enfin celui du récit qu’en a fait l’homme plusieurs années après.

Ce monde de l’amoureux, on peut donc le voir, l’entendre, le lire et le ressentir même dans cette installation numérique que Carole Thibaut a réalisé avec le collectif INVIVO qui témoigne aussi du fait que les relations amoureuses se vivent aussi dans un espace virtuel.

Une première création à Montluçon autour de Musset 

Carole Thibaut, qui a les clés du centre dramatique national de Montluçon pour trois ans ne badine pas… avec l’amour: Les variations amoureuses qu’elle met en scène est une réécriture de la pièce de Musset. Pour ça d’ailleurs, elle est allé à la rencontre des jeunes de collèges et de lycées pour voir si aujourd’hui, la jeunesse ne badinait pas davantage avec l’amour qu’au XIXe siècle. Comment réagirait Rosette aujourd’hui, la fille de paysan qu’a créé Musset par rapport à Camille et Perdican, issus de la grande Bourgeoisie? Un spectacle qui là encore immergera les spectateurs puisque les trois comédiens joueront sur des poutres autour et au milieu d’eux.

Cette création, vous pourrez la découvrir à partir du 30 mai au théâtre des îlets, en attendant vous pouvez aussi suivre le fil de l’histoire d’amour écrite par Carole Thibaut dans l’installation Une Liaison Contemporaine, jusqu’au 3 juin.

PILS du vendredi 5 mai

14 Avr

Les rires s’éclatent comme des bulles à Puy de Mômes

La compagnie espagnole Pep Bou présentait leurs spectacle "Clinc" en ouverture du 23e festival Puy-de-Mômes

La compagnie espagnole Pep Bou présentait leurs spectacle « Clinc » en ouverture du 23e festival Puy-de-Mômes (Photo: Cédric Munro)

Pour cette 23e édition du festival Puy-de-Mômes à Cournon d’Auvergne (Puy-de-Dôme), 26 spectacles sont poposés, mêlant compagnies locales et compagnies d’ailleurs, embrassant toutes les disciplines artistiques, du théâtre de marionnettes au théâtre tout court, de la danse aux arts du cirque, jusqu’au 20 avril prochain.


23e festival Puy-de-Mômes

Le public du festival Puy de Mômes, c’est un public dont les yeux s’écarquillent, au rire facile et dont l’attention peut se dérober aussi vite qu’une bulle de savon. On est d’ailleurs un peu dans une bulle quand on débarque dans ce festival et la bulle, c’est une chose toute légère qui ne sert qu’à nous distraire, une bulle, c’est comme un rire, ça se forme en un clin d’oeil et disparaît dans un éclat. La compagnie Pep Bou l’a bien compris et fait gonfler les rires du public en soufflant deux ou trois mots seulement.

Si la vie d’une bulle ne tient qu’à un fil, l’art de Christophe Croës aussi… Dans son Teatro Golondrino, le marionnettiste donne vie à ses personnages en remuant ses dix doigts. On avait oublié qu’on pouvait s’évader en regardant une marionnette articulée par quelques fils, « L’Evadée« , spectacle fait de bouts de ficelles et de 15 ans de travail convoque une magie qui livre tous ses tours dès le départ.

Pourtant, la magie, c’est subjectif, nous confie la directrice du festival Laure Montanier, « en discutant avec le public, on se rend compte que la magie n’opère pas pour tout le monde. » Ce qui importe pour les programmateurs, c’est de privilégier des esthétiques fortes. Jusqu’au 20 avril, il reste une dizaine d’univers d’artistes à découvrir.

07 Avr

Un Pils ni enfant ni adulte

IMG_1841

Richard Beaune et Valérie Mathieu ont pris le volant pour aller à la Coopérative de Mai écouter Mami Chan et Pascal Moreau qui rafraîchissent la musique classique pour les enfants. En chemin, un petit stop à l’espace Nelson Mandela à Clermont où des jeunes font leur théâtre au festival La Cour aux Ados.


Pils du 7 avril 2017

La coopérative de mai à Clermont-Ferrand est plus connue pour ses concerts pointus que pour sa programmation jeunesse.

Mais depuis cinq ans « le P’tit Serge » participe à l’éveil musical des tout jeunes auvergnats : rap, rock, electro ou classique, il faut leur apprendre à écouter de tout !

Alors mercredi 5 avril Mami Chan et Pascal Moreau  ont proposé à une centaine d’enfants une version moderne et ludique d’un concert de musique classique.


P’tit Serge, série jeunesse à la Coopé

Le 2 mai retour du « P’tit Serge » avec les Wackids, un concert de rock comme pour les grands mais à partir de 6 ans.

Jean-Claude Gal, le directeur du Théâtre du Pélican donne la parole aux adolescents. Neuf auteurs ont travaillé avec des groupes de jeunes pour écrire des pièces qui leur ressemblent. Sous la houlette du Théâtre du Pélican, d’autres jeunes ont fait les acteurs. Près de 1800 ados ont pris part à la totalité du projet et le festival La Cour aux Ados rend compte de la richesse d’une telle aventure.


La Cour des Ados

Du 4 au 8 avril, des rencontres et des spectacles ont lieu à l’espace Nelson Mandela et à la Cour des Trois Coquins à Clermont-Ferrand. Pour immortaliser quatre années d’actions théâtrales, les auteurs qui ont participé au projet racontent cette expérience dans « Les nouvelles mythologies de la jeunesse » aux éditions Théâtrales Jeunesse.