01 Déc

PILS fait Comme John et fête le Prisme

Les deux Comme John nous ont reçus dans leur salon installé pour le lancement de leur nouvel album au Tremplin à Beaumont. Photo: R.Beaune

Les deux Comme John nous ont reçus dans leur salon installé pour le lancement de leur nouvel album au Tremplin à Beaumont. Photo: R.Beaune

La salle aurillacoise Le Prisme à 10 ans: ce lieu, c’est à la fois une salle de concert et un espace culturel à Aurillac. Le bâtiment a vu le jour en 2007 à l’initiative de la communauté d’agglomération. Quatre jours de fête sont prévus pour cet anniversaire (du 7 au 10 décembre). Mais ce n’est pas tout: le groupe clermontois Comme John revient avec un nouvel album et ces filles sont toujours aussi « enchantantes« .


PILS du 1er décembre

150 concerts organisés en 10 ans et 260 000 spectateurs accueillis, le Prisme à Aurillac a accueilli des pointures telles que Indochine, Yannick Noah, Benabar, -M-, Jean-Louis Aubert,Jacques Dutronc, Nolwenn Leroy ou encore Zazie. La liste est longue et ce n’est pas fini. Le weekend prochain, la salle fêtera ses 10 ans avec un programme chargé: au menu, les Wampas, Black M, une poignée de groupes du coin programmés par l’association Love me tendeur et même un feu d’artifice.


Le Prisme à Aurillac (15) a 10 ans

Elles s’appellent Comme John et comme John Lennon, elles chantaient beaucoup en anglais sur leur premier album il y a déjà deux ans de ça. Finalement, elles reviennent aujourd’hui avec des ribambelles de choses à raconter: Du coup est né une collection de dix ritournelles écrites en français.

Ce retour à la langue maternelle, c’est aussi le résultat de deux années folles où les soeurs se sont frotté à des professionnels et à un public, plus large, beaucoup plus large comme cette date à Belfort où elles ont joué devant un parterre d’environ 4000 personnes. Ces grandes filles viennent de lancer « Illusion » en grandes pompes sur la scène du Tremplin à Beaumont, elles seront à la Librairie des Volcans samedi 2 décembre et en première partie du groupe Aliose à La Coopérative de Mai mardi prochain.


Le duo clermontois Comme John sort un nouvel album

30 Sep

L’art d’illustrer s’expose à Moulins

JTS_PILS_du_29_09-00_05_09_20

Jusqu’au 8 octobre, Moulins devient le rendez-vous incontournable des amateurs de l’illustration. La 4e biennale des illustrateurs déploie une dizaine d’expositions dans la ville. Les artistes y montrent leurs plus belles planches originales.

Et parmi eux, des stars de l’illustration jeunesse comme le très célèbre Tomi Ungerer, auteur des non moins célèbres Trois Brigands, Jean de la Lune ou encore l’ours en peluche, Otto. L’auteur et dessinateur n’était pas présent au Musée de l’Illustration Jeunesse pour inaugurer son exposition, en revanche, celui qui partage les cimaises du musée avec lui, Carll Cneut, était bien là pour nous parler de son bestiaire foisonnant aux couleurs d’automne. Au MIJ, les illustrations de Carll Cneut sont de véritables tableaux: peints à l’huile, ses oiseaux et autres personnages n’ont pas la même allure que sur les albums et pour l’illustrateur, c’est important de montrer les originaux, le travail qu’il y a derrière chacune des images.

Jusqu’au 8 octobre et dans différents lieux de la ville, les amateurs de livres pour enfants (qui sont aussi pour les grands) pourront admirer également le travail de Serge Bloch qui, justement, s’adresse à tous les âges de la vie, que ce soit dans ses illustrations de presse, ses dessins-animés ou son récent travail sur le livre des livres, la Bible.

Cette biennale est aussi l’occasion de rencontrer les artistes: l’illustratrice Pauline Kalioujny s’est longuement entretenu avec les jeunes élèves des différents lycées et collèges du coin. Cette auteure qui a l’art de détourner des classiques du genre pour parler de problèmes actuels avoue aimer ces rencontres avec les enfants dont les réflexions sont toujours enrichissantes pour les auteurs.

La 4e Biennale des Illustrateurs à Moulins

Serge Bloch

28 septembre 201731 octobre 2017

Du 28 septembre au 8 octobre,
tous les jours de 10 h à 18 h.
Du 9 au 31 octobre, du lundi au vendredi de 10 h à 18 h.

 

Et du 28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

 

Anthony Browne

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

Carll Cneut

10 juillet 20174 janvier 2018
Exposition à l’initiative du MIJ dans le cadre des expositions bisannuelles du musée.

Horaires habituels du musée : 10 h – 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.
Tarifs habituels du musée. Gratuit le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre.

 

Malika Doray

28 septembre 20177 janvier 2018
 En partenariat avec la Médiathèque Moulins Communauté

Du 28 septembre au 8 octobre, tous les jours de 10 h à 18 h.
Exposition fermée le lundi 2 et le dimanche 8 octobre.
Du 10 octobre au 7 janvier 2018, aux horaires habituels de la Médiathèque.

 

Jérémie Fischer

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

 

Pauline Kalioujny

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours, de 10 h à 18 h.

 

Frédéric Pajak

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Fermé le lundi 2 et le dimanche 8 octobre..

 

Philippe Ug

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

Tomi Ungerer

28 septembre 20173 janvier 2018
 Exposition en partenariat avec le MIJ.

Horaires habituels du musée : 10 h – 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.
Tarifs habituels du musée. Gratuit le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre.

 

22 Sep

Tia nous traine jusque dans les bayous avec « Lil Bird »

tiaLa chanteuse clermontoise Tia, lauréate du prix Blues Passion en 2012, sort un nouveau disque qui nous emmène jusqu’aux rives du Mississippi.

Pendant deux jours, La petite Coopé a pris les airs louches et chaud d’un club de la Nouvelle Orléans: entourée de trois musiciens, Tia adapte à la scène les dix titres de son nouvel album Lil Bird. Des chansons faîtes des souvenirs de ses voyages outre atlantique, à la Nouvelle Orléans, où cette musique est née. Cet album, c’est une collection de photographies mais ce n’est pas pour autant une image d’Épinal que nous a ramené Tia de la Nouvelle Orléans, là-bas, on chante le blues comme on respire, c’est ce qu’elle nous raconte dans le reportage ci-dessous où vous pouvez par ailleurs découvrir deux titres de ce nouvel opus. Les trois musiciens qui l’accompagnent sont Marc Borghi aux claviers, Xavier Nikqi à la contrebasse et Marc Glomeau aux percussions.


Tia en résidence à la Coopérative de Mai

Viva la libertà de Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Le metteur en scène Eric Vigié revient aux origines du mythe et « hispanise » son Don Giovanni.

Et de l’Espagne, Eric Vigié ramène tout autant les couleurs que la noirceur. De l’heure à laquelle le chevalier Don Giovanni assassine le Commandeur jusqu’au tombée de rideau final, c’est une journée sans fin qui commence mal pour Don Giovanni, une journée sans fin qui finira malgré tout, mal également, mais une journée menée tambour battant par Mozart. Un vrai polar autour du personnage de Don Juan, créé à l’origine par le dramaturge espagnol Tirso de Molina au XVIe siècle.


Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Don Giovanni, Drame en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart – Livret de lorenzo da Ponte.

Direction musicale: Roberto Forés Veses – Mise en scène et Costumes: Eric Vigié

Opéra de Vichy les 23 et 24 septembre 2017

 

13 Juil

Pédale douce en Rosalie pour PILS

PILS_14_juillet-00_05_39_08

L’équipe de PILS est allé sur les bords de l’Allier à Vichy au volant d’une Rosalie pour vous présenter les festivals de l’été. Après les rendez-vous du mois de juillet la semaine dernière, Valérie Mathieu et Richard Beaune vous liste une bonne partie des festivals du mois d’Août en Auvergne.


Les festivals d’Août sont dans PILS
En Août, les festivités s’ouvrent le 5 au Monastier-sur-Gazeille en Haute Loire avec l’illustre festival de cuivres, 29e édition avec entre autres en ouverture le groupe ElectroPhazz.

Le mois d’Août classique commence dans les Combrailles le 7 avec le festival Bach en Combrailles qui comme son nom l’indique fête le compositeur allemand pour la 19e fois cette année…

Pour la fête, le 11 Août, tous à La Roquebrou pour le festival de Boogie Woogie, ou à Saugues, pour le festival Celte en Gévaudan qui invite cette année le groupe Matmatah.

Du 18 au 20 août, Montluçon célèbre la chanson française et le 26 août, les Fatals Picards font partie de la grande fête de Nonette
Enfin, deux grands rendez-vous au mois d’aout,le festival de la Chaise Dieu, 51 e édition, et bien sûr, le rendez-vous du théâtre de rue en Auvergne, ça se passe à Aurillac dans le Cantal.

 

12 Juil

Les Guêpes Rouges s’essayent à Montaigne

Une émission radiophonique autour de Montaigne dans le quartier des Vergnes avec les Guêpes Rouges

Une émission radiophonique autour de Montaigne dans le quartier des Vergnes avec les Guêpes Rouges

C’est dans le cadre de la programmation d’été les Contres-plongées à Clermont-Ferrand que la Compagnie Les Guêpes Rouges présente son nouveau spectacle « Nos Essais » librement inspiré des Essais de Michel de Montaigne. Un spectacle qui résulte des six premiers mois d’une résidence dans le quartier des Vergnes à Clermont-Ferrand.

Les guêpes rouges s’appellent désormais Michel, Michèle ou encore Michelle, et pour leur dernier spectacle né de leur résidence dans le quartier des Vergnes, elles s’essayent à Michel de Montaigne. Leur essai s’intitule « Nos essais » et extrait la substantifique moelle, le nectar de ces 1500 pages, pour en faire des émissions de radios en plein air. Rachel, la metteure en scène, nous explique que dans ses Essais, Michel de Montaigne se peignant lui-même, il en résulte des écrits où chacun peut se reconnaître d’où le titre de la première émission radiophonique « Chacun cherche son Michel« . Comme lors de leur résidence précédente dans le quartier de Champratel, les « guêpes » ont glané les témoignages des habitants du quartier des Vergnes pour trouver leurs Michels.

Un spectacle peut en cacher un autre…

Mais Michel n’est qu’un prétexte, un point de départ dans cette résidence à mi-chemin: Les essais invitent la population de ce quartier clermontois à la conversation, et même à construire autre chose d’ici la fin de l’aventure des guêpes aux Vergnes en décembre. Cet été, les « Guêpes » déploieront leurs antennes à trois reprises aux Vergnes et permettront aux plus de 3000 habitants du quartier de mieux connaitre ces insectes de bonne augure.


Les guêpes rouges revisitent Montaigne aux Vergnes

23 Juin

On roule à toute bringue vers l’été dans PILS

Cette semaine, la voiture de Pils part de Clermont-Ferrand où le festival Europavox se prépare pour filer à Hérisson où le Cube accueille le Théâtre du Radeau et « descend » à Aurillac pour la Fête de l’école.


L’été est là, à n’en pas douter, les festivals déboulent et en tête celui des Hautes Terres à Saint-Flour ce weekend.
Samedi soir, la fête de la musique se prolonge à Eglise Neuve Près Billom qui programme 11 groupes dont les innénarables 19 singes qui reprennent des FACE B , des groupes des années 90 que personne ne connait, avec talent.

Ce weekend, la Fête de l’Ecole à Aurillac invite une dizaine de groupes dont les bordelais JC Satan.

Samedi encore, faites un tour au Festival Piano à Riom où André Manukian affrontera en duel Jean-François Zigel, ça se passera à Mozac. Jean-François Zygel restera dans la région et improvisera sur Bach lundi soir à Riom.

Enfin le festival Europavox s’ouvrira jeudi prochain avec le groupe Archive.

Le dernier « Soubresaut » du théâtre du Radeau s’installe au Cube

Le dernier spectacle du Théâtre du Radeau s'ouvre sur une glissade.

Le dernier spectacle du Théâtre du Radeau s’ouvre sur une glissade.

Le Cube à Hérisson accueille jusqu’à dimanche l’une des plus importantes compagnie de théâtre contemporain, le Théâtre du Radeau, qui présente sa dernière création, « Soubresaut ».

Dans la scène inaugurale de « Soubresaut », la dernière création de la Compagnie du radeau, les personnages glissent dans les dernières secousses du metteur en scène François Tanguy. Une scène où d’emblée, les images abondent et  nous interrogent: Que nous réserve Soubresaut? Pour le metteur en scène, ce soubresaut qui convoque plusieurs textes de grands auteurs comme le « Soubresauts » de Samuel Beckett, c’est une contraction du temps passé, présent et avenir.

Le passé de la Compagnie du Radeau, c’est aussi celui de Pierre Meunier qui en a fait partie bien avant d’installer sa compagnie « La Belle Meunière » au Cube à Hérisson dans l’Allier.  Le Cube, niché dans la campagne bourbonnaise, met en avant la création artistique depuis une trentaine d’années. Laboratoire où les compagnies viennent réfléchir, fabriquer et confronter leur nouvelles créations aux spectateurs, le Cube s’est doté d’un public expert, habitué à la création contemporaine.

Pour voir quelques images de « Soubresaut », c’est par ici:

Vend. 23 juin à 20h30, Sam. 24 juin à 20h30, Dim. 25 juin à 17h 

Infos et réservations: lecube.herisson@gmail.com TEL: 06 80 44 06 70

01 Juin

Le lumineux Philippe Decouflé à la Comédie de Clermont

PILS_Decoufle-00_00_10_17Le chorégraphe Philippe Decouflé est de retour à Clermont-Ferrand pour présenter ses « Nouvelles pièces courtes ». Après « Panorama » et « Contact », l’artiste livre un travail plus personnel et toujours aussi débordant d’idées.

Les histoires se succèdent sur la scène de la Maison de la Culture et le public les dévore des yeux comme des gourmandises. Pas de doute, c’est bien un spectacle de Philippe Decouflé: En trois pas de danses, une idée géniale et des couleurs, l’artiste nous attrape et ne nous lâche plus.

La première pièce courte met en scène un duo de danseurs qui se trouvent être aussi des musiciens et tout se met à tourner sous nos yeux: la musique se déroule au fil des gestes sur un  piano ou sous une flûte traversière. Une nouvelle pièce courte nous montre tout ce qu’on peut faire avec des danseurs quand on les met dans un trou, quand une autre nous emmène en voyage à Tokyo… A priori rien à voir entre toutes ces bulles de bonheur et d’ailleurs le chorégraphe n’a pas cherché à trouver une cohérence entre elles et ne les présentent jamais dans le même ordre. Pourtant, c’est de lui qu’il parle dans chacune d’elles et davantage des ces pièces que dans ses précédents spectacles, nous a-t-il confié. Il convoque Vivaldi, le compositeur préféré de sa mère disparue, il fait dansé son ancien amour, il raconte son voyage au Japon, le chorégraphe est derrière tout ça et pour une fois, nous le montre.

Difficile de ne pas succomber au charme de cet artiste jamais à sec d’idées nouvelles et à Clermont-Ferrand, le premier soir des trois représentations qui affichent complet, Philippe Decouflé a une nouvelle fois envoyé son public au septième ciel.


Philippe Decouflé Nouvelles Pièces Courtes


PILS du 2 juin 2017

19 Mai

PILS se balade dans le monde de l’art clermontois

PILS_vendredi_19_mai-00_00_04_11

Ce weekend, les manifestations culturelles se bousculent dans la région. A Clermont-Ferrand par exemple, vous pouvez flâner d’ateliers d’artistes en ateliers d’artistes pour les Arts en Balade puis courir aux concerts d’Hippocampus.


PILS du 19 mai 2017

C’est une nouvelle fois au Campus des Cézeaux à Clermont-Ferrand, sous un chapiteau géant que le festival Hippocampus flanque sa prog festive: Dub Inc, Bon entendeur, Taïwan MC, La chose et L’Epicerie, deux jours de concerts par et pour les étudiants de Clermont et d’ailleurs.

C’est l’occasion de découvrir L’Epicerie, un groupe de rap clermontois qui ne se contente pas de faire de la musique mais, à l’aide du label EDN, créé en même temps que le groupe, fait aussi bouger la scène hip hop de Clermont-Ferrand.

C’est aussi ce weekend la 22e édition des Arts en Balade qui expose l’artiste plasticien Maxime Tauban à l’Espace Victoire ou encore le photographe Nicolas Anglade et la sculptrice Lison Barbier au Centre Culturel Camille Claudel.