10 Nov

Un Pils à la frontière de l’image et du son

"Passage", installation sonore de Pierre Jodlowski.

« Passage », installation sonore de Pierre Jodlowski.

 

Pour une fois, Pils pense au rugby grâce au festival des Musiques Démesurées et découvre la campagne autrement grâce aux photographies de la plasticienne Tania Mouraud.

 


Pils du 10/11/17

Victor Hugo disait « la musique c’est du bruit qui pense »

Les compositeurs d’aujourd’hui s’approprient les sons ambiants, alors pourquoi pas le rugby avec le bruit des stades, des crampons et du haka? Le compositeur Pierre Jodlowski est en résidence cette année au festival des Musiques Démesurées. Il en profité pour s’immerger dans le monde du rugby clermontois et pour recueillir sons et souvenirs. Il a remixé toute cette matière sonore et aujourd’hui le public peut voyager au coeur de cette mémoire jusqu’au 18 novembre à la chapelle des Cordeliers.


Les Musiques Démesurées

Passage jusqu’au 18 novembre à la Chapelle des Cordeliers

 

Tania Mouraud, Borderland

Tania Mouraud, Borderland

Après une rétrospective au Centre Pompidou de Metz, l’artiste Tania Mouraud a choisi Clermont-Ferrand et la galerie Gastaud pour exposer les photos de sa série Borderland.

Lors d’un séjour à la campagne la plasticienne a capturé les images déformées des arbres et des champs en photographiant en gros plan les bâches en plastique noir qui entourent les ballots de foin. Les formes s’effacent, le regard de l’artiste saisit la lumière qui se reflète dans les plis du plastique.
Borderland ouvre la frontière de l’imaginaire : le reflet des paysages fait plus voyager encore que les paysages eux-mêmes.

 


Tania Mouraud, Borderland

Jusqu’au 16 décembre à la Galerie Gastaud à Clermont-Ferrand.

20 Oct

Les accessoires du spectacle à l’honneur dans PILS

IMG_2316

Pils vous emmène découvrir la nouvelle exposition du Centre National du Costume de Scène de Moulins « Artisans de la scène ». Dans les coulisses des spectacles, bottiers, perruquiers ou joailliers déploient leur savoir-faire. En chemin, nous avons croisé des jeunes femmes photographes de tous horizons à l’hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand.

 


Pils du 20 octobre 2017

 

Une robe de reine n’est rien sans bijoux, Marie-Antoinette est perdue sans sa perruque, comme Cendrillon sans son soulier… Le costume de scène est indissociable des accessoires qui le composent. Avec « Artisans de la scène » le Centre National du Costume de Scène lève le voile sur des savoir-faire anciens mais indispensables au spectacle.


Le CNCS présente « Artisans de la scène »

Dommages & Refuges : six jeunes femmes photographes exposent à l’hôtel Fontfreyde jusqu’au 31 décembre. Pour elles, le geste artistique est une réponse à la violence du monde.
La polonaise Wiktoria Wojciechchowska témoigne d’une jeunesse marquée par la guerre et raconte les histoires de jeunes ukrainiens devenus soldats du jour au lendemain.

La perte d’une mère peut engendrer de sérieux dommages sur une jeune fille. Pour y faire face, l’artiste espagnole Rita Puig Serra Costa a collectionné les souvenirs, les siens et ceux des autres proches de sa mère disparue..

Ces photographes fabriquent des songes voire même des fantômes. Le refuge de Florence Joubert, c’est une vallée abandonnée qu’elle nous fait visiter.


Dommages et Refuges, une expo photographique sensible à l’hôtel Fontfreyde à Clermont-Ferrand

One sweet moment avec Henni Alftan : l’artiste finlandaise présente ses peintures à la galerie Gastaud jusqu’au 28 octobre. Une peinture figurative qui résonne longtemps dans notre imaginaire.

Henni Alftan n’imite pas le réel, elle le fragmente. Cette artiste fait des choix de cadrage proches de la photographie : d’une scène elle va retenir un détail ( un regard, une main) et nous laisse inventer le reste…


« One sweet moment » à la Galerie Gastaud à Clermont-Ferrand

 

13 Oct

Pils avance masqué

Les photos masquées de Marc Lathuillière au Creux de l'Enfer

Les photos masquées de Marc Lathuillière au Creux de l’Enfer

 

Au centre d’art contemporain de Thiers, un photographe pose un regard anthropologique sur la France et les français.

Le Frac Auvergne est allé chercher des oeuvres chez son homologue en Rhône-Alpes pour une nouvelle exposition au nom qui en dit long : Le divan des murmures

 

Pour Marc Lathuillière, la France est trop figée dans son passé. Depuis 2004 ce photographe parcourt le patrimoine français. Ses clichés placent un sujet masqué dans un décor familier que ce soit un château, une plage bretonne ou une fabrique de coutellerie.

En treize ans, il a photographié plus de mille personnes à travers trente-cinq départements, dont un grand nombre dans le Puy-de-Dôme notamment des ouvriers de Thiers. Fabrique Nationale trouve naturellement sa place dans l’ancienne usine du Creux de l’Enfer jusqu’au 28 janvier 2018.


« Fabrique Nationale » au creux de l’Enfer

Le Frac Auvergne est allé piocher dans les collections de l’IAC (institut d’art contemporain de Villeurbanne). Une quinzaine d’œuvres de chaque fond se regardent dans Le divan des murmures jusqu’au 29 décembre prochain.

Le test de Rorschach inspire Loris Gréaud dans Ending Introduction et Michel François dans Déjà-Vu. Les miroirs de Michelangelo Pistoletto répondent à ceux de Ned Vena et l’univers de David Lynch à l’inconscient de Elmar Trenkwalder.
Une fois de plus le Frac Auvergne veut que le spectateur s’interroge. Pourquoi telle œuvre me plaît ou me rebute ? La perception que nous avons des choses dépend de notre état émotionnel.

Le divan des murmures est une exposition qui peut paraître aride dans un premier temps. Au contraire elle est ludique si chacun se laisse aller à écouter ce que les œuvres lui murmure…

« Le divan des murmures » au Frac Auvergne

30 Sep

L’art d’illustrer s’expose à Moulins

JTS_PILS_du_29_09-00_05_09_20

Jusqu’au 8 octobre, Moulins devient le rendez-vous incontournable des amateurs de l’illustration. La 4e biennale des illustrateurs déploie une dizaine d’expositions dans la ville. Les artistes y montrent leurs plus belles planches originales.

Et parmi eux, des stars de l’illustration jeunesse comme le très célèbre Tomi Ungerer, auteur des non moins célèbres Trois Brigands, Jean de la Lune ou encore l’ours en peluche, Otto. L’auteur et dessinateur n’était pas présent au Musée de l’Illustration Jeunesse pour inaugurer son exposition, en revanche, celui qui partage les cimaises du musée avec lui, Carll Cneut, était bien là pour nous parler de son bestiaire foisonnant aux couleurs d’automne. Au MIJ, les illustrations de Carll Cneut sont de véritables tableaux: peints à l’huile, ses oiseaux et autres personnages n’ont pas la même allure que sur les albums et pour l’illustrateur, c’est important de montrer les originaux, le travail qu’il y a derrière chacune des images.

Jusqu’au 8 octobre et dans différents lieux de la ville, les amateurs de livres pour enfants (qui sont aussi pour les grands) pourront admirer également le travail de Serge Bloch qui, justement, s’adresse à tous les âges de la vie, que ce soit dans ses illustrations de presse, ses dessins-animés ou son récent travail sur le livre des livres, la Bible.

Cette biennale est aussi l’occasion de rencontrer les artistes: l’illustratrice Pauline Kalioujny s’est longuement entretenu avec les jeunes élèves des différents lycées et collèges du coin. Cette auteure qui a l’art de détourner des classiques du genre pour parler de problèmes actuels avoue aimer ces rencontres avec les enfants dont les réflexions sont toujours enrichissantes pour les auteurs.

La 4e Biennale des Illustrateurs à Moulins

Serge Bloch

28 septembre 201731 octobre 2017

Du 28 septembre au 8 octobre,
tous les jours de 10 h à 18 h.
Du 9 au 31 octobre, du lundi au vendredi de 10 h à 18 h.

 

Et du 28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

 

Anthony Browne

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

Carll Cneut

10 juillet 20174 janvier 2018
Exposition à l’initiative du MIJ dans le cadre des expositions bisannuelles du musée.

Horaires habituels du musée : 10 h – 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.
Tarifs habituels du musée. Gratuit le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre.

 

Malika Doray

28 septembre 20177 janvier 2018
 En partenariat avec la Médiathèque Moulins Communauté

Du 28 septembre au 8 octobre, tous les jours de 10 h à 18 h.
Exposition fermée le lundi 2 et le dimanche 8 octobre.
Du 10 octobre au 7 janvier 2018, aux horaires habituels de la Médiathèque.

 

Jérémie Fischer

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

 

Pauline Kalioujny

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours, de 10 h à 18 h.

 

Frédéric Pajak

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Fermé le lundi 2 et le dimanche 8 octobre..

 

Philippe Ug

28 septembre 20178 octobre 2017
Tous les jours de 10 h à 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.

Tomi Ungerer

28 septembre 20173 janvier 2018
 Exposition en partenariat avec le MIJ.

Horaires habituels du musée : 10 h – 18 h. Fermé le lundi 2 octobre.
Tarifs habituels du musée. Gratuit le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre.

 

22 Sep

Tia nous traine jusque dans les bayous avec « Lil Bird »

tiaLa chanteuse clermontoise Tia, lauréate du prix Blues Passion en 2012, sort un nouveau disque qui nous emmène jusqu’aux rives du Mississippi.

Pendant deux jours, La petite Coopé a pris les airs louches et chaud d’un club de la Nouvelle Orléans: entourée de trois musiciens, Tia adapte à la scène les dix titres de son nouvel album Lil Bird. Des chansons faîtes des souvenirs de ses voyages outre atlantique, à la Nouvelle Orléans, où cette musique est née. Cet album, c’est une collection de photographies mais ce n’est pas pour autant une image d’Épinal que nous a ramené Tia de la Nouvelle Orléans, là-bas, on chante le blues comme on respire, c’est ce qu’elle nous raconte dans le reportage ci-dessous où vous pouvez par ailleurs découvrir deux titres de ce nouvel opus. Les trois musiciens qui l’accompagnent sont Marc Borghi aux claviers, Xavier Nikqi à la contrebasse et Marc Glomeau aux percussions.


Tia en résidence à la Coopérative de Mai

Viva la libertà de Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Le metteur en scène Eric Vigié revient aux origines du mythe et « hispanise » son Don Giovanni.

Et de l’Espagne, Eric Vigié ramène tout autant les couleurs que la noirceur. De l’heure à laquelle le chevalier Don Giovanni assassine le Commandeur jusqu’au tombée de rideau final, c’est une journée sans fin qui commence mal pour Don Giovanni, une journée sans fin qui finira malgré tout, mal également, mais une journée menée tambour battant par Mozart. Un vrai polar autour du personnage de Don Juan, créé à l’origine par le dramaturge espagnol Tirso de Molina au XVIe siècle.


Don Giovanni à l’Opéra de Vichy

Don Giovanni, Drame en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart – Livret de lorenzo da Ponte.

Direction musicale: Roberto Forés Veses – Mise en scène et Costumes: Eric Vigié

Opéra de Vichy les 23 et 24 septembre 2017

 

13 Juil

Pédale douce en Rosalie pour PILS

PILS_14_juillet-00_05_39_08

L’équipe de PILS est allé sur les bords de l’Allier à Vichy au volant d’une Rosalie pour vous présenter les festivals de l’été. Après les rendez-vous du mois de juillet la semaine dernière, Valérie Mathieu et Richard Beaune vous liste une bonne partie des festivals du mois d’Août en Auvergne.


Les festivals d’Août sont dans PILS
En Août, les festivités s’ouvrent le 5 au Monastier-sur-Gazeille en Haute Loire avec l’illustre festival de cuivres, 29e édition avec entre autres en ouverture le groupe ElectroPhazz.

Le mois d’Août classique commence dans les Combrailles le 7 avec le festival Bach en Combrailles qui comme son nom l’indique fête le compositeur allemand pour la 19e fois cette année…

Pour la fête, le 11 Août, tous à La Roquebrou pour le festival de Boogie Woogie, ou à Saugues, pour le festival Celte en Gévaudan qui invite cette année le groupe Matmatah.

Du 18 au 20 août, Montluçon célèbre la chanson française et le 26 août, les Fatals Picards font partie de la grande fête de Nonette
Enfin, deux grands rendez-vous au mois d’aout,le festival de la Chaise Dieu, 51 e édition, et bien sûr, le rendez-vous du théâtre de rue en Auvergne, ça se passe à Aurillac dans le Cantal.

 

12 Juil

Les Guêpes Rouges s’essayent à Montaigne

Une émission radiophonique autour de Montaigne dans le quartier des Vergnes avec les Guêpes Rouges

Une émission radiophonique autour de Montaigne dans le quartier des Vergnes avec les Guêpes Rouges

C’est dans le cadre de la programmation d’été les Contres-plongées à Clermont-Ferrand que la Compagnie Les Guêpes Rouges présente son nouveau spectacle « Nos Essais » librement inspiré des Essais de Michel de Montaigne. Un spectacle qui résulte des six premiers mois d’une résidence dans le quartier des Vergnes à Clermont-Ferrand.

Les guêpes rouges s’appellent désormais Michel, Michèle ou encore Michelle, et pour leur dernier spectacle né de leur résidence dans le quartier des Vergnes, elles s’essayent à Michel de Montaigne. Leur essai s’intitule « Nos essais » et extrait la substantifique moelle, le nectar de ces 1500 pages, pour en faire des émissions de radios en plein air. Rachel, la metteure en scène, nous explique que dans ses Essais, Michel de Montaigne se peignant lui-même, il en résulte des écrits où chacun peut se reconnaître d’où le titre de la première émission radiophonique « Chacun cherche son Michel« . Comme lors de leur résidence précédente dans le quartier de Champratel, les « guêpes » ont glané les témoignages des habitants du quartier des Vergnes pour trouver leurs Michels.

Un spectacle peut en cacher un autre…

Mais Michel n’est qu’un prétexte, un point de départ dans cette résidence à mi-chemin: Les essais invitent la population de ce quartier clermontois à la conversation, et même à construire autre chose d’ici la fin de l’aventure des guêpes aux Vergnes en décembre. Cet été, les « Guêpes » déploieront leurs antennes à trois reprises aux Vergnes et permettront aux plus de 3000 habitants du quartier de mieux connaitre ces insectes de bonne augure.


Les guêpes rouges revisitent Montaigne aux Vergnes

07 Juil

Pils pédale pour un tour d’Auvergne des festivals

GOPR1222-00_00_57_05

C’est la saison des festivals et Pils a choisi quelques événements qui vont pimenter l’été auvergnat au mois de juillet.

Dès le 7 juillet, la musique prend d’assaut le pavé Thiernois. Pampariner c’est faire la fête en patois et les habitants de Thiers ne s’en privent pas : depuis vingt ans, la Pamparina programme une quarantaine de groupes sur trois jours. Des fanfares mettent l’ambiance dans la rue et des scènes en plein air accueillent artistes confirmés et jeunes talents. Cette année pour fêter son anniversaire, la Pamparina vous offre Maceo Parker!


Pils du 7 juillet

Quelques festivals en Auvergne au mois de juillet

CLASSIQUE

21 juin -23 juillet : Osez le classique dans l’Allier

13-16 juillet : Festival 6 cordes au fil de l’Allier

la guitare sous toutes ses formes d’expression à Chanteuges en Haute-Loire

16 juillet-13 aout : les monts de la madeleine  dans l’Allier

 

24-29 juillet : les fêtes musicales du château de Pionsat  dans le Puy-de-Dôme

POP ROCK

13 juillet : 13bis festival à la Chapelaude dans l’Allier

29 juillet : Wepachaba à Brout Vernet allier

CHANSONS

7-8 juillet : Live des brumes à Ste Sigolène en Haute-Loire

11-15 juillet : Les rencontres Marc Robine à Blanzat dans le Puy-de-Dôme

12-14 juillet : Les nuits de st jacques au Puy-en-Velay en Haute-Loire

FOLKLORE

12-16 juillet : la ronde des copains du monde   à Ambert dans le Puy-de-Dôme

17-23 juillet : festival Interfolk au Puy-en-Velay

 21-23 juillet : cultures du monde  à Gannat dans l’Allier

MUSIQUE DANSE THEATRE CIRQUE

12-16 juillet : Nuits de Rêve à Rosières en Haute-Loire

8 juillet-16 août : les Contre-plongées de l’été  à Clermont-Ferrand

JAZZ

19 au 22 juillet : Festi’jump cantal  à Aurillac

23 Juin

On roule à toute bringue vers l’été dans PILS

Cette semaine, la voiture de Pils part de Clermont-Ferrand où le festival Europavox se prépare pour filer à Hérisson où le Cube accueille le Théâtre du Radeau et « descend » à Aurillac pour la Fête de l’école.


L’été est là, à n’en pas douter, les festivals déboulent et en tête celui des Hautes Terres à Saint-Flour ce weekend.
Samedi soir, la fête de la musique se prolonge à Eglise Neuve Près Billom qui programme 11 groupes dont les innénarables 19 singes qui reprennent des FACE B , des groupes des années 90 que personne ne connait, avec talent.

Ce weekend, la Fête de l’Ecole à Aurillac invite une dizaine de groupes dont les bordelais JC Satan.

Samedi encore, faites un tour au Festival Piano à Riom où André Manukian affrontera en duel Jean-François Zigel, ça se passera à Mozac. Jean-François Zygel restera dans la région et improvisera sur Bach lundi soir à Riom.

Enfin le festival Europavox s’ouvrira jeudi prochain avec le groupe Archive.

RSS