20 Avr

Le Pils des extrêmes

Valérie Mathieu et Richard Beaune sur la route de l’extrême.

Cette semaine Pils fait le grand écart. Le poète Dante et la musique ancienne mis en scène par la Camera delle Lacrime ou bien les rythmes endiablés de la fanfare Ktipietok : les deux propositions sont pleines d’énergie et méritent bien un voyage en Pilsmobile.

 


Il y a quelques mois, nous avions rencontré les créateurs de la Camera delle Lacrime alors qu’ils travaillaient sur une première exploration de l’oeuvre de Dante. Les Cercles de l’Enfer, premier épisode d’une trilogie et première découverte d’un univers étonnant par son énergie et sa modernité. Il s’agit tout de même d’une mise en relation de la musique ancienne du 13éme et 14éme siècle avec une oeuvre écrite il y a 700 ans, ça pourrait faire peur, mais nous avons aimé et fait un premier reportage.

Aujourd’hui la Camera delle Lacrime continue son voyage musical dans La Divine Comédie. L’ensemble utilise le poème de Dante comme une partition musicale et travaille cette fois sur l’épisode 2 : la Montagne du Purgatoire. Le spectacle sera donné l’automne prochain au sémaphore à Cébazat mais nous n’avons pas résisté et sommes allés assister à une répétition.

 

Au début, ils jouaient un peu tzigane comme aurait dit Boby Lapointe, mais à force de répéter dans leur cave du vieux Clermont, ils se sont affinés et ont même sorti deux albums. Les Ktipietok ont un plaisir à jouer ensemble très communicatif et ils préparent une grande fête pour leurs 10 ans du 5 au 7 mai à la maison du Peuple de Clermont.

13 Avr

Une bonne récolte de Mauvaises Graines dans PILS

Le groupe Selebyon donne son premier grand concert lors du festival des Mauvaises Graines à Chadrac en Haute-Loire

La Maison pour Tous de Chadrac s’est transformé pour la 8e édition du Festival Les Mauvaises Graines. Jusqu’à samedi soir, une dizaine d’artistes se partagent la scène de la salle alti-ligérienne.

L’histoire d’Haiku se déroule en passant d’une ombre à l’autre sans jamais perdre le fil de sa poésie. Un spectacle d’ouverture qui donne le ton du festival Mauvaises Graines: artiste émergeant ou confirmé, c’est surtout pour leur créativité qu’ils ont rejoints la programmation écclectique de ce festival qui fête cette année sa huitième édition. Un festival qui récolte aussi ses mauvaises graines parmi la scène locale: le public peut y découvrir le groupe Selebyon et son folk rock ponot-sénéglais.

Des expositions à ne pas manquer dans la région

Pendant les vacances de printemps, il y peu de propositions pour sortir alors c’est l’occasion ou jamais de pousser les portes des musées, quelques grosses expositions méritent le détour, comme celle du FRAC Auvergne, Reste l’air et le monde, qui propose de redécouvrir la riche collection du fonds d’art contemporain d’Auvergne jusqu’au 17 juin 2018.

Une exposition accompagnée d’une autre au FRAC, celle du cinéaste Clément Cogitore Reste l’air et les formes. Deux films courts vous sont proposés dont Les Indes Galantes, film présenté au dernier festival du court métrage où l’on voit des danseurs de Krump s’emparer de la musique de Rameau.

Au Marq (Musée d’Art Roger Quillot) à Clermont-Ferrand, vous pouvez revivre l’amitié de deux artistes du début du siècle dernier, Edouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel. Ils ont peint les paysages de leur vie et vous font voyager dans leur intimité jusqu’au 24 juin prochain.

Au Centre National du Costume de Scène à Moulins, l’exposition contes de fees vous proposent de découvrir les costumes des ballets et opéras inspirés des plus grands contes de princes et de princesses: de Cendrillon à Alice aux Pays des merveilles, une exposition à découvrir jusqu’à mi septembre 2018.

Enfin, Jusqu’au 30 novembre l’artiste peintre Thérèse Bisch nous raconte la Grande Guerre dans ces toiles exposées au Musée d’art d’Aurillac.

06 Avr

Un Pils de conte de fées

Cette semaine l’équipe de Pils a envie de se raconter des histoires : après un tour au festival Puy de Mômes à Cournon, Valérie Mathieu et Richard Beaune sont allés à Moulins découvrir la nouvelle exposition du Centre National du Costume de Scène : Contes de Fées.

Cendrillon, Peau d’Ane, ou Alice au Pays des Merveilles, au CNCS de Moulins, chacun peut retrouver les personnages de son enfance. Du 7 avril au 16 septembre 2018, l’exposition Contes de Fées montre à travers le costume que ces personnages de conte n’ont pas cessé d’inspirer les artistes : on rêve toujours devant la robe couleur du temps, les loups continuent de nous effrayer, la féérie des contes est la même au 21 éme siècle qu’au temps de Charles Perrault.

30 Mar

Les PILS admirent les paysages du Musée d’Art Roger Quillot

Dans PILS, cette semaine, Valérie Mathieu et Richard Beaune nous conduisent vers la nouvelle exposition du Musée d’art Roger Quillot et nous font découvrir un festival 100% scène rock féminine, Les Femmes s’en mêlent.

Au Musée d’art Roger Quillot, c’est l’amitié de deux peintres qui est célébrée: une exposition montre les paysages dans lesquels Edouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel ont passé leurs vies et qu’ils ont peint tour à tour fidèlement ou en les transfigurant. Des paysages qui illustrent leurs vies respectives mais aussi des paysages qui montrent l’évolution de l’art en ce début de 20ème siècle. Une exposition à découvrir jusqu’au 23 juin 2018.

« Les Femmes s’en mêlent », c’est un festival qui met en avant la scène féminine depuis vingt ans. Depuis le premier concert le 8 mars 1997 à Paris, le festival s’est exporté dans un grand nombre de villes en France et s’étale désormais sur deux mois. Cette année, c’est le Baraka, club 100% féminin qui accueille l’une des dates de cette 21ème édition du Festival. Au programme, Pack AD, groupe canadien et Fuck It, groupe clermontois.

Une nouvelle galerie a vu le jour à Clermont-Ferrand, La Rosa da Rua, une galerie Place du Terrail qui ne propose que des expositions éphémères et qui a été investit par deux artistes, Keymi et Motte, très connu à Clermont-Ferrand pour les œuvres qu’ils ont peint sur les murs de la ville. On peut voir les œuvres de Keymi sur les murs de l’Hotel Dieu et les deux artistes ont aussi réalisé une grande fresque le long du tramway.
Ils exposent leurs travaux d’ateliers dans cette galerie clermontoise jusqu’au dimanche 1er Avril.

23 Mar

Les Anglais débarquent dans Pils

Cette semaine dans l’agenda culturel deux jeunes cinéastes élaborent un scénario dans le décor de la Muraille de Chine de Clermont, des groupes de rock traversent la Manche pour investir les bars Clermontois et les Flying Tractors sortent leur septième album.

 

Jérémy Trouilh et Fanny Liatard deux jeunes réalisateurs ont déjà réalisé ensemble deux court-métrages « Gagarine » et « La République des enchanteurs ». Grâce à Sauve qui peut le court-métrage et à l’école d’Architecture, ils sont actuellement en résidence d’écriture à Clermont-Ferrand pour préparer leurs nouveaux projets.

Les Flying Tractors sont de retour : Pour leur dernier album Sept, ils s’acoquinent avec les Human Fly pour quelques morceaux et sont en concert le 24 mars au Tremplin à Beaumont.

Du 26 au 31 mars, des groupes de rock anglais traversent la Manche pour investir bars et salles de Clermont-Ferrand. C’est la deuxième édition du festival God save Clermont. Le principe un groupe local et un groupe anglais se partagent la scéne.

God Save Clermont du 26 au 31 mars

Lundi 26 : Manuka Hive et November Fades aux Deux Comptoirs

Mardi 27 : Pronto Mama et Pretence au Nota Bene

Mercredi 28 : Crybaby Special et Les Rodriguez au Régent

Jeudi 29 : Sauce et Dragon Rapide au Bistro de la Mairie

Vendredi 30 : Soft Girls and Boys club et lenz-Faraday au Chapelier Toqué

Samedi 31 : Penelope Isles et Garciaphone à la Coopérative de Mai

16 Mar

Vidéoformes déforme des formes à Clermont-Ferrand

L’artiste allemand Philipp Artus devant son installation interactive « Flora » pour le festival Vidéoformes à Clermont-Ferrand – Photo: Cédric Munro

Le Festival Vidéoformes investit une dizaine de lieux à Clermont-Ferrand et regroupe plusieurs dizaines d’artistes vidéastes, en compétition ou en exposition.

Jusqu’au 31 mars, le festival Vidéoformes présente une sélection de vidéos d’art du monde entier et une série d’expositions dont beaucoup sont interactives et poussent même le spectateur à devenir lui-même artiste. C’est le cas avec l’installation interactive Flora de l’allemand Philipp Artus: muni d’une tablette numérique, vous êtes invité à générer des formes mais attention, Flora est aussi un instrument visuel qui peut révéler votre personnalité. Une installation à découvrir à la Galerie l’Air du Temps, galerie installée à la Chapelle de l’Oratoire, dont la réouverture date de l’édition précédente.

Cette année, Vidéoformes vous fait aussi Dieu tout puissant, créateur d’une humanité aux milles visages avec le duo d’artistes Scenocosme. Une oeuvre troublante à découvrir Salle Gaillard, tout comme l’installation de Phyllis Baldino, Nothing From The Future. Pour et avec Vidéoformes, l’artiste américaine présente deux installations dont Nothing from the Future, qui pourrait se traduire par aucune nouvelles de l’avenir, une installation qui ne nous apprend rien et c’est justement ça que l’artiste voulait montrer avec sa collection d’écrans tactiles sur lesquelles notre société passe son temps sans jamais ne rien trouver.

Tout le programme est à découvrir sur le site du Festival Vidéoformes.

09 Mar

La Pilsmobile trace dans le Cantal

IMG_0001

En route vers le Cantal, l’équipe de Pils se prépare à danser pour fêter l’anniversaire de la Manufacture et à célébrer les soldats anonymes de la première guerre mondiale

Pour le centenaire de la grande guerre, le musée d’art et d’archéologie d’Aurillac expose les oeuvres de Thérèse Bisch. L’équipe de Pils est allée rencontrer cette artiste qui rend hommage à tous les soldats de ce conflit pour ne pas les voir tomber dans l’oubli.

Toujours à Aurillac, la Manufacture fête ses 25 ans. Une belle longévité pour cet équipement à part dans le paysage auvergnat et même national car rares sont les lieux entièrement dédiés à la danse. La Manufacture forme aux métiers de la danse et accompagne de jeunes comapgnies de l’écriture à la diffusion parfois sur plusieurs années. Lors des Jeudis de la Danse, la structure leur permet aussi de se confronter au public.

02 Mar

Un Larsenik PILS

Du 5 au 9 mars 2018, la ville de La Bourboule met en avant la scène d’Auvergne-Rhône-Alpes pour le Larsenik Festival, seconde édition. L’occasion pour PILS de prendre des nouvelles de la chanteuse Gemma qui prépare un nouvel EP. Dans ce nouvel agenda, nous vous ferons aussi découvrir le groupe clermontois Dragon rapide qui sort son premier album intitulé « See the big picture ».

Dans PILS cette semaine, Valérie et Richard ont rencontré le groupe Dragon Rapide. Les trois clermontois sortent leur premier album « See the Big Picture« , hébergé par le label clermontois Freemount Records.

Le Larsenik Festival paye une deuxième tournée d’artistes locaux. Du 5 au 9 mars, dix groupes d’Auvergne-Rhône-Alpes se partageront l’affiche du festival.

prog_LARSENIK-2018

16 Fév

Quand tu pils seul sur le sable…

Richard Beaune & Valérie Mathieu reprennent la route pour PILS

Richard Beaune & Valérie Mathieu reprennent la route pour PILS

Au menu, un détour du côté de la Calle Alegria à Billom dans le Puy-de-Dôme et une virée dans le Cantal avec le festival itinérant Hibernarock.

Il y avait du soleil dans le ciel de Billom cette semaine. Le groupe Calle Allegria sortait de studio pour mettre en scène leur nouveau son, à découvrir sur leur prochain album. Un disque à venir qu’ils espèrent sortir grâce au financement participatif.

Voilà un duo très rock et qui n’est pas prêt d’hiberner et c’est pourtant à Hibernarock qu’on les retrouve, en pleine transhumance dans les terres cantaliennes… Après Bruxelles, Paris ou Bogota, les Catfish s’emparent de Cassaniouze.
Eux aussi ont fait le tour dui monde avant d’arriver à Salers: Les heymoonshakers ont donné plus de 600 concerts dans plus de 30 pays . Un atelier human beatbox nous apprendra au préalable à bien balancer nos postillons… Faire de la musique avec la bouche, ça semble trop simple quand on les regarde, regardez…
Après ça, la chanson à la française selon Albin de la simone comblera Aurillac. Et à Massiac, Nicolas Ker se livrera en trio pour un concert…
Entre folk, pop et influences caribéennes, Melissa Laveaux célèbrera ses racines créoles en enchantant
Aurillac et enfin le groupe Inuït refermera cette édiiton 2018 à Saint-Constant et on pourra dire alors qu’en faisant le tour du Cantal, on fait aussi le tour du monde.

Et puis le jazz prend ses quartiers d’hiver au Sancy, le sancy snow Jazz investit les bars et les salles du Mont-Dore et ses alentours jusqu’à samedi…
Dans le cadre du festival Hibernarock, vous pourrez voir le groupe d’ici Paiaka et la chanteuse d’ailleurs Hollie Cook à Champs sur Tarentaine samedi soir
La tournée du chanteur de charme Roch Voisine fait étape à la Maison de la culture de Clermont-Ferrand dimanche
Et enfin Michel Fugain sera lui aussi dans cette même maison de la culture jeudi soir…

13 Fév

40ème Festival du Court-métrage: 5 films à retenir

Certes il y a le palmarès et les choix des jurys qui nous permettent de voir des films que nous n’avions pas forcément remarqués dans les différentes sélections et puis il y a les films qui nous ont touchés en tant que spectateurs. Voici donc les 5 films de la rédaction commentés par les réalisateurs eux-mêmes.

1. Gros chagrin de Céline Devaux

Ça va passer. On s’en remet. Jean fête son anniversaire, boit trop et se souvient du week-end désastreux qui a mené à sa rupture avec Mathilde. Voilà le pitch du dernier film que la réalisatrice Céline Devaux est venu défendre à Clermont-Ferrand. Un film qui nous parle de chagrin d’amour et dont le sujet nous parle autant que celui de son précédent film moult fois récompensé: Le repas dominical.

2. Bonobo de Zoël Aeschbacher

Ce film a reçu les faveurs des festivaliers et couronné du prix du public. Bonobo, c’est un film choral sur différents personnages vivant dans le même logement social et tous à la recherche de bonheur et de sens.

3. Les Ondes noires d’Ismaël Joffroy Chandoutis

En compétition labo, ce documentaire nous raconte de façon magistralement belle comment notre société ultra-connectée où les ondes ont envahi presque tous les espaces ont poussé un certain nombre de personnes à s’isoler du reste du monde. Trois personnes intolérantes aux radiations électromagnétiques témoignent de leur survie au sein d’un monde qui leur semble de plus en plus inaccessible.

4. J’attends Jupiter d’Agathe Riedinger

Liane vient d’apprendre qu’elle est retenue pour le second tour d’un casting de télé-réalité. Persuadée que sa vraie vie va enfin commencer, elle se déleste de tout ce qui l’entoure pour embrasser ce grand chamboulement. Agathe Riedinger nous dresse un portrait radical de la jeunesse.

5. Prends mon poing de Sarah Al Atassi

Pour nous parler de Prends mon poing, la réalisatrice Sarah Al Atassi est venue à notre rencontre accompagnée de son comédien principal, celui qui dans le film interprète un Bilal à fleur de peau, Michel Mhanna Santoni. Bilal est marginal, violent, et vit au milieu de nulle part entre boisson, baise et baston. Il pense avec ses poings. Un jour, il tombe sur un rival qui lui résiste. L’affrontement se dansera à deux.

RSS