19 Juin

Mickaël Nogal, le « jeune candidat » devenu député

3A5C4834

TOUTE PREMIÈRE FOIS — Pour sa première campagne en tant que candidat, Mickaël Nogal a été élu le 18 juin 2017 député de la 4ème circonscription de Haute-Garonne sous l’étiquette de La République en marche (LREM!). Il devient le plus jeune député du département sous la Vème République.

 

C’est l’histoire d’un pari réussi. Après l’élection présidentielle qui a hissé Emmanuel Macron au sommet de l’État, les candidat-e-s à la candidature pour les législatives ont afflué dans toutes les circonscriptions. Mickaël Nogal, nommé « référent » en Haute-Garonne du mouvement En Marche ! en novembre 2016 par Emmanuel Macron en personne, était pressenti pour transformer l’essai en région. Jusqu’aux derniers instants avant la communication à la presse —longuement attendue— de la première monture des candidat-e-s investi-e-s, le chef de file des macronistes haut-garonnais n’était pas certain d’avoir été désigné par la commission d’investiture. Après le doute dissipé, le jeune toulousain de 26 ans a lancé sa campagne tout en coordonnant le mouvement politique. Un défi de taille pour un nouveau parti mais atteignable pour ce responsable local. Mickaël Nogal a débuté en politique en adhérant au Parti socialiste pendant les manifestations contre le CPE pour devenir, quelques années plus tard, l’assistant parlementaire de Christophe Borgel pendant six mois.

Dimanche 11 juin 2017. 8h30 dans le quartier saint-Simon, le candidat Mickaël Nogal, sa suppléante Marie-Claire Constans et Michel, son délégué de circonscription se retrouvent devant l’école Paul-Bert pour la traditionnelle tournée des bureaux de vote. Le regard vissé sur leur smartphone, le candidat et sa suppléante vérifient s’il y a des assesseurs issus du rang En Marche ! On serre des mains ou encore on se fait la bise, pour d’autres les accolades sont plus chaleureuses.  De manière régulière, on rappelle au candidat son « jeune » âge, une autre voix lui prédit un avenir encore plus heureux, peut-être « le futur président ». La quatrième circonscription compte 69 348 électeurs pour environ 120 000 habitants. D’une partie de l’hyper-centre, en passant par la rive gauche avec le quartier saint-Cyprien ou encore jusqu’au Zénith, il intègre aussi Bellefontaine, la Reynerie et le Mirail.

3A5C3611

3A5C3656

3A5C3663

3A5C3769

3A5C3744

3A5C3782

Au premier plan, Pierre Casteras, le directeur de campagne de Mickaël Nogal

Alors que le trio est sur le point de quitter de l’école primaire les Vergers, situé dans les grands-ensembles des Pradettes, je prends de l’avance et me positionne en contre-plongée devant le panneau électoral de Mickaël Nogal idéalement situé à la sortie de l’établissement. Au même moment, un électeur d’un âge respectable me lance « Il est beau hein ! ». Désarmé face à l’incongruité du propos, je ris et me relève. Je jette un œil derrière moi et je reconnais la candidate du Front national, toute souriante, affiche de campagne dans une main et petit balais rempli de colle dans l’autre. Le face à face entre la candidate FN et celui de LREM est évité de justesse.

La tournée des bureaux de vote se déroule toute la journée jusqu’à l’annonce des résultats dimanche soir. Dans la voiture de la suppléante, Mickaël Nogal pronostiquait un duel soit face à Bertrand Serp (LR-UDI), soit face à Liêm Hoang-Ngoc (FI). Au terme du premier tour, le candidat LREM! affronte de la candidat soutenu par Jean-Luc Mélenchon.

L’épreuve du second tour

IMG_3738

« En Marche! » – Photo Kevin Figuier, France 3 Occitanie

Dimanche 18 juin 2017. 19h. Le quartier général de LREM! de Haute-Garonne s’installe de nouveau, comme au second tour des présidentielle, à l’Espace Co. Des militants installent les affiches, d’autres préparent le buffet champêtre quand d’autres encore s’affairent sur les téléphones portables pour sonder les réseaux sociaux.

Côté médias, une équipe télé de « France 3 Midi-Pyrénées » est déjà présente tout comme un journaliste radio de « France bleu Toulouse ». À 20h, un peu plus d’une vingtaine de personne écoute l’annonce des premières estimations sur France 2. Il n’y a pas d’explosion de joie, il faudra attendre plus d’une minute pour entendre quelques applaudissements. Là, un militant qui regarde les résultats du MoDem lâche « On va pouvoir virer Bayrou ». En effet, LREM! dispose à elle seule d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale et peut donc s’affranchir du groupe parlementaire MoDem pour faire voter des lois en séance publique.

3A5C4684

Si les bureaux de vote ferment à 18h, les principales villes de France dont Toulouse clôturent le scrutin à 20h. Il faut attendre les dépouillements, les remontées, la centralisation et le recoupement des données pour savoir si Mickaël Nogal remporte le siège de député. C’est d’ailleurs dans un bureau isolé par une boite en forme de maison que plusieurs militants réalisent les calculs. Pierre Casteras, le directeur de campagne du « jeune candidat » signale que Nogal « est chez lui » dans l’attente des résultats. Il viendra tout comme l’ensemble des candidats à 21h30 à l’Espace Co.

Les minutes se succèdent et les résultats tombent au compte-goutte. Rapidement, Jean-François Portarrieu (#circo3105) est déclaré élu, tout comme Sébastien Nadot (#circo3110), Sandrine Mörch (#circo3109), Élisabeth Toutu-Picard (#circo3107). Il faudra attendre vers 22h30 pour connaître l’épilogue à rebondissement. Le « référent » d’En Marche! en Haute-Garonne est élu député de la quatrième circonscription, il succède à la socialiste Martine Martinel, candidate sortante battue au premier tour.

À son arrivée au QG, c’est l’explosion de joie et le nouvel élu de la République embrasse chacune des personnes présentes. Rapidement et malgré la climatisation, l’ambiance surchauffe. Sur une piste de danse improvisée, Pierre Cabaré (#circo3101) fait quelques mouvements chorégraphiés, tout comme le centriste et patron en Haute-Garonne du MoDem, Jean-Luc Lagleize. (#circo3102). Dès lundi, les nouveaux élus seront « au travail » et même si le grand chelem n’est pas réalisé puisque la 8ème circonscription est remportée par le socialiste Joël Aviragnet, les sourires pouvaient se lire sur tous les visages.

3A5C4714  3A5C4772

3A5C4761

3A5C4778

3A5C4786

3A5C4797

3A5C4801

3A5C4758

  • http://www.epinardscaramel.com <span class="author">TokenFrenchDude</span>

    Merci pour cet article et les photos. Par rapport à « candidat-e-s investi-e-s », préférez le point médian s’il vous plait, le tiret est plus difficile à lire, merci.