31 Mar

Christophe Serre (UMP) et le « charcutage électoral » du Puy-de-Dôme

C’est le grand battu du second tour des élections départementales dans le Puy-de-Dôme. Dimanche, Christophe Serre a dit au revoir à son siège de conseiller général qu’il occupait depuis 2001, balayé par le Divers Gauche Lionel Gay, vice-président sortant de l’assemblée puydômoise.

|

Pour le maire de Tauves, cette défaite était inéluctable. C’est une « défaite préparée » insiste le patron de l’UMP dans le département. Avec le redécoupage et le passage du Puy-de-Dôme de 61 à 31 cantons, on peut penser que l’occasion était trop belle pour la gauche de s’offrir une victoire de prestige en écartant du conseil départemental une figure de la droite. Dès lors, pourquoi s’en priver ?

Nous sommes au moins six victimes de ce charcutage électoral fait par les socialistes pour les socialistes.

Dans notre émission diffusée au lendemain du second tour de scrutin, Christophe Serre a rappelé que d’autres cantons ont ainsi été dessinés pour assurer une victoire à la gauche. « Nous sommes au moins six victimes de ce charcutage électoral fait par les socialistes pour les socialistes« , a-t-il dit. Et de citer les cantons d’Aiguerperse, Saint-Amand-Tallende, de Brassac-les-Mines, de Lezoux, du Sancy et de Clermont 4, ajoutant que « la mission était quasiment impossible« .

 

28 Nov

Laqueuille et le Puy-en-Velay récompensées par les Marianne d’Or

marianne-orLa commune de Laqueuille a été récompensée d’une Marianne d’Or de la République. Ce prix vient saluer le projet économique mis en place autour de l’embouteillage de l’eau de source qui coule depuis ses montagnes.

La commune du Puy-de-Dôme s’est distinguée dans la catégorie Développement Durable grâce au projet économique développé autour de l’eau. Aujourd’hui 250 millions de litres sont mis en bouteille sur place chaque année. L’activité nécessite 45 emplois et génère des retombées pour le budget de la commune à hauteur de 50 % de l’investissement communal.

Au Puy-en-Velay, c’est la « pédagogie municipale pour les écoliers » qui a valu à la commune dirigée par l’UMP Laurent Wauquiez une Marianne d’Or 2014. Là, le jury s’est laissé séduire par les équipements interactifs et les aménagements qui assurent des bonnes conditions de travail. « Enfin, un temps périscolaire de qualité (projet scientifique, classe de musique…) offrent une palette diversifiée et ludique d’activités« , précise-t-on également sur le site internet des Marianne d’Or.

18 Mar

Beaumont (63) : l’art délicat du montage photo expliqué par la liste PS-EELV-Front de Gauche

Une photo de famille est un moment toujours particulier. Quand on parvient à réunir tout le monde, il faut ensuite espérer que chacun des participants offrira son plus beau regard, son plus beau sourire, dans le 1/50ème de seconde correspondant à l’immortalisation du moment. Il n’est pas rare de s’y reprendre à plusieurs fois, voire de finir par abandonner en se contentant d’une réussite à hauteur de 50%. Fort heureusement, avec l’arrivée du numérique, les logiciels de retouches d’images ont permis de régler le premier des soucis: celui de l’absence de certains membres.

A Beaumont, quand on regarde de près la photo de l’équipe menée par le maire divers gauche sortant, François Saint-André, on peut penser que certains colistiers n’étaient pas présents le jour J. La retouche photo a, semble-t-il, été utilisée pour faire apparaître les absents. Mais c’est un art délicat, la moindre erreur peut vite…sauter aux yeux.

Beaumont2014-2

Si vous constatez d’autres anomalies sur cette photo que nous n’aurions pas vues, n’hésitez pas à nous en faire part !

28 Jan

Marine le Pen annoncée à Clermont-Ferrand le 11 février

AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

Dans un planning chargé, Marine le Pen pourrait consacrer une journée à l’Auvergne. Elle est annoncée le 11 février prochain dans le Puy-de-Dôme. La présidente du Front National devrait également tenir une conférence de presse ce jour-là à Clermont-Ferrand, commune dans laquelle Antoine Rechagneux est la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine.

13 Jan

Beaumont (63): la Gauche unie derrière le maire sortant

C’est un accord historique qui vient d’être scellé à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme. Toutes les forces de Gauche ont trouvé un terrain d’entente et partiront main dans la main derrière François Saint-André, le maire sortant, le 23 mars prochain.

« Pour la première fois depuis trente ans, aucune liste dissidente ne devrait s’engager dans la bataille« , explique Jacques Cocheux, conseiller municipal délégué à la communication et à la démocratie de proximité. Le mouvement « Idées Pour Beaumont » de François Saint-André a obtenu le ralliement du Parti Socialiste, du Front de Gauche (de toutes ses composantes) et d’Europe Ecologie-Les Verts. En cas de victoire de cette liste d’union, le Front de Gauche doit récupérer six sièges (dont deux adjoints), le PS cinq (un adjoint) et EELV un (un adjoint).

En 2008, le Parti Socialiste avait présenté sa propre liste face à celle de François Saint-André mais, entre les deux tours, la rose avait changé de camp. Patrick Néhémie avait alors perdu l’étiquette socialiste au profit de la liste conduite par le maire sortant.

13 Déc

Municipales : appliquer la parité à Job, c’est du boulot !

En Auvergne, environ 230 communes (sur un total de 1310 communes) comptent plus de 1000 habitants. Elles devront présenter des listes paritaires lors des prochaines municipales. Cela représente une difficulté dans certains villages, comme Job (Puy-de-Dôme). Le maire, qui hésite à se représenter, peine à constituer une liste de 15 personnes. Et les femmes sont les moins faciles à recruter, trop occupées disent-elles par leur travail et leur vie de famille. « Elles ont envie de bien faire » note Antoine Rolhion qui a la surprise de voir ses quatre conseillères municipales démissionner au cours de son mandat. L’une a déménagé. Les trois autres ont estimé ne pas être suffisamment disponible pour assumer leur fonction.

Il y a pourtant de la place pour les femmes en politique assure Ginette Raynaud, présidente de l’association des femmes élues du Puy-de-Dôme : « il faut aménager les réunions » par exemple, afin que les femmes puissent mener leurs différentes activités de front. « Cela demande quelques sacrifices, c’est sûr, mais cela demande aussi beaucoup d’organisation », reconnaît le maire de Job qui organise des réunions d’information afin de convaincre certain(e)s de ses administré(e)s de s’engager en politique !

Reportage : Céline Pauilhac, Jean Jazeix, Franck Aussourd, Patricia Raclet.
Intervenants : Antoine Rolhion (maire de Job), Ginette Raynaud (pdte association des femmes élues du Puy-de-Dôme).

Plus de reportages sur la parité dans l’émission
La Voix Est Libre spéciale Municipales : « Où sont les femmes ? ».
Samedi 14 décembre à 11h, sur France 3 Auvergne.

12 Déc

Municipales à Clermont-Ferrand : le coup de pouce de François Baroin à Jean-Pierre Brenas

Bien décidé à occuper le terrain à droite pour la campagne des municipales, l’ancien ministre de l’Économie et des finances multiplie les déplacements. Et puisque François Baroin possède une maison dans la Creuse, c’est presque en voisin que le député-maire de Troyes est venu assister à Clermont-Ferrand à la première réunion publique de Jean-Pierre Brenas. Pour ce rendez-vous politique important, le candidat peut également compter sur le soutien du vice-président de l’UMP, Brice Hortefeux.

31 Oct

S’aimer, c’est regarder ensemble dans la même direction…ou pas !

En politique, c’est un peu comme au football : on ne porte pas le même maillot mais on a la même passion ! Regardez cette photo publiée sur le compte Facebook de René Souchon, on y voit le président du Conseil Régional entouré des présidents des quatre Départements. De gauche à droite, il y Gérard Roche (pdt UDI du CG de Haute-Loire), Vincent Descoeur (pdt UMP du CG du Cantal), René Souchon (pdt PS de la Région Auvergne), Jean-Yves Gouttebel (pdt DVG du CG du Puy-de-Dôme) et Jean-Paul Dufrègne (pdt PCF du CG de l’Allier). Ces cinq hommes se sont réunis, nous explique René Souchon, « pour aborder, ensemble, au-delà des clivages politiques, les chantiers d’avenir de nos territoires et les solutions communes que nous pouvons dessiner« .

N’ayons aucun doute là-dessus, le club des cinq aime l’Auvergne, ses territoires, sa diversité, et a à cœur de la faire grandir encore et encore. « S’aimer, ce n’est pas se regarder dans les yeux, c’est regarder ensemble dans la même direction » a dit un jour Antoine de Saint-Exupéry…Mais « aimer », est-ce regarder ensemble dans la même direction ? Souhaitons aux chantiers de demain que l’axe du regard de René Souchon ne trahisse pas un désir d’avenir différent de celui partagé, vraisemblablement, par ses compères. Ou alors, quelque chose a distrait le président de Région, mais quoi ?

30 Oct

Le Front National veut s’installer à la mairie de Clermont-Ferrand et, plus tard, au Conseil Régional d’Auvergne

Trois. C’est le nombre de listes que le Front National est sûr, à l’entendre, de présenter en mars prochain lors des élections municipales. Profitant de l’inauguration de son local de campagne à Clermont-Ferrand, la troupe puydômoise de Marine le Pen a affiché ses ambitions pour mars prochain et affirmer que les électeurs pourront compter sur une liste FN dans la capitale auvergnate mais aussi à Lempdes et à Issoire. Continuer la lecture