22 Août

Médecin de campagne à la ville

24 décembre, 19H

Je suis épuisé, je rentre chez moi afin de me préparer pour le réveillon de Noël familial. A peine franchi le pas de  la porte sonne le  téléphone de la maison. Je suis au travail depuis 6 heures du matin et j’avoue que je n’ai aucune envie de repartir. Aie !! j’ ai oublié de brancher mon répondeur.

Alors .. adaptation immédiate : je décroche et j’ imite mon propre répondeur : « Bonjour vous êtes en communication avec le répondeur du Docteur  Mareilhac, je ne suis pas là pour l’instant mais veuillez me laisser un message après l’obtention du bip sonore »  Biiiiip. La voix de ma vieille patiente Marcelline suffit pour me rassurer sur la non gravité de l’appel (elle m’ appelle souvent le soir car ça la rassure).

 » Bonsoir, Docteur Antoine , je voudrais savoir si vous pouvez passer dans 8 jours pour mon renouvellement et j’en profite pour vous souhaiter un très bon Noël. »

Sûrement attendri par cette voix chevrotante de Marcelline, je lâche un MERCI, ayant oublié en fait que je n’étais qu’un simple répondeur !

Le lundi suivant, Marcelline s’émerveille des progrès de la technologie, et moi, je suis un peu confus de ma supercherie.

  • <span class="author">Christelle</span>

    C’est beau les progrès de la technique !

  • <span class="author">Ml barazer</span>

    quel con ! Un vrai gamin !
    Ben voilà j ai tout lu avec bcp d intérêt ! Bravo ! C est drôle, émouvant , attendrissant parfois . J attends la suite !!!