15 Déc

Marine le Pen en tête des intentions de vote en Auvergne-Rhône-Alpes au 1er tour de la Présidentielle 2017 (Cevipof)

Quel que soit le scénario étudié (présence ou non de François Bayrou, avec Manuel Valls ou Arnaud Montebourg), Marine le Pen est en tête des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle en Auvergne-Rhône-Alpes, selon la 9e vague de l’enquête électorale réalisée par le Cevipof (centre de recherches de Sciences-Po) pour France 3. Cette étude porte sur 18 000 personnes à l’échelle nationale et 1 498 à l’échelle régionale.

La présidente du Front National, dont les scores oscillent 23,2% et 24,8% en fonction des scénarios, devance François Fillon (Les Républicains) d’au moins 1,5 point dans tous les cas de figure. Derrière le duo de tête, l’écart est important avec les poursuivants. Selon la dernière mise à jour de l’enquête, c’est Emmanuel Macron qui tire le mieux son épingle du jeu en se positionnant comme le 3e homme pour l’électorat d’Auvergne-Rhône-Alpes. Avec Arnaud Montebourg pour représenter le Parti Socialiste et sans François Bayrou dans la bataille, l’ancien ministre de l’économie peut même espérer un score de 17% au premier tour de l’élection. En revanche, si le PS envoie Manuel Valls et si le MoDem présente un candidat, E. Macon tombe à 12,9% des intentions de vote.

Enfin, que ce soit avec Manuel Valls ou Arnaud Montebourg, le Parti Socialiste n’est pas à la fête. L’ancien premier ministre peut espérer, au mieux, atteindre 10,6% dans l’hypothèse où François Bayrou n’est pas candidat. De quoi donner le sourire à Jean-Luc Mélenchon qui représente, au moment de l’étude, la meilleur chance à gauche (si on considère qu’Emmanuel Macron n’est ni d’un côté, ni de l’autre).

11 Oct

Primaire de la Droite et du Centre : Louis Giscard d’Estaing vote Juppé

Louis Giscard d'Estaing (Crédit photo MaxPPP)

Louis Giscard d’Estaing (Crédit photo MaxPPP)

Invité de Public Sénat et Sud Radio, mardi matin, Louis Giscard d’Estaing a apporté son soutien à Alain Juppé pour la primaire de la droite et du centre. Le maire UDI de Chamalières (Puy-de-Dôme) rejoint ainsi Philippe Vigier, le président du groupe UDI à l’Assemblée nationale, qui a déjà annoncé son soutien à l’ancien Premier ministre. 

« Je considère qu’il faut quelqu’un qui ait de l’expérience », explique LGE, ajoutant que le présidentiable idéal de son camp doit également avoir « du sang-froid » et « la capacité de prendre un peu de hauteur par rapport aux événements« . Le conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes apporte son soutien « à l’homme d’expérience et de dialogue qu’est Alain Juppé« .

30 Sep

Jean-Pierre Raffarin à Vichy en novembre pour un meeting de soutien à Juppé

Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin. (Crédit photo : AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE)

Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin. (Crédit photo : AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE)

Petite indiscrétion livrée par Claude Malhuret à l’occasion de sa venue dans les locaux de France 3 Auvergne pour l’enregistrement de l’émission Dimanche en Politique (diffusion le 2 octobre 2016 à 11h25) : la venue le 10 novembre prochain de Jean-Pierre Raffarin à Vichy.

L’ancien Premier Ministre participera à un meeting de soutien à Alain Juppé, son candidat pour la primaire de la droite et du centre. Jean-Pierre Raffarin appuie en effet l’ancien maire de Bordeaux dans la course à l’investiture pour représenter Les Républicains lors de la prochaine élection présidentielle. Claude Malhuret, le sénateur-maire de Vichy a également rallié la cause de Juppé, « seul candidat capable de proposer un libéralisme humaniste et le meilleur Ministre des affaires étrangères des vingt dernières années ».

03 Mar

Wauquiez vu en « bon président » par 15% des Français, loin derrière Juppé (48%)

Libération a demandé à l’institut de sondages Viavoice d’enquêter auprès des Français pour savoir qui ils voyaient comme un potentiel « bon président de la République ». Pour près de la moitié d’entre eux (48%), c’est Alain Juppé qui parait le mieux armé pour la fonction. Le maire UMP de Bordeaux devance Manuel Valls (40%) et Nicolas Sarkozy (37%). Plus loin derrière, entre Xavier Bertrand et Jean-Luc Mélenchon, arrive Laurent Wauquiez. Le député-maire du Puy-en-Velay recueille 15% d’opinion positive.

Sondage effectué en ligne du 18 au 23 février, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

11 Sep

Laurent Wauquiez: « Si le président de la République était responsable, il remettrait sa crédibilité politique et démocratique sur la table »

STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Au lendemain de l’annonce de son soutien à Nicolas Sarkozy pour la présidence de l’UMP, Laurent Wauquiez était l’invité du Jean-Jacques Bourdin sur RMC Info. Le député-maire du Puy-en-Velay a demandé que François Hollande tire les leçons de l’ambiance générale qui règne dans le pays.

Si le président de la République était responsable, il remettrait sa crédibilité politique et démocratique sur la table.

« Si le président de la République était responsable, il remettrait sa crédibilité politique et démocratique sur la table« , a ainsi dit Laurent Wauquiez. Si « ce ne sont pas les sondages » qui gouvernent, « c’est l’accumulation » qui pose problème selon l’élu auvergnat. Il estime que l’absence de confiance, « les vaudevilles qui s’accumulent, une explosion économique, des promesses » (sous-entendu non-tenues) sont autant de raisons qui doivent faire réagir au plus haut sommet de l’Etat. « Il nous a promis la pause fiscale cette année, il nous a promis l’inversion de la courbe du chômage, il nous a promis l’exemplarité« , poursuit Laurent Wauquiez selon qui la dissolution de l’Assemblée Nationale et le départ de François Hollande en cas de défaite de la gauche sont aujourd’hui devenus nécessaires.

Je refuse qu’un étranger en situation irrégulière ait accès gratuitement à tout notre système de santé.

Concernant les économies que pourrait réaliser l’Etat pour réduire son déficit, Laurent Wauquiez a présenté quelques pistes. L’une d’entre elles concernent la santé. L’ancien ministre de la Recherche pointe du doigt « l’aide médicale d’Etat, qui vaut quasiment un milliard d’euros pour des étrangers en situation irrégulière« . « Il faut le supprimer« , affirme-t-il, « je refuse qu’un étranger en situation irrégulière ait accès gratuitement à tout notre système de santé« . « L’Accès quasi gratuit aux services de santé est assez déresponsabilisant, je pense que ça on ne peut plus se le payer« , poursuit l’édile ponot.

Enfin, évoquant son long silence médiatique durant l’été, Laurent Wauquiez a simplement dit que « quand on s’exprime, il faut que ça ait du sens« , « on a beaucoup trop de politiques qui bavardent, qui parlent à tire-larigot« . Quelques secondes de plus et il citait Coluche, Laurent Wauquiez: « de tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus intéressants sont ceux qui se taisent« , disait autrefois l’humoriste.

 

01 Sep

Laurent Wauquiez, le bon candidat à l’Elysée en 2017 pour 2% des sympathisants UMP

Si Laurent Wauquiez veut passer un jour de l’hôtel de ville du Puy-en-Velay au Palais de l’Elysée à Paris, il devra apprendre à être patient et surtout convaincant auprès des sympathisants de l’UMP.

Selon un sondage* réalisé par l’Ifop, publié dans Sud-Ouest Dimanche et repris par l’AFP, 2% seulement des 424 personnes interrogées souhaitent la candidature du député de la Haute-Loire à l’élection présidentielle de 2017. Le vice-président de l’UMP arrive loin derrière Nicolas Sarkozy (54%), François Fillon (17%), Alain Juppé (11%), Christine Lagarde (5%) et Jean-François Copé (4%).

*Sondage réalisé en ligne du 21 au 30 août auprès d’un échantillon de 424 sympathisants de l’UMP, extrait du cumul de deux échantillons correspondant à un total de 1 998 personnes et représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

A lire également

  • Où sont passés les amis de Nicolas Sarkozy? (Le Parisien)
  • 2017 : Sarkozy, candidat préféré des sympathisants UMP (Europe 1)