15 Mai

Régis Dumange : « On va surprendre en Pro D2, ça sera dur de venir gagner à Nevers »

Après la montée de l’USON en Pro D2, nous avons rencontré le président nivernais Régis Dumange ce lundi 15 mai. Nous avons passé en revue avec lui ce qui attendait le club. Entretien.Dumange


Qu’est ce qui va évoluer avec la Pro D2 ?

La communication, on va essayer d’améliorer plein de chose, je veux que les gens viennnent au stade pour voir un spectacle, que tout ce qui y a autour soit parfait. Il faut qu’ils partent d’ici en se disant qu’ils ont passé une superbe soirée, où on s’ennuie pas, pas cher, où on peut venir avec les enfants. Ma famille m’aide dans ce projet. C’est la garantie que ça continuera dans le temps.

Quel Budget ?

Je m’en moque du budget, on parle trop du budget, on en parlera quand on sera en Pro D2, en Fédérale 1, il y a trop de disparités. Chaque président fait avec ses moyens, le coût d’exploitation du stade est souvent cher, des présidents doivent trouver des subterfuges. Le rugby doit évoluer, je veux pas trop en parler, ça me chagrine plus qu’autre chose.

Quels investissements ?

Un club qui évolue pas, c’est un club qui stagne, qui disparaît; il faut toujours une progression, plus de partenaires, ou remplacé des déroulants par des LED, il faut être créatifs, il faut surprendre les gens, vous avez gagné, sinon c’est la lassitude, il faut du changement, il faut booster les gens.

Quel objectif ?

Je pense qu’on peut surprendre. J’avais une boule au ventre toute la semaine dernière, un gros stress, pas bien du tout. Elle est partie quand on a gagné parce que j’avais tout préparé pour la montée et je me disais si on se plantait encore cette année… C’est pas possible avec l’équipe que j’ai monté pour exister en Pro D2, je dis bien exister, je viens pas pour casser la baraque, je rassure les gens de Pro D2. On veut se maintenir la première année, le sport reste le sport, mais il faudra venir gagner à Nevers, ça sera pas facile, surtout avec nos magnifiques supporters, c’est fabuleux.

Quel Recrutement ?

C’est terminé, il reste deux choix. Il y a 17 recrues qui arrivent, qui ont été regardées à chaque poste, il y a des recrues et des contrats en cours. On a fait ça avant tout le monde. J’ai eu un appel aujourd’hui encore d’un agent qui me proposait un grand joueur, je lui ai dit que c’était trop tard, ce n’est pas quand les forains replient tout qu’il faut faire son marché, j’ai fait mon choix avant au moment des produits frais. C’est de l’anticipation !

L’interview vidéo de Régis Dumange

Entretien Régis Dumange (USON)

  • <span class="author">Alain Jaillard</span>

    Régis Dumange fidèle à lui même, pas tétu mais opiniatre. Il à réussi dans son beau projet, je suis content pour lui et pour l’USON rugby, club à qui je souhaite le meilleur, c’est à dire d’abord le maintien puis de belles prestations et le classement qui và avec. Amitiés au président de la part d’un ancien coéquipier qui ne l’à pas oublié

  • <span class="author">Eric Querin</span>

    Merci Monnsieur Dumange pour tous ce que vous faites pour Nevers Le rugby et le sport