16 Jan

« Courbet en série » : une pièce de théâtre pour tous !

La troupe de « Courbet en série » de la compagnie Les Menteurs d’Arlequin.

Soixante-deux personnages, sept heures de représentation, vingt-huit comédiens : la démesure du projet est à l’image de Gustave Courbet ! « Courbet en série » est l’un des événements du Bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet. Tout au long de l’année 2019, de nombreuses propositions culturelles ou sportives vont célébrer l’enfant du pays.

Populaire, comme une série TV. Voilà l’idée de base de la proposition artistique présentée par la compagnie les Menteurs d’Arlequin. Son metteur en scène Thomas Personeni a écrit les six épisodes de « Courbet en série », une série théâtrale de sept heures avec 62 personnages ! Un Biopic à la hauteur de la démesure de Gustave Courbet.

La compagnie est implantée à Ornans depuis de nombreuses années, ses fondateurs sont des anciens collégiens de la petite ville. A la fin des années 90, ils ont monté l’atelier théâtre au sein du service culturel d’Ornans. Aujourd’hui, la compagnie s’est professionnalisée et outre ses créations, elle s’implique dans l’action culturelle. 

L’art du spectacle vivant n’a d’existence et de valeur que s’il est porté là où on ne l’attend pas, s’il part à la rencontre physique et intellectuelle du plus grand nombre, s’il ne reste pas l’apanage de quelques élites financières et intellectuelles. Depuis sa création, la compagnie défend farouchement un théâtre populaire, au sens le plus noble du terme, celui de Copeau ou de Jean Vilar.

Une citation extraite de leur site internet qui ne serait pas pour déplaire à Gustave Courbet, le peintre des Casseurs de pierre…Le peintre qui montre le peuple en grand avec Un enterrement à Ornans… Le peintre qui s’engage pendant La Commune de Paris.« Ce qui m’a ému chez Courbet, c’est cette façon de s’imposer, de ne jamais renoncer, d’être fidèle à ses convictions, confie Thomas Personeni. Aujourd’hui, regrette-t-il, on ne voit plus ce type de personnalité ».

Pendant un peu plus d’un an, Thomas Personeni s’est plongé dans l’abondante correspondance de Gustave Courbet. Il a dévoré les biographies, les romans autour de la personnalité de Gustave Courbet. L’homme de théâtre a découvert une personnalité double, aussi fragile que provocatrice. Un vrai bonheur pour construire une dramaturgie ! La complexité fait les bonnes histoires. Il aurait aimé raconter la vie de Gustave Courbet sur plusieurs saisons avec de nombreux épisodes mais il a fallu faire des choix et s’en tenir à six épisodes de moins d’une heure chacun.

Depuis septembre, les 28 comédiens amateurs ou professionnels répètent tous les lundis soirs dans la salle Vernier d’Ornans. Nous les avons rencontré une semaine avant la première représentation. Avec mes confrères, nous avons tout de suite ressenti le plaisir qu’ils avaient à se retrouver. La plupart jouent plusieurs personnages.

C’est le cas de Frédéric Roy. Il interprète le rôle du père Beau, le premier maître de Gustave Courbet et l’ami parisien du peintre Jules Champfleury. Ce Franc-Comtois d’adaption, carrossier le jour, comédien le soir, a découvert Gustave Courbet en randonnant dans la vallée de la Loue. Au fil de ses lectures, de ses visites dans les musées d’Ornans, de Besançon et d’Orsay, il a affiné son regard. Voici un poème qu’il a écrit :

L’origine et Courbet

Oui, j’ai rien demandé,
je suis arrivé d’un monde
et bien plus tard
J’ai appris son origine,
ensuite, je m’y suis piqué,
mais encore aujourd’hui,
mon cerveau a des pensées utopistes,
imberbes comme au premier jour devant l’origine du monde.
C’est une nature des plus dangereuses
le parfum d’une fleur sur un haut sommet
un réalisme à faire tomber
telle est la couleur pour s’accrocher au bonheur
je n’arriverai jamais à m’en dissuader.

A la belle saison, Frédéric Roy a remarqué, lors de ses balades, la venue en Franche-Comté de touristes habitués des musées. Ils venaient eux aussi arpenter la vallée de la Loue. Il a alors saisi le rôle d’ambassadeur que peut avoir Gustave Courbet. Les paysages de Franche-Comté sont présents dans les musées du monde entier grâce au maître d’Ornans. Et c’est pour poursuivre son aventure dans les pas de Gustave qu’il a décidé de se lancer un défi : participer à la folle aventure de « Courbet en série ». Un vrai bonheur, nous confie-t-il. « Je vais pouvoir mettre en valeur un monsieur qui a mis en valeur notre propre région; c’est magnifique ! « 

Isabelle Brunnarius
isabelle.brunnarius(a)francetv.fr

Épisode 1 – Enfances & Épisode 2 – Bohème : Samedi 19 janvier 2019 – 20 heures – C.A.L. Ornans

Épisode 3 – Scandale & Épisode 4 – Origine : Samedi 23 mars 2019 – 20 heures – C.A.L. Ornans

Épisode 5 – Libéré & Épisode 6 – Exilé : Samedi 25 mai 2019 – 20 heures – C.A.L. Ornans

 

PROGRAMMATION DES EVENEMENTS DU BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE VOUBRET DE LA VILLE D’ORNANS ET DU DÉPARTEMENT DU DOUBS :

Pour tout savoir sur les événements culturelles, scientifiques ou sportifs, vous trouverez les programmes sur les sites de la commune d’Ornans et sur celui du musée Courbet d’Ornans  avec le soutien conseil départemental du Doubs.