09 Sep

ReVue d’actu de 11h11 – lundi 9 septembre 2019

La ville dans la révolution digitale. « juilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuillet Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes.juilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuilletjuillet ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers (Etats-Unis), en 2009.

juilletjuilletjuilletjuillet#LaVilleMiroir

Légende image. Palais Royal (Pyramide du Louvre), Paris en juin 2016. Crédit photo : @padam92.

juilletjuilletjuilletjuillet#Energie

Des Londoniens vont bientôt se chauffer grâce au métro. Dans les rames ou les couloirs du métro, les températures peuvent atteindre des sommets difficilement supportables pour les usagers. À Paris, le journal Le Monde relevait ainsi en juin dernier des pics dépassant les 37°C sur certaines lignes. Le métro londonien n’est pas en reste, avec des relevés souterrains frôlant les 40°Cjuilletjuilletjuilletjuillet en période de forte chaleur. Une vraie fournaise, que la ville a décidé d’utiliser à son avantage. La chaleur de la Northern Line, la plus ancienne ligne de métro électrique au monde, devrait être redistribuée à 1 350 foyers ainsi qu’à des entreprises d’ici la fin de l’année. « juilletjuilletjuilletjuilletLa Greater London Authority (GLA) estime que l’ensemble de la chaleur gaspillée à l’échelle de la ville peut couvrir 38 % de ses besoins en chauffage”, précise l’entreprise Ramboll, chargé de la conception du projet, dans un communiqué de presse. « Elle pourrait même couvrir 63 % de la demande d’ici 2050 avec l’expansion des réseaux de chaleur », selon elle. juilletjuilletjuilletjuillet@WeDemain.

#Transport

► « juilletjuilletjuilletjuilletL’émission #Parigo de France 3 roule à l’hydrogènejuilletjuilletjuilletjuillet », article paru sur le site @lemondefr le 8 septembre. Il attire l’attention du lecteur « sur une pépite du PAF, #Parigo, courte émission du samedi consacrée à la difficulté de se déplacer en Ile-de-France. Une émission du journaliste Bertrand Lambert qui se focalise « les transports et ses usagers depuis 2016. » Pour inaugurer sa 4e saison, samedi 7 septembre, il a décidé d’élargir la thématique et de s’intéresser à un carburant en devenir : l’hydrogènejuilletjuilletjuilletjuillet, le plus énergétique des carburants, utilisé entre autres pour la mission Apollo 11 il y a cinquante ans, peut propulser également des vélos, des avions, des trains… . Récemment, un premier réseau de bus à hydrogène a été mis en service dans le Nord de la France. Depuis septembre, une ligne relie Versailles à Jouy-en-Josas dans les Yvelines, une ligne relie Versailles à Jouy-en-Josas depuis lundi 9 septembre, alors qu’une autre doit ouvrir En Allemagne, ce sont les trains qui roulent grâce à une pile à combustible alimentée par deux réservoirs d’hydrogène gazeux.

juilletjuilletjuilletjuillet#Telecom

Zones blanches : où vont être installées les futures antennes dans vos départements ?juilletjuilletjuilletjuillet En janvier 2018, après de longs mois de négociations, un accord historique, le « New Deal mobile » a été conclu entre le gouvernement, juilletjuilletjuilletjuilletl’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes)juilletjuilletjuilletjuillet et les quatre opérateurs Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom. L’objectif : supprimer les zones blanches, ces territoires non couverts par les réseaux de téléphonie mobile ou réseaux d’internet mobile. La seconde ambition affichée par les pouvoirs publics est de mettre un terme aux zones grises, desservies en téléphonie et internet mobile mais seulement par un ou deux opérateurs. En contrepartie de nouvelles fréquences pour développer leurs services, les opérateurs doivent construire chacun au moins 5000 nouveaux sites 4G. Le gouvernement prévoit ainsi de résorber entre 600 et 800 « zones blanches » par an. L’Arcep est chargée de vérifier la tenue de leurs engagements. @Le_Progres.

juilletjuilletjuilletjuillet#DonnéesSanté

► Pour mieux protéger la vie privée des patients, le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes l vient de nouer un partenariat avec juilletjuilletjuilletjuilletWeDatajuilletjuilletjuilletjuillet, une entreprise nantaise spécialisée dans la sécurité des données sensibles. Chaque jour à l’hôpital de Nantes, examens médicaux, consultations et opérations fournissent une somme énorme d’information sur les patients. Grâce aux algorithmes, il est possible de passer toutes ces informations au peigne fin et définir la qualité d’un médicament ou l’efficacité d’une opération auprès des patients. Pour tirer le maximum de ces données de santé, le CHU a créé sa « Clinique des données » il y a quatre ans. « Ce service est intégralement dédié à la valorisation des données générées par nos 2,3 millions de patients », explique le professeur Pierre-Antoine Gourraud, responsable de la Clinique. « Les données sont hébergées sur un serveur sécurisé du CHU de Nantes. Et il n’est pas possible d’y pénétrer de l’extérieurjuilletjuilletjuilletjuillet », précise Philippe Lecerf, de la direction des services numériques.

#Livraison

Aux Etats-Unis, les « livraisons express » Amazon provoquent des accidents mortels. Le site internetjuilletjuilletjuilletjuillet du géant américain Amazon, promettant une livraison express« avant 21 heures ». Aux Etats-Unis, un tel service n’est possible que grâce à un énorme réseau de livreurs sur tout le territoire, qu’Amazon emploie en tant que sous-traitants pour gagner en efficacité et réduire ses propres dépenses. Et, comme le révèlent deux enquêtes récentes des médias américains juilletjuilletjuilletjuilletBuzzFeed News et juilletjuilletjuilletjuilletProPublicajuilletjuilletjuilletjuillet, un tel système a un coût humain affolant : violations du droit du travail, traumatismes, et accidents de la route entraînant blessures graves, voire décès. L’investigation de ProPublica, également publiée sur le site du juilletjuilletjuilletjuilletNew York Timesjuilletjuilletjuilletjuillet, recense ainsi plus de 60 accidents de la route de ce type ayant entraîné, entre juin 2015 et aujourd’hui, « des blessures graves », dont 10 allant jusqu’au décès. @usbeketrica.

juilletjuillet#Numerique

Sommes-nous à la veille d’un nouveau paradigme numérique ?juilletjuillet Je pense que vous serez d’accord avec moi pour dire qu’il y a eu un avant et un après iPhone. Dans la continuité de mon précédent article sur juilletjuilletle smartphone en tant qu’icône du 21e sièclejuilletjuillet, je souhaite pousser la réflexion plus loin en prenant de la hauteur pour analyser l’impact de l’outil informatique et son évolution, surtout à la veille d’une probable annonce majeure pour Apple, certainement des lunettes de réalité augmentée. Selon sa définition, un paradigme désigne une représentation du monde, c’est une manière de voir les choses. Effectivement, notre rapport au monde et à la société, ainsi que notre mode vie ont été profondément bouleversés par les smartphones. Seuls les plus anciens d’entre vous l’ont connu, mais avant cela, c’est la généralisation des ordinateurs qui a réellement transformé notre quotidien, mais sur une période plus longue, donc moins visible. Le smartphone est la télécommande de notre quotidien numérique, c’est certainement l’objet avec lequel nous passons le plus de temps dans la journée. Mais n’oublions pas que son succès repose sur 30 ans d’évolution des ordinateurs personnels. Lire la suite de l’articlejuilletjuillet de @fredcavazza

juilletjuilletjuilletjuillet#Media

juilletjuilletjuilletjuilletRévolutions de l’information: comment la technologie a tué le cyberflâneur. juilletjuilletjuilletjuilletPar Cyrille Frank, fondateur de Mediaculture.frjuilletjuilletjuilletjuillet. L’internaute ne subit plus l’agenda des informations descendantes en provenance des médias traditionnels (presse, radio, télé, web). Depuis les années 2000 et l’apparition des moteurs de recherche, juilletjuilletjuilletjuilletAltaVista d’abord, détrôné vite par Googlejuilletjuilletjuilletjuillet, il opère ses propres choix. Désormais il va chercher les informations qui l’intéressent sur des sujets et des préoccupations personnelles. Avec la recherche web s’est développé un usage beaucoup plus fonctionnel d’Internet. Fini les déambulations et la flânerie web. Désormais, on va directement sur la page qui nous intéresse et qui correspond à notre besoin précis. (…) Le mot clé, par son efficacité redoutable, a tué le cyber-flâneurjuilletjuilletjuilletjuillet. On le voit aussi dans l’importance déclinante de la page d’accueil que dans le trafic des sites web. Lire la suite de l’articlejuilletjuilletjuilletjuillet sur le site @frenchweb.

juilletjuilletjuillet#RevueDeLiens

juilletjuilletjuillet► – Le big data au service de la raison et non pas de la déraison Pourquoi avec Bernard Stiegler. Voit la vidéo juilletjuilletjuillethttps://twitter.com/i/status/1170944418767081472 ; – Comment Orange réduit la fracture numérique.juilletjuilletjuillet L’opérateur s’est lancé, via sa fondation, dans un programme d’éducation numérique à destination des femmes et des jeunes en difficulté afin de les aider à mieux maîtriser les nouvelles technologies. (@EchosExecutives) ; – juilletjuilletjuilletSelon l’Arcep, Orange « attaque le modèle français de régulation »juilletjuilletjuillet. Lundi 9 septembre, le collège de l’Arcep a estimé qu’en contestant le pouvoir de sanction du gendarme des télécoms, l’opérateur historique s’en prend plus largement au mode de régulation du secteur en France. Très remonté envers la démarche d’Orange, Sébastien Soriano, le président de l’institution, rappelle que d’autres pays ont fait des choix différents. À l’instar du Royaume-Uni, qui a décidé de scinder les activités de réseaux et de services de son opérateur historique. (@latribune) ; – juilletjuilletjuilletRebooting AI: le livre indispensable pour repenser l’intelligence artificiellejuilletjuilletjuillet. Par Thomas Gouritin, fondateur de Regards Connectés (@frenchweb) ; – juilletjuilletjuilletLacroix reprend une pépite belge de l’éclairage intelligentjuilletjuilletjuillet. Le groupe nantais acquiert ainsi une nouvelle brique étoffant son offre dans le domaine de la ville intelligente et connectée. La technologie s’appuie sur un réseau sans fil bas débit qui permet de commander l’éclairage lampadaire par lampadaire (@LesEchos) ; – Événement : 2ème Forum européen de l’Intelligence artificielle territorialejuilletjuilletjuillet (@ActuIAFr).