20 Nov

ToulEco rachète le magazine culturel régional Ramdam

Martin Venzal, le fondateur de ToulEco à Toulouse a annoncé le rachat par la société éditrice DS Media du magazine culturel Ramdam, fondé en 1996 par Pierre Combes et de sa société Ligne Sud.

Ramdam est un bimestriel gratuit diffusé à 20.000 exemplaires, qui emploie 6 collaborateurs et revendique 80.000 lecteurs sur trois régions (Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées).

Capture

L’un parlant culture, l’autre économie, ces deux titres n’ont a priori pas grand-chose en commun mais Martin Venzal affirme que ce rapprochement va permettre « une synergie commune, tout en renforçant leur ligne éditoriale » différente.

Le fondateur de Ramdam, Pierre Combes, s’est dit « confiant » pour l’avenir du magazine.

ToulEco a été lancé sur le net en 2008 et a fait depuis des petits : ToulEmploi, ToulÉco Green, ToulÉco Tarn et ToulÉco TV . Selon Martin Venzal, tous ces sites sont actuellement en croissance, avec une audience cumulée de 540.000 visiteurs uniques par semestre.

Une holding, Eclipse Presse, est créée pour gérer les deux entités, ToulÉco et Ramdam. Les dirigeants veulent dans un premier temps stabiliser les résultats des deux sociétés éditrices avant de tenter de les faire progresser en 2016. Martin Vinzal vise un chiffre d’affaires cumulé de 1 million d’euros à l’horizon 2018.

Première « synergie » : les équipes vont s’installer dans des locaux communs, dans les murs de Ramdam, rue des Paradoux à Toulouse.

12 Nov

Le nouveau « Journal Toulousain » de retour dans les kiosques

Ses 4 journalistes et deux associés (l’avocat Christophe Lèguevaques et l’entrepreneur Rémi Demersseman-Pradel) ont monté une SCOP (société coopérative) et le premier numéro de la nouvelle équipe sort ce 12 septembre.

Le « JT » avait cessé de paraître au début de l’année suite aux déboires de son patron, « Mike » Layani, suspecté d’escroquerie pyramidale dans l’affaire dite de « la crevette brésilienne ». Le tribunal de commerce de Toulouse a ensuite autorisé en juillet la reprise du journal par la SCOP.

L’hebdomadaire sera tiré à 5000 exemplaires et vendu 1 euros. Il a pour ambition de devenir le « journal citoyen d’opinions » à Toulouse. L’équipe alimente également en parallèle le site internet du « JT ».

Ce nouvel hebdomadaire, avec un nouveau projet, s’accompagne aussi d’une nouvelle identité visuelle :

FOCE_Mhz_400x400

07 Nov

Le groupe qui édite « Voix du Midi » racheté par Ouest-France

La filiale du groupe Sipa Ouest France, Publihebdos (premier groupe de presse hebdomadaire en France) a racheté 70% de la Société d’édition de Presse régionale, propriété de la famille Mulliez, et qui édite douze hebdomadaires locaux dont La Voix du Midi à Toulouse

« Le groupe Presse régionale et le groupe Publihebdos, filiale de Sipa Ouest-France, annoncent qu’ils viennent de conclure un accord au terme duquel Publihebdos prend une participation de 70 % du capital de la S.A. Presse Régionale aux côtés de l’association « Les amis de la presse régionale » qui conserve 30 %« , a indiqué Publihebdos dans un communiqué.

voix_du_midi

Le groupe Presse Régionale édite 12 journaux hebdomadaires, dont la Voix du Jura (basé à Lons-le-Saunier – 9 500 exemplaires), la Voix du Midi (basé à Toulouse – 13 000 exemplaires) et la Croix du Nord (basé à Lille – 12 000 exemplaires), selon la même source. Il emploie 67 salariés pour un chiffre d’affaires de 5,2 millions d’euros.

Publihebdos est le premier groupe de presse hebdomadaire régionale français avec 76 journaux implantés dans l’Ouest et en Ile-de-France et quelque 841.000 exemplaires à chaque parution. Il emploie 750 salariés pour un chiffre d’affaires de 78 millions d’euros en 2013.

Selon Voix du Midi (qui fêtera en 2015 ses 120 ans d’existence) ce regroupement devrait permettre de développer des projets notamment sur le numérique.

(avec AFP)

22 Sep

« Objectif News » va devenir « La Tribune Objectif News »

Pour se développer en régions, le patron de La Tribune, le Toulousain Jean-Christophe Tortora, a indiqué qu’il allait faire passer la rédaction de 21 journalistes à une quarantaine de personnes. Les premières éditions locales, celles de Toulouse, Bordeaux et Lyon, seront lancées avant la fin 2014. Les autres métropoles (Grand Paris, Montpellier, Marseille, Nice, Strasbourg, Lille et Nantes) suivront jusqu’en septembre 2015.

Pour Toulouse, Jean-Christophe Tortora pourra s’appuyer sur la rédaction d’Objectif News un magazine économique et un site internet spécialisé qu’il a lancés à Toulouse et dont il est également le directeur de la publication. Les équipes y travaillent depuis plusieurs mois : La Tribune Objectif News doit voir le jour en novembre prochain.

© ObjectifNews

© ObjectifNews

« 2014 est la première année d’un exercice réussi. Ça n’était pas arrivé depuis 15 ans« , a déclaré Jean-Christophe Tortora, dirigeant du groupe de presse France Economie Régions, qui avait repris La Tribune en février 2012. Depuis, La Tribune a abandonné la version papier pour une version quotidienne numérique et une version papier hebdomadaire a été lancée.

Fort actuellement de 11.000 abonnés, dont 60 % en régions et 40 % en Ile-de-France, le titre vise 15.000 abonnés dans un an et 20.000 en 2016.
Le chiffre d’affaires de La Tribune est passé de 4,6 millions d’euros en 2012, à 6,6 millions en 2013 puis à 7,7 millions prévus en 2014, tandis que son résultat, négatif en 2012 (-3,1 millions d’euros) et 2013 (-0,8 million d’euros), devrait être à l’équilibre en 2014. Ce chiffre d’affaires est composé à 30% de la vente d’information (abonnements) et à 40 % de la publicité (21% sur le papier et 19% sur le web).

La Tribune mise également sur l’organisation de forums (26% du chiffre d’affaires), dont plus de 80 seront organisés en 2014 et plus d’une centaine en 2015. « Aujourd’hui, il y a une nécessité de renouveler les revenus. Le +live média+, c’est le prolongement du travail de la rédaction », a déclaré Jean-Christophe Tortora.

(avec AFP)