26 Nov

« C’est moi c’est l’Italien » : le journaliste politique Patrick Noviello monte sur scène pour un one man show

Journaliste et rédacteur en chef adjoint à France 3 Occitanie, Patrick Noviello endosse un nouveau rôle : seul en scène, il évoque, avec humour, ses origines italiennes.

Patrick Noviello (Photo : R. Femia)

Dans la lumière (à la télé et sur le web sur France 3 Occitanie), on le connaît comme présentateur de l’émission hebdomadaire Dimanche en Politique, chroniqueur politique dans les journaux télés et sur le blog du même nom.

Dans l’ombre, professionnellement, il orchestre les journaux télé de la chaîne en tant que rédacteur en chef adjoint. Passé par Télé Toulouse et la rédaction nationale de France 3, enseignant en journalisme à l’Ecole de Journalisme de Toulouse (EJT), Patrick Noviello a désormais une nouvelle corde à un arc déjà bien fourni : le voilà qui monte sur scène pour interpréter le spectacle qu’il a lui même écrit.

J’ai toujours voulu faire ça. Depuis le club de théâtre du collège, je me suis toujours dit qu’un jour je ferai de la scène. C’est évidemment très différent du métier de journaliste que je continue d’exercer. Il n’y a pas de lien entre les deux, si ce n’est la transmission d’infos. Dans ce spectacle, on rit, on est ému, mais on apprend aussi des choses, sur l’histoire contemporaine de l’Italie, sur la politique, sur l’immigration »

Le metteur en scène et producteur, Rocco Femia, bien connu à Toulouse pour diriger la revue Radici (« Racines » en italien) à laquelle Patrick Noviello collabore, parle à propos de ce spectacle d’une « conférence théâtralisée ».

Mais n’imaginez pas un Patrick Noviello tristounet assis derrière un bureau sombre, lisant un texte soporifique sur fond de diapositives délavées ! Libéré des contraintes du journalisme, il a écrit un vrai one man show, usant de l’humour cinglant et toujours très efficace que ses collègues de travail et ses amis lui connaissent.

« C’est moi c’est l’Italien » (astucieusement sous-titré « de Reggiani à Salvini ») est un spectacle, vivant, qui vous embarque dans l’histoire de l’immigration et de la politique italienne à travers l’exemple de la famille de l’auteur-interprète.

Ce que j’ai voulu c’est restituer un vécu personnel, familial, toujours replacé dans le contexte historique de l’Italie. Mais c’est un spectacle grand public, qui tourne autour de citations, de films et de chansons populaires, que tout le monde connaît. Ce n’est pas réservé à ceux qui ont des origines italiennes. »

Accompagné par le pianiste Giovanni Canzanella, Patrick Noviello réalisera sa première sur scène ce samedi 30 novembre au Centre culturel Lalande à Toulouse. D’autres dates sont prévues.

Toutefois, le journaliste a une autre scène qui l’attend dans les mois qui viennent : celle des élections municipales, où il sera à la manœuvre des débats et des soirées électorales sur France 3 Occitanie.

Un autre monde. Quoique…

FV (@fabvalery)