14 Oct

Jeunesse, histoire, photo, enquête : des livres de journalistes toulousains débarquent en librairie

Cet automne plusieurs journalistes toulousains publient des livres. Ma sélection.

Photo : J-M. Quinet / MaxPPP

Amélie Poisson et le premier tome d’une trilogie fantastique pour la jeunesse

Bien connue des téléspectateurs de la région, Amélie Poisson-Claret est journaliste, reporter, présentatrice à France 3 Occitanie à Toulouse. C’est sous d’autres traits, ceux d’auteure jeunesse, que les lecteurs vont la découvrir.

Le 18 octobre sort en effet en librairie son premier roman pour la jeunesse. « Eros Prat, le combat d’un ange » Livre 1 (Un autre regard Editions) est le premier tome d’une trilogie pour les enfants, à partir de 9 ans.

Eros est un jeune ange qui apprend sous la tutelle de son père, le grand Phidias, à rendre les « sans-ailes » amoureux. Il a pour mission de les aider à s’aimer…
Mais dans le Ciel, le pouvoir des archanges déchus s’accroit et une guerre céleste devient inévitable. Le combat est rude… Eros est chassé de son univers et projeté sur terre, au beau milieu d’une forêt. Privé de ses ailes, il a perdu son identité angélique. Eros est devenu visible aux yeux des « sans-ailes », avec l’apparence d’un garçon ordinaire. (site de l’éditeur)

Ces aventures voient donc naître, sous la plume de la journaliste, un nouveau héros fantastique, genre dont les pré-ados sont friands. Amélie Poisson, future J.K. Rowling ?

Mathieu Arnal et les Toulousains qui ont fait l’histoire

Journaliste épris d’histoire et de culture, rédacteur en chef adjoint de la revue Le Brigadier, collaborateur régulier de la revue Gibraltar et du site Actu Toulouse, Mathieu Arnal s’est penché sur le destin de « Ces Toulousains qui ont fait l’histoire ».

Son livre, qui porte donc ce titre, sort lui aussi en librairie le 18 octobre (Papillon Rouge Editeur)

Un passage en revue détaillé, une galerie de portraits, de ceux qui, au fil des siècles, se sont rendus célèbres par leurs combats, leurs exploits, leurs inventions, leur créativité… On y retrouve leur parcours, parfois oublié, leurs noms se limitant pour beaucoup d’entre nous à des places, des rues ou des avenues.

Clément Ader, Jean Jaurès, Georges Decaunes, Claude Nougaro ou Dominique Baudis sont parmi les plus connus.

Mais saviez-vous par exemple que le Toulousain Julien Léotard avait connu la gloire au mitan du XIXème siècle pour avoir inventé le trapèze volant ?

Ulrich Lebeuf et le chaos en photo

Le photo-reporter Ulrich Lebeuf (agence Myop, Libération, etc) est un visage familier de la couverture de l’actualité à Toulouse et dans la région. Il est aussi le directeur artistique du festival photo MAP, à Toulouse, devenu une référence dans ce domaine.

A mi-chemin entre art photographique et photoreportage, Ulrich Lebeuf publie en novembre prochain (mais l’ouvrage est déjà en pré-vente sur le site des éditions de Juillet) « Kháos ».

Il s’agit d’un regard particulier, personnel, sur les mouvements sociaux, l’insurrection, la révolte populaire. Entre noir et blanc, le gris est ici une couleur à part entière. Saisissant !

Et aussi, le projet sur les parcours de migrants de Philippe Gagnebet

Auteur de plusieurs livres, le journaliste toulousain Philippe Gagnebet a lancé un nouveau projet de bouquin. « Parcours majeurs » doit retracer le parcours de jeunes migrants mineurs d’Afrique vers l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine.

Un projet entre deux continents pour montrer le quotidien de ces jeunes migrants, leurs sacrifices, leurs difficultés une fois arrivés en France.

Le livre, en cours de réalisation, a donné lieu à une opération de crowdfunding pour financer les déplacements en Afrique et le suivi de ces jeunes. Il devrait être publié en 2020.

FV @fabvalery