17 Oct

VIDEO – Oh, le vilain petit journaliste tarnais qui refuse d’aller à une conférence de presse de la députée !

Dans une question orale au ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin, la députée LREM Marie-Christine Verdier-Jouclas a publiquement mis en cause un  journaliste tarnais qui avait refusé de venir à sa conférence de presse consacrée au budget.

Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée LREM du Tarn (Photo : MaxPPP)

Oh le vilain petit canard ! Mais qui est donc ce journaliste qui a tant froissé la députée LREM du Tarn au point que son refus de se rendre à une conférence de presse a amené la parlementaire à en parler dans la séance de questions au gouvernement mardi ?

Alors qu’elle allait interroger le ministre des comptes publics, Marie-Christine Verdier-Jouclas, après avoir eu une pensée pour les victimes des inondations dans l’Aude et pour la policière tuée la veille sur la rocade d’Albi, a eu cette petite phrase qui ne manque pas d’intérêt pour les journalistes :

Il y a 10 jours de cela, j’ai organisé une conférence de presse dans mon département pour y présenter le budget. Un journaliste n’est pas venu au motif que ce n’était pas assez spécifique pour le Tarn et que cela ne concernait pas les Tarnaises et les Tarnais ».

La députée a partagé elle-même la vidéo de sa question au gouvernement sur son compte Twitter :

 

Elle explique ensuite que les décisions budgétaires prises par le gouvernement sont au contraire, selon elle, très concernantes pour tous les Français, pour tous les Tarnais.

Alors bien-sûr, ce n’était pour la députée qu’une manière de s’exprimer pour argumenter en faveur du travail du gouvernement et de la majorité, mais cela peut apparaître assez maladroit de fustiger un journaliste de son département (sans le citer nommément) devant les caméras et la représentation nationale ! 

Oui, les rédactions ont encore le droit (même dans le Tarn) de choisir quels événements elles couvrent, à quelles conférences de presse elles se rendent.

Contactée, Marie-Christine Verdier-Jouclas n’a pas donné de précisions sur l’esprit de cette étonnante sortie parlementaire.

FV (@fabvalery)