26 Mar

« Casse-toi, je vais t’éclater » : des journalistes agressés dans le quartier du terroriste de Carcassonne

Plusieurs journalistes ont été violentés par des personnes isolées dans le quartier Ozanam de Carcassonne où vivait Radouane Lakdim, le terroriste qui a tué 4 personnes vendredi à Carcassonne et à Trèbes.

Des journalistes de France 3 agressés (Capture d’écran : France 3)

Une équipe de France 3, en reportage dimanche dans le quartier Ozanam de Carcassonne a été prise à partie par quelques personnes et les journalistes ont essuyés coups de pieds et coups de poings. Une partie de leur matériel a été endommagée. Dans la vidéo diffusée par France 3 Languedoc-Roussillon, on voit deux jeunes agresser les journalistes et l’un d’eux dire : « Casse-toi, casse-toi je vais t’éclater ».

Le quartier Ozanam est celui où vivait le terroriste Radouane Lakdim, qui est passé à l’acte vendredi dernier, tuant 4 personnes à Trèbes et Carcassonne et où des perquisitions et arrestations, notamment celle de sa compagne, fichée S elle-aussi, sont intervenues rapidement. La tension y était palpable ce week-end.

Le directeur du réseau régional de France, Olivier Montels, a apporté son soutien aux journalistes :

Plusieurs autres journalistes ont eu droit à des menaces verbales ou à des coups, notamment des équipes de France 3 National, de BFTM TV, de la télévision suisse ou encore du journal Le Monde, comme le rapporte sur Twitter, l’un des journalistes :

 

FV (@fabvalery)