13 Mar

Nouvelle direction pour l’Ecole de Journalisme de Toulouse (EJT)

Changement d’époque à l’EJT avec le départ de Bertrand Thomas, le directeur, et du président du conseil d’administration Robert Pietri. Un nouveau directeur s’apprête à prendre ses fonctions.

ejt

C’est une période charnière pour l’EJT qui voit sa direction changer de tête et des questions se poser sur l’avenir de cette formation en journalisme, la seule reconnue par la profession à Toulouse.

De nouvelles têtes

Directeur « historique » de l’Ecole de Journalisme de Toulouse (EJT), Bertrand Thomas fera valoir ses droits à la retraite le 31 mars. Son départ s’accompagne de celui de l’autre cheville ouvrière de l’école, Claudine Butcher, directrice de l’administration et de la formation continue, qui elle aussi quitte l’établissement. L’école va donc recruter un nouveau directeur. Il s’agit de Pierre Ginabat, ancien fondateur notamment de L’Echo du Roussillon, dans les Pyrénées-Orientales.

L’école est gérée par une association à but non-lucratif, dirigée par un conseil d’administration. Il était jusqu’à présent présidé par Robert Pietri, l’ancien directeur de Télé Toulouse. Une nouvelle association va être créée avec un nouveau conseil d’administration dont la présidence devrait être confiée, selon nos informations, au patron d’une agence d’info toulousaine.

Un rapprochement avec des établissements universitaires ?

Bref, l’EJT tourne une page de son histoire et l’école se pose également des questions sur son avenir. Actuellement, les étudiants sortent avec l’équivalent d’un diplôme Bac + 4 après trois ans d’études (la formation est la seule des 14 écoles de journalisme reconnues en France à avoir un cursus sur 3 ans et non 2 comme les autres, pour un coût total d’environ 10 000 euros). L’établissement souhaite pouvoir faire accéder ses diplômés au niveau Master 2 (bac + 5).

Pour cela, l’association s’est rapprochée ces dernières mois de plusieurs établissements universitaires toulousains : l’Institut Catholique de Toulouse (ICT), dont l’EJT loue une partie des locaux, et Sciences Po Toulouse qui dispose déjà d’une formation en journalisme niveau Master 2. L’idée serait d’adosser la formation en journalisme de l’EJT à un établissement universitaire. Mais les discussions avec ces deux établissements toulousains n’ont, à ce jour, pas abouti.

Plusieurs formations au journalisme à Toulouse

Outre l’EJT, plusieurs autres formations en journalisme existent à Toulouse. Sciences Po, donc, possède une formation en 4ème et 5ème année pour une douzaine de ces étudiants. Il existe aussi l’Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse (ISJT), installé désormais dans le quartier de Saint-Aubin. Ou encore la formation en bachelor journalisme de l’ISCPA Toulouse, situé à Blagnac.

FV (@fabvalery)