06 Mar

Médiacités en passe de réussir sa levée de fonds

Le site d’investigation et d’enquêtes en région va bientôt boucler son plan de financement et lever 350 000 euros pour son développement. Explications.

2048x1536-fit_mediacites-nouveau-site-enquetes-locales (1)

L’équipe de Médiacités peut commencer à respirer. En ce début mars 2018, le site d’investigation dans les grands villes de France (notamment Toulouse) a déjà levé plus de 330 des 350 000 euros qu’il s’était fixé comme objectif. Cela va permettre notamment d’embaucher, par exemple un responsable de marketing digital pour personnaliser les offres aux lecteurs.

« Cela a été plus long que prévu, reconnaît Jacques Trentesaux, l’un des créateurs de Médiacités, mais nous y parvenons. Il a fallu convaincre chaque investisseur. Ceux qui nous font confiance sont ceux qui nous connaissent ou qui sont déjà impliqués dans le milieu de la presse indépendante ».

Une soixantaine d’investisseurs « amis » (qui ont donné au moins 500 euros) se sont engagés auprès de Médiacités avec en moyenne des dons de 1000 euros. Il y a surtout 25 investisseurs « bienfaiteurs » (plus de 5000 euros, ce qui ouvre un siège au conseil d’administration) qui ont franchi le pas et croient en cette nouvelle forme de journalisme en région. En revanche, la partie citoyenne de la levée de fonds, à travers le financement participatif HappyCapital représente une plus petite partie de la levée de fonds.

Il faut maintenant gagner le pari des abonnements. Les responsables de Médiacités reconnaissent qu’ils ont en-dessous des objectifs fixés au démarrage à savoir 3000 abonnés par ville en deux ans (actuellement le site travaille sur Lille, Toulouse, Lyon et Nantes). Pour cela, il faut être plus visible et plus offensif.

« C’est un combat de tous les jours, explique Jacques Trentesaux. Il nous faut monter en puissance pour aller chercher des lecteurs qui deviendront des abonnés ». 

Côté visibilité, Médiacités, qui compte déjà « le grand frère » Médiapart dans son capital, fait désormais partie du « club avantages » du site d’Edwy Plenel qui permet d’y découvrir les articles de Médiacités. Il sera d’ailleurs partenaire de la tournée en province de Médiapart à l’occasion des 10 ans du site (une tournée qui passera pas Toulouse).

Enfin Médiacités prépare des événements en région pour accentuer sa visibilité et déclencher des abonnements.

Reste le journalisme et les infos exclusives publiées sur Médiacités. Récemment, le site a réussi plusieurs jolis coups à Toulouse, notamment la publication de l’audit de Fiducial, principal actionnaire privé du Stade Toulousain. De quoi, sans doute, séduire de nouveaux lecteurs.

FV (@fabvalery)