31 Jan

Aides à la presse : qui a touché les 3,7 millions distribués en 2015 en Occitanie ?

Le ministère de la Culture et de la Communication a publié la liste des 326 titres de presse écrite qui ont touché des aides publiques en 2015. Au total, 77 millions d’euros dont 3,7 millions d’euros en Occitanie dont, du fait du rachat de Midi Libre et consorts, 96 % ont été versés au groupe Dépêche du Midi.

(Photo : MaxPPP)

(Photo : MaxPPP)

Après son rachat des Journaux du Midi, le groupe La Dépêche du Midi truste 96 % des aides publiques à la presse en Occitanie selon les chiffres 2015 publiés en janvier 2017 par le ministère de la Culture et de la Communication. Le groupe a en effet touché 3 593 977 euros cette année-là sur les 3 743 314 euros distribués par l’Etat dans la région (il est ici pris en compte la totalité des aides de l’année 2015, le rachat des journaux du midi par le groupe Dépêche étant effectif en juin 2015).

Les aides publiques aux différents titres du groupe Dépêche du Midi se décomposent de la manière suivante :

  • La Dépêche du Midi est le 8ème titre le plus aidé en France avec 1 656 519 euros versés en 2015 (821 050 au titre de l’aide au portage et 835 469 euros pour l’aide à la modernisation sociale, un doux euphémisme concernant la prise en charge financière des salariés relevant des conventions collectives et cessant leur activité). Cela représente selon les calculs de l’Etat une aide de 0,03 euro par exemplaire (un peu plus de 150 000 exemplaires/jour). En comparaison, l’aide de l’Etat au numéro est de 0,02 euro pour Ouest-France et 1 centime pour le quotidien régional Sud-Ouest. 
  • Midi-Libre a reçu 609 837 euros soit 1 centime à l’exemplaire.
  • Centre-Presse Aveyron a touché 590 092 euros dont 84 000 euros au titre du pluralisme soit 10 centimes du numéro.
  • La Nouvelle République des Pyrénées a reçu 348 669 euros (11 centimes l’exemplaire)
  • L’Indépendant : 140 737 euros soit 1 centime au numéro
  • Il faut ajouter Le Petit Bleu d’Agen et du Lot-et-Garonne, propriété du groupe mais édité hors région Occitanie : 248 123 euros soit 10 centimes par exemplaire.

18 autres titres de notre région sont aidés par l’Etat, mais à eux tous ils n’ont donc reçu que 149 337 euros en 2015 (soit une moyenne de 8 300 euros environ). Les titres aidés sont les suivants ; il s’agit principalement de petites publications locales ou départementales qui touchent donc des aides au titre du pluralisme :

  • Le Petit Journal (Tarn et Garonne, Ariège, PO etc) : 37 467 euros dont 29 416 au titre du pluralisme.
  • La Gazette de Montpellier : 23 246 euros au titre du pluralisme
  • Le Tarn Libre : 9 634 euros au titre du pluralisme
  • La Lozère nouvelle : 9451 euros au titre du pluralisme
  • La Gazette de Nîmes : 8082 euros au titre du pluralisme
  • Le Journal de Millau : 7691 euros au titre du pluralisme
  • La semaine des Pyrénées : 6791 euros au titre du pluralisme
  • La Croix du Midi/ Voix du Gers (etc) : 6382 euros au titre du pluralisme
  • La Gazette Ariégeoise : 5028 euros au titre du pluralisme
  • L’Opinion indépendante : 4501 euros au titre du pluralisme
  • Le Réveil du Midi : 4 458 euros au titre du pluralisme
  • L’Essor Bigourdan : 4140 euros au titre du pluralisme
  • Le Républicain d’Uzès et du Gard : 3830 euros au titre du pluralisme
  • L’Hebdo (Rodez) : 3674 euros au titre du pluralisme
  • L’Hebdo de l’Ardèche : 3674 euros au titre du pluralisme
  • Le Journal Toulousain : 3674 euros au titre du pluralisme
  • Le progrès Saint-Affricain : 3674 euros au titre du pluralisme
  • La semaine du Minervois : 3674 euros au titre du pluralisme
  • Le Bulletin d’Espalion : 2940 euros au titre du pluralisme

A noter qu’en 2016, le gouvernement a adopté la réforme des aides à la presse avec notamment la création  d’un fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation dans la presse.

Les aides publiques à la presse sont régulièrement sous le feu des critiques en France, les journaux indépendants reprochant à l’Etat « d’arroser » les plus gros. En 2015, les 10 titres qui ont touché le plus d’aides au niveau national sont :

  1. Aujourd’hui en France/Le Parisien : 7,7 millions d’euros (0,15 euros par exemplaire)
  2. Libération : 6,5 millions (23 centimes par exemplaire)
  3. Le Figaro : 6,5 millions (7 centimes)
  4. Le Monde : 5,4 millions (6 centimes)
  5. La Croix : 4,4 millions (14 centimes)
  6. Ouest-France : 4,1 millions (2 centimes)
  7. L’Humanité : 3,6 millions (36 centimes, un record)
  8. La Dépêche du Midi (voir plus haut)
  9. Les Echos : 1,6 million (5 centimes)
  10. Le Progrès : 1,6 millions (2 centimes)

FV (@fabvalery)