02 Jan

L’hebdo « La Libération du Comminges » cesse de paraître après 3 761 numéros

Fondé à la Libération, le petit hebdo local de Saint-Gaudens et du sud de la Haute-Garonne a publié son dernier numéro le 26 décembre après plus de 70 ans d’existence.

15741258_1174991362553919_5951057982983868723_n (1)

Les temps sont rudes pour la presse ultra-locale et particulièrement en Occitanie où les petites publications, malgré leur ancienneté, ne parviennent pas à survivre. Après le journal tarnais « La Montagne noire », qui a cessé de paraître début décembre après 102 ans d’existence, c’est au tour de « La Libération du Comminges », un hebdomadaire d’information du sud de la Haute-Garonne publié par l’imprimerie Vanin, d’annoncer sa disparition.

Le numéro 3761 du 26 décembre était le dernier. Un encart de quelques lignes, intitulé « Voilà c’est fini… » a été inséré à la une. « Erosion du lectorat, hausse des frais (notamment l’affranchissement postal), perte de l’habilitation à publier des annonces légales basée sur des chiffres de population totalement obsolètes, situation économique du Comminges plus que difficile… ». Ce sont les raisons avancées par l’équipe pour mettre fin au journal, plus de 70 ans après sa création à la fin de la seconde guerre mondiale.

L’hebdomadaire disparaît donc. L’ancien député socialiste Jean-Louis Idiart, prédécesseur de Carole Delga à l’Assemblée Nationale, a regretté sur facebook cette disparition : « Porte parole de la droite commingeoise, écrit-il, il a souvent été excessif notamment dans ses éditoriaux. Il ne nous a pas épargné. Surtout les socialistes de Saint-Gaudens. Je ne l’ai pas été non plus (…) Mais la démocratie, la liberté de la presse priment. Aussi au risque de recevoir quelques remarques de puristes, j’avoue regretter la fin de cette publication ». 

FV (@fabvalery)