26 Oct

Plainte en diffamation du maire de Rodez : la relaxe du site Aligorchie confirmée en appel

La cour d’appel de Montpellier a confirmé mardi 25 octobre la relaxe des auteurs du site internet satirique poursuivis en diffamation par le maire PS de Rodez Christian Teyssèdre, qui pourrait se pourvoir en cassation.

Le responsable du blog et son avocat lors du premier procès à Rodez (Photo : L. Tazelmati / France 3)

Le responsable du blog et son avocat lors du premier procès à Rodez (Photo : L. Tazelmati / France 3)

« Il n’y a pas eu diffamation contre Christian Teyssèdre et la liberté de la presse est respectée » a affirmé l’avocat du site Aligorchie après la décision de la cour d’appel de Montpellier qui a relaxé les auteurs du site, comme en première instance. Ils étaient poursuivis pour diffamation par le maire de Rodez. La Cour d’appel a également débouté les parties civiles des dommages et intérêts.

Christian Teyssèdre, interrogé par France 3, s’estime toujours « bafoué » et pourrait se pourvoir en cassation. 

En décembre 2014, ce blog qui caricature l’actualité aveyronnaise et particulièrement ruthénoise publie un article sur Christian Teyssèdre (« De Jacques à Saint-Jacques« ). Une fable dont la compréhension n’est pas à la portée du premier venu mais que le maire de Rodez a jugé diffamant.

Quant au site internet lui-même, les auteurs y ont mis fin en mars dernier, non pas pour des raisons judiciaires mais par manque de temps et de bras !

Fabrice Valéry et Luc Tazelmati