27 Juin

« Oh putain je me casse ! » : en direct de Toulouse, un journaliste belge pète les plombs

Que s’est-il passé dimanche soir après la victoire de la Belgique au Stadium de Toulouse contre la Hongrie (4-0) ? Un journaliste de la chaîne belge RTL-TVI a arrêté son direct, importuné par des supporters. Avant de s’excuser pour son vocabulaire.

rtl

Emiliano Bonfigli n’a pas résisté à la « pression » de supporters à l’issue du 8ème de finale de l’Euro 2016 à Toulouse. Gêné par des supporters près du Stadium à l’issue du match, l’envoyé spécial de RTL-TVI pour suivre la Belgique à Toulouse a interrompu son direct d’un spontané « putain, je me casse » qui n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux, notamment en Belgique.

Lundi, le journaliste s’est expliqué sur la chaîne belge dans le journal de 13 heures. Il a indiqué avoir été importuné, non pas par des supporters belges, mais par des personnes « plus agressives » qui ont renversé le matériel de la chaîne et s’en serait prises au caméraman. Cependant, Emiliano Bonfigli a regretté ses propos.

Lors des grandes compétitions internationales, notamment de football, les journalistes qui sont en direct sont souvent les « cibles » de supporters potaches. Mais généralement, ils parviennent à garder leur calme ou bien leur chaîne coupent le direct si les choses dégénèrent. Là, le journaliste belge est effectivement, comme il l’a dit, « sorti du cadre, au propre comme au figuré ». 

Fabrice Valéry (@fabvalery)