02 Juin

Disparition de l’ancien journaliste de Sud Radio François Bousquet

Les hommages se multiplient depuis mercredi dans le monde de la presse toulousaine pour saluer la mémoire de François Bousquet. Le journaliste est décédé mercredi. Il avait fait toute sa carrière à Sud Radio à Toulouse.

13340333_1177648852260022_7551800366721830876_o

C’était l’homme d’un média, l’homme d’une radio : Sud Radio. Diplômé de l’ESJ Lille, François Bousquet y est entré en 1981 et n’en est ressorti qu’en 2006 pour prendre sa retraite. Sa deuxième famille !

Sa voix et son timbre étaient reconnaissables entre mille. Ceux qui ont écouté Sud Radio pendant 30 ans ne l’ont pas oublié.

Présentateur des éditions du soir ou des week-ends, reporter, il avait une personnalité atypique que ses anciens collègues saluent aujourd’hui : « On savait le matin quand il arrivait à la rédac, s’il avait envie de travailller ou pas, se souvient Jean-Wilfried Forques son ex-collègue à Sud Radio, aujourd’hui correspondant de BFM TV à Toulouse. Mais surtout c’était un homme d’une grande culture, qui s’intéressait à tout et qui avait une sainte horreur des poncifs et des phrases toutes faites qu’emploient les journalistes : « l’église était trop petite » ou « un déluge de fer et de feu », le faisaient bondir ! ».

Ceux qui l’ont connu (dont l’auteur de cet article alors jeune journaliste stagiaire à Sud Radio) se souviennent surtout de cette forte personnalité attachante et généreuse. Son nom est lié à l’histoire de Sud Radio et, ironie du sort, il disparaît au moment où l’on apprend que la radio du grand sud va déménager à Paris !

De 2001 à 2012, François Bousquet avait aussi pris des engagements locaux, en devenant adjoint au maire de L’Isle sur Tarn où il résidait. Ses obsèques seront célébrées vendredi 3 juin à 16 heures à L’Isle-sur-Tarn. Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille.

FV (@fabvalery).