22 Fév

Marie-France Marchand-Baylet remplace son ex-mari à la tête de La Dépêche

Quelques jours après la nomination de Jean-Michel Baylet au gouvernement au poste de ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités locales, le nouveau ministre a officiellement quitté ses fonctions de président du groupe La Dépêche, remplacé à ce poste par son ex-femme Marie-France Marchand-Baylet. Elle a été nommée suite à un conseil d’administration qui s’est tenu vendredi dernier.

Marie-France Marchand-Baylet (Photo MaxPPP)

Marie-France Marchand-Baylet (Photo MaxPPP)

Une histoire de famille

Déjà directrice générale déléguée de l’Occitane de Communication, actionnaire majoritaire (environ 65 %) du groupe La Dépêche du Midi, mais aussi présidente de la Fondation La Dépêche, Marie-France Marchand-Baylet prend donc la présidence du 4ème groupe de presse régionale en France.

Elle a aussi créé, du temps où son compagnon Laurent Fabius était au ministère des Affaires Etrangères, « Flag France Renaissance« , une association qu’elle préside, qui s’occupe de mécénat et de valorisation du patrimoine du château de la Celle-Saint-Cloud, propriété du ministère que vient de quitter son compagnon.

Côté famille Baylet, le fils Jean-Nicolas, pourtant directeur général du groupe depuis le rachat des Journaux du Midi (Midi-Libre, l’Indépendant, etc) en 2015, devra donc attendre encore un peu avant de prendre les rênes du groupe, comme avant lui son grand-père, sa grand-mère, son père et désormais sa mère. Il reste directeur de la publication mais sera aussi « responsable de la rédaction ».

Jean-Michel Baylet toujours actionnaire

En quittant la présidence du groupe, Jean-Michel Baylet, répond donc par la négative à la question que beaucoup se posaient dès le remaniement jeudi : peut-on être ministre et patron de presse ? 

Pour autant, s’il quitte ses fonctions exécutives, lui et sa famille restent propriétaires de la majorité des parts dans le groupe de presse et à ce titre, intéressés à sa bonne santé financière.

Des liens avec les collectivités locales… dont il a la large au gouvernement

Comme nous le rappelions dans un article précédent, le groupe La Dépêche, par l’intermédiaire de ses journaux ou de ses filiales, traite financièrement avec les collectivités locales : achat d’espaces publicitaires, organisations d’événements, gestion de lieux publics… La Dépêche Events, par exemple, gère le centre de congrès et d’expo d’Agen, organise des salons de l’habitat, de l’immobilier ou de l’auto dans plusieurs villes du sud-ouest, ou accompagne les collectivités « dans l’organisation, la communication et la commercialisation (des) événements culturels, sportifs, corporate, économiques et promotionnels » comme Jazz In Marciac, le festival Pause Guitare à Albi ou le marathon de Carcassonne.  Or, les collectivités locales, cela fait justement partie des attributions du nouveau ministre.

FV (@fabvalery)