28 Jan

A Carmaux, l’abonnement à Charlie Hebdo divise le conseil municipal

La mairie de Carmaux (Photo : Rémy Gabalda / AFP)

La mairie de Carmaux (Photo : Rémy Gabalda / AFP)

C’est à la faveur d’une délibération du conseil municipal de Carmaux, dans le Tarndestinée à abonner le centre culturel à l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo que l’unité politique depuis les attentats a volé en éclats, rapporte La Dépêche du Midi ce mercredi.

Dans la cité de Jean Jaurès, le maire PS Alain Espiè a proposé un abonnement de soutien au journal. Le groupe UMP et le groupe Bleu marine (Front national) ont voté contre. « Pourquoi ce soutien ne s’adresse-t-il pas aux œuvres de la police ou aux familles des victimes civiles ? » a demandé Christian Legris (FN) avant d’évoquer la « responsabilité de cette liberté d’expression qui, par effet collatéral, est à l’origine de la morts de policiers et de civils ». 

Photo : Sylvain Duchampt / France 3

Photo : Sylvain Duchampt / France 3

Les élus de gauche ont vivement réagi à cette intervention, le maire rappelant que la liberté d’expression est un des fondements de la démocratie : « Ce qui est important c’est que la presse satirique existe et continue à exister » toujours selon le quotidien régional qui rapporte ces propos. 

Finalement, la délibération a été votée par la majorité et Charlie Hebdo sera désormais consultable au centre culture de Carmaux.

FV