10 Déc

Différend entre Médiapart et La Dépêche du Midi sur la vente de l’aéroport de Toulouse

aero2

La vente d’une partie des parts de l’Etat dans l’aéroport Toulouse-Blagnac à un consortium sino-canadien a des conséquences inattendues. Dans un billet sur son blog, Laurent Mauduit, l’un des fondateurs de Médiapart, s’en prend au traitement de ce dossier par la rédaction de La Dépêche du Midi. Mais le patronyme du journaliste de La Dépêche qui est mis en cause a déclenché des commentaires haineux.

Petit retour en arrière : donc l’Etat vend une part de l’aéroport au consortium, ça ne vous aura certainement pas échappé. Mais coup sur coup, le pure-player Médiapart (fondé par Edwy Plenel et Laurent Mauduit) publie en fin de semaine dernière plusieurs révélations sur « le pacte d’actionnaires » que vont signer l’Etat et le consortium sino-canadien : en gros l’Etat s’engage, avec ses 10 % restants, a toujours voté en conformité avec le nouvel actionnaire (bientôt détenteur de 49,9 % des parts) ce qui donne largement la majorité des voix au nouvel entrant.

Pour étayer ses informations, Médiapart publie d’ailleurs le fac-similé du « pacte » dans un article intitulé « Aéroport de Toulouse : les preuves du mensonge » (lien payant).

Et après ? Ces informations de Médiapart sont reprises un peu partout dans la presse, y compris d’ailleurs sur le site internet de France 3 Midi-Pyrénées. La Dépêche du Midi en parle également, mais son traitement ne plait pas à l’auteur

L’art du journalisme couché »

Sur son blog, hébergé par Médiapart, Laurent Mauduit poste mardi 9 décembre un billet intitulé « La Dépêche du Midi, ou l’art du journalisme couché« . Il y fustige le traitement de La Dépêche sur le dossier de la vente de l’aéroport, notamment sur les révélations successives de Médiapart, et s’emporte contre l’auteur des articles en question : le journaliste toulousain Gil Bousquet. Le blog de Laurent Mauduit étant accessible librement sans avoir besoin d’être abonné à Médiapart nous laissons le soin à nos propres lecteurs de se faire une idée en le lisant ainsi que les articles en question signés Gil Bousquet que Laurent Mauduit a eu la délicatesse d’insérer dans son propre texte.

Mais en mettant en avant non pas le choix éditorial du journal local mais l’auteur des articles (« un dénommé Gil Bousquet »), Laurent Mauduit a déclenché (sans doute bien involontairement) un flot de commentaires, certains haineux, contre le journaliste en question : dans son patronyme, certains commentateurs ont reconnu le passé de La Dépêche du Midi, rappelant qu’un autre Bousquet, René, ancien chef de la police sous Vichy, avait été l’ami de la famille Baylet et administrateur du journal jusque dans les années 60. Certains commentaires avaient même largement franchi la ligne blanche, s’en prenant au journaliste uniquement en raison de son nom, avec des allusions plus que limites, mais ils ont depuis étaient supprimés par Médiapart. Dans l’ensemble les commentaires laissés sur le blog fustigent La Dépêche du Midi, son histoire et sa politique éditoriale.

Que les choses soient claires nous ne sommes pas ici, sur ce blog, pour juger les modes de traitement des différents médias. A chacun sa ligne éditoriale, les lecteurs sont assez grands pour se faire une idée. Sur le dossier de l’aéroport, La Dépêche a choisi un angle. Cela ne plait pas à Médiapart. Dont acte.

Ce qui est plus gênant, pour le moins, c’est que l’on s’en prenne individuellement à un journaliste et que son patronyme soit prétexte à des dérapages. On est alors bien loin du sujet originel : la vente de l’aéroport.