18 Mar

Viure al Pais le dimanche 20 mars à 11h 25


BA VAP 20 mars par france3midipyrenees

CÒP D’UÈLH : La Felibrejada
De Denis Salles et Didier Bonnet
La Félibrée, c’est LE rendez-vous occitan du Périgord. Chaque année l’évènement se déroule dans une nouvelle ville et cette année, ce sera Saint-Aulaye, à la frontière du Périgord et de la Charente. Comme pour toutes les félibrées, la fête sera magnifique et la ville habillée de centaines de milliers de fleurs. Une félibrée peut faire se déplacer un public très nombreux, jusqu’à 70 000 personnes… L’organisation est faite par l’association Lo Bornat dau Perigòrd avec l’aide de nombreux bénévoles issus de la ville et de ses alentours. Un travail de fourmi qui dure tout au long de l’année…

RETRACH : Asalaïs Becvort
De Sirine Tijani, Denis Hémardinquer et Olivier Denoun
C’est à l’âge de 5 ans qu’Asalaïs Becvort est tombée amoureuse d’un instrument bien particulier : la harpe. Etudiante en musicologie, elle a pour singularité de jouer aussi bien de la harpe classique que de la harpe celtique. Depuis plus d’un an et demi, elle prépare un concours international très exigeant mais elle se produit également sur scène comme en octobre dernier lors de sa collaboration avec l’Orchestre Mozart de Toulouse et la chanteuse Anaïs Constans pour le Festival Occitània. Nous sommes allés à sa rencontre lorsque, de passage à Toulouse, elle est retournée dans son ancienne école pour partager sa passion de la harpe avec les calandrons de Còsta Pavada.

BIAIS : Dab Matèu e Vicente en parçan de Luishon
Produit par Piget
BIAIS est une série de vingt épisodes qui a pour but de diffuser les savoirs populaires oubliés d’Occitanie, ces savoirs du quotidien qui ne nous sont plus transmis. Aujourd’hui, nous vous proposons d’aller à la rencontre d’un vrai Pyrénéen, Vicente, né côté espagnol, réfugié côté gascon où il s’est magnifiquement acculturé dans la vallée de Bagnères-de-Luchon. Parmi les objets du quotidien des villageois de cette vallée, il existe une corbeille rustique en osier qui sert à récolter les légumes, les nettoyer…Vicente nous montre la technique de fabrication, en partant d’une vieille corbeille qui sert de gabarit. Il est aidé par Matèu son petit fils parce qu’avec de l’arthrose dans les doigts, ce n’est plus si facile…

MUSICA : Clip « Ça Rai » de Luc Aussibal
Réalisation Julien Bresson – Production Org&Com
Le chanteur rouergat Luc Aussibal vient de sortir son troisième album : Luc Aussibal e Mai. Nous vous proposons de découvrir le premier clip extrait de ce nouvel album résolument rock : « Ça Rai ».

La Vicenta

16 Mar

Des Occitans dans le Comité du Nom de la région LRMP

Le processus de nomination voulu par Gérard Onesta et Carole Delga est désormais lancé. Vendredi dernier, lors de la première réunion de la commission permanente, le principe a été validé. Les citoyens peuvent maintenant faire des propositions sur le site de la Région… Ne manquait plus que le « Comité du Nom ». 31 personnes qui vont eux aussi réfléchir à une liste de noms, faire le tri dans des dénominations et proposer une « short-list » qui sera votée par l’assemblée régionale et mise à la consultation citoyenne.

La composition du Comité

30 personnes de la société civile, plus une autre hors norme qui devrait être le président : Martin Malvy. Le président du comité sera malgré tout désigné par ses membres. Parmi ces 31 « sages », plusieurs personnes ayant un lien avec l’occitan.

  •   RP-SYLVIE-5Rémy Pech. L’historien, ancien président de la faculté du Mirail de Toulouse (désormais Jean Jaurès), a été le premier élu conseiller régional chargé officiellement de l’occitan en Midi-Pyrénées. Dans ses nombreux écrits, les références à l’occitan -ou en occitan- y sont nombreuses. Lors d’une interview à La Dépêche, il faisait part de ses choix en terme de noms.

     » L’appellation la plus logique au regard de l’histoire serait Languedoc puisque c’est celle qui a été le plus employée pendant plusieurs siècles sur 80 % du territoire… Mais le mot Occitanie que je considère comme un synonyme de Languedoc est employé dans les chartes médiévales comme « le pays où l’on parle la langue d’Oc »… « Occitanie» c’est aussi mon choix ». 

  • 2048x1536-fit_laquol-occitanie-tournee-vers-avenirraquoJean-François Laffont. Cet avocat toulousain est l’actuel président de Convergéncia Occitana qui regroupe une cinquantaine d’association du pays toulousain. Avec Convergéncia, il a organisé plusieurs réunions et colloques sur la réforme territoriale et le nom de cette nouvelle région. Convergéncia Occitana et l’association Escambiar d’Aranud Bernard vont mettre en place un blog interactif dans les prochains jours pour coordonner les actions pour l’occitan. Pour cet Ariégeois pas de doute :

« La future grande région doit s’appeler Occitanie ».  

  • AVT_Bertran-de-La-Farge_1272Bertran de La Farge. Il a candidaté pour ce comité avec un dossier très complet et ultra-précis sur les noms. De formation scientifique (il est Docteur-ingénieur, Ingénieur ESAP, Licencié-ès-Sciences et Consultant en Environnement), cet historien est lui aussi l’un des fondateurs et premier président de Convergéncia Occitana. Son intérêt pour l’histoire et les sources culturelles européennes est devenu son activité principale. Ce Limousin d’origine vit désormais en Midi-Pyrénées. De 2001 à 2008, il a été nommé au cabinet du maire de Toulouse, chargé de mission pour le développement et le rayonnement de la culture occitane. Passionné d’histoire médiévale, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’Occitanie, les comtes de Toulouse et le Catharisme.
  • Joan Becat pour le catalan. Docteur en géographie, Sociétaire de l’Institut catalan de recherche en sciences sociales (ICRESS) professeur de Langues et Cultures régionales à l’Université de Perpignan Via Domitia de 1972 à 2010, Joan Becat est également membre de l’Institut d’Estudis Catalans. Il est soutenu par le collectif SEM. Il a publié plusieurs livres et anime de nombreuses conférences sur le processus d’autonomie de la Catalogne.

Les autres membres

Outre Martin Malvy, on y retrouve l’homme du rugby columérin, ancien sélectionneur Jean-Claude Skréla, l’écrivain chanteur de Zebda Magyd Cherfi, l’entraîneur gardois du Montpellier handball Patrice Canayer, l’éditrice « Au Diable Vauvert » Marion Mazauric... La viticultrice Françoise Antech, le chef étoilé Lozérien Cyril Attrazic, la restauratrice Aveyronnaise Nicole Fagegaltier, Laurent Caplat du site « bienmanger.com », l’historien Jacques Michaud, Alain Bouffartigue de Ciné 32, Alia Lassamen du groupe Bull-France, André Joffre du pôle de compétitivité DERBI. 30 personnes, à parité femmes/hommes (plus Martin Malvy) qui ont été choisies ou qui ont proposé leur candidature. A noter aussi la benjamine Clémence Soula, une lycéenne couseranaise de 15 ans qui vient de remporter le concours d’éloquence.

Le calendrier

Les propositions de noms arrivent sur le site de la Région; des courriers ont été envoyés lundi aux institutionnels (maires, conseillers départementaux, régionaux, parlementaires…) pour qu’ils expriment leur choix. Le « Comité du Nom » va donc faire le tri et des propositions. Il servira de référent tout au long du processus.

Il se réunira une première fois certainement le mercredi 23 mars vers 18H en présence de Carole Delga. Une deuxième début avril où il remettra une liste de 10-12 noms… En occultant les redites pour éviter par exemple que la dénomination « Occitanie » se retrouve dans plusieurs noms, ce qui diluerait le vote et condamnerait ce terme.

Avant le 31 mars, le gouvernement va donner un nom aux régions par décret. Le CESER qui n’avait qu’un rôle consultatif préconise « Languedoc-Pyrénées ». Le 15 avril l’assemblée plénière fera un point sur la question : les noms retenus (sans doute plus que 5 ou 6), le mécanisme de votation, le corps électoral…Plusieurs campagnes de presse et débats sont prévus.

18 avril : début de la consultation via internet ou coupons papier à renvoyer jusqu’au 15 juin (clôture des votes)

Lundi 20 juin. Conférence de presse pour annoncer le nom retenu.

Vendredi 24 juin : vote des 158 conseillers régionaux qui suivront ou pas le résultat de la consultation populaire.

Avant le premier octobre : décision du Conseil d’Etat.

Lo Benaset 

Les membres du Comité du Nom de la Région sont :

Antech Françoise, viticultrice, Société Antech

Artous Dominique, présidente d’association culturelle dans le domaine du théâtre

Attrazic Cyril, restaurateur, chef étoilé

Becat Joan, professeur d’université émérite, historien

Benneteu Brigitte, conservateur départemental en chef

Bouffartigue Alain, président de réseau associatif de cinéma

Candalot Nathalie, cheffe d’entreprise, présidente Société A.P.B.

Caplat Laurent, directeur de « bienmanger.com »

Certoux Colette, Fédération Régionale du Nautisme Languedoc Roussillon

Cherfi Magyd, artiste, chanteur

De La Farge Bertan, historien spécialiste de l’histoire régionale

Deniset Pierre, chef d’entreprise, président de Kaliop SAS

Fagegaltier-Rouquier Nicole, restauratrice 

Galzin William, chef d’entreprise, boulangerie Galzin

Canayer Patrice, entraîneur du Montpellier Handball

Iassamen Alia, ingénieur

Jeandel Catherine, chercheuse océanographe

Joffre André, chef d’entreprise, Président du Pôle de Compétitivité Derbi

Lacube Isabelle, exploitante agricole, spécialiste de tourisme thématique

Laffont Jean-François, avocat, acteur culturel, Collectif « Convergencia Occitane »

Mazauric Marion, directrice des éditions « Au diable vauvert »

Mirc Nadine, directrice Institut des Métiers de l’Art et de l’Artisanat d’Art

Michaud Jacques, professeur d’université, historien

Pech Rémy, professeur d’université, historien

Pastre Glatz Barbara, cheffe d’entreprise, organisatrice de la « Montpellier Reine »

Pralong Florence, directrice de la fromagerie « Fédou »

Pujol Henri, professeur de médecine, ancien président de la Ligue contre le Cancer

Skrela Jean-Claude, manager de l’ équipe de France de rugby à 7

Soula Clémence, lycéenne, lauréate de concours d’éloquence

Tapié Geneviève, présidente de « l’Assemblée des Femmes du Languedoc-Roussillon »

15 Mar

Pour le CESER réuni à Montpellier, c’est « Languedoc-Pyrénées ».

Sans surprise, le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) de la nouvelle région a fait son choix quant au nom de la grande région. Il n’est que consultatif.

CESER réunit à Montpellier le 14 mars Photo : twitter LRMP

CESER réunit à Montpellier le 14 mars
Photo : twitter LRMP

Réuni pour la première fois lundi à Montpellier en présence de Carole Delga, cet organe qui n’a qu’une fonction consultative préconise : « Languedoc-Pyrénées ». Rien de très surprenant. Jean-Louis Chauzy son président nous avait indiqué que le préfet de région avait saisi le CESER pour définir les critères de nomination en vue d’un décret gouvernemental établissant le nom. Languedoc pour la culture et l’Histoire, Pyrénées pour la géographie…Et pourquoi pas « Occitanie », un nom arrivé en tête dans tous les sondages ? « Même pas 10 % des membres du CESER l’ont proposé », selon lui.

 

La balle est désormais dans le camp du gouvernement qui pourrait nommer par décret d’ici la fin du mois ces nouvelles régions. Alors que le Nord Pas de Calais Picardie a fait son choix de « Hauts-de-France », la région LRMP est en train de mettre en place son « Comité du nom ». L’Occitanie y sera bien représentée et les membres révélés dans les prochains jours. La consultation (mais pas encore le référendum!)pour proposer un nom est ouverte sur le site de la région.

Lo Benaset

Fòto d’oc : nouvelle rubrique de Viure al País

Le fauteuil rouge de « Viralenga » a tiré sa révérence fin décembre 2015 pour céder la place à Fotò d’Òc. Avant de présenter le nouveau concept, je voudrais remercier toutes les personnes qui se sont prêtées au jeu du Viralenga et n’ont pas hésité à donner de leur temps pour permettre la réalisation de ces tournages. Chaque rencontre fut importante et le travail de mémoire réalisé contribue à consolider ce patrimoine immatériel qu’est la tradition orale.

Au passage, je salue Régis Tardieu qui est à l’initiative de Viralenga et à sa demande j’ai porté pendant trois ans cette belle histoire. Fotò d’òc est né de l’équipe de Viralenga,  une envie de continuer en ancrant l’Occitan dans le monde d’aujourd’hui et son urgence. Rien de tel qu’un photomaton qui prend des photos et pose des questions en trois minutes seulement !  Je remercie toute l’équipe qui a travaillé à la réalisation : Pierre Betty, le décorateur qui a construit avec ingéniosité la boîte, nos camarades de la lumière qui ont trouvé le bon éclairage, Christel Lacroix qui a imaginé tous les effets pour être au plus prêt de l’ambiance photomaton sans oublier ceux qui ont travaillé sur le son , Gilles Carles, musicien-compositeur qui a écrit une musique originale, Laurence Boffet et son œil assuré sur le cadre et l’ensemble du projet.

 

Un vrai travail d’équipe ! Vous allez pouvoir visionner les deux premiers en compagnie de Renaud Savy et Alice Traisnel qui se sont prêtés au jeu. Peut être aurez-vous envie de voir s’installer ce Fotò d’Òc, non loin de chez vous ? Dans ce cas n’hésitez pas, laissez un message.

Myriam François

A VOIR 

FÒTO D’ÒC : Alice Traisnel
De Myriam François et Laurence Boffet


Foto_doc_Alice par france3midipyrenees

FÒTO D’ÒC : Renaud Savy
De Myriam François et Laurence Boffet


FOTODOC Renaud Savy par france3midipyrenees

@ la Vicenta

11 Mar

Le gouvernement va proposer par décret un nom pour chaque région.

L’histoire est presque passée incognito…Alors que chaque collectivité territoriale régionale s’organise pour se donner un nom, le gouvernement entend proposer par décret la nomination des nouvelles régions. Les préfets ont déjà transmis les instructions.


Comité du nom par france3midipyrenees

Reportage Edicion Occitana : B. Roux M. Raturat P. Level C. Willocq M.P. Fournier
Décret gouvernemental et consultation du CESER

Un courrier du 3 février signé du nouveau préfet (Pascal Mailhos) en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (LRMP) demande au Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) de réfléchir aux critères qui doivent permettre de déterminer le nom. Lundi matin 14 mars, Jean-Louis Chauzy présidera ce nouveau CESER grande région et communiquera dans l’après-midi sur ce qu’il a retenu. Peu de chances que l’Occitanie y figure en bonne place. Du jacobinisme pur jus mais qui n’ébranlera pas les convictions de Carole Delga et Gérard Onesta qui souhaitent une consultation très large et démocratique.

Un comité du nom

Le principe a été voté ce vendredi et sa composition sera révélée en début de semaine : un « comité du nom » sera bien mis en place, avec 30 personnes, parité hommes-femmes, des 13 départements, des historiens, géographes, artistes, sportifs, linguistes, catalanistes et occitanistes évidemment. Celui qui veut mettre l’Occitanie sur la carte du monde ne va pas s’en tenir au décret gouvernemental. Le « comité du nom » va faire et recevoir des propositions de noms venant des institutionnels et des citoyens tout en servant de référence. Avant le 5 avril, les membres choisiront 10-12 noms. Le 15 avril l’assemblée plénière fera un point sur la question : les noms retenus, le mécanisme de votation, le corps électoral… Et là, 2 cas de figure : soit le nom décrété par le gouvernement est dans la liste et soumis à la consultation citoyenne, soit il n’y est pas.

ONESTA

Quand la démocratie défie le centralisme

Les 2 processus de nominations vont devoir se confronter et le conseil d’état valider en octobre. On voit mal celui de la région s’arrêter alors qu’il est engagé et que Carole Delga et Gérard Onesta ont fait savoir au préfet qu’ils entendaient bien le mener jusqu’au bout. On imagine encore moins l’Etat se laisser imposer un choix incompatible avec sa volonté de ne pas avoir de régions identitaires.

Il semblerait que le choix gouvernemental se tourne vers « Pyrénées-Languedoc ». Si les citoyens souhaitent un autre nom, il va falloir l’exprimer fortement au travers du vote. Démocratie participative contre jacobinisme, Gérard Onesta est assez optimiste :

« Je n’imagine pas un seul moment je ne sais quel gribouillard au conseil d’état, pendant l’été, tirer d’un coup de plume en disant : ce qu’ont dit des centaines de milliers voire un million de personnes, je n’en ai cure et je décide que ça s’appelle Midoc-Pyrouillon. »

Lo Benaset

10 Mar

Total Festum 2016

Total Festum -un mois d’animations culturelles et linguistiques en occitan et catalan- remet le couvert en 2016. Cette manifestation initiée par l’ex région Languedoc-Roussillon sera étendue à l’ensemble de la nouvelle région. Avec quelques changements.

 

Total Festum s’étend à Midi-Pyrénées

Les dépôts de candidatures devaient se faire avant le 28 février pour les 2 ex-régions. Question de routine pour les associations et les communes du Languedoc-Roussillon, grande nouveauté du côté de Midi-Pyrénées. Pour l’heure, « la jurada » a ces dossiers en main et va pouvoir les valider ou pas, et décider de la hauteur des subventions régionales qui n’excèdera pas 10 000 € par projet. Philippe Vialard (chargé de mission) était la semaine à Toulouse pour les dossiers de Midi-Pyrénées.

Total Festum a fêté dignement ses 10 ans en 2015 avec plus de 100 000 spectateurs sur l’ensemble des événements.

Le Budget

Les finances restent les mêmes : 200 000 € comme en 2015 auxquels s’ajoutent 40 000 € pour le développement dans l’ex-région Midi-Pyrénées. La clôture du Total Festum avec la grande fête des sports et jeux traditionnels bénéficiera comme auparavant de 40 000 €. Mais elle n’aura pas lui à Gruissan.

 

Un final à Castelnaudary

Le premier week-end de juillet (du 1er au 3), un forum eurorégional se tiendra à Castelnaudary. Tous les acteurs du Patrimoine et de la Création y sont conviés. L’idée de ce Forum remonte à 2014, mais initialement, il devait se dérouler avec le support de l’Estivada. Après les changements intervenus du côté de Rodez, le projet se concrétise avec le Total Festum. C’est dans ce cadre que la journée des sports et jeux traditionnels se fera, non plus à Gruissan mais à Castelnaudary. La ville a l’avantage de posséder un bassin sur le canal du midi permettant d’y pratiquer les joutes mais elle compte aussi d’autres infrastructures sportives. Hélène Giral déléguée à la culture à la ville et par ailleurs conseillère régionale y serait pour quelque chose. La fête des sports traditionnels sera donc financée à hauteur de 40 000 € et le Forum Eurogional bénéficiera d’un budget spécifique de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée.

La région devrait communiquer bientôt sur les projets retenus pour le Total Festum 2016. Des événements qui viendront animer le mois de juin souvent autour des feux de la Saint-Jean dans la grande région, avec un final eurorégional en juillet à Castelnaudary.

Lo Benaset 

08 Mar

Sur les pas d’Imbert de Salles

« Imbèrt de Salas, aparaire de Montesegur » est un roman historique qui vient de sortir aux éditions Vent Terral. A l’origine du projet : le Cercle occitan d’Albi qui a demandé au romancier Bernard Mahoux de raconter mais aussi d’imaginer l’histoire d’Imbert de Salles, sergent d’armes qui a notamment participé au massacre des inquisiteurs à Avignonet en 1242 et qui a défendu Montségur de mai 1243 jusqu’à la prise du château le 16 mars 1244.

L’historien Jean-Louis Biget, spécialiste du catharisme, s’est quant à lui occupé de la partie purement historique. Le tout forme un livre traduit ensuite en occitan qui peut désormais servir d’outil pédagogique dans les écoles.

L’édicion occitana est allée dans le petit village de Salles, dans le Tarn, sur les pas d’Imbert, défenseur de Montségur.


Imbèrt de Salas

Reportage de Sirine Tijani, Denis Tanchereau, Michel Blasco. Montage de Karin Glock

La Topina cherche des financements

On vous en parlait il n’y a pas longtemps : le projet d’ouvrir un bar à tapas, la Topina, à l’intérieur de l’Ostal d’Occitània de Toulouse est sur les rails.

Il reste 28 jours à l’association Fasèm de Bruch pour récolter les fonds nécessaires via la plateforme en ligne Ulule. Nous sommes allés à la rencontre de Florent Salinié, chef cuisinier, qui nous explique le projet :


La Topina

Reportage de Sirine Tijani, Jack Levé, Michel Blasco. Montage d’Ana Luisa Ruppert

Viure al Pais le dimanche 13 mars à 11h 25


Bande Annonce VAP 13 mars par france3midipyrenees

QU’ES AQUÒ ? : Cerclas de Gasconha
De Denis Salles et Pascal Lécuyer
Ce sont de véritables institutions de la Gascogne. Dans le nord des Landes et le sud de la Gironde, tout le monde connaît les cercles, ces cafés associatifs qu’on peut trouver dans chaque village. Pourtant tout le monde ne connaît pas leur histoire : nés à la fin du 19ème siècle, ils ont connu leur apogée dans les années 30, alors que les Landes se lançaient dans l’industrie du pin et que les ouvriers avaient besoin d’endroits pour se retrouver… Après des périodes difficiles à la fin du 20ème siècle, les cercles ont repris de l’allant grâce à la création d’une fédération qui a réussi à intéresser les jeunes…

FÒTO D’ÒC : Estienou de Pesenàs
De Myriam François et Laurence Boffet

Le Fòto d’Òc espérait bien attirer la curiosité d’Estienou en se posant sur la Place Gambetta à Pézenas. Estienou est passé par là et s’est laissé prendre au jeu du photomaton, une chance inouïe pour nous ! Pour un personnage sorti de temps immémoriaux, il résiste bien le bougre et nous espérons qu’il restera longtemps perché sur le Poulain avec sa femme Estiennette. Il semble avoir de beaux jours devant lui.

MUSICA : Trad’Hivernales

D’Eliane Tourtet et Franco Ranucci de France 3 Marseille

17ème édition des Trad’Hivernales, l’Association Coriandre est confrontée à un vrai défi : changer de lieu. Pour ce balèti hivernal plutôt original et surtout très convivial, Denis Galvier a installé son monde au « Kédez », un quai des arts non loin de l’ancienne gare, toujours à Sommières (Gard). Malgré un budget revu à la baisse, la programmation est toujours aussi riche, avec une journée supplémentaire et plus de 2000 danseurs… Beaucoup de changements mais l’esprit demeure : festif et très chaleureux.

BIAIS : Amb Jacqueline e Christiane pel causse de Limonha

Produit par Piget

Aujourd’hui, Christiane et Jacqueline nous attendent sur le causse de Limogne pour une recette traditionnelle qui demande beaucoup de temps et de savoir-faire : le pastis aux pommes. Ce terme de Pastis (pastissariá en occitan) est un gâteau basé sur une pâte extrêmement fine et que l’on retrouve essentiellement dans le Quercy mais aussi en Gascogne. Il est souvent confondu avec la Croustade ou encore la Tourtière des Landes. La différence concerne surtout l’épaisseur de la pâte, et la façon de la disposer. Jacqueline et Christiane ont sorti les rallonges pour étaler finement la pâte.
La Vicenta

Biais : lo pastís carcinòl « anguila » de Jacqueline et Christiane

Viure al País – Amb Jacqueline e Christiane pel causse de Limonha
Coproduction Piget / France Télévisions

Lo pastís : cadun son biais, sa recèpta e que sovent, demòra secrèta. Cò que podem dire es que ven de pastís (mescla de mai d’una causa en occitan) e qu’a donat pastissariá en francés. Pastissar en òc vòl dire trabalhar amb las mans, chaupinar…

De pastís s’en tròba en Carcin mas tanben en Gasconha. De còps se parla de crostada (mas es quicòm mai) o tanben de tortièra (dins las Lanas). Aquí Piget es anat sul causse de Limonha (Òlt) per veire lo famós pastís « anguila » ont nos espèran Jacqueline la maire e Christiane la filha.

Se fa dins un lençòl per i donar sa fòrma de sèrp, d’anguila. Pas plan luènh de Limonha, se dís tanben « Crostada al cabeçal » a Cailutz.

Dins aqueste país de secada e de pèiras, òm sap trimar mas tanben passar de bons moments. Aital aquesta còca tarribla, autant biaissuda que gormanda : lo pastís.

De biais, ne cal per espandir finament la pasta. Per i metre çò que cal un còp estirada : quauquas pomas mas tanben un pauc d’aiga benesida, de riquiqui coma disiá l’autre. Cada canton i met de sa liquor; en Carcin seriá d’aigardent.

Pastis carcinòl « anguila » par PIGET france3midipyrenees

Per la recèpta, se pòt trobar en occitan, en francés…mas tanben en inglés.

Questions de lengas, òm pòt relevar que la Jacqueline dís « un bocin d’oliva » per dire un pauc dòli. I d’autras causas encara de descobrir sus aquesta còca plan savorosa e totes los biaisses que cal per se far petar la ventresca ! Lo reportatge passarà dimenge dins Viure al Pais

Lo Benaset