21 Mar

Eleccions despartamentalas e occitan : Gironda

LE CADRE :

Budget 2014 : 101 800 €. Le soutien du Département de la Gironde aux actions en faveur de la langue occitane est intégrée dans sa politique culturelle.

 

Hôtel du Département 1 Esplanade Charles de Gaulle 33074 Bordeaux Cedex

Hôtel du Département 1 Esplanade Charles de Gaulle 33074 Bordeaux Cedex

LES ACTIONS

Le Département de la Gironde porte une attention toute particulière à l’enseignement de l’Occitan en soutenant la fédération des calandretas ainsi qu’à d’autres associations œuvrant dans ce domaine.

Le montant total des subventions peut varier d’une année sur l’autre en fonction des projets retenus. Pour 2015, le budget n’est pas encore établi dans sa totalité.

Par le passé, le Département de la Gironde a pu financer et s’impliquer dans d’autres actions comme la réalisation « Gironde, Gironda« , coffret contenant le Dictionnaire toponymique des communes de Gironde et un CD sur lequel est enregistré une compilation de textes parlés ou chantés en occitan.

coffret du dictionnaire toponymique

coffret du dictionnaire toponymique

Benoît Roux avec l’aide de Vicenta Sanchez

 

Eleccions despartamentalas e occitan : Bocas de Ròse

LE CADRE :

Budget 2014 : 454 000 € en fonctionnement + 40 000 € en investissement

Il existe un Conseiller général qui est Délégué à la culture Provençale et à la langue d’Oc : André Guinde. Egalement un chargé de mission dédié

LES ACTIONS : 

Les principaux secteurs concernés par les actions de partenariat culturel sont :

  • La promotion de la langue provençale (diffusion, enseignement)
  • Les arts de tradition populaire (danse, chant, musique)
  • La conservation du patrimoine (numérisation de documents, d’archives sonores)
  • Les fêtes traditionnelles structurantes (Saint Eloi, défilés traditionnels)
  • La création artistique contemporaine (danse, chant, musique, théâtre)
  • Les festivals et rassemblements festifs
  • Les actions orientées spécifiquement vers les enfants (rencontres de chorales, aide à la création d’outils pédagogiques)

Mise en place d’actions organisées directement par l’Institution départementale, en particulier à partir du projet culturel et scientifique mis en œuvre par le Museon Arlaten – musée départemental d’ethnographie fondé par Frédéric Mistral, dont le projet de rénovation est en cours.

Intégration de créations en culture provençale aux dispositifs et programmations existants, élaborés par le Conseil général, tels que Saison 13, les Chants de Noël, les Temps des Aulnes…

Une rubrique régulière à la Langue d’Oc est consacrée dans le magazine « Accents ».

Benoît Roux avec l’aide de Vicenta Sanchez

 

 

Eleccions despartamentalas e occitan : Hautas Pireneas

LE CADRE :

Le budget 2015 : 122 000 € pour les subventions aux associations.

Le département des Hautes-Pyrénées a été l’un des premiers à se doter d’un chargé de mission : 1992 Bernard Dubarry. Parti à la retraite, c’est désormais Robert Tamburello qui assure seul cette fonction. Le service n’est plus rattaché aux Actions Culturelles à la Direction des Archives.

Hôtel du Département. 6 & 11 rue Gaston Manent. B.P. 1324 - 65013 TARBES cedex 09.

Hôtel du Département. 6 & 11 rue Gaston Manent. B.P. 1324 – 65013 TARBES cedex 09.

LES ACTIONS :

– Association PARLEM (intervention dans les écoles publiques, maisons de retraite...) : 48 000 € + 10 000 € pour le fonctionnement. L’association compte 4 employés pour ces missions. 

– Fédération des calandretas : 23 000 

– Ràdio Pais : entre 6 et 7 000 €

– Hesteyade d’Ibos : 6 650 € + 1200 € pour des traductions en graphie classique

– Nosauts de Bigòrra : 2 000 

– Festival Rencon’trad : (association Eths Arrepopets) : 1780 

– Maison de la culture occitane : 1 000 

Le département organise un concours d’expression bigourdane. La remise des prix se fera le 23 mai. Mais aussi la journée des 3èmes qui suivent un enseignement de l’occitan le 26 mars à Tarbes.

Benoît Roux avec l’aide de Vicenta Sanchez 

 

18 Mar

Lo teatre d’Expression 176

En Tarn e Garona, a la Salvetat e Bèlmontet, la tropa de teatre amator « Expression 176 » espandís sul l’empont son letz contagiòs.

Plan famosa dins lo país mas tanben dins los departaments vesins (Avairon e Tarn), « Expression 176 » existís dempuèi 48 ans e jòga ara en occitan e en francés de pèças escrichas per una sòcia de la tropa. Tant simpatics en colissas coma sul l’empont, rescontrèrem los actors a la sala de las fèstas de la Salvetat e Bèlmontet en repeticion de lor pèça : « Lou Fiançat dé la Hermine ».

 


Expression 176 par france3midipyrenees

Reportatge de Sirine Tijani, Jack Levé, Olivier Cabanis. Montatge de Christelle Lacroix

 

Las datas venentas d’Expression 176 : lo 19/04/2015 a Pena d’Albigés (81), lo 25/04/2015 a La Vila Dieu del Temple (82), lo 24/05/2014 a Sent Joan e la Ginèsta (46).

Per contactar « Expression 176 » : nadan82@orange.fr

Sirine Tijani

17 Mar

Eleccions despartamentalas e occitan : Avairon

LE CADRE :

La politique départementale vise à :

  • favoriser la transmission de la langue notamment vers les plus jeunes
  • sauvegarder et valoriser le patrimoine culturel occitan
  • développer le spectacle vivant occitan

Budget 2015 (estimatif global) : 500 000 €

Pas de chargé de mission occitan : le suivi des dossiers et des actions relèvent de la Direction des Affaires Culturelles.

Rue Louis Blanc, 12000 Rodez

Rue Louis Blanc, 12000 Rodez

LES ACTIONS :

L’Aveyron se distingue par des interventions menées en classe.

  • Subvention de 155 828 € à l’ADOC 12 (Association départementale pour la transmission et la valorisation de l’Occitan en Aveyron) pour des actions d’initiation à la langue occitane en école primaire.

Durant l’année scolaire 2014/2015 :

– 4 439 enfants bénéficieront de ces interventions hebdomadaires (22 interventions par classe et par an)

– 238 classes de 124 écoles sont concernées, en partenariat également avec les communes et communautés de communes concernées qui participent financièrement. Une convention a été signée en novembre 2013 entre l’Etat (Ministère de l’Education Nationale) et le Département pour développer et structurer l’enseignement de la langue et de la culture occitane en Aveyron.

photo masques recadrée

  • Subvention à l’Institut Occitan de l’Aveyron de 153 880 € pour la collecte, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel occitan : fonds Al Canton ; actions de sensibilisation à l’usage de l’occitan dans la vie publique (signalétique) ; édition d’ouvrages thématiques de sensibilisation ; animations dans les communes.
  •  La Mission Départementale de la Culture a intégré dans ses missions le spectacle vivant occitan ; la part du budget global de la structure qui y sera consacrée est évaluée à 140 000 € : itinéraires artistiques autour de pièces de théâtres, de contes musicaux, concerts, dictada occitana, stages chant …
  •  L’appui aux initiatives des acteurs culturels (manifestations, souscriptions de livres, créations…). En 2014, 40 000 € avec par exemple :
    • 5 500 € au Centre Culturel Occitan du Rouergue,
    • 3 000 € à l’Ostal Joan Bodon à Crespin,
    • Des aides au Festival de la Muse (Montjaux) aux Setmanas Occitanas (Villefranche-de-Rouergue), etc…
  • Un Espace est dédié à l’Occitan dans le magazine départemental « L’Aveyron ».
  • La Médiathèque Départementale de l’Aveyron possède un fonds de livres et de CD consacrés à l’occitan.
  • Le Conservatoire à Rayonnement Départemental de l’Aveyron propose un enseignement en musiques traditionnelles (cabretas, accordéon diatonique, hautbois traditionnel, bodègas, …) et organise des actions de diffusion (bals occitans, …).

Benoît Roux avec l’aide de Vicenta Sanchez

Lo « Shuadit » o judeo-provençal

En 1394, los josieus de França son percaçats del reiaume. D’unes d’entr’eles se van refugiar dins las comunautats d’Avinhon, de Carpentras, de Cavalhon e de l’Illa de Sòrga que son alara dependents del papa.

Sinagòga d'Avinhon Fòto : Eric Dumahu

Sinagòga d’Avinhon Fòto : Eric Dumahu

Los josièus enduran alara de condicions umiliantas : obligacion de portar un capèl de color jauna, de demorar dins un guetò (sonat tanben carreira) barrat cada ser, de pagar de taxas particularas, d’assistir a de sermons qu’apelan a la conversion…

Al despièch d’aquestas condicions dificilas, un judaïsme original se desvelòpa en Comtat. Lor rite religiós es diferent de la tradicion ashkenaze d’Euròpa centrala tant coma d’aquela dels Sefarads mediterranèus.

Al sègle catòrze, lo barri josieu d’Avinhon cobra pas mai d’un ectar e abriga pasmens 1000 personas. Pendent lo periòde ont los papas demòran en Avinhon, lo comèrci josieu es prospèr.

estèla de David Fòto : Eric Dumahu

estèla de David Fòto : Eric Dumahu

La lenga comuna dels josièus del papa es alara sonat « lo Shuadit ». L’origina d’aquel parlar es discutida : d’unes pensan que vèn d’una alteracion del latin parlat per la comunautat josièva, d’autres que s’agís d’una forma anteriora de judeo-latin. Coma lo yiddish es de judeo-alemand, lo shuadit es un mescladís de lexic ebraïc ambe de francés e de provençal.

Existís una version parlada e una version literària, escricha en alfabet ebrèu, coma per lo judeo-espanhòl.

Los oficis religioses semblan frequentats perque dins la pèça de teatre comtadina « Harcanot e Barcanot », un dels sicuts d’interès de las femnas es de saupre qual a mancat l’ofici : s’un tan a pas manca ni minha ni arvit ( se un tal a pas mancat la pregària de min’ha o ben aquela d’arvit). Min’ha es la pregària de l’aprèp-miegjòrn, Arvit aquela del ser.

Fòto : Eric Dumahu

Fòto : Eric Dumahu

Las primièras traças escrichas d’aquela lenga datan al mens del sègle onze. Son declin comença ambe l’Inquisicion mai es la Revolucion Francèsa que va vertadièrament sonar los classes de la lenga : ambe l’emancipacion dels josieus, las comunautats de Comtat se dispersan e abandonan la lenga de las carrièras. Lo darrièr locutor coneissut es Armand Lunel, defuntat en 1977 que teniá la lenga de son grand-paire. Son òbra presenta la vida dels josieus de Provença.

En 2008, Frédéric Vouland a escrich una seria de poèmas en judeò-provençal. Per aqueles que son interessats per lo sicut, om pòt citar los travalhs remirables de Maria- Clara Viguier, cercaïra al CNRS : « le judeo-occitan existe : essai sur la lenga juzieva. » (dins Juifs et source juive en Occitanie Editions Vent Terral, 1988).

Pòrta sinagòga d'Avinhon Fòto : Eric Dumahu

Pòrta sinagòga d’Avinhon Fòto : Eric Dumahu

Per acabar un tèxt en shuadit revirat en lengadocian central :

 Pessita foou chacun mounte la garde

Car de trop pres tout isso nous regarde

Barbinan que moun fi Choanon sin anesse

Ah ! trahalaricou ben que l’air me l’empourtesse

Mounta la garde, Diou lou garde de maou

Moun mari Salamoun sor pas de moun oustaou

 

Segurament cal qu’aquèsta nuèit cadun montesse la garda

Perque de trop prèp tot acò nos agacha

Barbinan que mon filh Joanon s’en anesse

Ah ! tremolariai que l’air me l’emportesse

Montar la garda, Dieu lo garda de mal

Mon òme Salomon sortis pas de l’ostal.

Aymeric Jonard

13 Mar

Eleccions despartamentalas e occitan : Tarn

Le département du Tarn a tenu à nous faire une réponse différente et non chiffrée précisément mais globalement. Ce département qui figure parmi ceux qui œuvrent le plus pour l’occitan est aussi original dans son fonctionnement : « en partenariat avec la Mission occitane, les Directions et services départementaux mobilisent la ressource occitane dans leurs secteurs d’activité et leurs missions de service public pour la rendre accessible à tous les Tarnais. Cette intégration en amont et de façon transversale de la culture occitane au sein des services du Département permet de mettre en place une politique structurée, efficiente et pérenne ». C’est dit.

Budget : En 2015 : 250 000 €. Ce chiffre ne tient pas compte du coût salarial de la Mission Occitane, ni de celui des moyens techniques et humains mis en œuvre par 13 services départementaux pour développer la présence de l’occitan dans leurs activités. Chargé de mission : Philippe Sour.

Fòto : La Dépêche du Midi

Fòto : La Dépêche du Midi

La MISSION « LANGUE ET CULTURE OCCITANES ». En juin 2012, l’Assemblée départementale a adopté un « Schéma départemental de Développement de l’Occitan 2012-2018 » qui vise à une structuration efficiente de la politique culturelle et patrimoniale occitane sur le territoire tarnais. Il comprend 5 secteurs :

1/ Enseignement : Application de la « Convention pour l’enseignement de l’occitan dans le Tarn  2010-2015 » signée par l’Inspection académique et le Département avec l’ouverture de classes bilingues en primaire et de l’option « occitan » en collèges. Information du grand public, organisation des « 7èmes Rencontres occitanes des collégiens tarnais», cours de sensibilisation à l’occitan dans 40 classes de primaire…

2/ Tourisme :  Un site grand public pour découvrir le département et ce qu’il a d’occitan, alimentation des sites internet du Comité Départemental du Tourisme sur le « Tourisme culturel occitan ». Avec plusieurs documents et brochures téléchargeables.

– Création de la marque « Tarn, cœur d’Occitanie » (160 adhésions à ce jour), application de la convention avec L’Institut Supérieur du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation.

3/ Solidarité : Application de la convention avec les EHPAD pour « l’utilisation de l’occitan auprès des personnes âgées » : formation en occitan du personnel, animations culturelles et ateliers de langues avec les résidents, sensibilisation des professionnels de santé aux atouts thérapeutiques de l’emploi de l’occitan. Impulsion d’un travail partenarial avec le service Protection Maternelle et Infantile sur le bilinguisme précoce.

4/ Signalétique : En partenariat avec les Directions du Développement et des Routes, poursuite de la mise en place de panneaux d’entrée d’agglomération en occitan (136 communes ) et implantation de panneaux Tarn, cœur d’Occitanie sur les routes départementales (17 panneaux) Aide technique à la signalétique bilingue pour les structures adhérentes à la marque Tarn, cœur d’Occitanie.

5/ Arts & Culture : Avec la Bibliothèque Départementale, développement des malles pédagogiques occitanes à destination des enseignants, des associations et des maisons de retraite. Poursuite du soutien aux associations tarnaises œuvrant à la promotion du patrimoine occitan. Parmi les principales associations soutenues (par ordre décroissant) :

– CORDAE/ La Talvera,

– IEO du Tarn

– Fédération des Calandretas du Tarn

– Radio Albigés, Radio R d’Autan

– La Setmana

Programmation d’artistes occitans dans des événements publics organisés ou soutenus par le Département (Festif’oc, Eductour à Barcelona, Rencontres occitanes des collégiens tarnais…)

Benoît Roux avec l’aide de Vicenta Sanchez

 

12 Mar

Daniel Périssé : la teula ambe l’accent

« Tolosa : un patrimòni d’argela », aquí lo memòri que ven de porgir Daniel Périssé. Un trabalh de Master 2 « Métiers du patrimoine et de la culture des pays d’Oc » plan interessant, plan escrit, que tòrna metre l’accent sus aquesta brica plena que lo monde de Tolosa apèlan « teula ».

Daniel Périssé e l’arquitectura

Los que coneisson Daniel, que l’an crosat a l’Ostal d’Occitània, sabon son costat amistos e apassionat. Sabián benlèu pas que nòstre òme se maina d’arquitectura. Patrimòni e paisatges urbans l’interèssan. Comencèt d’estudis de comís d’arquitècte. Aprèp lo bachilièirat, estudièt tanben l’istòria de las arts. E faguèt donc un Master 2 a la fac Joan Jaurés de Tolosa.

Lo trabalh que ven de rendre jos la direccion del Patrick Sauzet va interessar plan monde. La primièra part pòrta sus l’istòria d’aquesta teula que comença 50 ans abans nòstre edat.

Faciada d'un ostal romanic ancianament carrièra dels molins Fòto : wikipédia

Faciada d’un ostal romanic ancianament carrièra dels molins Fòto : wikipédia

Faciada Nòstra dama del Taur arc en mitra Fòto : wikipédia

Faciada Nòstra dama del Taur arc en mitra Fòto : wikipédia

L’argèla es un patrimòni, la teula un accent

Comment ne pas imaginer cet homme de la préhistoire sentant cette matière glisser entre ses doigts, s’enrouler en copeaux ou en volutes. Elle ne pouvait sans doute qu’interpeller son imagination. Une fois au soleil, elle devient masque figé, pellicule protectrice. Création et protection, peut-être une nouvelle idée intégrable dans son panthéon. Le passage de la matière terre à un objet possiblement divin.

Le segonda part se vòl mai contemporanea. Tòrna sus la brica negada pel beton, aprèp la segonda guèrra mondiala, aquela pèrda d’identitat coma s’es perduda benlèu la lenga. Notre identité est aussi faite de briques, comme tout autre particularisme linguistique, d’accent ou de manière de vivre. La teula delaissada alèra qu’es un material ecologic, economic, isolador… Dins las annadas 80-90, apareis lo « regionalisme critic », un movement d’arquitèctes que vòl bastir en fonccion d’un luòc, de son istòria, sonses particularismes…

Fabrica Giscard, teulièr ornamental successor del Virebent Tolosa

Fabrica Giscard, teulièr ornamental successor del Virebent Tolosa

Fronton, exemple de tèrra motlada per la decoracion d'ostal

Fronton, exemple de tèrra motlada per la decoracion d’ostal

Lo « Brick awards »

Per esperlongar aquesta soscadissa, tot lo trabalh de Daniel Périssé es de prepausar çò que se far en Anglatèrra : un prèmi que recompensa una construccion en teula. Aprèp aver demostrat tota l’utilitat e la valor patrimoniala de la brica, son memòri quicha sus la necessitat de la tornar metre dins de causas modèrnas.

Afin de pouvoir engager plus avant un processus de réflexion sur la présence de la brique à Toulouse et faire bouger les lignes chez les acteurs de la construction nous proposons de mettre en place un concours d’architecture dont le nom sera à définir. Ce concours récompensera une oeuvre, un travail ou un projet, pour son excellence dans la conception et la construction en brique. Chaque année, l’association des Toulousains de Toulouse récompense les ouvrages publiés ou manuscrits traitant de l’histoire ou des traditions de Toulouse et de sa région.

Un trabalh menimós e engajat que li val lo prèmi Sydney Forado (del nom d’un professor d’istòria tolosenc) que va recebre dissabte a l’ostal d’Assezat. Un prèmi que recompensa a l’encòp quicòm d’identitari e portat sus l’avenidor. Lo memòri se pòt legir a la bibliotèca universitaria o demandar al prèp del Daniel.

Lo Benaset

Reportatge Edicion Occitana : S. Tijani F. Desse O. Cabanis La Rossèla

 


Daniel Périssé par france3midipyrenees

Eleccions despartamentalas e occitan : Gard

Budget : 57 200 €

La personne chargée de l’occitan, du patrimoine et des arts visuels est Olivier Ouradou.

3, rue Guillemette, 30044 Nîmes Cedex 9

3, rue Guillemette, 30044 Nîmes Cedex 9

– Fédération des Calandretas du Gard : 15 000 €

– MARPOC : cours d’occitan pour adultes, université occitane d’été, café occitan, colloques, spectacles, concerts, expositions et édition de la collection « Mar e Mont » (occitan/français) : 10 000 €

Trad’hivernales de Sommières (musique et danse occitane) 8000 €

– Compagnie de théâtre Gargamela6000 €

– IEO : 5000 €

– Zo Pétaçon (Projet academique occitan académie de Montpellier) 4 600 €

Compagnie Balagan (nouvelles musiques traditionnelles) : 4000 €

– Radio Lengadoc : 3600 €

Tèvé Òc (web télé) : 1 000 €

Benoît Roux avec l’aide de Vicenta Sanchez

VIRA LENGA : Femnas de Cevenas

Cossí passar a costat d’une femna coma l’Aneta Clément ? Podèm dire qu’es un personatge màger  dins lo mond cultural occitan subretot dins lo teatre.

Aneta clamQuitèt Paris e los teatres parisencs quand descobriguèt lo teatre occitan ame lo Teatre de la Carrièra dins las annadas 73. Descobrís ame Dario Fo que cal rendre al pòble sa cultura. Son engatjament dins aquela dralha dura encara e fa de teatre popular. Racontar, contar, faire viure l’istòria dau pais, l’istòria de las femnas dau pais qui rejunta las femnas en general. « Sasons de femnas » foguèt un espectacle que revirèt mai d’unas e d’unes : una vida de femna dins la Cevennas. Aneta Clément, una trabalhaira de primièra que jamai a pas res fach e que contuhna uèi ame Joan Hébrard a son costat e a totes dos manejan la Companhia Gargamèla.

AnetaS’ameritava de far un Viralenga am’ela lo jorn de las femnas, lo 8 de Març. Cada femna qu’apareis dins lo Viralenga son ligadas a l’istòria d’Aneta e a la vida culturala de son pais de Cevenas bassas entre Sauva e Sant-Ipolit del Fòrt. I a una fòrça vertadièra moguda per lo vam d’aquèlas femnas que fan de teatre, d’animacions, que son artistas e tamben dins lo mond politic. Caduna balha son tems per far avançar la cultura e la lenga nòstra. Un rescontre plan solide a l’entorn de l’Aneta Clément.

Myriam François

VIRALENGA : Femnas de Cevenas par france3midipyrenees