03 Mar

Eleccions despartamentalas e occitan : Gèrs

Les assemblées départementales et l’occitan : le Gers.

Le cadre :

Budget  : 58 500 € (dont 40 000 € d’aides aux associations)

Il existe aussi des actions transversales spécifiques.

Une chargée de mission : Marie-Françoise Rivail

Onglet : Culture et Langue occitane dans la section Culture et Patrimoine

Les actions principales :

actions en faveur du bilinguisme précoce : conception d’outils (lexique-imagier, film-documentaire, kamishibais en occitan, réalisation d’un 2ème CD de chants et comptines) et constitution de 10 mallettes pédagogiques …

– initiation dans les écoles primaires du département, sur la base d’un cofinancement à parité entre le Conseil général et la commune ou communauté de communes concernée.

– développement de l’usage de la langue maternelle dans la relation d’aide à la personne en direction des résidents en maison de retraite, personnes âgées à domicile, malades d’Alzheimer : réflexion sur un programme d’action suite à plusieurs actions expérimentales dans les domaines de l’animation et de la formation du personnel soignant.

-réalisation d’une semaine d’animations : « l’occitan lenga de uei » à l’occasion de la Journée Européenne des Langues.

– élaboration et diffusion d’un dépliant comportant une carte du département avec les noms de communes en occitan, ainsi que diverses notions de toponymie. La commission Toponymie intervient auprès des communes et communautés de communes, en matière d’aide à la traduction de noms de lieux-dits, de rues, de monuments en occitan, de botanique, etc.

 tourdecdEn chantier :

mise en œuvre d’un projet européen Erasmus axé sur l’éducation des jeunes aux langues régionales.

Ce projet, dénommé GO TO the FUTURE (Gaelic Occitan TOgether For language Users Through United Roots and Experiences), a été élaboré en partenariat avec le collège François de Belleforest de Samatan et l’Association pour la Culture Populaire en Pays Gascon. Il a pour objectif de partager avec d’autres pays européens des expériences sur le plan éducatif et d’échanger sur des stratégies de sauvegarde et de valorisation des patrimoines linguistique et culturel. Le choix a été fait de travailler sur deux langues inscrites dans des aires géographiques distinctes et héritières d’origines linguistiques différentes : l’occitan et le gaélique. Les pays partenaires sont l’Ecosse et l’Irlande.

Le projet, dont la mise en œuvre est programmée sur 3 années, a obtenu un accord de financement de l’Union Européenne à hauteur de 260 565 €, qui seront répartis entre les 7 structures partenaires des 3 pays participants.

Lo Benaset avec l’aide de Vicenta Sanchez