06 Juin

Occitània, una còla a despart

Totjorn invencida e pr’aquò decebuda… La còla occitana a encara perdut ièr de ser contra Kurdistan als penaltis 5 pels Kurdes, 4 per Occitans. Aquò de d’aprèp una partida acabada sus la marca de 2 a 2, un doblat de Vivian Dors. La cinquena plaça s’envòla alèra que la miècha-finala èra a portada. De resultas esportivas pas missantas mas benlèu que l’essencial se tròba endacòm mai.

IMG_00001406Se lo nivèl esportiu d’aquela competicion en defòra de la FIFA sembla s’enauçar, benlèu que los aspèctes escambis e reclama per lengas e culturas minoritarias son en perdeson. Cò qu’es pas lo cas dels Occitans.

IMG_00001403Quand òm coneis Daidièr Amiel l’entrainaire e Nicolau Desachy lo president, òm sap qu’an de valors de portar. Sufis de véser los jogaires sus la pelona e en defòra. Las jornadas son consacradas a far un pauc de lenga e d’istòria occitana, coma l’autre jorn sus Joan Petit. Las colors son plan portadas e la cultura viscuda. Sufis d’anar veire sul siti bilingüe d’un jogaire de las Valadas Occitanas d’Itàlia. Jòvi Giraud (Giovanni Giraudo) es sortit de Cuneo e raconta son estacament a las valadas e per Occitània. Aquelses jogaires e dirigents sabon per de que son aqui e çò que representa Occitània. « La victoire aura donc été ailleurs. Nous aurons dignement représenté l’Occitanie et nous aurons donné le meilleur de nous mêmes. Enfin concernant les volets culturel et linguistique, il suffit de demander aux autres équipes participantes… », segon Nicolau Desachy.IMG_00001404

E se òm se passeja sul siti de la seleccion Nissarda, la consciéncia es pas la meteissa. Pas cap de referença a una lenga o cultura, pas d’occitanitat, pas de dubertura. Alèra benlèu qu’Occitània aurà pas marcat aquela competicion per sas resultas esportivas (encara que…pas cap de desfacha!) mas per son esperit de convivéncia e lo sentit d’una cultura fòrta. « Puisque la compétition n’est pas finie et que nous devons garder la tête haute d’une part, ne pas décevoir le peuple Occitan qui nous soutient et que nous représentons, d’autre part, Didier Amiel alignera pour notre dernier match de classement demain contre l’Abhkazie une équipe la plus solide possible. » Deman a 4 oras, Occitània tornarà donc trobar Abkhazia coma per la primèira partida d’aquela copa del monde (1-1). E qu’acabèsson a la 7ena o 8ena plaça, auràn plan emplenada la lor mission.

Benoît Roux et Nicolas Desachy

IMG_00001426

 

L’occitan perd son cap dins los Pirenèus-Nauts

Après 22 ans de très bons et loyaux services, Bernard Dubarry tire sa révérence. Il était chargé de mission en langue occitane au département des Hautes-Pyrénées. Bernard-DUBARRY_Genevieve-ISSON-550x366Une initiative en 1992 de François Fortassin alors président, poussé il est vrai par le mouvement associatif. En 2008, Robert Tamburello est venu s’adjoindre au service, faisant de ce département l’une des collectivités territoriales les plus présentes sur le terrain occitan. Eth Comitat dera lenga, un conseil d’accompagnement de la politique linguistique, s’est même créé pour l’occasion. Une véritable première en Occitanie. Une démarche volontariste qui a poussé la collectivité publique à signer des conventions pour le développement de l’enseignement, mener des opérations en direction de la petite enfance et des aînés, organiser des manifestations comme le concours bigourdan d’expression gasconne…

Capture</p#>

Seulement voilà, Lo Bernat s’en va et pour l’instant, il n’est pas prévu de le remplacer. La mission se poursuit mais le poste est supprimé; il n’y aura plus un chef de service dédié. Robert Tamburello se retrouve désormais seul. Cette annonce confirmée lors de l’Hesteyade a évidemment secoué les défenseurs de l’occitan qui voient là un coup d’arrêt à tous les efforts entrepris jusqu’alors. Une pétition a été mise en ligne, avec plus de 2500 signataires.

Selon François Giustiniani, directeur du service « Archives et Patrimoines » (dont dépend la mission occitane), cela ne signifie pas une réduction des actions. « Le budget est d’environ 145 000 euros, 120 000 pour les subventions, 20 à 25 000 pour des interventions directes comme la journée des 3èmes ou le concours bigourdan de poésie. Il restera à l’identique. » Tout en reconnaissant qu’il y aura une personne en moins pour travailler. « Parfois Bernard Dubarry faisait lui-même certaines choses comme des traductions… Là, ce ne sera plus possible. Mais la mission pourra être abondée avec des crédits supplémentaires pour certaines opérations. Nous ferons appel à des boîtes extérieures. » A condition de trouver les fonds. Pour le reste,  les actions menées en maison de retraite (interventions et formations du personnel) et celles en matière de bilinguisme précoce (carnets de santé bilingues, CD de comptines en gascon…) ne sont pas remises en cause pour l’instant. Plusieurs autres projets seraient à l’étude et Eth Comitat dera Lenga sera toujours sollicité.

Capture</p#>

Pas de quoi satisfaire les acteurs occitans des Hautes-Pyrénées réunis dans le collectif Entà que Vísquia era Bigòrra qui regroupe une vingtaine de membres. « Le chargé de mission a permis de revitaliser notre langue. Supprimer ce poste équivaut à supprimer le service pour le réduire aux affaires courantes  » confiait, il y a peu, Pierre Loubère le porte-parole du collectif à La Dépêche. Il s’est réuni mardi soir et demande toujours le rétablissement de ce poste. Cette requête sera reprise et présentée au président Michel Pélieu par des conseillers généraux de la majorité. Entà que Vísquia era Bigòrra tiendra une réunion publique le 20 juin à Ibos. Le collectif compte bien peser et faire des propositions pour que tout le travail accompli ne soit pas vain.</p#>

Benoît Roux</p#>

04 Juin

Occitània anirà pas en miècha-finala

Tot ara, los rotges e jaunes an perdut als tirs al but 7 a 6 contra la còla Arameana. Pas cap de but pendent la partida, l’afar s’es donc acabat sus un còp de maishant sòrt. Vos n’en direm mai deman que la còla serà de repaus. Abans d’encontrar dijòus lo vencedor de la partida de tot ara entre Ellan Vannin (Ile de Man) e Kurdistan.

logoDe notar la presencia d’una autra còla tota nòva, que sabèm pas se se dis « Occitana » : la del Countea de Nissa. Per sa primièira participacion, se tòrna trobar en miècha-finala contra Ossetia del Sud.

Benoît Roux

La còla occitana qualificada pels 1/4 de finala

Aprèp la lor victòria aièr a 4 oras contra los Sapmis 1-0, los òmes de Ronald Rodas son ara qualificats per los quarts de finala. Un esplèit estant que la còla Sapmi es organisatritz d’aquela coniFA world football cup. Una partida sarrada mestrejada pels Occitans, un but de Guillaume Lafuente, una partida de tria del portièr Romain Ellien e un carton rotge a la fin per manténer lo suspens e la paur! Una jornada ont se parlèt bravament d’Occitània.

IMG_00001375

De bon matin, la còla a l’escòla.

« Hier matin, Didier Amiel nous a régalé avec un cours d’une heure et demie d’occitan, révèle Nicolas Desachy. Nous sommes passés par les mots les plus simples de salutation, de remerciement, mais aussi par des jeux de rôle où chacun devait soit poser, soit répondre à une question qu’un autre joueur lui avait posée. »

Aital, los jogaires aprenguèron benlèu pel primièr còp l’istòria de Joan Petit, croquant de Roèrgue cantat pel Jan de Nadau. « Nous avons terminé la séance de cours par le chant et la danse de la chanson à l’honneur de Joan Petit. »

E la leiçon a portat… « Les joueurs arrivaient au petit déjeuner et l’on entendait fuser des « Adiu ! », « Coma vas ? », « As plan dormit ? ». L’AOF camina dins l’occitanitat.

Bon, fòra d’aquò, consí es lo país aval ?

6692698-10229226

« Nous avons également profité de la belle journée ensoleillée d’hier pour effectuer une balade dans Ostersund en lieu et place de l’entrainement de la veille. Les matchs commencent à s’enchaîner et les jambes deviennent lourdes. Lo seleccionaire préfère privilégier le repos et la pleine forme des joueurs pour les prochaines échéances. »

 IMG_00001360

E a 4 oras, calía donc tornar sul terren pel second còp. Aprèp Abkazia, un autre parel de margas. Pas mens que los Sapmis, los qu’organizan. Una còla deja encontrada a Tolosa en 2012. Los òmes de Daidièr Amiel avian ganhat 3 a 2 alèra qu’èran menats 2-0. Aqui tanben, a calgut las rebugar las margas e trempar lo camisòt. Primièira mièg-temps mestrejada pels Occitans sens cap de but, tranquila pel portièr Romain Ellien, au mens pel moment. « Les sapmis n’ont pas vraiment été dangereux et leur jeu était trop stérile pour qu’ils puissent envisager de remporter le match. Nous concernant, nous avons beaucoup plus joué que la veille. Notre bloc était beaucoup plus uni et l’équipe avançait ensemble et en même temps. Ce qui a facilité le jeu rapide et permis à Guilhèm Lafuente d’inscrire l’unique but de la rencontre. »

IMG_00001365

La còla a quand même tremolat duscas a la fin. Los rotges e jaunes prenguèron un rotge a un quart d’ora de la fin. A calgut una bona dintrada de Simon Delpech e dos arrèsts polits de Romain Ellien, los Occitans podián bufar e se reviscolar un pauc. Son ben en quart de finala !

« Aujourd’hui, c’est avec la pluie que nous nous sommes réveillés. Les joueurs commencent à être fatigués et tout le monde espère vivement remporter le quart de finale qui nous opposera à l’équipe d’Arameans Suroye à 16h00 pour ensuite profiter pleinement du jour de repos qui nous sera offert jeudi. »

IMG_00001357

Òsca a la còla e felicitacions per portar plan coma cal las colors occitanas !

Benaset Roux a Tolosa e Nicolau Desachy a Ostersund

 

 

03 Juin

Au cœur de la ConIFA World Football Cup avec la còla occitana.

Foot 1

Alors que la Coupe du Monde de la Fifa ne débutera que le 12 juin au Brésil, la ConIFA World Football Cup, elle, a bien commencé. Cette Coupe du Monde des nations non reconnues et non affiliées à la Fifa se déroule en Laponie, en territoire Sapmi, du 31 mai au 8 juin. Une véritable expédition donc pour les joueurs de la Seleccion Occitana de Fotbòl.

IMG_00001341

Entre le départ le samedi à 2h30 du matin de Toulouse pour Nice, les 3h10 de vol vers Trondheim en Norvège puis les 3 heures de bus à travers les montagnes et la neige, les joueurs ont finalement pu arriver à temps à Ostersund, à la frontière entre la Norvège et la Suède, pour le début de la Cérémonie d’Ouverture de la ConIFA World Cup 2014.

IMG_00001293

Après une nuit de sommeil bien méritée, les joueurs ont effectué leur premier entraînement le lendemain matin, le coup d’envoi de leur match contre l’équipe d’Abkhazie étant prévu pour 16 heures.

IMG_00001304

Avant le match, le sélectionneur a pris, comme d’habitude, la parole pour motiver ses joueurs : « Didier Amiel a pris le temps d’expliquer aux joueurs pourquoi l’AOF existait, quel rôle nous avions à jouer pour la culture et la langue occitanes, que nous n’étions pas là pour le football mais pour l’Occitanie, ses habitants et surtout son histoire » raconte Nicolas Desachy, président de l’Associacion Occitana de Fotbòl.

Un premier match compliqué  IMG_00001314

Située entre le Caucase et les bords de la mer Noire, l’Abkhazie est bien entrée dans son match : « Cette équipe a été très difficile à manœuvrer. Très bien en place tactiquement, les joueurs ayant déjà joué ensemble à plusieurs reprises, leur équipe a fait un seul bloc et s’est même permis d’avoir la possession du ballon pendant la majeure partie du temps, relate Nicolas Desachy. Ainsi, nous avons eu ont eu beaucoup de mal à mettre du rythme dans le jeu et trop d’espace séparait les lignes de jeu pour réussir à mettre en place le jeu habituel de l’AOF fait de petites passes rapides. Il a fallu attendre la fin de la seconde mi-temps pour que Brice Martinez, fraîchement entré en jeu, ouvre le score pour la còla occitana. Malheureusement, quelques minutes plus tard, Gérome Hernandez, auteur d’un excellent match, trompait son propre gardien après avoir effleuré le ballon de la tête. »

IMG_00001328

C’est donc sur un score nul de 1-1 que la Seleccion Occitana de Fotbòl a entamé sa Coupe du Monde. L’équipe se prépare maintenant pour leur deuxième match. Au programme : entrainements mais aussi cours de langue et de culture occitanes assuré par le sélectionneur Didier Amel : « Nous ressentons dans le comportement des joueurs un intérêt fort per la lenga nòstra, une fierté d’être là et de représenter tout un peuple et son histoire qui leur donnent toutes les motivations pour gagner le prochain match de la compétition et de hisser le plus haut possible les couleurs du país nòstre. »

IMG_00001307

Dans l’après-midi, les joueurs ont assisté au match qui opposait leur adversaire de la veille à celui du lendemain, les Sapmis. Très attendus, ces derniers sont annoncés comme favoris de la compétition. A la surprise générale, c’est l’Abhkazie qui s’est imposée sur le score de 2 à 1. Très attentifs au déroulement du match, Didier Amiel et son coach adjoint Gérome Hernandez proposeront une composition certainement nouvelle et adaptée pour la rencontre d’aujourd’hui à 16 heures, contre les Sapmis.

Pour assister aux matchs : http://www.conifa.org/

Sirine Tijani avec Nicolas Desachy

VIRA LENGA : Eva Cassagnet

Un dernier rendez-vous pour le fauteuil rouge qui rode toujours en pays gascon. Nous le retrouvons cette fois-ci dans la région de Marciac (32) à la rencontre d’Eva Cassagnet qui a découvert le gascon avec les chansons de Jean-Michel et Philippe Espinasse, les chantres de la chanson occitane. C’est avec la Hons d’Hadeta qu’elle s’est dit que le gascon serait sa langue. Elle nous apprend qu’il y a des sirènes dans le Gers et nous enchante avec ses comptines à apprendre et à chanter.


VIRA LENGA : « Eva Cassagnet » par france3midipyrenees

La Vicenta

CÒP D’ALA épisode 19 : Mont-esquieu-Volpestre – d’Amic Bedel et Pierre Brun

« Còp d’ala », pourrait se traduire en français par « À tire d’aile ».  Nous vous invitons à partir à la découverte de l’Occitanie, mais vue du ciel. Nous vous proposons de monter sur le dos de notre oiseau pour plonger dans l’histoire des territoires, des villes et des villages de l’Occitanie. Le 19ème et avant dernier épisode de la série nous mène au dessus de Mont-Esquieu-Volpestre : Montesquieu-Volvestre, une bastide fondée par Raymond VII, située en Haute-Garonne, au Sud de Toulouse.


CÒP D’ALA : « Mont-esquieu-Volpestre » par france3midipyrenees

La Vicenta