03 Nov

Habiter le pays Loue Lison et participer à son développement !

Le kayak sur la Loue

Le kayak sur la Loue

Quel est le point commun entre les habitants de Liesle, Malbrans, Saraz, Mouthier-Haute-Pierre ou Amancey ? Ils sont tous invités à participer à la réunion publique de ce mercredi 4 novembre à la salle des fêtes de Tarcenay à partir de 20h30 organisée par le syndicat mixte du Pays Loue Lison. Tous ces habitants font partie de l’une des 77 communes du Pays Loue Lison qui vient de décrocher la possibilité d’utiliser des fonds européens pour « valoriser les ressources naturelles locales » du Pays Loue Lison. Lors de cette réunion publique, ouverte à tous, des exemples d’utilisation des fonds européens LEADER seront présentés pour donner une idée des potentialités de développement.

Continuer la lecture

17 Mai

Les souvenirs de Lods, en lice pour être élu le « village préféré des Français »

Village de loue. Bords de loue

Une photo publiée par @cthieb le

C’est un concours comme il en existe tant Nous votons pour élire un jardin, un chanteur, un village .. histoire d’avoir la fierté de s’identifier à l’éventuel vainqueur. Un succès par procuration. L’occasion aussi de découvrir  un peu mieux l’histoire d’un lieu. Sur Facebook, les Francs-comtois partagent la publication du syndicat d’initiative Loue Lison en espérant que Lods représentera dignement leur région. Les fleurons de la Franche-Comté, Baumes-les- Messieurs, Pesmes et Château-Chalon n’étaient pas arrivés dans le peloton de tête des villages préférés des Français lors des précédentes émissions de France 2. Lods fera-t-il mieux ? C’est la première fois qu’un village de la vallée de la Loue entre en compétition. La rivière sera-t-elle un atout ?

Pour sa présentation officielle, France 2 écrit 

« La loue, l’âme du village, traverse le bourg et s’y écoule en bruyantes cascades ».

Une rivière qui offre sa force motrice aux hommes. Le parcours ethnologique du village de Lods est parfait pour découvrir toute cette histoire : La présence d’un martinet (atelier où l’on travaille le fer grâce à une roue à aubes) est attestée dès 1544. Aujourd’hui encore, trois micro-centrales fournissent de l’électricité à EDF. L’histoire de Lods, un bourg à la phonétique si symbolique, est donc intimement liée à la rivière…

« Ici, la nature est reine, le silence est d’or et la truite… quant à elle, est la mascotte régionale ! »

conclut le communiqué de France 2.

La truite…  Qui pouvait mieux m’en parler qu’un pêcheur ? Michel Marmet a très aimablement répondu à l’appel que j’avais lancé aux lecteurs du blog de la Loue. Le membre honoraire de l’association de pêche et de protection des milieux aquatiques La Baume m’a confié ses trésors. Des cartes postales anciennes et surtout un poster publicitaire.

Rien qu’à l’observer, c’est tout un monde qui se révèle à nous. Celui des joies de la pêche. Le document daterait approximativement d’avant la seconde guerre mondiale. En tenant en main ce précieux document grand comme une affiche, j’imagine ces touristes tout émerveillés par ce qu’ils découvraient ou ce qu’ils retrouvaient si ils étaient déjà devenus des habitués. Ils avaient réserver leur chambre d’hôtel en demandant à l’opératrice des PTT le 4 à Vuillafans, ils avaient acheté leur billet de train pour le PLM Paris Lyon Marseille. En descendant à Besançon, ils étaient passés chez Jeanney acheter les dernières trouvailles pour pêcheurs puis ils avaient pris l’autocar jusqqu’à la haute-vallée de la Loue. Monsieur Rochut leur avait réservé sa meilleure chambre avec tout le confort moderne…. Il ne leur restait plus qu’à suivre les conseils de  La truite de Mouthier Haute Pierre »; la société de pêche « avait édité  cette carte, l’ancêtre des sets de table publicitaires de nos restaurants. Tout y étaient consigné, la force des courants, les gravières, les grands fonds… Il était même possible de pêcher au fromage ! Un peu de comté râpé en guise d’appât et le tour était joué..Les truites de la Loue ne sont pas francs-comtoises pour rien !

Aujourd’hui, ce type de pêche est interdit. Les truites ont un peu mieux résisté qu’ailleurs aux ravages de la pollution et les pêcheurs vont commencer à entrer dans l’eau pour entamer leur ballet filaire. Pour préserver son cheptel, la pêche de l’ombre est obligatoirement en no-kill (le poisson est systématiquement relâché) et cette année, il est possible de nouveau de prélever une truite par jour et par pêcheur même si Yvon Cattin, le président l’AAPPMA La truite de Mouthier Haute Pierre recommande de relâcher les zébrés, les belles autochtones. Il reste encore un secteur où la truite est aussi en no-kill.

Deux kilomètres seulement séparent Lods de Mouthier Haute-Pierre et pour les pêcheurs ce n’est qu’un seul territoire même si, depuis 2008, il y a deux sociétés de pêche dans ce secteur. Les pêcheurs ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde mais cela c’est une autre histoire….

Les anciennes vignes de Lods

Les anciennes vignes de Lods

Voter pour Lods, c’et voter pour toutes ces histoires de pêcheurs mais aussi celles des vignerons et des tréfileurs. L’histoire du village se lit aussi dans ses murs. Promenez-vous dans cette Petite Cité Comtoise de Caractère et vous imaginerez les hommes rentrant les tonneaux dans leur cave. Un peu plus loin, c’est le façonnage des « clous à bateaux » de Lods qui sonnera à vos oreilles. Deux dépliants proposés par la mairie de Lods racontent très bien tout cela. Un musée de la Vigne et du Vin est même installé au coeur du village. Outre ses anecdotes, l’origine des mots est aussi une source d’attachement à un lieu. Le nom de Lods viendrait du latin médiéval allodium, ce qui veut dire propriété « indépendante et franche » : deux qualités aussi attachantes  que les truites de la Loue !

 Isabelle Brunnarius
isabelle.brunnarius@francetv.fr

Voici les reportages de mes confrères sur la candidature de Lods : 

Autre reportage, cette fois-ci dans la rubrique du samedi « Vu d’ici » mes confrères de France 3 Fc ont passé une journée à Lods avec une petite séquence nostalgie :


Vu d’ici à Lods, dans le Doubs par F3FrancheComte

Merci à Christophe Thiébaud  de m’avoir autorisé la reproduction de ses créations publiées sur Instagram

Le village de Lods représentera fin juin notre région lors de l’émission « Le village préféré des français » diffusée en juin prochain. 

Vous pourrez voter jusqu’au 19 mai.

3 moyens pour défendre le village de Lods et soutenir votre région :
– Par Internet, sur www.france2.fr/village
– Par SMS, envoyer le 8 au 7 3003
– Par Téléphone au 32 45

En ce qui concerne les votes sur Internet, vous pouvez voter une seule fois par ordinateur. Vous pouvez donc voter plusieurs fois pour votre village mais d’ordinateurs différents !

VOS COMMENTAIRES : 

J’aime · Commenter ·

Continuer la lecture

02 Juin

Des histoires de pêche racontées par Nicolas Germain

Histoires de pêche, la truite en héritage de Nicolas Germain.

Histoires de pêche, la truite en héritage de Nicolas Germain.

C’est une histoire d’héritage, de transmission, d’amitié, de passion et accessoirement de pêche.. Les truites et les ombres ont beau être les vedettes des souvenirs racontés par Nicolas Germain, l’émotion provoquée par cette lecture vient surtout des relations humaines nouées par l’auteur.  Nicolas se décrit lui-même comme quelqu’un qui «voit des truites un peu partout, qui pense pêche à la mouche nuit et jour en prenant beaucoup de son temps pour assouvir sa passion, tout en s’engageant dans la vie quotidienne.» 

Continuer la lecture

20 Août

La Loue et ses souvenirs de vacances

Mouthiers, un site inscrit à l'inventaire. Une photo de Jean-Claude Gagnepain.

La Loue est aimée de tous, pêcheurs, amoureux de la nature, du VTT, du canoë-Kayak, motards, randonneurs. Cet été, la rivière a été photographiée par les utilisateurs du réseau social Instagram. Voici leurs souvenirs de vacances.
[View the story « Un été au bord de la Loue » on Storify]

13 Mai

Michel Renaud filme sans concession la Loue

Le miroir d'Ornans filmé par Michel Renaud.

« La Loue racontée par vous et par nous » c’est bien l’objectif de ce blog. Michel Renaud m’a pris au pied de la lettre et m’a envoyé une video tourné en 2011 sur la Loue entre Montgesoye et Ornans.

Natif d’Ornans, Michel Renaud pêche depuis l’adolescence et connaît la Loue comme sa poche. Depuis la pollution de 2010, il ne sort plus ces cannes et c’est avec une caméra qu’il arpente les rives de la Loue. Une Loue malade.

Soyez indulgent sur les qualités techniques de ce petit film, c’est le témoignage qui est pertinent. Michel Renaud précise tout de suite qu’il n’est pas scientifique. Son savoir est tout autre. Il nous raconte la Loue de son enfance, celle de la pêche aux chabots, immortalisée par Courbet. Le manque d’entretien de la Loue est, selon lui, à l’origine de bien des problèmes. Et c’est avec bon sens qu’il conclut « La Loue ne pourra pas se remettre toute seule ».

22 Avr

Sauver la Loue en cinq points : « Loue Vive » participe à la consultation de l’Agence de l’eau

L’échéance approche ! Vous avez jusqu’au 30 avril pour donner votre avis à l ‘agence de l’eau. C’est ce que vient de faire l’association Loue Vive .

L’Agence de l’eau voit loin… A l’horizon 2015.  Une année capitale pour  les défenseurs des rivières et de l’eau. C’est l’échéance fixée pour approuver le second SDAGE*, schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux. Pour y parvenir, l’Agence de l’eau souhaite recueillir votre avis, notre avis à tous. Continuer la lecture

01 Avr

La Loue sanctuarisée : un poisson peut en cacher un autre…

« Le Qatar dans le cadre de son programme de préservation de la biodiversité PSG-f (Préservation-Sauvegarde-Génération futures) a annoncé le rachat de l’ensemble de la vallée de la Loue de sa source à son confluent.
Un programme de dépollution de la rivière sera immédiatement entamé, et toute activité polluante sur le bassin versant de la rivière sera traitée en deux ans, ont annoncé les représentants de l’émirat :
– L’agriculture sera mise aux normes et, grâce à de généreuses subventions, le passage à l’agriculture biologique sera généralisé.
– Toutes les villes et villages bénéficieront de stations d’épuration, avec traitement tertiaire des effluents généralisé, tout traitement par phytosanitaires sera interdit dans l’espace public (ville, village, route, voie ferrées).
– Les phosphates seront interdits dans toutes les lessives, les produits phytosanitaires interdits à la vente aux particuliers ainsi que tous les produits ménagers dangereux pour l’environnement.
– Tous les barrages et seuils nuisibles seront effacés, et tous ceux qu’il convient de maintenir seront équipés de passes à poissons fonctionnelles.
– Les industriels, les fromageries, l’industrie agroalimentaire, seront aidés financièrement pour s’équiper de système de dépollution dans leurs entreprises.
– L’industrie du bois sera encadrée, plus aucun traitement ne sera autorisé en pleine nature, les engins de déboisement trop agressifs pour l’environnement seront interdits. Les scieries seront toutes équipées de système de dépollution de leurs rejets.
– La pêche sera autorisée, mais exclusivement en no-kill, et les alevinages seront interdits.

Le Collectif SOS Loue et Rivières Comtoises se félicite de cet engagement mais regrette qu’il faille compter sur des investissements étrangers pour enfin entreprendre un programme cohérent de sauvetage de la Loue. »

Voilà un joli poisson du collectif SOS Loue et rivières comtoises dévoilé dés hier par nos confrères de l’Est Républicain.

Tant pis. Le programme de Qatar a le mérite d’être radical. Il reprend point par point les axes déterminés pour agir sur la Loue mais, là, pas de négociations, pas de tergiversations, la priorité est clairement définie : restaurer au plus vite le milieu de la Loue. Et là, nous pourrions écrire un autre poisson d’avril aux allures de science-fiction : Continuer la lecture

04 Mar

Vos photos de l’ouverture sur le site de France 3 Franche-Comté !

Le fils de Nicolas Germain et sa belle prise en no-kill sur la Franco-Suisse

Cette année pour l’ouverture du 9 mars, France 3 Franche-Comté vous invite à participer à la rédaction d’un article pour notre site internet  sur ce jour important pour les pêcheurs et les amis des rivières.
Nous souhaitons publier vos photos prises ce 9 mars racontant
-La rivière où vous aimez vous rendre ( en meilleure ou en pire état…)
-Votre première prise si vous êtes pêcheurs
Nous préparons des cartes des rivières importantes des 4 départements de Franche-Comté pour localiser à peu près vos photos ( les pêcheurs pourront ainsi garder leur coin secret…)
L’objectif est de montrer la diversité des situations et de tenter de se rendre compte de l’état des lieux des rivières et de l’état d’esprit des hommes et des femmes qui les côtoient.
L’ideal, pour nous, est d’identifier avant le 9 mars une liste de personnes d’accord pour participer à cette initiative. Il faut juste pouvoir envoyer une ou plusieurs photos avant 15 heures le jour même avec un petit commentaire et le nom de la rivière pour pouvoir publier l’article le soir même…
Voici l’adresse mail : loue@francetv.fr ou si vous préférez vous pouvez m’envoyez vos photos au 06 22 69 33 46  .

Je compte sur votre participation et je vous en remercie par avance !!

Isabelle Brunnarius