22 Juil

La marche de l’eau des Amérindiens pour sauver la Loue

Les porteuses d'eau Zanya Hawk et Fawn Galvan

Les porteuses d’eau Zanya Hawk et Fawn Galvan

C’est une première ! Plutôt que d’organiser de nouveau un Pow Wow à Ornans, l’association Fourwinds propose aux habitants de la vallée et d’ailleurs de participer à une marche de l’eau au bord de la Loue. Ce rite amérindien purificateur aura lieu les 22, 23 et 24 septembre prochains.

Continuer la lecture

12 Juin

Sortir des entrailles de la Loue en Kayak…

La source de la Loue en Kayak

La source de la Loue en Kayak

Voici juste un moment de pur bonheur… J’ai demandé aux jeunes kayakistes du Club Voray Canoë Kayak l’autorisation de publier sur le blog leur video rafraîchissante. Simplement pour le plaisir de partager de belles images de rivières : La Loue et sa source, la Sayne, l’Ain et la Seille. Dès que les débits le permettent, ces sportifs mettent leur kayak à l’eau… Et peut être aussi pour rappeler que les rivières sont belles et sont des atouts pour le tourisme en Franche-Comté. Ces images ont été tournées à l’automne 2016 par Arthur Bernot et Jonas Le Morvan.

Continuer la lecture

23 Mar

Tout savoir (ou presque !) sur l’état de nos cours d’eau avec SOS Loue et rivières comtoises

Le Doubs en crue près de Goumois. Photo : Patrice Malavaux

Le Doubs en crue près de Goumois. Photo : Patrice Malavaux

 

Voilà une soirée qui s’annonce instructive pour tout ceux qui veulent en savoir plus sur l’état des rivières en Franche-Comté. Le collectif SOS Loue et rivières comtoises organise une soirée débat à Seloncourt le vendredi 31 mars à partir de 20 heures. C’est la seconde fois que les défenseurs des cours d’eau se joignent aux animateurs du Plateau Débat Public, porté par France Nature Environnement Franche Comté pour informer le grand public. Le premier rendez-vous avait eu lieu en juin 2015 à Saint-Hippolyte. SOS Loue et rivières comtoises avait présenté son étude sur les systèmes d’assainissement collectif des effluents domestiques dans le bassin versant du Dessoubre.

Continuer la lecture

21 Mar

Journée mondiale de l’eau du 22 mars : conférences, débat et films autour du Dessoubre

Le Dessoubre photographié par Aurélien Hagimont en 2013.

Le Dessoubre photographié par Aurélien Hagimont en 2013.

Le 22 mars est la journée mondiale de l’eau. Une initiative que l’on doit à l’Organisation des Nations Unies depuis 1993 pour sensibiliser les populations du monde entier sur l’importance de cette ressource naturelle. Cette année, c’est le « thème des eaux usées et les différents moyens de les réduire et les réutiliser » qui a été retenu.

Un des objectifs de développement durable est justement  de « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». L’objectif des Nations Unies est de « réduire de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et d’augmenter considérablement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau ».

Continuer la lecture

11 Mar

Ouverture de la pêche sur la Haute-Loue : Faut-il lâcher des truites arc-en-ciel dans la rivière ?

A gauche, deux truites Arc-en-ciel (élevage). A droite, une truite fario (sauvage)

A gauche, deux truites Arc-en-ciel (élevage). A droite, une truite fario (sauvage)

Plus que jamais, le monde de la pêche est divisé dans la haute vallée de la Loue. Depuis quelques années, la situation est complexe. il n’y a plus de règlement commun entre les associations de pêche entre Ornans, Montgesoye, Vuillafans, Lods et Mouthier. Les pêcheurs de Montgesoye et une partie de ceux de Mouthier-Lods (La Baume de Mouthier) ont quitté la fédération départementale de pêche pour conserver leur liberté. Et cette année, ce premier jour de pêche de la saison 2016-2017 a eu lieu sur fond de division. Deux conceptions de la pêche s’affrontent : Que recherche le pêcheur ? Quel relation a-t-il avec sa proie ? Quelle remise en question est-il prêt à accepter au nom de la préservation du milieu aquatique ?

Continuer la lecture

12 Déc

Tout savoir sur le castor : conférence à Cléron

Castor photographié par Fabien Bruggmann et Bruno Fouillat

Castor photographié par Fabien Bruggmann et Bruno Fouillat

Le castor est un habitant de la vallée de la Loue ! Il a élu domicile dans le secteur d’Arc-et-Senans, à Chenecey-Buillon, Port-Lesney-Granges-de-Vaivre. Pour en savoir plus, Frédéric Ravenot, de la réserve Naturelle Ravin de Valbois, organise une conférence le vendredi 16 décembre à 20H30 à la salle de la mairie à Cléron. Elle sera coanimée avec Vincent Dams de Jura Nature Environnement. 

Lors d’un reportage pour France 3 Franche-Comté, nous avions pu découvrir le quotidien d’une vie de castor dans notre région grâce à Frédéric Ravenot et Vincent Dams.

Pour en savoir plus sur le plan régional d’action en faveur du castor, très utile pour le bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques, un document a été édité.

20 Nov

« L’origine du crime » , un roman policier truffé de tableaux de Gustave Courbet

Le roman de Sébastien Lepetit "L'origine du crime" se passe dans la vallée de la Loue

Le roman de Sébastien Lepetit « L’origine du crime » se passe dans la vallée de la Loue

Comment ai-je pu passer à côté de ce roman ? Je l’avoue, je n’ai pas encore lu cette enquête policière qui vient de recevoir le Prix Polar 2016 du Lions Club mais je vais m’y plonger dès que possible ! Sébastien Lepetit qui a vécu dix ans à Besançon, situe son intrigue dans la vallée de la Loue. « Un tableau de Gustave Courbet a été volé au musée d’Ornans et le principal suspect meurt avant même d’être interrogé » précise le site internet de l’écrivain déjà récompensé par le Prix du polar « coup de coeur des lecteurs » pour son roman « Merde à Vauban ». Son personnage principal porte un nom qui ne s’invente pas : commissaire Morteau. Sébastien Lepetit joue en permanence avec les références qu’elles soient littéraires, artistiques ou tout simplement franc-comtoises.

Continuer la lecture

12 Oct

L’ONF au petit soin pour les truites Fario et les loches franches du Froideau

 

Les travaux de l'ONF en forêt de Mouchard. photo ONF

Les travaux de l’ONF en forêt de Mouchard. photo ONF

Le Froideau n’est pas toujours visible, ce ruisseau chemine en forêt de Mouchard et se jette dans la Loue. Une discrétion qui ne doit pas faire oublier son importance écologique. Depuis 2009, le Froideau est classé en arrêté de protection des biotopes à écrevisses à pieds blancs. Au moment de la rédaction de cet arrêté, il était précisé que l’écrevisse à pattes blanches avait disparu de plus de 80 % des ruisseaux qu’elle occupait en Franche-Comté. Pour que l’écrevisse puisse encore montrer ses pattes blanches aux amoureux de la nature, des actions ont été entreprises pour préserver son espace de vie (biotope). Des mesures qui profitent aussi à ses voisines, des truites fario et des loches franches qui apprécient aussi la fraîcheur du petit cours d’eau.

Continuer la lecture