01 Fév

Victor Popkov, un peintre russe « attaché à jamais à Courbet »

Victor Popkov et Gustave Courbet

Victor Popkov et Gustave Courbet

C’est l’histoire d’une rencontre épistolaire. Sur Facebook ! Ce réseau social qui n’a pas hésité à censurer le tableau le plus célèbre de Gustave Courbet m’a permis de découvrir combien le peintre d’Ornans pouvait avoir de l’influence sur un artiste. Il s’agit de Victor Popkov. Ce peintre est né en Russie en 1932. Il est mort à 42 ans. Tout commence par un petit message privé d’Anastasia Danilochkina. Cette jeune Russe est historienne d’art, philosophe, peintre et spécialiste de Victor Popkov. En effectuant des recherches sur ce peintre, la jeune femme a découvert combien Victor Popkov avait été influencé par Gustave Courbet. Et c’est ainsi qu’est né entre nous un échange de mails, de messages pour que je puisse à mon tour vous transmettre le fruit du travail d’Anastasia Danilochkina.

Anastasia Danilochkina et un auto portrait de Victor Popkov

Anastasia Danilochkina et un auto portrait de Victor Popkov qui fait penser à celui de Gustave Courbet intitulé L’homme à la ceinture de cuir.

Le choc a eu lieu à Paris en 1963. Cette année-là, en pleine Guerre froide, Victor Popkov a 31 ans et déjà une certaine notoriété. Le peintre peut se rendre à Paris et visite le Louvre. Il est alors subjugué par Un enterrement à Ornans. Popkov réalise alors un tout petit croquis qui tient dans la paume de la main, avec la simple mention « Courbet, funérailles ». Dans ses notes, il écrit « Courbet, c’est puissant ! ».

Les Funerailles, croquis de Victor Popkov

Les Funerailles, croquis de Victor Popkov

Ce tableau ne cessera de le hanter et c’est seulement dix ans plus tard qu’il réalisera une toile largement inspiré par celle du maître du Réalisme. Un temps nécessaire. Popkov disait souvent que « si l’inspiration ne vient pas, le travail artistique n’a pas de valeur ».

Et c’est ainsi qu’au fil de ses recherches, Anastasia Danilochkina relie les oeuvres des deux peintres. Après son voyage à Paris, Popkov ne peint plus de chantiers, de kolkhoses. Il s’oriente vers le portrait, l’autoportrait et, bien sûr, la représentation de funérailles.

Une centaine d’année plutôt Courbet avec sa toile monumentale provoqua une révolution picturale. Oser représenter des villageois lors d’une scène de la vie quotidienne dans des dimensions réservées jusqu’à présent aux scènes prestigieuses de l’Histoire.

Un enterrement à Ornans de Gustave Courbet.

Un enterrement à Ornans de Gustave Courbet.

La toile de Popkov, elle aussi, n’a guère été appréciée par ses contemporains. Comme Courbet, Popkov a représenté ses proches, sa mère, sa famille. La scène se passe également à la campagne. Anastasia Danilochkina a établi de nombreuses correspondances, Popkov veut représenter « le trou du monde ». La jeune femme m’écrit que les deux artistes ont su transmettre leur vision du monde à travers ces deux toiles.


Cahier de Popkov, feuilleté par Anastasia… par F3FrancheComte

Evénement majeur dans la courte carrière de Victor Popkov, le Russe revient à Paris en 1967. Cette fois-ci, l’artiste expose trois de ces toiles à la Biennale de Paris. Un reportage de la télévision française ( à 6’37 du début) montre rapidement l’une de ses toiles sobrement intitulée « Deux ».

Popkov avait également présenté cette toile nommée « Midi ». Pour Anastasia Danilochkina, Popkov et Courbet partagent aussi  une forme de désespoir et une résistance au pouvoir politique. L’un est contraint à l’exil en Suisse en 1873, l’autre est tué par les balles d’un convoyeur de fonds en plein coeur de Moscou en 1974. Un an plutôt, il venait d’achever son chef d’oeuvre « Funérailles »  qui reprend plusieurs de ses tableaux. Tout au long de ces onze années de création, le peintre russe resta « attaché à jamais à Courbet ».

Les Funérailles de Victor Popkov

Les Funérailles de Victor Popkov

Isabelle Brunnarius
isabelle.brunnarius@francetv.fr

Merci à mon confrère russophone Thierry Chauffour pour son aide précieuse de traducteur. Voici la version de cet article en Russe !

Это история эпистолярной встречи. На Facebook! Это социальная сеть которая не колебалась объявлять цензуру наиболее знаменитой картине Гюстава Курбе позволила мне узнать как художник Орнана может иметь влияние на другого художника. Этот художник Виктор Попков. Он родился в России в 1932 году и умер в возрасте 42 лет. Всё начинается с частного сообщения Анастасии Данилочкиной. Она  молодая русская историк искусства, философ, художница и специалист по Виктору Попкову.  Занимаясь исследованиями о художнике, молодая женщина обнаружила как Виктор Попков был под влиянием Гюстава Курбе. Таким образом начинался среди нас обмен электронных сообщений так что я могу представлять вам работу Анастасии Данилочкиной.

Эмоциональный шок состоялсь в Париже в 1963 году, во время холодной войны. Тогда Виктору Попкову было 31 год и  он уже наслаждался определенную известность. Художник может поезжать в Париж и посетить Лувр. Он был тогда очарован картиной « похороны в Орнане » . Попков нарисовал небольшой эскиз размером ладони с простыми словами « Курбе, похороны. » В своих записках он написал « Курбе это мощно! ». Эта картина продолжала преследовать его и только десять лет спустя он сделал картину во многом вдохновленную мастером реализма. Необходимое время. Попков часто говорил, что « если вдохновения нет, художественное произведение не имеет никакого значения. »

И так, что на протяжении своего исследования, Анастасия Данилочкина соединяет произведения двух художников. После поездки в Париж, Попков больше не рисует ни стройплощадок ни колхозов. Он поворачивался к портрету, автопортрету и конечно своему представлению похорон.

Сто лет до этого, Курбе с его монументальным полотном вызывал

художественную революцию. Он осмеливался изображать сельских жителей во время сцены повседневной жизни в большого размера картине. Это было до сих пор резервировано для престижных этапов истории. Так же картину Попкова едва оценивали его современниками холодно. Как Курбе, Попков представлял мать и близких в сцене в сельской местности. Анастасия Данилочкина установила многочисленные связи. Попков хочет представлять глубокие точки мира. Молодая женщина писала мне, что оба художники смогли передать свое видение мира через эти картины.

Важным событием в короткой карьере Виктора Попкова стал его возвращение в Париж в 1967 году. На этот раз, художник представлял три своих картин в Парижском биеннале. В одном репортаже французское телевидение быстро показывало одну из его работ под умеренным названием « два ».

Попков также представлял картину под названием « Миди ». По мнению Анастасии Данилочкиной, Попков и Курбе делятся форму отчаяния и устойчивости к политической власти. Курбе вынуждено было эмигрировать в Швейцарии в 1873 году а Попков был убит пулями охранника в самом центре Москвы в 1974 году. Годом ранее, он только что закончил свой шедевр « Похороны », который собирает многие из его картин. На протяжении всех этих одиннадцати лет художественного творчества, русский художник оставался вечно прикреплён к Курбе ».

Изабель Брунариюс

перевод: Тимур Шофуровский

 

 

 

 

 

 

  • <span class="author">Anastasia</span>

    Je remercie le France 3 Franche-Comté TV Channel pour le placement de l’information sur les résultats de mes recherches. J’ai de la suite de l’histoire, et j’espère la poursuite de la coopération. Cordialement, Anastasia Danilochkina

  • <span class="author">Anastasia</span>

    Pendant tout ce temps, n’était pas connu en quelle image de l’artiste russe a reçu le Grand prix de la Biennale De Paris en 1967. Sur la vidéo on voit qu’à l’ouverture. Les résultats de l’exposition ont été cachés sur la base de la réticence des autorités de l’URSS de dévoiler la victoire. J’ai réussi à installer la vérité, en faisant des recherches dans les archives de la France. Je suis prêt à dire cette vérité.

  • <span class="author">Marina Marina</span>

    l’article est vraiment intéressant car il nous fait découvrir une filiation inconnue . Nous connaissons tous Courbet ; mais la découverte de ce peintre russe nous fait aborder un autre rivage un autre regard Espérons que l’auteur pourra réaliser un documentaire qui par l image pourra prologer et surtout montrer les oeuvres melées de ces deux peintres .Encore bravo

  • <span class="author">Natalya</span>

    Article très intéressant , et artiste vraiment talentueux. Je fis une photo de peintures Anastasia de Victor Popkov de ses archives (y compris la photo , où Anastasia artiste auto- portrait) , et je suis très touché par les histoires Popkov . Je suis très heureux que l’intérêt croissant pour le travail de cet artiste remarquable , non seulement en Russie , mais aussi en France . Merci pour l’ article. Natalia .

  • <span class="author">Jean-Pierre</span>

    Merci beaucoup Anastasia de me permettre d’accéder à un autre peintre qui m’était complètement inconnu. Découvrir Victor Popkov est une chance et un plaisir. Votre article, au demeurant très complet, nous emmène dans l’univers de Courbet et de l’influence de ce peintre de génie sur Popkov et sur bien d’autres peintres ou artistes contemporains. J’ai eu récemment le privilège d’assister à une conférence sur Courbet et ses rapports à l’art contemporain. Courbet a apporté, avec ses engagements dans la commune de Paris et son refus d’être trop inféodé au régime en place, un souffle nouveau dans la peinture et la représentation du monde qui l’entouré. Son « pays et ami » Proudhon, qui n’a pas toujours était tendre dans ses propos envers Courbet, a énormément participé à l’éveil « politique » du peintre et par conséquence à son implication dans la vie très courte de la Commune de Paris. Courbet en est sorti très affaibli et contraint de quitter la France. Les œuvres de Popkov, comme celles de Courbet, montrent, et je cite Courbet « Tous ces personnages j’les connais, j’les ai rencontrés.. ils sont c’que je suis et j’les peins comme y sont.. », le réalisme dans la peinture, ce nouvel « envol » dans cet art majeur de nos cultures.

  • http://themichmashcenter.blogspot.com/ <span class="author">Shawn Wooster</span>

    Sehr interessanter Artikel! Vielen Dank!

  • <span class="author">Anastasia</span>

    Merci pour tous vos commentaries !!! Natalia l’auteur de la photo sur laquelle je garde un autoportrait Popkov. Nous avons voyagé ensemble en en Mytishchi et ont trouvé que ces précieuses choses et peu connu les oeuvres de Victor Popkov. Marina, merci pour le souhait. Je vais essayer de trouver des ressources afin de la retirer de son propre documentaire sur ce sujet. Dans le film, je vais parler de la force de l’impact de l’art, d’une relation organique à travers les oeuvres de deux artistes Gustave Courbet et Victor Popkov comme le plus spectaculaire example. Cathy, merci pour votre réponse! Cordialement, Anastasia

  • <span class="author">Anastasia</span>

    Jean-Pierre Chapelet! Merci pour le commentaire lapidaire!