24 Juin

Le château de la biodiversité

a1

C’est un domaine où le printemps éclate de tous côtés. Sous un grand ciel bleu, la vigne inondée de soleil vit dans un milieu semi-naturel où fleurit une biodiversité inattendue. Nous sommes au château d’Esther à Saint-Loubès en Gironde.

AG

Ici, on ne visite pas tout de suite le chai… On prend le temps de s’attarder sur une vieille barrique récupérée pour servir d’abri aux hérissons, « l’ami du jardin » bienvenu dans le vignoble. A quoi servent-ils ? La réponse contient en elle-même toute une philosophie.

Nous protégeons les hérissons… pas seulement parce qu’ils mangent les insectes !  Nous apprécions juste leur présence, ce que nous appelons ici la vie, nous sommes dans une ferme vivante.

A3

Voilà 15 ans qu’Eva et Thomas Fabian se sont lancés dans cette aventure exigeante. Oubliée, la monoculture qu’ils ont trouvée en arrivant.

Ils ont planté 200 arbres fruitiers qui ponctuent les rangs de vigne.

ad

Un verger qui profite des alluvions de la Dordogne. Une terre riche faisant l’objet de tous les soins, ignorant la moindre chimie. Chaque année par exemple, Thomas Fabian plante de l’avoine pour aérer la terre et l’enrichir naturellement en minéraux. Il concocte également des tisanes pour soigner le raisin bio, évidemment.

A7

Eva et Thomas ont également installé des ruches et 140 nichoirs pour accueillir les oiseaux.

Le château d’Esther est même devenu refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux ! Au total, une vingtaine d’espèces ont élu domicile, attirés par les abricots, pêches et autres prunes.

aa

Bref, rien d’étonnant si l’on ressent un sentiment d’harmonie dans ce décor où tout respecte l’environnement.

Aujourd’hui, un paysan, on l’appelle un exploitant agricole… Moi, je préfère dire que je suis agriculteur car je n’exploite rien…

Hélas, depuis la réalisation de ce reportage, ce spectacle rayonnant a été anéanti par l’épisode de gel qui compromet toute production de vin en 2017.

Un printemps qui rappelle cruellement la force de la nature dans ce domaine où tout est fait pour la protéger.

Le château d’Esther organise régulièrement des expositions et des rendez-vous culturels… A déguster sans modération !

 

 

06 Mar

Le défi d’une famille (presque) zéro déchet

C’est en découvrant les innombrables déchets qui souillent les plages que Bénédicte Moret et Jérémie Pichon ont eu le déclic, façon électrochoc.

zéro a - Copie

On a voulu protéger cet écosystème. En tant que surfeur, j’aime avoir un océan propre. Aujourd’hui, l’océan est devenu une grande poubelle. Chaque seconde, ce sont 200 kg de déchets qui sont déversés dans la mer. C’est intolérable. Jérémie Pichon

Au bout d’un an, voici Bob, leur poubelle de six mois pour les déchets non-recyclables ! Et tout est compté, même le moindre papier de bonbon…

zéro z

Une prouesse pour une famille avec deux enfants. Mais comment font-ils ?

Leçon n°1 : bannir le plastique, ce fléau des plages, en utilisant des contenants en verre ou en tissus. Exit les emballages ! Les zéro déchet font leurs courses sur les marchés et achètent en vrac.

zéro v - Copie

Leçon n°2 : les produits ménagers home made.

Du vinaigre blanc, du bicarbonate et quelques huiles essentielles : c’est biodégradable, c’est bon pour la santé et pour la planète !

zéro b - Copie

On a une démarche de sobriété volontaire et on a gagné en qualité de vie. C’est juste génial !

Envie de connaitre les recettes et quelques trucs pour passer au (presque) zéro déchet, regardez ce reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Thierry Julien (images), Boris Chague (montage) et Xavier Mansion (mixage son) et les bonus qui suivent…   

Bonus : faire ses cosmétiques. Petit tour dans la salle de de bains…

Bonus : faire la vaisselle…

La famille (presque) zéro déchet a publié deux livres, prépare le troisième sur les recettes aux éditions Thierry Souccar et propose des conférences en France et à l’étranger. Découvrez toute leur actualité sur leur site en cliquant ici

zéro f - Copie

Vous pouvez aussi regarder la version vidéo pour mobile et tablette…

Le livre de Bénédicte Moret et Jérémie Pichon est préfacé par Nicolas Hulot et Béa Johnson, l’icône internationale du zéro déchet. Cette avignonnaise, qui vit aujourd’hui aux Etats-Unis, écrit notamment :

Le mode de vie Zéro déchet vous réserve bien des surprises. Ne perdez plus un instant pour lui donner une chance d’enrichir votre quotidien, de donner un sens à votre passage sur Terre : la vie est trop courte, trop précieuse pour être gaspillée par les activités chronophages de consommation.

Béa Johnson, auteur de Zéro déchet, publié aux éditions Les Arênes, sera en France prochainement. Notre consoeur Josiane Bouillet l’a interviewée avant sa venue. Retrouvez son article sur le site Bleu Tomate en cliquant ici. En voici déjà un extrait :

Agir dans sa maison, cela va-t-il suffire, face aux multinationales qui imposent leurs choix et leurs produits ?

B.J : « Mais le changement viendra du consommateur ! Acheter, c’est voter ! Si nous refusons d’acheter des produits dans des emballages, les fabricants devront s’adapter. Ils ont déjà commencé. »

 

 

 

 

11 Oct

Arbres de vie : des sculptures zen au coeur des Landes girondines

arbres x

C’est une drôle de forêt, dans laquelle s’élèvent des arbres dorés aux vertus bienfaisantes…Des arbres sculptés par l’artiste plasticien Philippe Bray, alias Papillon.

arbres e

Aller jusqu’à Philippe, c’est déjà toute une aventure… Au téléphone, il nous avait dit :

au bout du sentier forestier, suivez la ligne téléphonique, surtout ne la perdez pas de vue, ensuite, vous apercevrez une grue… Ce sont les seuls repères pour me trouver…

arbres

Après avoir suivi à la lettre ses indications, nous voilà dans une clairière ensoleillée, accueillis par une délicieuse odeur de résine mais aussi par le fracas d’une machine.

Papillon est en train de meuler un arbre mort qui deviendra bientôt un arbre de vie.

arbres s

Tout a commencé après de longs voyages. Philippe Bray, amateur d’aventure et d’expédition, a parcouru les grands espaces, des déserts brûlants à l’Alaska. Il se pose ensuite à Belin-Béliet où il se lance dans la fabrication de cabanes en fustes (en rondins), comme dans le Grand Nord et une nuit, un rêve va transformer sa vie.

arbres d

Je rêve que je suis lové dans un arbre… Et en même temps, je sais que je rêve. Dès le lendemain, j’ai pu réaliser ce rêve car j’avais déjà tout ce qu’il fallait à portée de main : les arbres et les outils.

arbres tel

Les arbres, essentiellement de grands cèdres et séquoias dans cette région de pins, proviennent des propriétés environnantes, abattus car trop vieux ou malades.

arbresf

Philippe découvre alors la force de son rêve : ses oeuvres sont plus que des sculptures. Elles permettent de se reconnecter avec soi-même.

En entrant à l’intérieur de l’arbre, l’arbre nous aide à revenir vers l’intérieur de nous mêmes…

arbres tel d

Papillon baptise ses oeuvres « arbres de méditation » puis « arbres de vie ». Le succès est immédiat. Aujourd’hui, l’artiste expose au gré des salons du bien-être et du zen. Ce sera notamment le cas en novembre à Bordeaux.

Il travaille même sur commande pour réaliser ces arbres de vie que l’on peut installer… dans son salon.

arbres tel v

Que ressent-on lorsqu’on s’assoit dans un arbre ? A chacun ses émotions ! Pour ma part, ayant « papillonné » d’un arbre à l’autre le temps du reportage, voici ce que m’ont inspiré ces arbres de vie :

Papillon va chercher dans l’arbre tombé l’étincelle de vie qui brille encore, comme une parcelle d’éternité de ce qui, en notre humanité, ne mourra jamais…

arbres tel h

Envie de le rencontrer ? Venez avec nous dans la forêt par une belle journée d’automne…

arbres tel g

 ► le reportage de Nathalie Pinard-de-Puyjoulon et de Dominique Mazères

@npdp

@npdp

 

06 Sep

Un élevage de chèvres aux portes de Bordeaux

C’est une ferme au bout de la cité. Nous sommes en pleine ville, à Villenave d’Ornon, près de Bordeaux. Depuis 2014, deux chevriers se sont installés pour fabriquer du fromage qu’ils proposent en vente directe.

CHEVRES 3

Un projet lancé par la commune, soucieuse de préserver une zone classée Natura 2000 tout en favorisant le retour d’une activité agricole. C’est ainsi qu’est née la Ferme des bêêêles de Baugé…

CHEVRE 8

Anne-Charlotte de la ville, Julien des champs

Deux jeunes éleveurs ont été sélectionnés parmi quinze candidats à ce retour à la nature… en milieu urbain. Anne-Charlotte est née à Villenave d’Ornon, elle habite une résidence située à cinq minutes de la prairie qui accueille le troupeau de chèvres. Julien a grandi au milieu des animaux à Vierzon et cherchait à s’installer.

CHEVRE 7

C’est ensemble qu’ils ont imaginé le projet, alors qu’ils travaillaient tous les deux à la Direction des services vétérinaires. Ils sont désormais associés dans cette première.

C’est comme si j’allais au bureau tous les matins, sauf que c’est avec des animaux, c’est chronométré, surtout au moment de la traite… On s’amuse pas, mais c’est agréable, cette nature, ce calme… Anne-Charlotte

CHEVRES 2

Les deux éleveurs bénéficient d’’une exploitation neuve, financée à 30 % par la mairie. Autres partenaires, Bordeaux Métropole, l’’Agence de l’’eau du bassin Adour-Garonne, le Conseil régional d’’Aquitaine et le Conseil départemental de la Gironde.

CHEVRE 6

On est des paysans, avec des horaires de paysans… Mais des paysans en ville, ce qui nous permet d’accueillir des clients à la boutique. Julien

Anne-Charlotte et Julien exploitent le site en vertu d’un bail rural environnemental de 9 ans et paient un loyer chaque mois. Ce sont eux qui ont investi dans l’achat des animaux, des tracteurs et du matériel agricole.

CHEVRE 5

Une réalisation qui peut faire rêver mais qui reste exigeante  

Après deux ans de travail acharné, oeuvrant sept jours sur sept, ils ont enfin pris leur première semaine de vacances cet été… Voyez ce reportage, au lever du jour, de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Sébastien Delalot et Robin Nouvelle.


Un air de campagne en ville…

22 Août

Biodiversité : les secrets d’une réserve naturelle privée à Marsas, en Gironde

Le blog Trésors et Pépites aime mettre en lumière des hommes et des femmes qui font du bien à la planète, sans faire de bruit.

MARSAS 2

René Gallet est l’un de ceux-là. Cet ancien douanier a voué trente ans de sa vie à la création d’une réserve naturelle privée à Marsas en Gironde, pour simplement apporter sa contribution à la sauvegarde de la biodiversité…

Marsas 7 La reinette- grenouille arboricole-antimoustique naturel

Cet amoureux de la nature nous a fait parvenir cette photo insolite d’une reinette réfugiée dans un chêne. L’une de ses innombrables pensionnaires…

MARSAS 4

Sur ces traces, on entre dans une petite jungle, sillonnant par des sentiers forestiers, des chemins sauvages savamment étudiés… Difficile d’imaginer qu’un seul homme s’est évertué à recréer cette bulle d’oxygène à seulement 32 kilomètres de Bordeaux !

Un travail de titan, ou de fourmi, comme l’on préfère, car imaginer de toute pièce un parc restituant la nature sauvage ne s’est pas fait du jour au lendemain.

Patiemment, René Gallet a reconstitué différents types de milieux sur une ancienne propriété viticole de 30 hectares.

Je n’ai pas compté ni répertorié les arbres que j’ai planté… Sûrement plusieurs milliers !

MARSAS 1

MARSAS 3

René Gallet a baptisé sa mosaïque végétale parc paysagé conservatoire de la biodiversité. Un site unique officiellement classé réserve naturelle par la Société Nationale de Protection de la Nature.

MARSAS 5

On y trouve notamment une zone humide, réalisée à partir d’une simple source, qui accueille des tortues cistudes, une espèce protégée. On les voit ici prendre leur bain de soleil. Une vraie petite colonie, symbole du succès de cette entreprise de renaturation.

@La Canopée

@La Canopée

Une démarche qui s’inspire de la sagesse de Pierre Rabhi, le pionnier de l’agriculture biologique en France.

J’ai voulu apporter ma part, comme le colibri dans la légende. Il y avait un incendie dans une forêt et un colibri tentait de l’éteindre avec une goutte d’eau. Alors qu’un tatou se moquait de lui, l’oiseau répondit « moi, je fais ma part, si tous les animaux faisaient pareil… »

MARSAS 6

Zone humide, forêt mixte, prairie fleurie, haies, talus, fossés, tout a été pensé pour favoriser le retour de la faune, des oiseaux surtout, mais aussi des insectes comme les papillons et les libellules. Un tableau végétal pour apprendre à regarder la nature.

J’aime admirer la nature, c’est merveilleux… Il y a tellement de belles choses à voir mais attend-on vraiment le temps de les voir, à l’allure où nous vivons ?

Marsas 9 Le vulcain sur les fleurs de l'arbousier

Marsas 8 Le lézard vert

Marsas 12 La chouette hulotte, relâchée après les soins de Charente Nature

Un vulcain sur un arbousier, un lézard vert particulièrement difficile à observer, une chouette hulotte soignée par l’association Charente Nature et relâchée. La vie sauvage reprend ses droits dans l’ancienne exploitation agricole.

Si vous souhaitez découvrir cette réserve naturelle privée, sachez que René Gallet vous recevra sur rendez-vous. Un éco-gîte permet également de s’immerger pendant plusieurs jours dans cet îlot de verdure qui accueille un potager bio. En attendant, venez avec nous, avec ce reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Jean-Michel Litvine (images) et Boris Chague (montage). 

 
Une réserve pour la biodiversité

Contact :
La Canopée
Rue Theodore Monod 33620 MARSAS
Tél : 05 57 68 71 74
A lire également : Le douanier aux champs, éditions Ecopolia