03 Fév

TPM#22 : les chefs étoilés entrent en gare

Cette semaine, Transportez-moi passe à table et vous dit tout sur ces chefs étoilés qui ouvrent, les uns après les autres, des brasseries haut de gamme dans les gares et aéroports de la région. Après Eric Frechon, le précurseur, c’est au tour de Thierry Marx, de Guy Martin et bientôt d’Alain Ducasse de s’installer à deux pas de notre quai de gare habituel ou de notre salle d’embarquement. Que mijotent-ils donc ? Que valent des escales culinaires ? Qu’en pensent les voyageurs, les gastronomes ? Eric Fréchon, le trois étoilés du Bristol, nous accueille dans sa cuisine du Lazare, ouvert en septembre 2013. Jean-Claude Ribaut, célèbre critique culinaire, nous livre, quant à lui, son regard d’expert. Accrochez vos papilles !

Attention, la révolution gastronomique de la SNCF ne s’arrête pas aux gares : le tant redouté sandwich SNCF a bel et bien vécu, et c’est heureux ! Les chefs étoilés se sont creusés la tête pour proposer une restauration abordable – et mangeable – au sein des TGV : nous avons testé pour vous ces nouveaux petits plats. Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi…
Bertrand Lambert @B_Lambert75

07 Sep

Rendez-vous chaque samedi à 12h05 sur France 3 IDF pour « Transportez-moi », l’émission

Après le blog, Transportez-moi se décline désormais à la télé ! Avec toujours le même soucis, celui de vous faciliter vos déplacements quotidiens. Tous les samedis à 12h05, sur France 3 Ile de France, pendant 10 à 12 minutes, nous vous proposerons des entretiens vérités avec la SNCF, la RATP, le STIF etc… et des reportages exclusifs autour d’une seule et unique thématique.

Samedi 10 septembre, pour la 1ere, gros plan la mobilité connectée : 4G, wifi… Où en sommes-nous dans les transports de la région parisienne ? Dans le métro, le RER, pourquoi est-il toujours aussi difficile de se connecter ? Pourquoi tant de retard ? Quels sont les travaux en cours ?

Nous poserons les questions que vous rêvez de poser à la RATP et à la SNCF. Nous vous ferons également découvrir où sont installés les antennes relais en sous-sol, et les innombrables difficultés rencontrées pour les déployer dans le réseau si particulier du métro parisien. Enfin, nous irons faire un tour du côté des taxis qui, pour une fois, sont à la pointe de l’innovation avec du wifi embarqué !

Rendez-vous, samedi, dès 12h05, sur France 3 Paris Île-de-France.

► Les invités :
Marie-Caroline Benezet, directrice digitale Gares&Connexions (SNCF)
Thien Than-Trong, directeur du département système d’information et télécommunications (RATP)

► Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

23 Mar

Pourquoi sécuriser les gares à 100% n’est pas possible

bagagesC’est une mesure spectaculaire, sans doute souhaitable, mais qui pose de tels problèmes – humains, financiers et logistiques – qu’elle ne verra sans doute jamais le jour, sauf à y consacrer des moyens colossaux et réaliser des travaux herculéens. Mardi, quelques heures après les attentats de Bruxelles, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé que, désormais, « les accès aux zones publiques de transport seront réservés aux personnes munies d’un titre de transport et/ou d’une pièce d’identité ». Il a aussi prôné une palpation et une fouille systématique des voyageurs et des bagages. Mais ces deux annonces sont quasiment impossibles à mettre en œuvre dans les grandes gares parisiennes. Démonstration.

Je vous propose une démonstration par l’absurde en prenant la gare du Nord pour exemple, là où sont déjà installés les fameux portiques de sécurité voulus par Ségolène Royal.

Thalys

Hypothèse 1 : si l’on veut avoir dans les gares une sécurité du type aéroportuaire, à savoir vérification à la fois de la carte d’identité, du billet de transports et des bagages, il faut s’intéresser à la seule ligne fonctionnant aujourd’hui de la sorte, à savoir Eurostar. Eurostar, c’est 3% du trafic de la gare du Nord mais en terme de surface c’est beaucoup plus : si on compte les deux quais réservés, les espaces d’attente, de contrôle, d’accès, de restauration, de commerces, de sanitaires, de lieux de repos pour les personnels douanes et de la police aux frontières, Eurostar occupe environ 13% de la surface total de la gare. Si on veut traiter de la sorte 100% du trafic, que ce soit dans la gare ou à ses entrées, il suffit de faire une simple règle de 3 : il faudrait une gare du Nord 4 fois plus grande ! Une telle perspective est évidemment illusoire, même en imaginant creuser 30 mètres sous terre, sous les actuelles lignes de RER. Continuer la lecture

10 Nov

Nuisances aériennes : le ras le bol des riverains

A quelques jours de l’ouverture de la COP21, les associations de lutte contre les nuisances aériennes ont décidé de passer la vitesse supérieure et d’unir leurs forces pour se faire entendre. La quasi totalité des acteurs, venus essentiellement de Seine et Marne, de Seine Saint Denis, du Val de Marne et de l’Essonne, se sont retrouvés, mardi 10 novembre, pour une manifestation unitaire sous les fenêtres de Ségolène Royal, au pied du ministère de l’écologie.

Les riverains d’Orly et de Roissy craignent notamment de faire les frais d’une nouvelle augmentation du trafic aérien en Île-de-France (qui concentre déjà 60% du trafic français) Continuer la lecture

11 Sep

L’héliport de Paris menacé ?

Après les riverains et la Ville de Paris, pour cause de nuisances, c’est au tour des militaires de demander à l’Etat la fermeture de l’héliport de Paris. Le Ministère de la Défense, tout fraîchement installé de l’autre côté du périphérique, dans le Balardgone, goûte peu d\’être survolé chaque jour par des dizaines d’hélicoptères, craignant une attaque terroriste voire même un simple accident.

Voir notre reportage, réalisé avec Yoann Dorion