29 Nov

Automobilistes parisiens : la vignette ou… la marche à pied

Voilà une nouvelle qui va encore faire bondir les associations d’automobilistes et, plus légitimement, ceux et celles qui travaillent en horaire décalé : à partir du 16 janvier prochain, les voitures circulant dans Paris devront obligatoirement afficher la couleur ! Faute de quoi, leur conducteur pourra – bientôt – être verbalisé (pour l’heure, ce n’est pas le cas, le décret est en cours d’écriture). Pour rouler, il faudra donc afficher sur son pare-brise l’une des six vignettes de couleurs différentes, selon le degré de pollution du véhicule, instaurées par le gouvernement. Voiture, moto, bus, camion, français ou immatriculé à l’étranger… tous les véhicules sont concernés, sans exception. Si jamais vous roulez avec une voiture « non autorisée » (c’est à dire trop vieille pour prétendre à une des 6 vignettes), vous risquez une amende de 68 € (135 € pour les poids lourds) : une période de tolérance a été annoncée, mais d’ici quelques semaines (mois ?), la police verbalisera, que vous rouliez ou que vous stationniez seulement dans la capitale.

Mais où trouver cette vignette me direz-vous ? Pour une fois, c’est assez simple, la demande se fait en quelques clics, en ligne, et vous recevrez le précieux sésame pour un coût de 4,18 euros, frais d’envoi inclus. Rien de scandaleux donc, surtout lorsqu’on se remémore le coût de la – vraie – vignette supprimée par Lionel Jospin à quelques mois de la présidentielle de 2002.

A partir du lundi 16 janvier, seuls les véhicules disposant de leur vignette pourront circuler dans la capitale, en semaine, de 8h à 20h (le week-end, pollution libre et autorisée pour tous). Les plus polluants, en effet, ne sont pas éligibles à la vignette (cf tableau ci dessous).

vignettesAutrement dit, si vous avez une voiture ou un utilitaire léger immatriculé avant le 1er janvier 1997, ou encore une moto immatriculée avant le 1er juin 1999, vous n’avez plus d’échappatoire : c’est métro ou marche à pied. De fait, la ville de Paris bannit déjà, depuis le 1er juillet 2016, ces différents véhicules, mais, jusqu’à présent, faute de volonté politique et d’outil de vérification simple, aucune sanction n’avait été prononcée contre les contrevenants, la Ville ayant opté pour une « période pédagogique. » C’est désormais bel et bien terminé. Tout contrevenant risquera une amende de 68 euros (135 euros pour un poids lourd).

L’objectif pour la municipalité est simple, favoriser la transition vers les véhicules zéro émissions (qui ont, par exemple, le droit de stationner gratuitement intramuros), moins bruyant et, surtout, moins polluant. Pour mémoire, les transports sont responsables de :

  • 66% des émissions de NOx (dans Paris, en 2010)
  • 56% des émissions de PM 10
  • 58% des émissions de PM 2,5 (les particules les plus fines)

Pour commander votre vignette, c’est ici que ça se passe, sur le site internet officiel : certificat-air.gouv.fr. 

Pour en savoir plus, Transportez-moi vous dit tout sur la vignette Crit’air et tente de savoir si ce type de mesure est efficace pour améliorer la qualité de l’air.

Bertrand Lambert

► Sur le même thème : TPM#9 : le stationnement version 2.0 arrive en ville
► Pour aller plus loin : #TPM3 : quelle place demain pour la voiture à Paris ?
► Sur le même thème : #TPM4 : le boom de la voiture électrique, et si on roulait propre ?

26 Nov

TPM#12 : quand la vie entre en gare…

Dans certaines gares, elle est certes encore embryonnaire, mais globalement il y a désormais de la vie dans les gares franciliennes ! Conciergerie, marchés bio, espaces de travail… commerces et services se développent pour nous faciliter la vie. Projets gigantesques à Paris (Montparnasse, Austerlitz…) ou développement plus modeste mais parfois très novateur en banlieue… Transportez-moi, l’émission, vous dit tout !

Pour en savoir plus, allez sur le site de l’émission, cliquez ici.

Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF ou #TransportezMoi

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #5 consacrée au métro 24h/24, cliquez ici
► Pour revoir TPM #6 consacrée à la ligne 13, cliquez ici

20 Nov

TPM#11 : demain, nous irons travailler en prenant … un téléphérique !

Longtemps, en France, l’image du téléphérique a été associée à la montagne et à la neige. Impossible d’évoquer la possibilité d’un téléphérique urbain sans que l’on vous rétorque qu’il n’y avait pas de pistes de ski en ville. Les peurs des riverains ou les contraintes liées aux monuments historiques ont ainsi conduit, il y a quelques années, à l’abandon des premiers projets franciliens, comme à Issy les Moulineaux et à Paris, entre les gares d’Austerlitz et de Lyon. Mais les temps ont bien changé : écologique, peu onéreux, rapide à mettre en place, souple, rapide… le téléphérique urbain est dans tous les esprits. Brest a lancé l’exploitation, ce week-end, du 1er de France, avec potentiellement 600.000 voyageurs annuels. Parallèlement, 13 projets à l’étude ou même en cours de réalisation en Ile de France. Et parmi eux, l’un, nommé « câble A » est définitivement lancé, les premiers travaux sont attendus pour la fin 2017, avec une mise en service en 2021. Transportez-moi, l’émission, diffusée le samedi 19 novembre, fait le point sur cette révolution.

Pour en savoir plus, allez sur le site de l’émission, cliquez ici.

Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF ou #TransportezMoi

Bertrand Lambert

16 Nov

TPM#10 : la 4G, le wifi dans le métro… c’est pour aujourd’hui ou pour demain ?!?

Samedi 12 novembre, à 12h05, Transportez-moi l’émission, s’est intéressée à la mobilité connectée dans le métro, le RER, le transilien, et même les taxis… Et on a de bonnes nouvelles à vous annoncer :-)

Pour en savoir plus, allez sur le site de l’émission, cliquez ici.

Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

06 Nov

TPM#9 : le stationnement version 2.0 arrive en ville

Vous en avez marre de galérer pour vous garer ? Et si votre téléphone était LA solution pour ne plus tourner en rond à la recherche d’une place… comme 20% des voitures à Paris ! Cette semaine, Transportez-moi, l’émission, vous explique comment l’arrivée des outils numériques va vous faciliter la vie mais aussi vous contraindre à payer nos heures de stationnement.

Pour en savoir plus sur les trois applications testées :
Be Park : permet d’accéder à des places vacantes dans des parkings privés
Path to Park : géolocalisation des places libres. Cette application permet, grâce à de calculs statistiques de prédire et de localiser les zones de stationnement disponibles à proximité … et vous oriente pour y accéder !
Pay by phone : plus de monnaie ni de ticket : paiement direct via son portable

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici
► Pour revoir TPM #4 consacrée à la voiture électrique, cliquez ici