31 Oct

TMP#8 : les coulisses et l’histoire de Saint-Lazare, la gare de tous les records

C’est la gare de tous les records… Paris-Saint-Lazare et ses 100 millions de voyageurs annuels fascine autant qu’elle peut exaspérer ses 500.000 voyageurs quotidiens. De ses 27 voies partent chaque jour 1.600 trains, soit un départ toutes les 28 secondes, record francilien (La gare de l’Est est seconde avec 800 trains quotidiens) mais aussi d’Europe.

On l’ignore souvent mais Saint-Lazare est aussi la plus ancienne gare de la capitale. Construite en 1837 pour relier Paris à Saint-Germain-en-Laye, la gare se résumait alors à un simple embarcadère en bois. Depuis, elle a bien évoluée. Et, depuis mars 2012, elle accueille même un centre commercial sur trois niveaux : une réussite qui dégage 250 millions de chiffre d’affaires.

Dans ce numéro, Transportez-moi, l’émission, s’intéresse également aux lignes du réseaux Ouest du Transilien : les lignes J et L, et particulièrement la L sud, qui a gagné sept points de ponctualité, grâce notamment à l’association Plus de Trains, des usagers impliqués que nous avons rencontrés.


Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici
► Pour revoir TPM #4 consacrée à la voiture électrique, cliquez ici
► Pour revoir TPM #5 consacrée au métro 24h/24, cliquez ici
► Pour revoir TPM #6 consacrée à la ligne 13, cliquez ici

24 Oct

Pendant les vacances, la ligne R rime avec Renouveau

010La ligne R du Transilien – qui relie la gare de Lyon à Montereau et Montargis – n’est pas la plus malade de la région, loin de là, mais sa forme est toute relative, avec 87,5 % de trains à l’heure. D’où l’importance du vaste plan de modernisation lancé l’an dernier et destiné à renforcer la fiabilité du réseau sud est d’Ile de France.

Ce week-end, c’est même une double opération coup de poing qui est entreprise : en l’espace de 5 jours, du vendredi 28 octobre au 2 novembre, le pont ferroviaire de Souppes-sur-Loing (77) sera déposé puis remplacé, pendant que, dans le même temps, 1,2 km de voies et 4 aiguillages seront renouvelés entre Bois-le-Roi et Fontainebleau, grâce à l’utilisation d’un train grue.

Au total, cette année, 6.5 km de voies et 24 aiguillages auront été refaits à neuf sur les secteurs de Moret, Fontainebleau et Samois. Une sorte d’avant goût avant une année 2017 de tous les records : l’an prochain, 60 km de voies seront  ainsi renouvelés et une sous station d’alimentation électrique créée. Une bonne nouvelle pour les voyageurs toujours plus nombreux de la ligne (+4% par an).

Sans surprise, le trafic sera fortement impacté ce week-end, notamment entre Nemours St-Pierre et Montargis. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Bertrand Lambert

TPM#7 : les 10 ans du T4 et son extension vers Clichy sous bois

A l’occasion des 10 ans du tramway T4 et du lancement des travaux de sa nouvelle branche en direction de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil, « Transportez-moi » a consacré son émission du 22 octobre à ce tram train de l’Est parisien, le seul d’Île-de-France. L’occasion de parler renouvellement urbain grâce aux transports, avec Olivier Klein, le maire PS de Clichy-sous-Bois, et ponctualité avec Alain Krakovitch, le directeur du Transilien : la ligne T4 est aujourd’hui la moins ponctuelle de la région avec seulement 77.5% des trains à l’heure.
Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #1 consacrée à la mobilité connectée, cliquez ici
► Pour revoir TPM #2 consacrée à un siècle de transports, cliquez ici
► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici
► Pour revoir TPM #4 consacrée à la voiture électrique, cliquez ici
► Pour revoir TPM #5 consacrée au métro 24h/24, cliquez ici
► Pour revoir TPM #6 consacrée à la ligne 13, cliquez ici

15 Oct

TPM#6 : quels remèdes pour la ligne 13 ?

Prononcer son nom, murmurer son chiffre porte-malheur, c’est déjà mettre un pied en enfer ! La ligne 13 est, à elle seule, le symbole de la galère des transports parisiens, voire un cauchemar quotidien pour ses 650.000 voyageurs, un chiffre en hausse de 33% en 24 ans. Vertigineux ! De quoi transformer les rames de la ligne 13 en boîte de sardines, aux heures de pointe : on s’y entasse en moyenne à 4,5 par m2. Le taux de saturation de 126 % est en augmentation de 1 % chaque année.

Que fait la RATP pour tenter d’améliorer les choses ? En fait-elle assez ? L’extension de la ligne 14 est-elle le dernier espoir pour tous les galériens de la 13 ? Transportez-moi a mené l’enquête.

Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #1 consacrée à la mobilité connectée, cliquez ici
► Pour revoir TPM #2 consacrée à un siècle de transports, cliquez ici
► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici
► Pour revoir TPM #4 consacrée à la voiture électrique, cliquez ici
► Pour revoir TPM #5 consacrée au métro 24h/24, cliquez ici

11 Oct

Quand Autolib’ se transforme discrètement en panneau publicitaire à roulettes

autolibDans une ville qui souhaite rendre la publicité moins envahissante, la nouvelle a de quoi étonner : la pub débarque sur les Autolib’ ! Les premières voitures parées de visuels publicitaires circulent déjà dans Paris, sans que la municipalité ni le syndicat mixte n’aient vraiment communiqué sur ce qui est pourtant une petite révolution.

L’objectif est très clair : renflouer les caisses, alors que le service d’auto-partage n’est toujours pas rentable, contrairement à ce que les attaché(e)s de presse du groupe Bolloré s’évertuent à nous affirmer à chacune de nos rencontres. Récemment, ce sont les clients d’Autolib’ qui ont dû mettre la main à la poche, à l’occasion de la refonte de la grille tarifaire : les 30 premières minutes sont ainsi passées de 5 à 6€ pour les détenteurs d’un abonnement annuel, soit tout de même 20% d’augmentation ! La hausse est significative, mais toujours insuffisante pour mettre Autolib’ à l’équilibre. Il restait alors deux solutions : faire payer les collectivités ou collecter de nouveaux revenus. C’est la deuxième option qui a été retenue, malgré l’opposition – en coulisse – du propre adjoint aux transports de la Maire de Paris, Christophe Nadjovski (EELV).

Officiellement, il ne s’agit que d’un coup d’essai : 400 voitures, soit 10% de la flotte tout de même, vont tester pendant trois mois les portières et la lunette arrière avec des visuels publicitaires. Mais pas n’importe lesquels (ouf, rassurez vous…) : les marques seront « sélectionnées selon une charte éthique restrictive« . Pas question donc d’arborer – pour le moment – les couleurs ou le logo d’un hypermarché ou d’un constructeur automobile.

Si tout se passe bien, et que personne ne réagit, il est fort à parier que l’expérimentation deviendra la règle. Affaire à suivre. En tout cas, petite suggestion à nos amis d’Autolib, puisque les recettes « permettront de poursuivre le développement du réseau et des services« , je leur propose, par exemple, de financer la réparation de la station Paris/Harpignies/3 située dans le 20eme et hors service depuis plus d’un an, ou encore celle de Paris/Plantes/56, située dans le 14eme et indisponible depuis plus de 6 mois, sans raison apparente. Merci :-)

Bertrand Lambert @B_Lambert75

IMG_0900MAJ 16/02/2017 : après discussion avec des maires concernés, il se trouve que la publicité sur les voitures est dûment réglementée (code de l’environnement article L581-15 et décret n°1982-0764). Tout véhicule (excepté les fourgonnettes des artisans ou similaires) qui comporte une publicité a ainsi interdiction de :

1/ stationner sur une voie ouverte à la circulation publique, ce qui signifie que le propriétaire peut seulement s’arrêter dans une cour intérieure ou dans un parking souterrain

2/ circuler dans les zones protégées où la publicité est interdite, comme aux abords des monuments historiques

Les Autolib’ 100% publicitaires (comme celle-ci) sont donc bien illégales…

► Sur le même thème : Les stations Autolib’ se parent de mystérieux atours métalliques
► Pour aller plus loin : Notre enquête : Bolloré, roi de Paris ?
► Notre émission dédiée : TPM#20 : Autolib’, un modèle dans l’impasse ?

08 Oct

TPM#5 : qu’attendons-nous pour lancer le métro 24h/24 le week-end ?

Samedi 8 octobre à 12h05 sur France 3 Ile de France, Transportez-moi – l’émission – s’est posée une question simple : qu’attendons nous pour lancer le métro 24h/24 le week-end à Paris ?

A Londres, l’idée d’une ouverture du métro 24 heures sur 24 le week-end, lancée en 2013, est devenue réalité cet été : depuis le 19 août dernier, le métro londonien circule 24 heures sur 24 le vendredi et samedi soir, sur deux (puis trois) lignes du réseau londonien, Central line et Victoria line. Résultat : 400.000 voyageurs chaque nuit, alors que 200.000 seulement étaient attendus (à découvrir dans notre reportage outre manche). Londres est ainsi la 11eme ville au monde à proposer pareil service. Et chez nous alors ?

A Paris, l’hypothèse d’ouvrir le métro la nuit pendant les week-ends est régulièrement évoquée par les élus parisiens et ceux du Conseil régional d’Île-de-France. Le STIF a donc commandé une étude pour évaluer la réalité des besoins. Ce rapport, révèle que le besoin d’une prolongation des horaires n’est pas « si avéré ». L’enquête préconise plutôt de développer le réseau de bus de nuit, Noctilien. Et propose une augmentation des fréquences et la création de nouvelles lignes pour pallier l’arrêt des métros. L’occasion pour nous de mettre Stéphane Beaudet, le vice président de la région en charge des transports, sur le grill.

Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #1 consacrée à la mobilité connectée, cliquez ici
► Pour revoir TPM #2 consacrée à un siècle de transports, cliquez ici
► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici
► Pour revoir TPM #4 consacrée à la voiture électrique, cliquez ici

01 Oct

#TPM4 : le boom de la voiture électrique, et si on roulait propre ?

Samedi 1er octobre à 12h05 sur France 3 Ile de France, Transportez-moi – l’émission – s’est intéressée aux voitures électriques présentées au Mondial de l’Automobile (1er – 16 octobre) : autonomie accrue des batteries, prix en baisse, multiplication des bornes de recharge… et si vous franchissiez le pas ?
Réagissez sur les réseaux sociaux #TPMIDF

Bertrand Lambert

► Pour revoir TPM #1 consacrée à la mobilité connectée, cliquez ici
► Pour revoir TPM #2 consacrée à un siècle de transports, cliquez ici
► Pour revoir TPM #3 consacrée à la place de la voiture à Paris, cliquez ici