03 Nov

Coups de coeur solidaires

A l’occasion du 26ème anniversaire de la signature de la Convention universelle des droits de l’enfant et de la projection du film « Sur le chemin de l’école » qui aura lieu à Ester vendredi 13 novembre où seront attendu 450 élèves de plusieurs écoles de l’agglomération de Limoges ;

Focus sur la Fondation SNCF, un des partenaires participant à l’opération au travers du dispositif « coups de cœur solidaires », qui soutient l’engagement des agents SNCF actifs ou retraités, engagés dans une association mettant en place des projets solidaires en faveur des jeunes (moins de 30ans).

crédit photo : Jean-Michel Debernard

crédit photo : Jean-Michel Debernard

 

 

 

 

02 Nov

« 70 Art For Haïti » Acte I

photographe : Nestor Milot

Pour finir de célébrer le 70ème anniversaire du Secours populaire français, 70 Art For Haïti sollicite des artistes contemporains afin de participer à une vente aux enchères solidaire à Paris, du 8 au 16 décembre 2015 à la Galerie W Eric Landau, au profit du Centre culturel Molière Chandler à Jacmel en Haïti.

70 artistes de renommées nationale et internationale seront à l’honneur à travers la création de 70 œuvres d’art autour du textile. Les fonds issus de la vente permettront de pérenniser le programme éducatif mené depuis plus de cinq ans déjà, par le Secours populaire français et Action Contre l’Enfance Maltraitée.

Des partenaires soutiennent déjà ce projet, mais l’équipe, oeuvrant pour 70 Art For Haïti, a aussi besoin de vous! Et lance un appel au don en ligne sur la plateforme KissKissBankBank à l’adresse qui suit http://www.kisskissbankbank.com/70-art-for-haiti–71

Si vous ne pouvez résister à l’envie de tout savoir sur 70 Art For Haïti, voici http://70artforhaiti.com/ :)

Merci à vous toutes et vous tous.

20 Oct

Projection du film « Sur le chemin de l’école » / Exposition d’Art postal

SUR LE CHEMIN DE L’ECOLE

Le vendredi 13 novembre 2015, à l’occasion du 26ème anniversaire de la signature de la Convention universelle des droits de l’enfant, le Secours Populaire accueillera, 450 élèves de plusieurs écoles de l’agglomération de Limoges au cinéma Grand Ecran Ester, pour une matinée consacrée aux Droits de l’enfant.

invit cinema sur le chemin de l'école22

Synopsis :

Ces enfants vivent aux quatre coins du globe mais partagent la même soif d’apprendre. Ils ont compris que seule l’instruction leur permettra d’améliorer leur vie, et c’est pour cela que chaque jour, dans des paysages incroyables, ils se lancent dans un périple à haut risque qui les conduira vers le savoir.
Jackson, 11 ans, vit au Kenya et parcourt matin et soir quinze kilomètres avec sa petite sœur au milieu de la savane et des animaux sauvages…
Zahira, 12 ans, habite dans les montagnes escarpées de l’Atlas marocain, et c’est une journée de marche exténuante qui l’attend pour rejoindre son internat avec ses deux amies…
Samuel, 13 ans, vit en Inde et chaque jour, les quatre kilomètres qu’il doit accomplir sont une épreuve parce qu’il n’a pas l’usage de ses jambes. Ses deux jeunes frères poussent pendant plus d’une heure son fauteuil roulant bricolé jusqu’à l’école…
C’est sur un cheval que Carlos, 11 ans, traverse les plaines de Patagonie sur plus de dix-huit kilomètres. Emmenant sa petite sœur avec lui, il accomplit cet exploit deux fois par jour, quel que soit le temps…

Les enfants pourront ainsi voir le film de Pascal PLISSON « Sur le chemin de l’école » et échanger avec les responsables de l’association ACEM-Haïti sur la scolarisation en Haïti.

Ce projet est soutenu par la fondation SNCF.

 

 

EXPOSITION D’ART POSTAL

Dans le cadre du 26ème anniversaire de la signature de la Convention universelle des droits de l’enfant et pour finir de célébrer le 70ème anniversaire du Secours populaire français, celui-ci tiendra également à rappeler les enjeux majeurs qui se jouent dans l’aide apportée auprès des populations mises en difficulté, dans le monde entier. Afin d’illustrer cette solidarité internationale de manière à la fois artistique, ludique et pédagogique, l’association a proposé à des élèves de Limoges et de Jacmel en Haïti, de pouvoir échanger sur le droit à l’éducation, inscrit dans la Convention des Droits de l’enfant, en s’inspirant d’un courant d’art, postal.

art postalDans la pratique, les artistes Rémy Pénard et Joël Thépault se sont employés à ce que chaque élève puisse s’approprier le personnage représenté sur la carte, à partir de collages, d’écrits et de dessins, pour transformer celle-ci en un objet d’art postal. De même, les institutrices de l’école haïtienne ont guidé les élèves à projeter leur imagination sur la carte.

Cette exposition d’Art postal aura lieu à la BFM, du 13 novembre à 14:30 au 31 décembre à 18:00.

 

 

Tous les remerciements reviennent aux élèves et institutrices, instituteurs des écoles Jean Le Bail, Jean zay, Joliot Curie, Molière Chandler et Roussillon, aux artistes et au Point Art. »

 

Retour sur la reconnaissance des droits de l’enfant

La prise de conscience des droits de l’enfant s’est faite au lendemain de la 1ère Guerre Mondiale, avec l’adoption de la Déclaration de Genève, en 1924. Le processus de reconnaissance des droits de l’enfant a continué sous l’impulsion de l’ONU, avec l’adoption de la Déclaration des droits de l’enfant en 1959.

La reconnaissance de l’intérêt de l’enfant et de ses droits se concrétise le 20 novembre 1989 avec l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant  qui est le premier texte international juridiquement contraignant de protection des Droits de l’Enfant.

Les droits de l’enfant sont des droits humains. Ils ont pour vocation de protéger l’enfant en tant qu’être humain. Ainsi tout comme les droits de l’Homme de manière générale, les droits de l’enfant sont constitués de garanties fondamentales et de droits humains essentiels.

La Convention contient 54 articles qui consacrent l’ensemble des droits civils et politiques des enfants, ainsi que tous leurs droits économiques, sociaux et culturels.

Cette Convention consacre 4 principes qui doivent subordonner la mise en œuvre de l’ensemble des droits qu’elle prévoit:

  • La non-discrimination
  • L’intérêt supérieur de l’enfant
  • Le droit à la vie, à la survie et au développement
  • Le respect de l’opinion de l’enfant

Pour plus d’informations sur les droits de l’enfant : http://www.un.org/fr/rights/overview/themes/children.shtml

 

27 Avr

Un homme qui incarne la solidarité

1982153_10152095730348640_277771876_n L’association Action contre l’enfance maltraitée (Acem), a été créée en 1998 pour combattre le phénomène de domesticité infantile – « restes avec » – liée à la précarité de certaines familles paysannes qui ne peuvent scolariser leurs enfants.

Cependant, la mise en place d’un programme pour réduire le nombre d’enfants dans les rues en procurant une aide à la scolarisation est née bien plus tôt dans l’esprit de Lyn François, président de l’association. Né en Haïti, accompagné de sa gouvernante, il partait sur le chemin de l’école et croisait des enfants dans la rue, où ils avaient dormi et qui tentaient de se protéger de la pluie. Il était alors enfant mais ne comprenait pas que lui puisse aller à l’école, tandis que d’autres ne pouvaient s’y rendre et tentaient de se protéger des intempéries. Il a ensuite quitté sa terre natale pour faire ses études de droits en France. Découvrant alors les Droits de l’enfant, il a souhaité qu’ils soient respectés en Haïti et a décidé d’œuvrer en ce sens.  Basé à Limoges, il est passé à l’acte avec d’autres étudiants en droits, et amis. Ils se sont d’abord appuyés sur une personne présente aux Orangers pour faciliter la concrétisation du projet, il s’agissait du pasteur.

Une rupture est survenue avant la création de l’association et de lécole puisque le pasteur souhaitait que l’école soit cléricale. Cependant pour les créateurs de l’Acem, les valeurs de l’école à respecter sont : dignité, laïcité et égalité.  La dignité en vue d’un droit à l’éducation. La laïcité en vue d’une séparation entre la spiritualité et l’éducation. L’égalité en vue du dénuement total des enfants de la campagne face aux enfants des villes, et comme dit  Lyn François « l’école doit réparer cette injustice faite au paysans ».

Le terrain constructible a quasiment été donné et le bâtiment de l’école a été construit grâce à un financement public et grâce aux fonds de l’Acem avant une rupture volontaire du financement public afin de rester « libre » dans les choix de conduite de l’école qui est même devenu un centre culturel (voir l’article).

A  présent, les actions menées par le SPF permettent de financer une partie des coûts de l’école, notamment les instituteurs qui sont payés moitié moins que par l’état, soit $ 125 par mois, mais qui continuent d’enseigner. L’école entraine un changement positif important dans la vie des habitants des Orangers, puisqu’au travers des élèves, elle rayonne dans tout le village.10338344_10152205865858640_5308502588452964779_n

21 Avr

Une âme créative ?

SAMSUNG DIGITAL CAMERAA l’occasion des 70 ans du Secours populaire, la Fédération de la Creuse organise tout au long de l’année des ateliers créatifs avec des enfants et des adultes. Les objets fabriqués lors de ces rencontres seront vendus au profit des actions de solidarité du SPF lors d’une journée festive le samedi 24 octobre 2015, à Guéret. A ce jour, trois ateliers ont déjà eu lieu : fabrication de bougies, création d’objets en papier mâché, peinture sur plâtre, …  Et quatre sont prévus au mois de mai. Outre la création d’objets, ces ateliers ouverts aux personnes aidées et aux bénévoles favorisent la rencontre et les échanges.SAMSUNG DIGITAL CAMERA

20 Avr

Centre culturel Molière Chandler

école

Nombreuses des actions menées par le SPF permettent d’apporter un soutien financier en Haïti, notamment auprès d’une école rurale située proche d’une ville côtière, Jacmel, au sud-est du pays : Les Orangers. Le SPF s’est engagé auprès de l’Association contre l’enfance maltraitée (Acem) qui l’a construite ; forces jointes, l’école Molière Chandler a pu voire le jour en 2011, et propose un service éducatif gratuit et laïque. Deux cents vingt-sept enfants y sont actuellement scolarisés du lundi au vendredi. L’école propose des activités sportives, des cours de musique et récemment a installé une salle audio-visuelle. La structure permet aux enfants de se sentir bien et en sécurité, d’avoir un repas gratuit le midi, de l’eau à proximité… Elle constitue un réel changement pour le village dans lequel elle rayonne et profite aux parents qui ne sont plus soucieux du présent et du futur de leurs enfants.

Le SPF à commencé à soutenir l’Acem suite au séisme en 2010. Le montant des frais de fonctionnement de l’école étant élevé, l’Acem requiert un soutien financier absolument indispensable pour rémunérer le personnel, très peu payé actuellement, et d’assurer l’entretien du bâtiment. Il en va de l’avenir de l’école. Cette action menée sur le terrain, participe de fait à la reconstruction du pays.

Actuellement, et au vu des derniers événements survenus en Haïti où l’État ne peut plus assurer la rémunération des instituteurs en poste, le Centre Culturel Molière Chandler du village des Orangers a été, pendant deux semaines, le seul établissement à poursuivre sa mission de service éducatif en Haïti alors que des grèves de l’enseignement éclataient partout ailleurs dans le pays.

Il est aussi à rappeler que 700 000 enfants sont déscolarisés sur le tout le territoire haïtien. Et que pour ne pas les voir dormir dans les rues, les familles paysannes envoient leurs petits en ville où ils deviennent « reste avec », domestiques, et le restent toute leur vie.

 cc Molière chandler fleurscc Molière chandler bibliocc Molière chandler

13 Avr

Entre Haïti et Limoges, tout un art… Postal !

Les artistes Rémy Pénard et Joël Thépault, animent au mois d’avril des ateliers d’expression artistique d’art postal (à distinguer du Mail Art) au sein des classes des 6 écoles à Limoges choisies avec la complicité du Point Art, sur Limoges : Joliot Curie, Jean Le Bail, Jean Zay et Le Roussillon. Ce sont 200 élèves qui prennent part au projet et à l’échange qui s’ensuit avec les élèves de l‘école Molière Chandler à Jacmel, en Haïti.

L’utilisation de plus en plus généralisée des courriels fait glisser l’art postal et le Mail Art hors des usages, mais au travers de ce projet, les élèves prennent un peu la relève des artistes en produisant leur propres cartes et se rendent compte que tout le monde peut réaliser ses propres cartes.

Cet art peu connu ou reconnu est né à la Révolution française et s’est développé grâce aux voyageurs qui dessinaient les paysages et animaux qu’ils découvraient en d’autres terres et transmettaient ainsi la connaissances de merveilles inconnues. En temps de guerre, le Mail Art était un mode de transmission d’opinions, pour lesquelles les artistes étaient bien souvent punis d’emprisonnement. Pour découvrir un des aspects de l’art postal, une exposition des travaux de Guglielmo Achille Cavellini est programmée à la médiathèque de Panazol en septembre 2015. Pour en savoir un peu plus sur l’art postal et ses différences avec le Mail Art, Rémy Pénard et Joël Thépault seront présents au vernissage de l’exposition en novembre, mois du droit des enfants, à la BFM de Limoges.

En ce 70ème anniversaire, rappelons que le soutien d’artistes reste essentiel au Secours populaire. Rappelons la devise de Francis Jourdain, premier président du SPF et grand artiste : « Le maître mot, c’est la solidarité ».

Ce projet est aidé par les contributions financières de la DRAC Limousin et du groupe La Poste.

 logo-copain-du-monde

24 Mar

6 avril : Grande chasse aux œufs ouverte à tous

Chasse-aux-oeufs

 

L’immense chasse aux œufs en Haute-Vienne prendra place au Parc de la Beausserie à Panazol lundi de Pâques, dès 14h00. 3 000 œufs seront cachés dans le parc et de nombreuses activités seront proposées aux enfants : la plantation d’un arbre, la ludothèque, un château gonflable, une initiation à la pêche sur l’étang, des baptêmes en moto, des balades à poneys, la réalisation d’une fresque, des ateliers d’arts plastiques et des ateliers nature et découverte. Il y aura également un stand de maquillage, un château gonflable, une animation de découverte au skateboard, des spectacles et des concerts, un stand d’artisanat haïtien, une expo vente, une braderie de vêtements neufs, une foire aux livres en plein air et un lâcher de ballons à 16h00 portant les messages des enfants pour les copains d’Haïti. D’autres surprises vous attendent en cette journée dédiée aux enfants.

L’action permettra de sensibiliser les enfants à la solidarité internationale et de collecter des fonds pour soutenir le Centre Culturel Molière Chandler au sein du quartier des Orangers à Jacmel. L’année dernière, le Secours populaire à accueilli plus de 2 000 visiteurs, et attend autant d’enfants cette année, en ce 70ème anniversaire.

Petite restauration, buvette et barbe à papa sur place !

Ouvert à tous / entrée libre au parc  / 2,50 pour deux œufs à rapporter et un cadeau.

Retrouvez aussi les chasses aux œufs en Corrèze à Saint-Viance, Beaulieu-sur-Dordogne, à Tulle au bénéfice des actions menées au Salvador, et à Brive au Parc des Perrières avec la participation de la  compagnie de danse Koubi, un concours de dessins, un stand de tresses africaines…