26 Mai

Régions.news #282 – Edition du vendredi 26 mai 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#282 en version pdf

image001Légende image. Près du lieu de l’attentat perpétré à Manchester, le 23 mai 2017. Photo Oli Scarff / Afp. #Resilience

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Une PME de six personnes à La Rochelle (Charente-Maritime) a créé un robot qui facilite et sécurise les missions des pompiers. Il résiste au feu et possède la force de quinze hommes. (@Francetvinfo).

♦ Médiacités, nouveau média local spécialiste des investigations, publie ses premières enquêtes toulousaines depuis le mardi 23 mai. Médias d’ici, le blog de @France3MidiPy, suit le développement de ce site d’info depuis septembre 2016. Ce site est payant, indépendant et sans publicité.

♦ Fintech Go, est un nouvel incubateur de jeunes pousses lilloises dédié à l’accompagnement et au développement de ces entreprises dans le domaine des technologies de la finance (fintech). Grégory Sanson, président de Lille Place Financière, résume ainsi la situation : « Lille est la troisième place financière de France. Nous comptons, par exemple, 65 établissements dans l’assurance et sur la région Hauts-de-France, le secteur de la finance représente 16 800 emplois ». (@LUsineDigitale).

#Ville

♦ Il y a plus de 62 000 personnes vivant dans des refuges de sans-abris à New York. La mairie de la ville de New York a développé StreetSmart, un outil en ligne qui recueillent quotidiennement des informations sur la santé, le revenu, l’historique, l’identité des sans domicile fixe. Ces données sont mises à la disposition de tous les acteurs sociaux Elles sont croisées avec celles de la disponibilité des refuges en temps réel et d’optimiser ainsi l’accueil des sans-abris. (@RslnMag).

♦ La ville de Milton Keynes au Royaume-Uni a décidé d’opter pour la circulation alternée à l’aide de l’intelligence artificielle. D’ici 2018, elle souhaite doter tous ses feux de circulation de cette technologie, adaptée au trafic en temps réel. (@Numerama).

♦ La smart city, la ville ingénieuse, met en lumière le rôle croissant du citoyen dans la fabrication de son environnement urbain. Devenu acteur, il interagit avec elle et se réapproprie les espaces. Dans ce cadre, l’art urbain numérique a un rôle à jouer dans la réappropriation citoyenne de l’espace public. (@latelier).

#Sante

♦ Quand les algorithmes pourront guérir la maladie d’Alzheimer. Les avatars créés par Stanley Durrleman, chercheur à l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique), sont des formules qui permettent de modéliser ce qu’il se passe dans un cerveau atteint d’une maladie neurodégénérative, dans « sa phase silencieuse ». Tout provient de bases de données de plusieurs centaines à milliers de patients, observées plusieurs fois dans le temps, donnant des indications sur l’activité du cerveau. Ce travail permettra d’obtenir des aperçus bien plus approfondis de cette phase silencieuse afin de mieux la comprendre. A lire : la santé connectée, un avenir gagnant-gagnant pour les professionnels et les patients (@frenchweb).

image003Légende image. Comment Pixar a perdu la main : Pendant 15 ans, le studio d’animation était le meilleur de la planète. Ensuite, Disney l’a acheté. (@TheAtlantic). Crédit : Zohar Lazar.

#Robot

♦ Grâce à Poppy, un robot éducatif, il est notamment possible d’apprendre à danser, en s’inspirant de ses mouvements. Ce robot est développé dans un centre de recherche de Bordeaux (Gironde). Tout y est conçu pour que l’humain puisse s’approprier la machine. Grâce à un langage particulièrement intuitif, il permet aux élèves d’apprendre la programmation informatique. (@Franceinfo).

♦ La police de Dubaï compte un nouveau membre dans ses rangs. Mais celui-ci n’aura pas besoin de passer de visite médicale ou de compter ses heures puisque c’est un robot. La première mission de ce robot sera de patrouiller dans les centres commerciaux et sites touristiques. Pendant ses déplacements, il filmera ce qu’il a devant lui, des images qui seront transmises en direct dans la salle de commandement de la police de Dubaï, et pourra utiliser son logiciel de reconnaissance faciale pour aider les autres policiers humains ceux-là, à identifier des délinquants. (@Numerama).

♦ Revue de liens : – Y a-t-il un robot dans l’avion ? Un bras robotisé a réussi à faire atterrir un Boeing 737 aux Etats-Unis (@Franctvinfo) ; – Les robots compagnons au seuil de nos foyers. Il est tout mignon, vous reconnaît, joue avec les enfants, tient compagnie et surveille la maison en votre absence. (@Figaro_Economie) ; – Et si demain le robot devenait souple ? A Pise en Italie, des chercheurs ont mis au point un robot poulpe à tentacules, Octobot. (@franceinter) ; – À Dublin, les robots ont des pulsions suicidaires. Imaginez des robots qui, las de jouer les potiches pour amuser la galerie, se rebelleraient en tentant de mettre fin à leurs jours. (@usbeketrica) ; – Parlez-vous le robot ? Des chercheurs américains en s’inspirant des méthodes d’apprentissage scolaire ont développé une interface qui permet sans aucune connaissance en programmation informatique, d’instruire un robot. (@RFI).

#Education

♦ Révisez le bac avec YouTube ! Des professeurs aux youtubeurs, nombreux sont ceux qui proposent des vidéos spécifiques à l’approche de l’examen qui marque la fin des études secondaires. (@francebleu). A voir le guide de l’Etudiant avec une sélection de plusieurs chaînes aux contenus sérieux.

#Cinema

♦ Présenté au Festival de Cannes, « Carne y Arena » (« chair et sable ») est un court métrage en réalité virtuelle conçu par le réalisateur Alejandro González Iñárritu (« The Revenant », « Birdman », « Babel ») et Emmanuel Lubezki, son chef opérateur. Pendant sept minutes le spectateur se trouve plonger dans dans la tête de migrants qui tentent de franchir la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. « La réalité virtuelle est déjà un art », s’est expliqué Thierry Frémaux, délégué général du festival. (@AlloCine). A lire : Intelligence artificielle et réalité virtuelle, les nouveaux chantiers du cinéma (@LePoint).

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 20 mai 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Message aux journalistes politiques : c’est Google et autres GAFA qui bâtissent notre avenir, pas nos gouvernements, – Technologie et politique, le grand chamboulement ; – peut-être n’est-il pas judicieux de laisser toute l’innovation au privé ; – Pourquoi Amazon dévore le monde ; – Comment Google a transformé l’éducation US.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

19 Mai

Régions.news #281 – Edition du vendredi 19 mai 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#281 en version pdf

image002Légende image. Les événements climatiques extrêmes comme les inondations de février 2017 en Indonésie sont imputés au réchauffement climatique. Photo STR/AFP. A lire : Le nombre de lois pour lutter contre le réchauffement climatique a explosé en 20 ans (@MashableFR).

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Dès que l’on achète un nouveau smartphone, l’ancien finit souvent sa vie au fond d’un tiroir. Pourtant ces appareils pourraient avoir une deuxième vie. Au Havre, la PME Morphosis en partenariat avec Orange, récupère les téléphones portables usagés. S’ils sont réutilisables, ils sont reconditionnés en effaçant toutes les données. Sinon ils sont dépiautés pour recycler les composants et récupérer le plus de matériaux possibles. (@F3htenormandie).

♦ Les pompiers de Vannes ont conçu un service web permettant aux victimes, d’un clic, de géolocaliser leur appel de détresse. Un gain de temps de dizaines de minutes, qui peut être déterminant. Les services de secours sont en train de l’adopter. Lire la suite sur le blog Soyons smart! sur @France3MidiPy.

#Ville

♦ La Caisse des dépôts, institution financière publique, soutient le déploiement de certains projets prioritaires du territoire toulousain, dont la smart city. Les principaux thèmes portent thèmes sur la domotique, la consommation d’énergie, l’open data, les transports autonomes. Trois questions à Thierry Ravot, directeur Occitanie de l’établissement. A lire : Tout seul, le numérique ne rendra pas la ville plus intelligente !

♦ « Le maire, la Data et la Smart City ». Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris en charge des projets du Grand Paris, a accordé une interview au site @OuiShare dans le cadre des explorations de DataCités et de Mobility as Networks. Ce sujet sera abordé lors du prochain Ouishare Fest qui se tiendra du 5 au 7 juillet 2017 à Paris. Il concerne en particulier l’apport de la donnée dans la production des services d’un territoire.

♦ Résilience, innovation urbaine, mobilité future… Ce sont quelques-uns des thèmes phares de la 2ème édition du Smart City Expo qui s’est déroulée les 17 et 18 mai à Casablanca. L’évènement consiste à mettre en place des solutions technologiques, sociétales et organisationnelles afin d’enclencher une « mutualisation des compétences entre tous les acteurs du territoire : collectivités, entreprises privées, société civile, citoyens », selon les organisateurs. A lire : Les villes intelligentes pourraient être un cauchemar (@expressbe_fr).

#Cyberattaque

♦ « Entreprises, il faut être à jour sur les mises à jour de vos systèmes informatiques ! » Conclusion provisoire de la cyberattaque du vendredi 12 mai. Près de 210.000 machines ont été touchées, dans 150 pays. Un effet massif pour une attaque qui « n’est pas sophistiquée, expliquait le directeur général France de Kaspersky. « Si elle a pris une telle ampleur, c’est parce que les entreprises mettent du temps » à appliquer les mises à jour des logiciels qu’ils utilisent. (@Sciences_Avenir).

image004Légende image. Anne de Vries, « Timetables », 2011, bois, métal, céramique, impression digitale

#Accélérationisme

♦ Qu’est-ce l’accélérationnisme ? Faut-il résister à l’accélération du monde ou au contraire l’embrasser ? En mai 2013, deux doctorants de la London School of economics publient un manifeste dont l’objectif est de sortir la gauche de son marasme actuel. Selon eux, tenter de résister à l’accélération de notre temps comme elle le fait ne sert à rien, celle-ci doit au contraire embrasser le mouvement, voire l’accentuer. Ainsi pour reconstruire, il faut d’abord détruire ; pour agir dans le présent, il incombe de brosser des fictions d’avenir. (@franceculture). A lire le Manifeste accélérationniste de Srnicek Nick et Williams Alex.

♦ Revue de liens : – Comment une philosophie marginale prédit l’avenir dans lequel nous vivons. L’accélération est-elle une idée dangereuse ? (@guardian) ; – Accélérationnisme : et si demain on ne devait plus travailler ? Rencontre avec Nick Srnicek, co-auteur d’Acclerate Manifesto (@cafebabel_FR) ; – A voir : Faster ? A propos du Manifeste pour une politique accélérationniste (@Bpi_Pompidou).

♦ Le paradoxe de l’âne de Buridan. C’est l’histoire d’un âne également affamé et assoiffé, placé entre une botte de foin et un seau d’eau, qui finit par se laisser mourir d’inanition faute de savoir par lequel des deux commencer. Cette fable illustre, en philosophie, un dilemme poussé à l’extrême.

#Cinema

♦ Festival de Cannes, une polémique en cinq actes : alors que la 70ème édition du Festival de Cannes s’est ouverte le mercredi 17 mai, la plateforme américaine de streaming Netflix a obligé le festival à modifier son règlement. Netflix a deux films en compétition et une politique qui veut que ses films soient diffusés en ligne le même jour que leur sortie en salles. Mais la volonté du site de streaming se heurte à la règlementation française. Un débat complexe qui pose au moins deux questions essentielles : Quel rôle doit jouer le Festival de Cannes dans la représentation du cinéma mondial et comment la règlementation française peut-elle s’adapter aux nouveaux acteurs du marché. Pour le président du jury, Pedro Almodóvar, les deux films produits par Netflix, Okja de Bong Jong Hoo et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach, seront exclus de la course à la Palme. A lire : Cannes, tout comprendre de l’affaire Netflix.

♦ Sept cents films sortent tous les ans au cinéma, mais les Français en voient en moyenne 3,5. Pour Frédéric Houzelle, groupe de production Atlantis, un constat s’impose : « Les Français aiment le cinéma, mais la plupart des films ne trouvent pas leur public. Il faut donc réinventer la manière dont on consomme le cinéma en prenant en compte les nouveaux usages numériques », indique-t-il. Dès le 8 septembre, ouverture en ligne de la plateforme en VOD (vidéo à la demande) e-cinema.com qui veut imposer une alternative aux salles obscures. Chaque vendredi. E-cinema.com sera ainsi une offre permettant au public de voir davantage de films inédits, jamais sortis en salle mais de qualité cinéma, hors des salles obscures.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 13 mai 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – La BBC doit se réinventer pour une nouvelle génération ; – Le NYTimes a plus que doublé ses revenus numériques en 6 ans ; – El Pais s’associe à Amazon Prime pour distribuer ses journaux en 2 heures ; – Une vague de bots dans les newsrooms ; – Protéger sa vie numérique en 8 étapes faciles.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

12 Mai

Régions.news #280 – Edition du vendredi 12 mai 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#280 version PDF

image002Légende image. La Bretagne sans fard ! Kermorvan, Le Conquet, (Finistère). Photo de Yann Quiviger (@BreizhOfficiel). A lire : Quand nous parlons avec des photos, plus que des mots. (@franceculture).

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Le Fablab Festival se tient à Toulouse du 11 au 14 mai 2017. Cent cinquante structures se réuniront autour du thème « Make Europe ». « Notre objectif est de continuer à promouvoir les fablabs auprès du grand public et de montrer que les grandes entreprises, les particuliers et les associations peuvent se côtoyer et collaborer simplement », déclare Nicolas Lassabe, président d’Artilect, premier fablab fondé en France. Qu’est-ce qu’un fablab ? Contraction de l’anglais fabrication laboratory (laboratoire de fabrication), c’est un espace de mise en commun des connaissances et des outils nécessaires à la réalisation de projets. On y trouve des machines de découpe laser, des imprimantes 3D, et une communauté de Makers (Culture Do it yourself). Regarder la vidéo François Delarozière, directeur artistique de la compagnie Lamachine, parrain du Fablab Festival.

 ♦ Marie Paniez, trésorière de l’association Vergers Urbains (Paris 18ème), avait envie de participer à sa façon, et depuis chez elle, à la transition écologique. En novembre, elle s’est installée à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) dans une grande maison avec jardin qu’elle a transformée en ferme urbaine multifonction. « Chez Basile », ouvert en février, mêle ainsi jardins partagés, espace de coworking et atelier vélo. « J’ai choisi des moments où je peux attirer ceux qui sont bloqués chez eux et leur donner une opportunité de s’ouvrir, d’apprendre et de mieux se nourrir », explique Marie. (@libe).

#Politique

♦ Pour accroître la participation citoyenne et la réactivité politique, de nouvelles civic tech, technologies numériques utilisées à améliorer la vie politique, revendiquent aujourd’hui de « hacker » la démocratie. Au-delà de la séduction qu’elles peuvent exercer, ces technologies peuvent-elles transformer la politique en profondeur ? Quel projet portent-elles ? (@laviedesidees).

#Ville

♦ Le réseau mondial Internet peut aussi nous servir à l’échelle de notre quartier. Il est en effet possible de se connecter grâce à cinq applications mobiles avec ses voisins pour mettre en place un système d’entraide, de sorties ou d’échange de services. Bienvenue au cœur de l’économie partagée. (@epochtimesfr).

♦ À Paris, la start-up Aéromate a commencé à cultiver des plantes aromatiques sur un toit. Elle utilise l’hydroponie, une culture sans terre où les racines baignent dans une eau enrichie en nutriments, et qui n’impose aucun pesticide. (@futurasciences).

image004Légende image. Née en 2011, de la passion de trois jeunes informaticiens installés à Limoges (Haute-Vienne), la société Cybedroïd a levé 600 000 euros pour son robot assistant domestique. Baptisé Leenby, il accueille les visiteurs, leur parle, bouge et produit de la musique. (@EchosBusiness). Photo DR.

#IntelligenceArtificielle

♦ Pour le paléoanthropologue Pascal Picq, « le vrai risque n’est pas celui de la robotisation mais celui de la paresse intellectuelle et physique au fur et à mesure des progrès de l’intelligence artificielle » Lire son entretien sur le site d’@Atlantico_fr. Il avait été invité sur le plateau du 13 H de France 2, mercredi 3 mai, pour présenter son livre « Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots ». A lire : un robot tente de vous draguer et c’est un désastre ! (@FigaroPlume).

#Presidentielle2017

♦ Entre le 18 mars, date de l’annonce du nom des candidats, et le soir du second tour de la présidentielle, pas moins de 54,8 millions de tweets concernant l’élection ont été postés. C’est du moins le chiffre qu’a donné Twitter, avant de lister les hashtags les plus mentionnés. Parmi eux, le classique #présidentielle2017 arrive en tête, suivi de près par #Macron. On trouve ensuite deux mots-clés en rapport avec le débat de l’entre-deux-tours, qui avait opposé Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui a généré à lui-seul plus de 3 millions de tweets (contre 1,6 pour le débat à onze du premier tour). (@LExpress). A lire aussi : Les meilleurs tweets du second tour de l’élection présidentielle (@figaroelections).

#Television

♦ France Télévisions se dote d’une plate-forme vidéo unique pour tous les contenus vidéo du groupe. Ce nouveau portail france.tv regroupera le direct, le replay (aujourd’hui sur Pluzz.fr), la vente à l’acte, mais aussi des contenus exclusifs n’ayant pas vocation à être diffusés à l’antenne, ou encore des vidéos dévoilées en avant-première. (@LesEchos).

#LibreAcces

♦ Après deux ans de négociations entre ses héritiers et l’université de Montpellier, les notes du génial mathématicien Alexandre Grothendieck arrivent sur Internet. La publication en libre accès des 18 000 documents écrits inédits laissés par celui qui était l’un des meilleurs mathématiciens de la planète. Il est mort en 2014 à l’âge de 86 ans en Ariège, après avoir vécu en ermite pendant près de 25 ans. Pour Jean Magloire, maître de conférence à l’université de Montpellier et ancien élève d’Alexandre Grothendieck, « des mathématiciens vont avoir des réponses à des questions qu’ils se posent depuis longtemps. Par exemple, la géométrie algébrique, cela peut être utilisée en cryptologie pour sécuriser les échanges informatiques. C’est un enjeu majeur, considérable ! » A écouter : L’héritage d’Alexandre Grothendieck (@FranceCulture).

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 22 avril 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Info en continu : Twitter s’allie avec Bloomberg mais aussi avec beaucoup d’autres et ainsi Twitter ajoute de nouveaux programmes en live vidéo et pense toujours qu’il est une TV – Hulu lance son bouquet live ; – YouTube investit massivement dans la production de contenus avec au moins 40 nouvelles émissions exclusives présentées par des célébrités ; – Snapchat veut remplacer la TV auprès des annonceurs.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

05 Mai

Régions.news #279 – Edition du vendredi 5 mai 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#279 version PDF

image001Légende image. Amsterdam devient une nouvelle plaque tournante (un hub) de développement pour les jeunes pousses françaises grâce à un partenariat conclu entre les programmes économiques de développement de Paris&Co et de StartupAmsterdam. (@EchosBusiness). Photo @Shutterstock.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

 La fracture numérique entre les grandes villes et la campagne alimente les rancœurs en région. Or, « fin 2016, seul un peu plus de 800.000 prises ont été déployées dans les campagnes, ce qui est encore faible par rapport aux 7,5 millions de prises au total », souligne Antoine Darodes, directeur de l’Agence du numérique, en charge du plan Très haut débit lancé par le gouvernement. « Mais on prévoit une accélération forte dans les prochains mois avec plus de 2 millions de prises, avant la fin 2018. » (@LesEchos).

♦ Dans le quartier des Vallées à Colombes ont été mis à la disposition des habitants des petits potagers pour faire pousser des fruits et légumes en milieu urbain. Une expérience, née en Angleterre. « Nous voulons que les habitants se réapproprient la culture urbaine et qu’ils s’impliquent dans la ville », assure Nadia Frontigny, adjointe à la démocratie locale. (@LeParisien_92).

 ♦ Le CNRS a accueilli à Toulouse (Haute-Garonne), vendredi 28 avril, une course avec les plus petits bolides du monde. C’est la course de l’infiniment petit avec des véhicules qui sont des nano-molécules, constituées d’atomes. Son nom : NanoCar Race. Six équipes sont présentes sur la ligne de départ. Elles sont composées de chercheurs triés sur le volet et venus du monde entier. (@franceinfo).

#Sante

♦ Renaissance Numérique publie un rapport pour accélérer la e-santé en France. Dix-sept experts (médecins, pharmaciens, industriels, juristes…) se sont exprimés pour identifier les freins à lever et des pistes d’actions efficaces pour le développement de la santé connectée. Pour Olivia Grégoire, cabinet de stratégie d’influence Olicare, « la e-santé représente une opportunité réelle pour moderniser le système de santé, renforcer l’égalité d’accès aux soins, et rendre plus efficient les parcours de soins des patients. » (@RNumerique). A lire : Docadom, le Uber de la médecine ? Cinq choses à savoir sur cette appli (@LExpress), La réalité virtuelle au service des chirurgiens (@LADN_EU) et La médecine est-elle la prochaine conquête de l’intelligence artificielle ? (@Numerama).

#Ville

♦ A l’heure où s’accroît dans les démocraties occidentales le niveau de défiance à l’égard de l’autorité politique, les initiatives se multiplient pour inventer de nouvelles formes d’engagements citoyens. C’est à l’échelle locale que se développent souvent ces expérimentations qui visent à associer plus étroitement les citoyens aux décisions. Une journée de débat a été organisée le 7 avril à Lyon par @LeMonde sur le thème « Gouverner la ville autrement ».

image003Légende image. Netflix a lancé vendredi 28 avril sa première série espagnole, « Las chicas del cable »(Les Filles du câble). Cette production raconte le quotidien de quatre opératrices de la compagnie nationale du téléphone dans le Madrid de 1928. Dans l’Espagne des années 1920, le lieu symbolise pour ces filles le progrès et la modernité, un moyen de s’émanciper dans une société dirigée par les hommes. (@20minutes). Crédit photo : Manuel Fernandez-Valdes/Netflix.

#Presidentielle2017

♦ Le 2ème tour de la Présidentielle : quel numérique pour la France des cinq prochaines années ? En matière de numérique, tout ou presque oppose les deux candidats finalistes. Chacun perçoit différemment les opportunités offertes par la transition numérique : Emmanuel Macron opte pour un numérique ouvert qui s’articule à l’échelon européen, en avançant 85 propositions, tandis que le programme de Marine Le Pen laisse entrevoir un souverainisme numérique développé en 10 mesures. (@LUsineDigitale).

#Internet

♦ Qwant est une start-up française qui propose un moteur de recherche du web. Google domine tellement ce marché. Y-a-t-il de la place pour un autre concurrent ? D’autres y sont bien arrivés comme Baidu en Chine et Yandex en Russie. Mais ce sont les résultats de choix politiques, dans des pays où la liberté du commerce est hésitante. Est-ce possible en France ? En Europe ? Les auteurs du @Blog_Binaire pense que oui. Voyons comment. A lire aussi : Qwant, l’anti-Google français trace sa voie… et ça paie ! (@LUsineDigitale) et Pourquoi le moteur de recherche Qwant mise sur l’intelligence artificielle. (@LaTribune).

♦ Comment la France voyait Internet en 1997. En janvier 2016, l’Internet français s’est amusé d’un amendement de la loi numérique portant sur la façon dont on devait nommer Internet. Plusieurs députés français s’étaient regroupés pour mettre fin au débat sur la dénomination française du réseau des réseaux : ce serait « l’Internet ». Nous sommes en 1997, Internet commence tout juste à être connu du grand public, et le Minitel est encore roi. Pour se connecter, il y avait le Modem relié, d’un côté, à une prise téléphonique et, de l’autre, à un ordinateur. « Ce n’était pas du tout illimité, rappelle l’auteur et réalisateur David Dufresne, qui était déjà sur Internet alors. C’est ce qui faisait que l’on se connectait, on relevait ses mails et on se déconnectait, par exemple. On n’y était pas en permanence. On voyait les pages apparaître petit à petit. Ça faisait partie du charme, on s’en accommodait, parce que l’on n’avait aucune idée de ce que ce serait vingt ans plus tard. » (@slatefr).

#RéalitéVirtuelle

♦ La réalité virtuelle commence tout juste à décoller. Aujourd’hui ce secteur tente de séduire les seniors. Souvent isolés, avec peu d’interactions et des souvenirs pleins la tête, les seniors semblent très intéressés par ce nouveau moyen de les faire voyager sans bouger. C’est le pari que s’est fixé le réalisateur américain Jake Kahana. Il explique au magazine Wired, que « les personnes âgées sont la tranche de la population en plus forte augmentation démographique, mais personne ne regardait vraiment comment [la réalité virtuelle] pouvait fonctionner pour eux ». (@LesEchos).

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 22 avril 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – La FCC démantèle sa propre loi protégeant la neutralité du Net : combat en vie entre géants du web et telcos ; – Le futur de l’expression libre sur internet paraît bien noir; – Pourquoi la bulle médiatique est pire que vous ne le pensez ; – Google vise la suprématie quantique ; – Le moment est-il venu de démanteler Google ?

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

28 Avr

Régions.news #278 – Edition du vendredi 28 avril 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#278 version PDF

image002Légende image.  La Seine musicale, le nouveau complexe musical construit sur l’emplacement des anciennes usines Renault de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a été inauguré vendredi 21 avril. (@France3Paris). Photo de @padam92

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Samedi 21 avril à Toulouse s’est tenue une journée « Civic Tech : la démocratie dans la ville ». Une occasion de s’intéresser à ce mouvement né en 2015. La civictech est le fait d’utiliser le numérique afin de renforcer le lien démocratique entre les citoyens et la classe politique. Ainsi en Occitanie, la jeune pousse ariégeoise Politizr est « une plateforme indépendante et neutre permettant aux élus de toute la France de débattre des questions de gouvernance et d’action publique proposées par leurs concitoyens » expliquent les deux fondateurs. Ils ajoutent : « Les citoyens réclament d’autres modes de gouvernances et d’implications citoyennes, pour construire une démocratie plus directe et participative » (@France3MidiPy).

♦ Toutes les formes d’intelligence seront au cœur de la 8ème édition de Futur en Seine qui se déroulera du 8 au 18 juin 2017. L’objectif du festival est de tisser des liens profonds entre les technologies du numérique et la société, en mettant en avant toutes les formes d’intelligence, qu’elle soit collaborative, créatrice ou même artificielle. Futur en Seine sera également le théâtre de la présentation, en avant-première, de dix projets soutenus par la région Île-de-France dans le cadre de l’opération Innov’Up. (@Le_Parisien).

#Alimentation

♦ De la malbouffe à la bonne nourriture, de quoi sera fait notre avenir alimentaire ? Avec l’agriculture intensive et la surconsommation, l’évolution du secteur de l’alimentation se révèle de jour en jour désastreuse. Comment remédier à cela ? Quelles sont les exigences des consommateurs ? Quelles sont ces entreprises qui innovent dans ce secteur ? Le site @bymaddyness a rencontré plusieurs personnalités (nutritionniste, chercheurs…) qui œuvrent à rendre l’alimentation du futur meilleure. Voir la vidéo de ces entretiens.

#Ville

♦ Citations : « Il n’y a pas de modèle unique, car la seule ville véritablement intelligente est celle qui répond aux attentes des habitants et qui pourra même leur faire gagner de l’espérance de vie » et « La Smart City c’est passer de la Ville Informatique à la ville numérique. Pour cela il s’agit de construire une ville collaborative, contributive, disruptive, inclusive et créative ». Luc Belot, député auteur du rapport « De la smart city au territoire d’intelligence(s), L’avenir de la smart city ».

♦ Revue de liens : – Une vision nouvelle sur les territoires de toutes les intelligences. (@zdnetfr) ; – Smart Cities : quand la data permet d’inventer aujourd’hui la ville servicielle de demain (@LesEchos) ; – La smart city de demain sera verte et durable (@latelier) ; Carlo Ratti (MIT) : « Il faut mettre la technologie au service de la participation citoyenne » (@LeMondefr).

image004Légende image. Facebook mise sur les smartphones pour superposer des éléments virtuels aux vidéos et aux photos. « Nous allons faire de l’appareil-photo du téléphone la première plateforme grand public de réalité augmentée », affirme, Mark Zuckerberg, Pdg du réseau social. (@humanoides_FR).

#Presidentielle2017

♦ Cinq leçons tirées de l’usage du web social par les candidats à la présidentielle. Mercredi 19 avril, Harris Interactive et Linkfluence ont présenté une étude intitulée « Mesurer ou comprendre la présidentielle ». Il s’agit de compléter la vision de la situation politique par une analyse de ce qui se dit sur les réseaux sociaux. On découvre que les conclusions ne correspondent pas aux idées reçues, (@LUsineDigitale).

♦ En parallèle au vote traditionnel, cinq communes ont expérimenté d’autres modes de scrutins pour les élections : le vote par approbation, par classement et par notation. Nous constatons des résultats assez surprenants. (@franceinfovideo).

#Information

♦ Conceptualisée par l’américain Eli Pariser, la bulle de filtres biaise notre accès à l’information en privilégiant les sources et les contenus qui renforcent nos certitudes. À grands coups d’algorithmes, elle sculpte notre vision du monde en imposant une consommation de plus en plus personnalisée de l’information. À l’occasion de la présidentielle 2017, L’agence digitale Netscouade a mené un travail de déconstruction et d’analyse de ce fameux phénomène, dont tout le monde parle sans jamais vraiment le voir.

♦ Au lendemain du 1er tour, quels enseignements peut-on tirer de la bataille sans limites que se sont livrée sur les réseaux sociaux les armées numériques des candidats à la présidentielle. Nicolas Vanderbiest, assistant en relations publiques à l’Université catholique de Louvain et créateur du site Reputatio Lab, nous livre son analyse sur les méthodes d’action des uns et des autres. (@telerama).

#RéalitéVirtuelle

♦ Quand la réalité virtuelle stimule le toucher, l’odorat et le goût. L’entreprise lilloise Go Touch VR a développé une bague, qui, associée à un casque de réalité virtuelle, permet à ses utilisateurs de toucher des objets virtuels. Ainsi, il est possible de ressentir la forme et la texture d’un objet pourtant artificiel sans le toucher réellement. (@latelier).

#Portrait

♦ Roxanne Varza, trentenaire irano-américaine, a été choisi par Xavier Niel pour diriger son projet de « plus grand incubateur au monde », Station F. Il ouvrira fin juin dans la Halle Freyssinet (Paris 13). Elle raconte dans un article du quotidien @LesEchos son odyssée qui l’a amené de Palo Alto (Californie) à Paris en passant par Los Angeles, Bordeaux et Londres et Paris. Dans sa boîte mail, les candidatures affluent depuis des semaines des quatre coins du monde. « Je reçois des messages d’Asie, des États-Unis, d’Amérique latine… C’est très encourageant car cela me tient à cœur de donner au projet une dimension internationale », explique-t-elle. C’est d’ailleurs en partie en raison de son multiculturalisme que Xavier Niel l’a retenue.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 22 avril 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – L’Europe demande à ses citoyens ce qu’il leur fait peur dans Internet ; – Facebook gagne toujours car il a le réseau et c’est le problème avec tous les monopoles ; – La vraie raison de l’échec de Twitter ? Il s’est cru un média ; – Impact de la démocratisation de l’IA sur l’innovation ; – Il faut aimer les machines intelligentes, dit Kasparov.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

21 Avr

Régions.news #277 – Edition du vendredi 21 avril 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#277 version PDF

image002Légende image. #LArchePerdue. La « Fenêtre d’Azur », vitrine touristique de l’Ile de Malte, s’est effondrée dans la mer le 7 mars. Les 700 tonnes de rocher de cette arche qui a servi de décor à la série Game of Thrones, repose maintenant au fond de la méditerranée. Cette photo prise en 2014 appartient maintenant au passé. (@Franceinfo).

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Ubisoft a annoncé la création de deux nouveaux studios en Europe, Ubisoft Bordeaux et Ubisoft Berlin. Le studio Ubisoft Bordeaux comprendra une cinquantaine d’employés. Il s’agit du 5ème studio de création d’Ubisoft en France, après Montreuil, Montpellier, Lyon et Annecy. Présent dans pas moins de 30 pays, Ubisoft est la deuxième plus grosse force de production au monde. (@Pixelsfr).

♦ La troisième édition du congrès EmTech France se déroulera les 10 et 11 octobre 2017 à Toulouse. EmTech est considéré comme la plus importante conférence mondiale sur les technologies du futur. Cette année, le thème porte sur les « technologies disruptives ainsi que du rôle de l’Homme dans la transformation de l’Humanité ». Suivre l’événement sur le blog Tout ce qui buzz (@France3MidiPy).

♦ Testée ces derniers mois à Paris sur le pont Charles-de-Gaulle et à Issy-les-Moulineaux, une navette électrique sans conducteur circulera à partir de juin pendant six mois sur le parvis de La Défense. Ce véhicule viendra combler le manque de transport de proximité dans le quartier d’affaires, dont la dalle est uniquement accessible aux piétons. (@LeParisien_92).

♦ À Ivry-sur-Seine, la protection des données se fait en dansant. Le 10 mars s’est déroulée à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) la 3ème édition du TransCybérien. Le thème de cette soirée : la « beauté cryptique », une initiation au monde du tissu intelligent, maquillage anti-surveillance… (@usbeketrica).

#Ville

♦ Dans un rapport remis au premier ministre mardi 18 avril, le député PS du Maine-et-Loire Luc Belot attire l’attention sur les risques et les enjeux de la smart city, sachant que l’essor du numérique impose de réformer la gouvernance locale. « L’utilisation des technologies ne crée pas en soi une ville intelligente », prévient le député. Les collectivités sont donc invitées à dépasser leur organisation par métier. Luc Belot souligne que « la smart city appelle une approche décloisonnée, transversale de la ville. Ne serait-ce qu’en matière de mobilité, souvent, il y a le gestionnaire des parkings qui favorise l’usage de la voiture tandis que l’opérateur de transports en commun incite à ne pas l’utiliser ; tous deux sont pourtant délégataires de service public ».

♦ Le député a formulé dans son rapport 24 propositions pour que la smart city reste « une chance pour les territoires et leurs habitants ». Il explique que les « entreprises comme Waze et Uber disposent de quantité de données susceptibles d’accompagner les élus dans leurs choix stratégiques pour le territoire. »

image004Légende image. A Montpellier, les célèbres personnages de Roger Hargreaves ont remplacé les affiches électorales officielles « pour rendre les élections plus joviales ». (@FranceInfo). Photo Efix.

#Presidentielle2017

♦ Les règles très strictes qui encadrent les médias en période électorale peuvent semble dépassées à l’heure des réseaux sociaux. Parmi les plus exigeantes au monde, elles sont contestées par une partie des médias qui ne les jugent pas toujours faciles à mettre en œuvre. Mais ces règles ne s’appliquent pas sur le Web comme le précise le CSA sur son site : « la simple diffusion d’un flux vidéo sur un site Internet ne répond pas à la définition d’un service de télévision ». En plus les médias français sont soumis à un embargo de publication des estimations de résultats jusqu’à 20 heures le jour de l’élection pendant que les médias étrangers diffusent ces résultats dès qu’ils sont disponibles, des informations largement relayées sur les réseaux sociaux. La réponse des députés face à la révolution Internet : repousser la fermeture des bureaux de vote de 18 à 19 heures, (@LCP).

♦ Aujourd’hui, les réseaux sociaux constituent la première source d’information pour plus de 40% des jeunes électeurs en France. Une partie du scrutin se joue désormais sur ces réseaux et ce sera de plus en plus le cas. Ainsi tous les candidats investissent ce champ pour conquérir toujours plus d’audience. Voici cinq bonnes raisons de se méfier avant de s’informer sur les réseaux sociaux. (@franceinfo). A lire : Les candidats et les réseaux sociaux (@PresseCitron) et Vaste audience et petites manipulations. (@franceculture).

♦ La semaine précédant le 1er tour de l’élection présidentielle, Snapchat propose une série d’interviews des principaux candidats effectués par une dizaine de personnes âgées de 20 à 30 ans. C’est un moyen pour les candidats de toucher les 8 millions d’utilisateurs quotidien sur ce réseau social et l’occasion de s’adresser aux jeunes en dehors de la télévision et de la radio. (@MetaMedia).

♦ Revue de liens : Les candidats ont-ils un avis sur les médias et le numérique ? et Audiovisuel, numérique, presse : qui propose quoi pour la présidentielle ? (@InaGlobal).

#Cinema

♦ Cannes 2017 : l’exception culturelle, à bout de souffle ? La Fédération nationale des cinémas français (FNCF) regrette que le Festival de Cannes ait retenu « deux films acquis ou financés par Netflix, sans que le conseil d’administration (du festival), dont elle est membre, n’ait été consulté ». Elle reconnaît cependant : « le fait que de nouveaux acteurs internationaux viennent légitimement, comme Amazon, contribue au développement et au financement du Cinéma ». (@zdnetfr).

#Livre

♦ Dans son dernier essai, « Little Brother » (Gallimard), le philosophe Raphaël Enthoven s’amuse à scruter nos petites habitudes qui s’installent dans le temps. L’écrivain offre un florilège des objets qui s’immiscent dans nos vies sans y avoir été forcément invités. (@Culturebox). A lire Raphaël Enthoven : «  Le pessimisme est une facilité, un confort pour la pensée  ». (@LeMondefr).

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 16 avril 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Le secret caché au coeur de l’IA : personne ne sait pourquoi les algorithmes font ce qu’ils font ; – Personne ne sait comment on arrêtera l’offensive des robots tueurs d’emplois ; – Le côté obscur de l’IA : pourquoi la technologie risque vite d’échapper aux utilisateurs et aux développeurs ; – (Walt) Mossberg : le plan pour sauver internet ; – Comment rester concentré à l’heure de l’infobésité ?.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

14 Avr

Régions.news #276 – Edition du vendredi 14 avril 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#276 version PDF

image002Légende image. Richart Sowa, ancien architecte anglais, a réussi à construire une île artificielle avec 160 000 bouteilles en plastique transformées en briques flottantes. (@franceinfo). Légende image : Spiral Island photo 500px.com.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ L’application Too good to go vient d’arriver à Aix-en-Provence et à Marseille. Elle se propose de lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour éviter la poubelle aux invendus des commerçants, les utilisateurs peuvent commander les restes à petits prix. Créée il y a un an, cette application est aujourd’hui présente dans 14 villes françaises et recense plus de 650 commerces partenaires. (@France3Provence). A lire aussi : Une entreprise de Gennevilliers fabrique des prothèses en recyclant des gobelets en plastique (@France3Paris).

♦ Le magazine en ligne dédié aux initiatives économiques des quartiers populaires Argot et le groupe e-commerce My Little Paris se sont associés pour donner la parole à dix entrepreneurs établis à Cergy, Aubervilliers ou Argenteuil. Ils ont lancé le site éphémère Ten Faces, dédié à l’entrepreneuriat dans les quartiers populaires. (@Challenges).

♦ Payez un resto entre amis directement depuis Facebook Messenger. Pour l’heure uniquement disponible sur Android, l’option permet, par exemple, de partager l’addition d’un repas au restaurant, une note de taxi… L’utilisateur peut indiquer le montant global à diviser par le nombre de personnes impliquées. Ensuite, un message apparaît dans la discussion dès qu’un membre a payé sa part. (@LUsineDigitale).

♦ La Scandibérique est un nouvel itinéraire pour les cyclistes. Il reliera Trondheim, en Norvège, à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne.et traversera dix-neuf départements en France. C’est un pari un peu fou qui s’offrira bientôt aux amoureux du vélo. Ce parcours sera entièrement jalonné en 2018 C’est le nom que porte ce nouvel itinéraire, reliant (@F3Aquitaine). A lire aussi : La Norvège veut créer des autoroutes pour cyclistes (@KonbiniFR).

#Ville

♦ Le groupe de travail sur les villes mondiales du département de géographie de l’université de Loughborough (GB) a publié en mars 2017 la version 2016 de son classement des villes mondiales/globales. Voir le classement complet. (@Geoconfluences).

♦ Revue de liens : – La smart city : effet de mode ou nouveau modèle d’urbanisation (@villeintelmag) ; – « L’Etat a un rôle à jouer dans le développement de villes intelligentes » explique le député PS du Maine-et-Loire Luc Belot qui publiera un rapport sur les smart cities à la mi-avril. (@LeMonde).

image002Légende image. Reconstruction. Porte de Vanves (14e) Photo : padam92

#Presidentielle2017

♦ Le jeu vidéo s’invite dans la campagne présidentielle. Après la sortie du jeu Fiskal Kombat, l’ONG Oxfam lance son serious game (jeu sérieux) « L’Etat c’est moi ou Republic of You ». C’est avant tout « un jeu ludique et interactif qui explore les problématiques liées aux inégalités économiques extrêmes » précise le communiqué. Cet outil propose à l’internaute d’incarner un chef d’Etat et de prendre des décisions sur le plan national et international. (@franceinfo).

♦ Aujourd’hui, un tweet écrit par un candidat à l’élection présidentielle est tout aussi utile qu’un tract ou qu’une émission télé. Il peut atteindre des centaines de milliers, voire des millions d’électeurs connectés. Ces tweets sont devenus ainsi des objets politiques à part entière. Plusieurs outils, comme Ideo2017 ou Semiotweet permettent de décortiquer les paroles des candidats à l’Elysée. (@LObs). A lire aussi : Politoscope, la plateforme qui décortique les tweets de la présidentielle (@europe1) et Facebook lance « Perspectives », un outil pour comparer les programmes des candidats (@20minutes).

#Internet

♦ Lilo, un moteur de recherche crée par une entreprise parisienne en 2015, se distingue par sa participation à des projets utiles Il affiche désormais près de 700.000 utilisateurs chaque mois. En deux ans, plus de 500 millions de requêtes ont déjà permis de reverser plus de 220.000 euros à une cinquantaine d’associations et d’entreprises coopératives. (@LaTribune). A lire aussi : Lilo, le moteur de recherche redistributif et citoyen. Vos clics valent de l’or (@Mediapart) et Ecosia et Lilo, les alternatives écolos de Google (@SiecleDigital).

#MediaSocial

♦ Depuis le début du mois d’avril, un nouveau réseau social fait parler de lui. Il se nomme Mastodon et c’est un espace libre en open source (code source ouvert), décentralisé. Il casse les codes des systèmes fermés comme Facebook et Twitter. Il n’y a pas d’algorithmes qui choisissent pour vous les informations qui sont censées vous intéresser le plus. Il n’y a pas plus de pub et d’utilisation de vos données privées par un géant américain. Mais il y a six choses à savoir sur ce réseau social qui a dû gérer un afflux massif de dizaines de milliers de nouveaux membres en quelques jours. Comment démarrer en 5 étapes sur Mastodon.

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 8 avril 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Dix compétences clés pour le monde qui vient ; – Comment le web est devenu l’enfer sur terre ; – La transformation numérique des rédactions doit se faire en pensant aux lecteurs, et non pas aux plateformes ; – Le futur de l’info n’est peut-être pas ce que vous pensez ;  A quoi ressemblera le futur après la mort du smartphone ?.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

07 Avr

Régions.news #275 – Edition du vendredi 7 avril 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#275 version PDF

image002Légende image. Les tours Aillaud, à Nanterre. Photo prise par Nicolas Sene. Elle est exposée à la Philharmonie de Paris dans le cadre du concours Cliché contre cliché. A lire : Nanterre, sa photo casse les clichés autour du quartier Pablo-Picasso.

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Construire une maison avec une imprimante 3D c’est possible. C’est un robot avec bras articulé qui court le long du tracé des parois, en semant une ligne de mousse polyuréthane. Guidé par un capteur laser, il reproduit en taille réelle la maquette numérique de l’habitation. Ce sont deux labos de l’université de Nantes qui ont imaginé et créé le procédé d’impression. (@ouestfrance).

♦ Modéliser en 3D le concert de David Guetta pour n’oublier aucun détail ou créer un configurateur virtuel d’appartement. Ce sont les spécialités du studio toulousain Visiolab. Créée par deux Aveyronnais, la société est devenue l’un des experts nationaux des images de synthèse dans le secteur de l’immobilier et de l’événementiel. (@France3MidiPy).

♦ Sur Twitter, les Bretons ont créé de nouvelles images accompagnées de slogan pour vanter les qualités de la région. Avec le mot-clic #passezalouest, ils font écho à la campagne d’attractivité lancée par la région en mars dernier en lien avec l’arrivée de la LGV entre Rennes et Paris. Dans ce cadre, la région Bretagne avait réalisé plusieurs visuels humoristiques en reprenant « un cliché de la vie francilienne détourné au bénéfice de la Bretagne » (@france3Bretagne).

#Ville

♦ La participation citoyenne peut-elle transformer la gouvernance des villes ? Pour le sociologue Loïc Blondiaux, professeur à la Sorbonne (Paris-I), « les municipalités sont devenues les lieux de l’innovation sociale et politique, car elles disposent des leviers pour susciter la contribution des citoyens. ». Il ajoute que « des métropoles comme Nantes, Paris ou Metz ont fait de la participation une ligne majeure de leur action et qu’elles « mettent en mouvement leurs collectivités pour les soumettre à cette exigence ».

♦ Pour la première fois, un acteur du développement technologique des villes intelligentes porte un regard critique sur ces cités utopiques des temps modernes. La « Smart City » affiche « des limites à ne pas négliger » énonce Joshfire la première agence française d’objets connectés dans son étude sur les smart cities. Le rapport attire l’attention sur quatre dangers : la nocivité des ondes électromagnétiques sur notre santé, la surveillance électronique (« Ce n’est pas Big Brother, c’est Big Mother », résume l’écrivain Alain Damasio), et l’atteinte en conséquence à la vie privée des habitants et la sécurité des équipements connectés. le xxie siècle sera celui des villes qui sauront sortir des logiques trop jacobines….

♦ Cinq projets qui préparent l’avenir de Nantes. Mobilité, connectivité, numérique, habitat social, et vie nocturne : cinq projets qui rendent Nantes plus « smart » dans les prochaines années. Johanna Rolland, Maire de Nantes, explique : « Le XXIème siècle sera celui des villes qui sauront sortir des logiques jacobines »

image004Légende image. Ce graff du Calaisien Vyrüs a fait un buzz mondial sur les réseaux sociaux. C’est grâce à une simple vidéo Facebook que ce graff peint à Anvers (Belgique) pendant l’été 2015, a connu une seconde vie avec 50 millions de vues en une dizaine de jours. (@F3nord).

#Presidentielle2017

♦ Citation : « Soutenir le digital, ce n’est pas seulement taper dans le dos des créateurs de start-up au CES de Las Vegas, c’est aussi prendre conscience de ses enjeux politiques, législatifs, économiques, fiscaux, sociaux et culturels », affirme Olivier Sichel, fondateur du think-tank Digital New Deal Foundation.

♦ Il n’est plus possible d’envisager un scrutin sans un relais sur les réseaux sociaux. Twitter, Facebook, YouTube et autres donnent la possibilité aux candidats de s’adresser en direct aux électeurs sans intermédiaire. Les réseaux sociaux rentrent ainsi dans le champ d’une analyse politique. Un certain nombre d’indicateurs permet donc de percevoir des dynamiques et d’analyser les réactions de l’opinion qui s’exprime en ligne sur les candidats. A lire : Si les candidats à la présidentielle étaient des réseaux sociaux.

#Surveillance

♦ Placer des caméras dans les lieux de pause de l’entreprise, les vestiaires, les toilettes ou aux abords du local syndical. C’est interdit. Et pourtant, de nombreuses entreprises n’hésitent pas à le faire, apprend-t-on dans le rapport 2016 de la Cnil paru le 27 mars. Le nombre de réclamations liées à la vidéosurveillance par les employeurs a doublé ces deux dernières années. Il représente plus de la moitié des 1073 plaintes concernant les ressources humaines recensées par l’organisme. Loin devant les manquements en matière de droit d’accès au dossier professionnel qui représentent 14% des griefs, et les problèmes liés aux dispositifs de géolocalisation placés dans les véhicules professionnels (14%).

IntelligenceArtificielle

♦ L’Intelligence artificielle est probablement l’un des sujets les plus traités par le cinéma américain de science-fiction. De 2001, l’Odyssée de l’espace (1968) à Ghost in the shell (2017), les machines futuristes sont souvent dépeintes de manière malveillante. Dans un univers dystopique, on met en scène un monde sombre où la technologie a pris le pas sur l’homme. Cette vision de l’intelligence artificielle « est souvent divertissante, généralement pessimiste et rarement réaliste », selon le magazine Scientific American, qui a, pour cette raison, décidé de demander aux experts leur avis sur la production hollywoodienne.

♦ Revue de liens : – Un tiers des Français pense qu’une technologie intelligente prendrait de meilleures décisions que le gouvernement. (@JournalDuGeek) ; – La France doit se préparer d’urgence à la révolution robotique (@Afpfr) ; – L’humour robotique (@franceinter).

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 1er avril 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Figaro Live : 30 personnes pour une info TV en continu sur Internet ; – La guerre de l’information est réelle et nous sommes en train de la perdre ;- Netflix, le monstre qui dévore Hollywood ;- Pourquoi les stories risquent de remplacer les fils d’actualités ;- Blackpills, nouvelle plateforme de séries courtes.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

31 Mar

Régions.news #274 – Edition du vendredi 31 mars 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#274 version PDF

image002Légende image. Manifestants à Cayenne, Guyane, mardi 28 mars 2017. (Photo Jody Amiet / AFP). Ce n’est que cinq jours après le début des blocages en Guyane que les médias nationaux ont commencé à évoquer la situation dans le département. Les internautes ont été nombreux à déplorer ce silence (@la1ere).

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Philippe Bouche est Le maire de Faugères (Hérault), commune de 528 habitants, connue pour son vin et son patrimoine médiéval, cherche à financer une nouvelle école et une nouvelle mairie. Les bâtiments actuels ne sont plus aux normes. En panne de fonds, il a écrit à des personnalités et à des grandes fortunes de France et projette de monter une campagne de financement participatif. Voir la vidéo du site de @F3Languedoc

♦ Fini le temps perdu pour garer ou retrouver sa voiture dans un des parkings à Roissy-Charles-de-Gaulle, vous pouvez, sans supplément de tarif, opter pour Stan, le « voiturier automatique ». Un robot dont le seul usage est garé votre véhicule.

♦ Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vient d’inaugurer l’Intelligence Campus à Creil (Oise). Ce nouveau centre va permettre aux chercheurs, universitaires et sociétés privées de côtoyer le renseignement militaire. Avec cet Intelligence Campus, La Direction du renseignement militaire (DRM) s’ouvre à la société civile et souhaite « développer des solutions innovantes dans le domaine du traitement des données, de leur capture à leur exploitation, avec une dominante imagerie et géo-intelligence ». Dédié au renseignement militaire, ce campus sera aussi un incubateur de start-up.

#Presidentielle2017

♦ Contrairement à l’élection présidentielle de 2012, les principaux candidats de 2017, sauf Marine Le Pen, très imprécise sur le sujet, intègrent dans leur vision de l’avenir de la France les enjeux de la transformation numérique de l’économie et de la société. Si certains sujets font consensus, les diverses sensibilités politiques s’expriment sur les questions de souveraineté, de fiscalité, de financement de l’innovation, d’inclusion par le numérique ou encore dans le domaine de la culture. Lire le décryptage des journalistes de @LaTribune.

♦ GOV est une application participative de sondages. Elle permet à tous les utilisateurs de voter quotidiennement sur des débats de société mais aussi sur leur perception des hommes politiques en lice pour la présidentielle. Après le débat du 20 mars, cette application, accorde à François Fillon une popularité hors norme. Fondée en janvier 2014, vécue par ses fondateurs comme un outil démocratique, GOV s’inscrit dans une mouvance qui prétend abolir les algorithmes mesquins des sondages traditionnels, et en finir avec leurs échantillons trompeurs. A lire aussi : Plusieurs applications donnent François Fillon vainqueur de la présidentielle (@LesInrocks) et Comment fonctionnent ces applications qui veulent remplacer les sondages ? (@BFMTV). Si vous cherchez des applications politiques à télécharger avant de voter, voici une petite liste.

♦ Pourquoi il faut se méfier des « mesures » de Filteris, la société d’analyse vantée par les fillonistes.

image004Légende image. Aaron Swartz à San Francisco (2008). Photo Noah Berger / Reuters.

♦ Citation : « L’information est un pouvoir. Mais comme tous les pouvoirs, il y a ceux qui veulent le garder pour eux… Il est temps, dans la grande tradition de la désobéissance civile, de déclarer notre opposition au vol privé de la culture publique. Nous devons prendre l’information partout où elle est stockée et la partager avec le monde. » explique l’hacker américain Aaron Swartz. Il était militant d’un Internet libre et ouvert, programmeur, activiste. Quatre ans après sa mort, à l’âge de 26 ans, ses écrits sont rassemblés dans un recueil publié en français, sous le titre « Celui qui pourrait changer le monde ».

♦ En 2013, sa vie s’achève brutalement à 26 ans. Ceci peu après son acte de militantisme le plus célèbre : le téléchargement de millions d’articles scientifiques dans des bases de données payantes, qu’il voulait voir partagés librement. Visé par une enquête du FBI, il décide de mettre fin à ses jours. « Celui qui pourrait changer le monde » se lit comme un testament politique. Il avait publié en 2012 un essai publié sur le blog « Crooked Timber », dans lequel il expliquait : « Si les citoyens ne jouissent d’aucun pouvoir de contrôle, les bases de données les plus accessibles du monde ne contribueront aucunement à ce que la situation s’améliore ». Aaron Swartz « représente à la fois l’idéalisme d’Internet et son côté sombre », explique Brian Knappenberger, auteur d’un documentaire sur son militantisme : The Internet’s own boy.

#DonneesPersonnelles

♦ Les deux chambres du Congrès américains ont décidé de supprimer les règles de vie privée imposées aux Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) Règles mises en place en 2016 et malgré l’opposition les télécoms, obligeaient les FAI à obtenir le consentement de leurs clients au moment de commercialiser les données qu’ils collectent à leur propos. Aux Etats-Unis, les opérateurs ne veulent plus se contenter d’être de simples fournisseurs d’accès et tentent de plus en plus de concurrencer Google et Facebook sur le terrain lucratif de la publicité en ligne. Pour cela, ils ont besoin d’informations fiables et précises. Ainsi la FAI comme Verizon, ATT, Comcast, qui ont pratiqué un intense lobbying auprès des élus, ont applaudi ce nouveau texte de loi. Il répond à la volonté du Président des Etats-Unis de mettre un terme à la neutralité du Net, ce principe qui veut que les FAI garantissent le même accès à tous leurs abonnés. Sans ce principe, les opérateurs pourront imposer un tarif spécial pour l’accès à des services qui consomment le plus de bande passante comme celui de la vidéo. L’organisation de protection des données personnelles Access Now, a ainsi qualifié la résolution de « vote pour les profits des entreprises au détriment des droits et des libertés civiles des citoyens ».

♦ Le cyberespace où transitent chaque jour des millions de données laissées par les utilisateurs, est très vite devenu un enjeu politique et économique majeur. Ainsi la production exponentielle de données alimente de nombreuses activités économiques. Ces données massives sont devenues l’objet de toutes les convoitises. Or, depuis quelques temps, fleurissent des sociétés d’un genre nouveau dont la raison sociale est d’acheter le maximum de données personnelles pour les revendre. Ces entreprises nommées data-brokers, courtiers en données, sont l’objet de tous les fantasmes : On les compare à des Big Brothers 3.0 qui vous surveillent ou à de grands manipulateurs qui exploitent vos données pour tenter de changer nos comportements, nos idées ou nos votes. Quel est le rôle réel en définitive que joue ces sociétés de la données ? (A suivre…).

#LiensVagabonds

♦ Consulter les liens vagabonds du 25 mars 2017 sur le site Méta-Media. A retenir cette semaine : – Les 100 sites qui dominent l’Internet ; – Le capitalisme des plateformes ; – Comment les Américains choisissent qui croire sur les réseaux sociaux ; – Comment AP forme ses journalistes au 360°.

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.

24 Mar

Régions.news #273 – Edition du vendredi 24 mars 2017

La ville dans la révolution digitale. « Le XIXe siècle était un siècle d’Empires ; le XXe siècle, celui des États-Nations. Le XXIe siècle sera un siècle de villes. ». Wellington Webb, ancien maire de Denvers, en 2009.

Rendez-vous sur le Blog de Régions.news, Twitter et Facebook
Conception et rédaction : Patrick Damien

Télécharger Régions.news#273 version PDF

image002Légende image. Usine de transformation de poulet dans la province deJilin (Chine) en 2005. Photo du canadien Edward Burtynsky. A lire aussi : « Working Dead » est le thème de la 10ème Biennale Internationale Design de Saint-Etienne.

#Presidentielle2017

♦ Le 20 mars, lors du premier débat télévisé présidentiel, on a capté pour la première fois scientifiquement ce que ressentent les Français. La société Datakalab a rassemblé, dans une salle à Paris, un panel représentatif d’une trentaine de Français. Chacun portait au poignet un bracelet capable de déceler les micro-sudations de la peau produites à chaque fois qu’une émotion était ressentie par la personne. Des caméras ont filmé leur visage pour enregistrer leurs sourires, leurs surprises et leurs peurs. Les premiers résultats à chaud de ce « suffrage émotionnel » donne Mélenchon comme le candidat ayant généré le plus d’émotions (11,2%) lors du débat télévisé. Avec un score de 9,8%, Marine Le Pen arrive ensuite, suivie par Emmanuel Macron (9,5%) et François Fillon (9%). Et si demain, vos émotions faisaient l’élection ?

#Marketing

♦ Un des responsables de Datakalab, laboratoire d’expertise scientifique qui analyse et décrypte les émotions, explique : « Les émotions font partie de nos vies. Pourtant, on les prend très peu en compte dans nos métiers de tous les jours alors qu’elles sont responsables de 95% de nos décisions ». Ces données émotionnelles renseignent les entreprises sur les aspirations, les envies et les attentes du public et ce dans tous les domaines, du marketing à la politique. Ces données émotionnelles (feel data) représentent le nouveau carburant de l’industrie de la data. Ainsi l’avenir de ces banques de données sera sans doute émotionnel et nous rentrerons alors dans l’ère du neuro-consommateur.

#Ville

♦ Tony Canadas, fondateur de l’association La Ville Intelligente Citoyenne, explique : « chaque ville doit évoluer dans son propre contexte, à un rythme différent. D’une ville à une autre les contextes sont différents tant sur le point de vue culturel, géopolitique, historique et religieux… La ville devra offrir toute une gamme de services pour mettre en cohérence les habitants et leur environnement, à vivre mieux, à mieux se loger, à se déplacer, à se nourrir etc. » A lire aussi : Dijon veut devenir la première « Smart City » de France.

♦ Douze startups souhaitent inventer la ville de demain avec la Mairie de Paris et NUMA. Ce sont les lauréats d’un challenge organisé par différentes sociétés du numérique pour la capitale plus intelligente, et plus agréable à vivre pour ses citoyens grâce aux données. A lire : La première sortie du taxi volant Sea Bubble se déroulera à Paris cet été.

image004Légende image. Au Festival annuel South by SouthWest à Austin (Texas) : sans Intelligence Artificielle (IA), pas d’avenir ! « Après le droit au mariage pour tous, le droit à l’avortement, nous aurons le droit à l’évolution : le choix d’opter ou non pour une technologie à même de nous augmenter », assure Bryan Johnson fondateur de la firme Kernel. (@MetaMedia).

#IntelligenceArtificielle

♦ « L’intelligence artificielle est le sujet du moment dans la tech. Il était temps que la France se dote d’une stratégie visible sur le sujet. », déclarait un investisseur en capital-risque lors de la présentation du rapport « France IA » commandé par le Président de la République le 20 janvier. Ce plan rédigé à partir des contributions d’une dizaine de groupes de travail aborde ainsi des thématiques aussi diverses que la voiture autonome, la santé, l’éducation, l’énergie, la relation-client ou encore l’acceptabilité sociale et la confiance de ses utilisateurs dans ces nouvelles technologies. « Pour démystifier l’intelligence artificielle analyse un chercheur qui a participé à différents groupes de travail, il faut commencer par comprendre comment elle fonctionne. D’où l’importance d’expliquer concrètement comment le logiciel d’Alphago a battu au jeu de Go le champion coréen Lee Sedol ou comment une voiture arbitrera entre deux maux lorsqu’il s’agira de sauver un piéton ou de se planter dans un mur. ». A lire aussi : La super intelligence, c’est pour quand ?

♦ Le rapport #FranceIA : @metamedia vous résume le plan d’action stratégique du gouvernement dans un best-of Snapchat : https://youtu.be/eYTYaAowOi0

♦ La recherche française dans le domaine de l’IA est « excellente ». Le secteur compte déjà 270 créations de start-up depuis l’année 2000. En France, 68 laboratoires de R&D travaillent sur des problématiques liées à l’intelligence artificielle représentant ainsi plus de 13 250 chercheurs. Voir La carte des laboratoires en IA en France édité par le @journaldunet. A lire : la France peut-elle devenir un leader mondial ?

♦ « Instaurer un enseignement IA, traitement des données et sciences numériques, de l’école primaire au lycée » est l’une des propositions phares du groupe ayant travaillé sur la formation. À l’heure où une armée de (ro)bots se prépare à converser avec le consommateur par les messageries instantanées, comment aider les enfants à prendre conscience de l’intelligence artificielle dès le plus jeune âge ? A lire : Faut-il vraiment avoir peur de l’intelligence artificielle ?

#RevueDActu [Consulter la ReVue d’actu quotidienne publiée sur le blog Régions FTV.]

♦ Le salon dédié à la technologie et au monde du virtuel, le Laval Virtual ouvre ses portes du 22 au 26 mars. En 2016, le Laval Virtual a attiré environ 15 500 personnes. Pour sa 19ème édition, les organisateurs du salon souhaitent donner une dimension plus internationale avec cette année, le district de Laoshan (Chine) comme invité d’honneur.. Les sujets abordés seront la réalité virtuelle et augmentée, de capture à 360° ou de 3D interactive. A lire aussi : Enquêtes de région : la réalité virtuelle, à quoi ça sert ? (@3PaysdelaLoire).

♦ Le smartphone pourrait devenir, d’ici peu, une « télécommande de la vie ». Ou plutôt une sorte de prothèse intelligente ultime qui permet de commander un repas, de réserver une place de cinéma, de trouver son chemin, de regarder un film, de gérer ses comptes bancaires, et bien sûr, de garder contact avec ses proches. Trois facteurs expliquent cette révolution : l’Internet des objets, la connectivité et l’arrivée de l’intelligence artificielle (IA). A lire : le téléphone portable et l’école : mariage difficile, séparation impossible ?

Pour s’abonner ou se désabonner écrire à ftv.info@francetv.fr.