15 Nov

Quand la super-lune éclaire les Pyrénées

Dans les Pyrénées-Orientales, le ciel était dégagé. La super-lune était visible avant l'arrivée de la nuit. ®Steve Selman

Dans les Pyrénées-Orientales, le ciel était dégagé. La super-lune était visible avant l’arrivée de la nuit.
®Steve Selman

L’astre lunaire était en dimension XXL dans la nuit de lundi à mardi. Elle a entre autres illuminé les Pyrénées. Vous avez été nombreux à l’admirer parfois dans une trouée entre les nuages. Et vous l’avez photographié. C’est superbe. On voulait partager avec vous cet événement rare.

Dans les Pyrénées-Orientales, le ciel était dégagé. Au-dessus de Saint-Pierre del Forcats

Superbe coucher de lune au col du Portet (Hautes-Pyrénées)

Dans le Pays Basque :



Plus insolite. Jeu de cache-cache avec la télécabine de Cauterets :

#superlune sur la télécabine de #cauterets @hautespyrenees @tourisme_en_occitanie @npyski #gotofrenchpyrenees

Une photo publiée par Cauterets (@cauterets) le



Les pistes du Grand Tourmalet éclairées par la lune (Hautes-Pyrénées)

Quelque part au-dessus du Canigou (Pyrénées-Orientales)

Dans l’Aude depuis la station de ski de Camurac

30 Sep

Un été dans les Pyrénées résumé en 5 minutes d’images extraordinaires

Capture écran film Guillaume Saenz

Capture écran film Guillaume Saenz

Le photographe Guillaume Saenz a eu la bonne idée de compiler dans une vidéo les plus belles images qu’il a tourné cet été dans les Pyrénées. Ce sont des milliers d’images captées au fil de ses promenades en montagne qui sont rassemblées en un film de paysages époustouflants de moins de 5 minutes.

Un spectacle naturel rendu vivant grâce à la technique de la vidéo timelapse (une technique qui permet notamment de visualiser des mouvements normalement imperceptibles en raison de leur lenteur). Les Pyrénées en deviennent encore plus sublimes du fait de la compression du temps. Le Grand Tourmalet et La pierre Saint-Martin sont les décors de cette saison estivale en altitude.

Timelapse été 2016: Pyrénées from Guillaume Saenz on Vimeo.

Par ailleurs, Guillaume Saenz propose sur son site des albums photos variés de paysages pris en toute saison. Il dispose également d’une page facebook, sur laquelle on peut retrouver une partie de ses oeuvres.

16 Sep

Jean-François Marsalle, gendarme de haute-montagne et photographe

Jean-François Marsalle en affût ©Jean-François Marsalle

Jean-François Marsalle en affût
©Jean-François Marsalle

Jean-François Marsalle est un passionné des Pyrénées. Non seulement, il y exerce quotidiennement son métier de gendarme de haute montagne mais il y passe aussi une grande partie de son temps libre. A ses heures perdues, il parcourt les sentiers et les crêtes avec un appareil photo pendu autour du cou. 

Expos, rencontres, débats mais aussi des concerts et même des sorties terrain pour découvrir une tourbière ou naviguer sur le Gave, le 2ème festival image nature de Cauterets offre une vaste palette d’initiatives à destination des amoureux de montagne. Dans le petit monde de la photo de nature dans les Pyrénées figure des personnalités originales. Un de ces photographes est un gendarme du PGHM de Pierrefitte Nestalas dans les Hautes Pyrénées. Pour ce 2è rendez-vous à Cauterets, il porte aussi la casquette de conseiller auprès des organisateurs, il participe à la sélection des expos et des photographes. Rencontre.


Jean-François Marsalle, policier du PGHM et …photographe

Le festival pyrénéen de l’image nature a ouvert ce vendredi 16 septembre sa 2ème édition à Cauterets (65). Le public est invité à venir vois les plus beaux clichés nature de montagne jusqu’au 18 septembre.

Régis Cothias

14 Sep

Les PyRAWnéens, un collectif de photographes qui aiment les Pyrénées

©Renaud Fourcade

©Renaud Fourcade

2014 c’est le tout début du projet qui germe dans l’esprit d’un des fondateurs des PyRAWnéens. Amoureux de la montagne sauvage et photographe Renaud Fourcade embarque dans son aventure d’autres photographes amateurs Matias Loubes, Renaud Danquigny et plus récemment Orion Molinier, tous liés par la même passion et la même idée : celle de vouloir faire connaître les Pyrénées à travers la photographie.

Tout ce qui fait l’essence du massif leur est cher : la faune, la flore, les paysages, les lieux chargés d’histoire ainsi que la culture pyrénéenne. Autant de sujets à traiter sous forme de clichés et à partager.

Nous sillonnons les Pyrénées la recherche de la photo qui nous fera « vibrer ».

Les PyRawnéens sont une bande d’amis passionnés par les mêmes montagnes et unis par un même objectif.

Pourquoi PyRAWnéens?

Le nom du collectif est composé du mot Pyrénées et aussi de RAW, c’est le format dans lequel les photos que l’on peut voir sur le site internet sont prises. Un format brut, à l’image des montagnes.
Le site internet est alimenté chaque mois par de nouveaux clichés de chaque membre du collectif. Un voyage sur les sentiers mais aussi sur les événements forts qui rythment la vie des vallées et des cimes comme le Festizomes de Guzet, des expéditions scientifiques au lac d’Espingo, au salon des arts à Sainte Croix Volvestre, des raids dans le Parc naturel des Pyrénées avec lequel un partenariat a été lié.

Les dernières actualités du collectif sont à partager depuis la page facebook.

Ils ont en projet la participation au festival pyrénéen de l’image nature du 16 au 18 septembre à Cauterets et la sortie d’un livre compilant les meilleures photos.

08 Juin

Photos orphelines des Pyrénées cherchent désespérément légendes

®Archives départementales de la Haute-Garonne

®Archives départementales de la Haute-Garonne

Ce sont des milliers de photographies anciennes des Pyrénées que les archives départementales de la Haute-Garonne ont a leur disposition. Seul hic, il leur manque une légende. Un lieu, une date, qui permettrait de les identifier et donc de les archiver intelligemment. Pour pallier ce manque, les internautes sont mis à contribution.

La démarche n’est pas commune et peut indubitablement intéresser tous ceux qui de près comme de loin connaissent les Pyrénées, ses villages, ses places, ses paysages. Les photographies appartenaient à Charles Chevillot, habitant d’Aspet en Haute Garonne, photographe passionné et amoureux de la chaîne. Il a laissé, en plus d’albums parfaitement classés et répertoriés des négatifs (15 000 au total) qui n’ont ni nom, ni mention de lieu. Il s’agit de paysages de montagne, de vallées, de lacs, d’éperons rocheux, de sommets à toutes les saisons et également de clichés de villages. Ces milliers de photos attendent une légende.

A vous de jouer maintenant, vous qui connaissez les Pyrénées comme votre poche, vous contribuerez ainsi à la mémoire collective.

 

01 Juin

Quand le ciel des Pyrénées s’embrase

Juste quelques photos pour vous montrer l’étonnante diversité du ciel dans les Pyrénées. Des festivals de couleurs uniques liés aux conditions météorologiques captées au lever ou au coucher du soleil. Il faut être au bon moment au bon endroit pour pouvoir en profiter. Voici quelques photographies prises dans différentes parties du massif, pour le plaisir des yeux.

Vers Cauterets

Crépuscule au Pic du Midi (31 mai)

Lever du soleil en Andorre

Quelque part dans les Pyrénées

Aragon (Espagne)

11 Sep

#Pyrénées : une marmotte pas vraiment sauvage et incontestablement gourmande

©José M. Acín

©José M. Acín

Rencontre étonnante d’une marmotte et d’une jeune femme près de la brèche de Roland. La marmotte, animal réputé sauvage, amadoue une jeune randonneuse pour obtenir un peu de nourriture. En général, dans le parc national des Pyrénées, les marmottes et autres animaux ne s’approchent pas des hommes. Ce n’est pas le cas de cette marmotte particulièrement téméraire.

©José M. Acín

©José M. Acín

La scène se passe au refuge des Sarradets, de la Brèche de Roland en plein coeur du Parc national des Pyrénées. Une jeune randonneuse espagnole sort son pique-nique de son sac à dos. Une marmotte s’approche d’elle et crée le contact. L’animal réclame « sa part » de sandwich. Une complicité inattendue entre la marmotte sauvage et la jeune femme partageant le même repas. L’événement a été capturé en plusieurs photographies (auteur José M. Acín) que l’on peut voir sur la page Facebook Ordesa.com.

Pour rappel, il est interdit de donner à manger aux animaux dans le Parc national des Pyrénées (voir le règlement).