04 Sep

Nouveau lâcher de bouquetins dans le Parc National des Pyrénées

Sofia et ses jumeaux ©Jean-Paul Crampe / PNP

Sofia et ses jumeaux
©Jean-Paul Crampe / PNP

De nouveaux bouquetins ibériques sont attendus dans le Parc National des Pyrénées. Un lâcher est prévu samedi 16 septembre sur le territoire de Luz Saint Sauveur. En tout début de journée, les ongulés seront relâchés un par un devant tous ceux qui auront fait le déplacement.

Ils sont actuellement 80 individus à gravir les pentes du territoire du Parc National des Pyrénées. Venus d’Espagne de Sierra de Guadarrama, les animaux ce sont parfaitement adaptés. Au printemps dernier 19 cabris ont vu le jour.
Le plan de repeuplement des Pyrénées se poursuit avec un nouveau lâcher organisé samedi 16 septembre. Les bouquetins arrivés par camions d’Espagne seront relâchés un à un samedi 16 septembre 2017 à 8 heures 30 au quartier pastoral de l’Estibe sur le territoire de la commune de Luz Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées).
Les spectateurs sont invités à venir assister à l’événement

Côté organisation :

  • Un parking sera mis en place sur une prairie à proximité du site de lâcher. Accessible par une piste praticable mais étroite, il est recommandé de pratiquer le co voiturage au départ du collège de Luz -Saint-Sauveur,
  • La piste d’accès sera fléchée depuis le collège de Luz Saint Sauveur. Il faut alors compter à minima 35 minutes pour accéder au site. La piste sera fermée à 8 heures par la gendarmerie nationale.

La survie de la population dépend du nombre d’individus. Il faut un minimum de 200 bouquetins pour assurer la pérennité des ongulés.

05 Oct

Luz Saint-Sauveur : les commerçants s’organisent pendant les travaux de la route des gorges

RD 921 fermée pendant les travaux. ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

RD 921 fermée pendant les travaux.
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

La purge de la falaise qui surplombe la route des gorges de Luz a débuté ce lundi. Des travaux vertigineux qui ont pour conséquences la fermeture de la voie. Rejoindre la bourgade de Luz Saint-Sauveur n’est donc possible pendant cette période que par le col du Tourmalet. Sur place les commerçants ont anticipé.

Luz Saint-Sauveur ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénéezes

Luz Saint-Sauveur
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Ce sont d’importants travaux qui ont été engagés sur la RD 921. Ils consistent à faire tomber les blocs instables de la falaise située au-dessus de la route. Pour mener à bien les travaux, la circulation est totalement fermée depuis le 3 octobre et ce jusqu’au 7 octobre. L’unique accès routier aux communes situées dans le secteur en amont des travaux doit se faire par le Col du Tourmalet.

Certains touristes espagnols se sont faits surprendre par la fermeture. En revanche, la population locale a été bien informée des modalités de fermeture et d’ouverture de la RD921. C’est notamment le cas de Luz Saint-Sauveur où nous nous sommes rendus. Certains commerçants ont préféré partir en vacances pendant la période, d’autres au contraire comme le pharmacien et l’épicier ont gonflé leur stock de médicaments et de marchandises pour que les habitants et les touristes de passage ne manquent de rien.


Hautes-Pyrénées : Luz Saint-Sauveur s’organise pendant la fermeture de la route des gorges

21 Juin

Hautes-Pyrénées : la route des gorges de Luz ouverte mais encore en travaux

Travaux gorges du Luz ©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Travaux gorges du Luz (25 mai 2016)
©Régis Cothias / France 3 Midi-Pyrénées

Le défilé de Luz fait partie des routes mythiques des Pyrénées pour rejoindre le col du Tourmalet ou le cirque de Gavarnie. Fortement endommagée par l’effondrement d’une partie de la paroi rocheuse qui la surplombe, la route a été coupée à la circulation. Puis ouverte quelques jours après de façon alternée.

Les travaux pour sécuriser et remettre en état la route des gorges de Luz sont en cours. 1,3 million d’euro de budget ont été engagés en deux tranches. En ce moment, la chaussée abîmée par la chute des blocs ainsi que le parement sont réhabilités. Et la circulation se fait en alternance entre les deux voies.
Le problème de la route est récurrent et une étude est en cours pour évaluer les possibilités de la sécuriser sur un plus long terme.

Par ailleurs, des élus et des habitants anticipent d’éventuelles difficultés de circulation qui pourraient arriver en pleine saison touristique. Ils demandent la réouverture d’un tunnel ferroviaire existant et à l’abandon qui permettrait de contourner la partie de la route qui pose problème. Mais long de 390m, ce tunnel doit obéir à la réglementation sur les tunnels. Son ouverture n’est donc pas envisageable dans l’immédiat.

Régis Cothias et Jean-Yves Bascands se sont rendus sur place pour faire le point :


Le point sur la circulation dans les gorges du Luz